Révolution : fin de la Terreur

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1469
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Révolution : fin de la Terreur

Message par Bernard » 20 mai 2018, 13:58

Attention, la Terreur avec ses 14 à 17 000 guillotinés (plus tous les fusillés et autres) s'est achevée avec la mort de Robespierre le 28 juillet 1794. Napoléon n'a rien à voir avec l'arrêt brutal de l'usage de la guillotine...
Ceci dit, il y a eu encore des guillotinés après 1794, y compris sous l'Empire. Il y a quelques informations intéressantes sur la question sur ce lien : http://laveuveguillotine.pagesperso-ora ... _1810.html

Avatar du membre
Bruno
Soldat
Soldat
Messages : 79
Enregistré le : 18 janv. 2018, 11:29

Re: Révolution : fin de la Terreur

Message par Bruno » 21 mai 2018, 12:14

Notre ami Bernard a raison de rappeler que lorsque Bonaparte, devenu plus tard Napoléon, arrive au pouvoir c'en est déjà fini de la Terreur.

La question que vous posez Grognard s'est posée et se pose toujours à nombre d'historiens pour savoir si Napoléon a enterré la République ou en a été le continuateur. Le sujet est trop vaste pour en débattre ici en quelques mots et je ne suis sûrement pas le mieux qualifié pour en parler. Personnellement et pour résumer très rapidement le fond de ma pensée, je pense que Napoléon, Empereur des Français et Empereur de la République (oui on reste officiellement en République) a su garder les réformes issues de la Révolution et de la République et les amplifier par le code "Napoléon" tout en mettant fin à l'incurie et à la corruption du système républicain du Directoire ce qui n'empêche pas, par ailleurs, qu'il garde ou reprend ce qui a pu fonctionner dans le système monarchique. Bref Napoléon est un pragmatique, s'oppose de fait aux extrêmes, qu'ils soient ultraroyalistes ou ultra républicains et tente de réconcilier les Français, on le voit en particulier sur le plan de la paix religieuse (donc de liberté de conscience), en favorisant le retour des Emigrés etc et en tentant ce que j'appellerai l'union nationale dans l'intérêt de la France, de la Nation.

Enfin je reviendrai, Grognard, sur l'aspect "démocratique" de la première République, qui me semble fort discutable et que vous évoquez. Un seul point, exemplaire à cet égard, sont les ordres (nous avons les documents aux Archives nationales) du génocide autorisé et encouragé des "Vendéens" par les autorités de la République. Je ne parle pas des autres massacres par guillotine, noyades, passage par les armes blanches ou à feu etc...évoqués plus haut par Bernard contre des "opposants" politiques.

Avatar du membre
Bruno
Soldat
Soldat
Messages : 79
Enregistré le : 18 janv. 2018, 11:29

Re: Révolution : fin de la Terreur

Message par Bruno » 21 mai 2018, 17:06

Il s'agit notamment des lois des 1er août et 1er octobre 1793 de la Convention relatives au traitement de la "Vendée" (la Grande Vendée s'entend non le seul département actuel), habitants et leurs biens.

Les massacres qui ont été perpétrés contre la population, hommes, femmes et enfants au nom de l'extermination de cette "race rebelle" ont été entrepris par Turreau et ses généraux sur la base de ces textes et ont reçu confirmation écrite (sur leur demande) qu'ils avaient bien agi.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3227
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Révolution : fin de la Terreur

Message par Cyril Drouet » 21 mai 2018, 17:10

Bruno a écrit :
21 mai 2018, 17:06
Il s'agit notamment des lois des 1er août et 1er octobre 1793 de la Convention relatives au traitement de la "Vendée" (la Grande Vendée s'entend non le seul département actuel), habitants et leurs biens.
Attention, la loi du 1er août précise bien que les femmes, les enfants et les vieillards doivent être épargnés.

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1469
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Révolution : fin de la Terreur

Message par Bernard » 21 mai 2018, 17:40

Bruno a écrit :
21 mai 2018, 17:06
Il s'agit notamment des lois des 1er août et 1er octobre 1793 de la Convention relatives au traitement de la "Vendée" (la Grande Vendée s'entend non le seul département actuel), habitants et leurs biens.
On est loin, dans ce cas, de Bonaparte qui s'est révélé très prudent sur cette affaire. A tel point qu'il opposa en 1795 tous les prétextes, y compris une sorte de maladie diplomatique, pour éviter de prendre rang parmi les persécuteurs de la Vendée. Après le 18 Brumaire, il fit tout de même de la pacification de la Vendée l'une de ses priorités... mais il était désormais Premier consul !

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • TERREUR BLANCHE
    par Peyrusse » 21 nov. 2017, 19:25 » dans Salon Ier Empire
    45 Réponses
    4961 Vues
    Dernier message par Dominique T.
    03 août 2012, 09:40
  • Le début et la fin
    par Maria Kel » 02 juin 2016, 21:24 » dans Napoléon à travers les Arts
    1 Réponses
    454 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    03 juin 2016, 17:07
  • Notes en bas de page ou en fin de volume
    par Frédéric Turner » 04 mai 2018, 13:25 » dans Espace visiteurs
    4 Réponses
    374 Vues
    Dernier message par Aramis
    14 août 2018, 21:17
  • Ferme des Quatre-Bras... la fin
    par Dominique T. » 17 oct. 2016, 12:23 » dans Monuments Napoléoniens
    39 Réponses
    5465 Vues
    Dernier message par LeBarde
    06 nov. 2016, 12:24
  • Trouver le nom des unités créées ou stationnées à Strasbourg entre fin 1805 et début 1806
    par Uriellus » 09 août 2018, 16:34 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    338 Vues
    Dernier message par Uriellus
    09 août 2018, 16:34