Pertes humaines : Les morts des batailles

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Lévées et pertes d'hommes "stats 1936"de 1792 à 1815

Message par Bernard »

Il est intéressant de mettre en rapport cette source avec celle-ci, plus récente :
http://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_ ... 27_1_15097
Cette étude très poussée estime à 900 000 hommes les pertes de ces campagnes. Ce qui est intéressant, c'est :
- l'analyse de l'impact sur la population: 42,5 % des hommes nés entre 1790 et 1795 auraient participé à ces guerres, un chiffre énorme, supérieur à celui de la Grande Guerre,
- le détail par pays et par région d'origine et par type de pertes,
- la prise en compte des retours (prisonniers, hôpital, disparus, déserteurs),
- la comparaison entre la campagne de Russie et la campagne d'Allemagne de 1813 qui aurait peut-être été encore plus meurtrière,
- la rigueur de la démonstration basée sur l'analyse des registres matricules.
L'un des éléments les plus marquants est le nombre des hommes concernés : 1 915 000 Français et 389 000 étrangers auraient servi durant les guerres de l'Empire !
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Colonel
Colonel
Messages : 2361
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Lévées et pertes d'hommes "stats 1936"de 1792 à 1815

Message par C-J de Beauvau »

Je ne suis pas historien, et ne prétends que donner des informations pour susciter un débat "serein" Votre source semble divergente de la mienne, l'important pour connaitre la vérité, est de savoir pourquoi ces divergences existent :demande Politique, nouveaux documents, ou autres? Qu'en pensez vous ?
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Lévées et pertes d'hommes "stats 1936"de 1792 à 1815

Message par Bernard »

C-J de Beauvau a écrit : 01 déc. 2017, 21:38 Je ne suis pas historien, et ne prétends que donner des informations pour susciter un débat "serein" Votre source semble divergente de la mienne, l'important pour connaitre la vérité, est de savoir pourquoi ces divergences existent :demande Politique, nouveaux documents, ou autres? Qu'en pensez vous ?
Attention, les deux sources ne divergent pas tant que cela. Pour moi, elles sont très complémentaires. Le travail de Jacques Houdaille évoque d'ailleurs la source que vous avez citée mais il va plus loin avec le dépouillement des registres qui n'existait pas en 1936. Il est vrai qu'aujourd'hui les informations sont plus nombreuses et plus accessibles. Regardez par exemple ceci (qui provient du même dépouillement) : https://www.geneanet.org/archives/relev ... d5&lang=fr
Peyrusse

Pertes humaines : les généraux français morts pour la Patrie en 1814.

Message par Peyrusse »

Ils sont au nombre de douze :

AVY, tué devant Anvers, à la défense de Merxem, le 13 janvier 1814.

Le contre-amiral BASTE qui commandait une brigade de la 2ème division de Jeune Garde ; tué le 29 janvier 1814 au combat de Brienne.

BECHAUD, tué à Orthez le 27 févier 1814.

CHATAUX ou mieux HUGUET-CHATAUX, gendre du maréchal Victor, blessé à Montereau le 18 février 1814 et mort à Paris le 8 mai de la même année.

DECOUZ (général de division) blessé à Brienne le 29 janvier 1814 et mort à Paris le 18 février suivant.

DORNIER, tué au combat de La Guillotière, près Troyes, le 3 mars 1814.

FORESTIER, blessé à Brienne le 29 janvier 1814 et mort de sa blessure le 5 février suivant.

MARGUET, tué à La Rothière le 1er février 1814.

OSTEN, blessé le 27 février 1814 dans l’île de Wilhelmsbourg, mort de sa blessure le 16 mars suivant à Hambourg.

RONZIER, qui eut, à Craonne, le 7 mars 1814, la cuisse emportée et qui mourut le 19 mars suivant à Fismes.

RUSAC (général de division) blessé sur le rempart de Soissons et mort de sa blessure le 14 février suivant.

TAUPIN (général de division) tué le 10 avril 1814 à la bataille de Toulouse.


(Arthur CHUQUET, « L’Année 1814… », Fontemoing et Cie, 1914, p.382).
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2806
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Pertes humaines : les généraux français morts pour la Patrie en 1814.

Message par L'âne »

Peyrusse a écrit : 08 avr. 2018, 16:42 Le contre-amiral BASTE qui commandait une brigade de la 2ème division de Jeune Garde ; tué le 29 janvier 1814 au combat de Brienne.
Évoque-t-on un marin ?
Je ne me souviens pas avoir déjà lu qu'un marin pouvait être affecté à un commandement de l'infanterie.

Très bien, je viens de lire sur Wikipédia :
"Amiral[...]...puis Général
À l'est, la Campagne de Russie (1812) met la Grande Armée aux abois. Baste y est appelé pour faire campagne avec les flottilles des côtes de la Baltique. Il est ensuite intégré à la Grande Armée en qualité de général de brigade."

Impressionnant ce changement "marine/armée de terre" !

Jacques-Olivier BOUDON écrit dans son ouvrage "Napoléon et la campagne de France" :
"De son côté, Napoléon poursuit Blücher auquel il inflige une lourde défaite à Brienne le 29 janvier, malgré l’infériorité numérique de son armée. Il est parvenu à s’emparer du château dès le début de l’engagement, les combats se poursuivant une partie de la nuit, contraignant Blücher à se replier du côté de Bar-sur- Aube, après avoir laissé sur le champ de bataille près de 4 000 tués ou blessés et 400 à 500 prisonniers. De son côté, l’armée française perd près de 2 000 à 3 000 hommes, dont deux généraux, Forestier et Baste, tués au cours de l’engagement pendant lequel le général Lefebvre-Desnouettes est blessé d’un coup de baïonnette."
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Pierremig
Soldat
Soldat
Messages : 103
Enregistré le : 17 déc. 2017, 11:25

Re: Pertes humaines : les généraux français morts pour la Patrie en 1814.

Message par Pierremig »

A ma connaissance, seuls 2 officiers généraux l'ont été de la <marine et de l'Armée : Baste, ici évoqué et Ganteaume.
Avatar du membre
Général Colbert
Col Lanciers Gde
Col Lanciers Gde
Messages : 1603
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24
Localisation : Picardie (Somme)

Re: Pertes humaines : les généraux français morts pour la Patrie en 1814.

Message par Général Colbert »

L'âne a écrit : 09 avr. 2018, 13:55
Évoque-t-on un marin ?
Je ne me souviens pas avoir déjà lu qu'un marin pouvait être affecté à un commandement de l'infanterie.

Très bien, je viens de lire sur Wikipédia :
"Amiral[...]...puis Général

Impressionnant ce changement "marine/armée de terre" !
L'armée napoléonienne n'a-t-elle pas du "mettre les voiles" devant celle de l'amiral russe Tchitchagov ? :evil: :twisted: :roll:
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2839
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Pertes humaines : Décès des 44 généraux de la Grande Armée imputables à la campagne de Russie

Message par Joker »

On compte 349 décès de généraux intervenus de 1800 à 1815, dont 275 sont directement imputables aux campagnes, soit près de 80 %. Le nombre de généraux engagés pendant cette période étant de 1 545, le taux de décès est de 18 %, valeur supérieure à celle constatée pour la campagne de Russie : avec un peu moins de 15 % de généraux décédés celle-ci n’est donc pas la plus meurtrière.

Les 44 généraux décédés au titre de cette campagne représentent 16 % des 275 généraux morts au cours de l’ensemble des campagnes, alors que les 52 décès imputables à la campagne d’Espagne représentent près de 19 % des décès en campagne. Certes, la campagne d’Espagne est beaucoup plus longue (novembre 1807 à avril 1814) que celle de Russie (juin à décembre 1812). Mais au cours de la campagne d’Allemagne-Saxe (mai à octobre 1813, avec notamment les batailles de Leipzig, Lützen, Bautzen), 52 généraux furent constatés. La campagne de Russie et celle d’Allemagne ayant une durée voisine, cette dernière est en réalité la plus meurtrière, s’agissant du nombre de généraux tués.

Bien évidemment, l’année 1812 compte le plus grand nombre de décès, 36 sur un total de 44, soit plus des 4/5es , contre 8 intervenus au cours des années ultérieures.

Pour l’année 1813, six généraux sont déclarés morts, par épuisement ou maladie sur le chemin du retour, dont trois en territoire allemand

Un seul décès est comptabilisé au titre de l’année 1814, encore qu’un doute subsiste sur la date précise de la mort du général de brigade Jan Konopka, décédé des suites de blessures reçues le 19 octobre 1812 à Slonim en Lituanie, près de son village natal ; gardé en captivité à Saint-Pétersbourg, puis à Kherson, il est libéré en 1814 car il est gravement malade, et il rentre à Varsovie où il meurt.

L’année 1815 compte également un seul décès, celui du général Claude-Juste Legrand mort à Paris le 9 janvier.

(Source :Cairn info)






hthttps://www.facebook.com/photo.php?fbid=1229605 ... ater&ifg=1
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Revue Sciences Humaines : Les Grands Mythes de l'Histoire de France
    par L'âne » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    371 Vues
    Dernier message par L'âne
  • Pertes de l'armée de terre sous le premier Empire
    par C-J de Beauvau » » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    1 Réponses
    165 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • la carte de Minard sur les pertes en Russie
    par fanacyr » » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    1183 Vues
    Dernier message par Moundir Pacha
  • “Les douze morts de Napoléon”
    par Joker » » dans Livres - Revues - Magazines
    7 Réponses
    411 Vues
    Dernier message par Joker
  • GÉNÉRAUX MORTS AU CHAMP D HONNEUR
    par Pierremig » » dans Napoléon à travers les Arts
    14 Réponses
    3084 Vues
    Dernier message par Jamin de Bermuy