Les évasions célèbres

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Belle Poule

Lavalette

Message par Belle Poule »

Pour quitter la France, Lavalette se déguise en officier anglais. Voici une anecdote à son sujet.


« Un des épisodes les plus dramatiques de l’histoire des postes en France est certainement celui qui a rapport à l’évasion de M. de Lavalette, directeur postal, en 1815, évasion si courageusement facilitée par la femme du célèbre fonctionnaire de l’Empire.
L’un de nos plus illustres romanciers l’a racontée déjà ; nous nous contenterons d’y ajouter un épilogue généralement ignoré (…).
On était arrivé à un village dont le nom m’échappe.
C’était le dernier relais. Encore un effort, et la frontière est franchie !
Tout-à-coup M. de Lavalette, en mettant la tête à la portière, retient un cri de surprise et se prend à pâlir affreusement.
« Qu’y a-t-il ? Qu’avez-vous ? demande un de ses compagnons de voyage ?
- Là, là, voyez cet homme.
- Eh bien ?
- Eh bien cet homme que vous apercevez debout sur le seuil de sa porte, cet homme que vous voyez et qui nous regarde, c’est le maître de poste… je le connais… et il me connaît… comprenez-vous ? Je suis perdu ! »
En parlant ainsi M. de Lavalette avait fait un mouvement pour se rejeter au fond de la voiture ; mais l’homme qu’il avait désigné à ses compagnons, s’avançait vers la voiture, à pas lents, et en jetant autour de lui des regards inquiets et soupçonneux.
Une fois arrivé auprès de la portière, il s’arrête, examine longuement M. de Lavalette sous l’uniforme anglais dont il est affublé, et finit, par le saluer avec une sorte de respect attendri…
« Monsieur, dit-il alors, vous venez de Paris, à ce que l’on m’a appris, et je désirerais savoir si vous avez entendu parler là-bas de l’évasion de M. de Lavalette.
- De l’évasion ! fit l’ex-directeur général en affectant un accent anglais prononcé, mais je ne sais, j’ignore…
- Ah ! C’est que je le connais, répond le maître de poste avec un sourire doux et fin.
- Vous !
- Oui, je lui ai quelque reconnaissance, une vieille dette à acquitter, et je voudrais…
- Quoi donc ?
Le maître de poste tira un rouleau de sa poche et le présenta à M. de Lavalette.
« Monsieur, ajouta-t-il aussitôt d’une voix où tremblait une profonde émotion mal contenue, il y a là dedans une centaine de louis. M. de Lavalette va se trouver à l’étranger, privé peut-être de ressources, du moins momentanément, et je sous serais obligé si vous vouliez bien vous charger de cette petite somme pour l’exilé. »
M. de Lavalette ne répondit pas.
Il suffoquait.
La joie, le trouble, l’attendrissement, mille sentiments puissants étouffaient sa voix ; mais il fut contraint de se contenir.
Dans de pareils moments, on doit craindre jusqu’à l’expression de la reconnaissance, et quoique M. de Lavalette eût été heureux de serrer les mains de cet excellent homme, il repoussa assez sèchement son offre et quitta le relais sans même lui adresser un regard.
Seulement, arrivé à la frontière, quand tout danger eut disparu, et qu’il put se croire sauvé et à l’abri de toute trahison, il fit venir le postillon qui l’avait accompagné.
« Mon bon ami, lui dit-il, en lui mettant dix louis dans les mains, j’ai un service à te demander.
- Ah, je suis tout à vous ! répond le postillon, enthousiasmé par le pourboire, que faut-il faire ?
- Presque rien.
- Mais encore ?
- Avec ces dix louis, tu boiras à la santé de ton maître et tu lui diras que M. de Lavalette est sauvé. »

Zaccone, Mélanges, p. 248

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1842
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Les évasions célèbres

Message par C-J de Beauvau »

Aujourd’hui devant la conférence de presse de MR Carlos Ghosn après sa "rocambolesque "évasion du japon dans une malle , je me suis remémoré l'évasion également improbable dans l'époque relative à ce forum !

Celle de Antoine Marie Chamans de Lavalette directeur général des Postes sous le Premier Empire de 1804 à 1814 et pendant les Cent-Jours. Condamné à mort en 1815!

Arrêté chez lui le 18 juillet 1815 il est conduit à la Conciergerie pour conspiration contre l’état et usurpation de fonctions. Après un procès agité, il est condamné à mort le 21 novembre 1815
Le 20 décembre (la veille de son exécution), Émilie de Lavalette et sa fille rendent visite à leur mari et père. La femme de Lavalette a prévu une évasion. Antoine revêt les vêtements de sa femme puis à l'aide de sa fille, il parvient à tromper la surveillance des gardiens avec les habits de sa femme, qui reste dans la cellule, à sa place.

Avec l'aide d'Amable de Baudus, Lavalette trouve refuge dans l'appartement de fonction de Bresson chef de la division des fonds et de la comptabilité, au ministère des Affaires étrangères.
Il quitte Paris le 8 janvier 1816 avec la complicité de trois officiers anglais : Bruce, Hutchinson et le général Robert Wilson. Il revêt l’uniforme britannique et gagne Mons, en Belgique. Puis Antoine de Lavalette se dirige seul vers la Bavière, pays où il réside plusieurs années, avec la bienveillance d’Eugène de Beauharnais, d’Hortense, ses cousins, et du roi Maximilien.
Gracié en 1822
Il est enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise.
source WP
:salut:

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 313
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Les évasions célèbres

Message par la remonte »

celle du 26 février 1815 est pas mal non plus ;) :salut:

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 313
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Les évasions célèbres

Message par la remonte »

une sortie de territoire qui ressemble surtout à une évasion : celle de Talleyrand en 1792
". Le 7 septembre, il arrache un ordre de mission à Danton, en pleins massacres de Septembre, sous le prétexte de travailler à l'extension du système de poids et de mesures. Cela lui permet de prétendre qu'il n'a pas émigré : « Mon véritable but était de sortir de France, où il me paraissait inutile et même dangereux pour moi de rester, mais d'où je ne voulais sortir qu'avec un passeport régulier, de manière à ne m'en pas fermer les portes pour toujours ». Il part le 10 septembre.

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 313
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Les évasions célèbres

Message par la remonte »

moins célèbres pour beaucoup d'entre eux , on trouve 675 évadès ici ; https://www.cairn.info/revue-napoleonic ... page-3.htm

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1490
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Les évasions célèbres

Message par Bernard »

la remonte a écrit :
09 janv. 2020, 11:59
une sortie de territoire qui ressemble surtout à une évasion : celle de Talleyrand en 1792
". Le 7 septembre, il arrache un ordre de mission à Danton, en pleins massacres de Septembre, sous le prétexte de travailler à l'extension du système de poids et de mesures. Cela lui permet de prétendre qu'il n'a pas émigré : « Mon véritable but était de sortir de France, où il me paraissait inutile et même dangereux pour moi de rester, mais d'où je ne voulais sortir qu'avec un passeport régulier, de manière à ne m'en pas fermer les portes pour toujours ». Il part le 10 septembre.
C'est bien toute la duplicité du personnage, cette capacité à assurer ses arrières même dans les pires moments !

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 313
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Les évasions célèbres

Message par la remonte »

éviter ainsi d'être régicide comme Fouché et de durer !
être et durer , le plus difficile en politique

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 313
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Les évasions célèbres

Message par la remonte »

du rocambolesque pour Lefevbre Desnouettes et pour Sidney Smith , des vies de romans

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3330
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les évasions célèbres

Message par Cyril Drouet »

Du fort de Joux, on peut se souvenir de l'évasion des Chouans d'Andigné et Suzannet.
Toussaint Louverture n'eut pas la même chance...

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1352
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Les évasions célèbres

Message par Général Colbert »

Moins célèbre, l'évasion du chien du surveillant-chef de la maison d'arrêt d'Alençon, reconnu et attrapé par deux détenus employés à jardiner à l'extérieur, quand j'étais juge de l'application des peines en cette ville... :D :D :D (cet établissement n'existe plus, c'était l'ancien château des ducs, le bâtiment , lui, est toujours beau).
d'un intérêt historique moins considérable, je pense, mais amusant pour l'anecdote. :salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • COLLECTIONS CELEBRES HUTIN SAINT-AUBIN
    par Pierremig » 08 oct. 2016, 10:27 » dans Objets napoléoniens
    10 Réponses
    3229 Vues
    Dernier message par Pierremig
    27 août 2017, 11:32
  • L'Histoire de France en 100 mots célèbres
    par L'âne » 21 févr. 2019, 11:18 » dans Livres - Revues - Magazines
    4 Réponses
    558 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    14 sept. 2019, 11:21
  • Le chien Moustache... et d'autres canidés célèbres
    par L'âne » 04 oct. 2017, 21:51 » dans Salon Ier Empire
    130 Réponses
    4411 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    12 févr. 2020, 10:48