Curieuse lettre de Napoléon (1809)

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Bernard Coppens

Curieuse lettre de Napoléon (1809)

Message par Bernard Coppens » 25 juil. 2008, 00:31

Au hasard de mes recherches sur la toile, j'ai trouvé cette curieuse lettre de Napoléon :

Instruction impériale du 21 août 1809 au préfet du Var
Napoléon, par la grâce de Dieu et la volonté nationale, Empereur des Français
au Préfet du Département du Var
Monsieur le Préfet
J'apprends que divers incendies ont éclaté dans les forêts du Département dont je vous ai confié l'administration.
Je vous ordonne de faire fusiller sur le lieu de leur forfait les individus convaincus de les avoir allumés.
Au surplus, s'ils se renouvelaient, je veillerai à vous trouver un remplaçant.
Fait à Schoenbrunn le 21 août 1809.
Signé Napoléon, empereur.


voir : http://ensmp.net/1809/napoleon1809.html

Quelqu'un aurait-il des éléments permettant de confirmer ou d'infirmer l'authenticité de ce curieux billet (qui me paraît un peu louche) ?

Cordialement.

boniface de la baffe

Message par boniface de la baffe » 25 juil. 2008, 12:18

Salut,

Elle est pas curieuse cette lettre. Si on faisait la même chose avec les incendiaires qui brulent nos belles forets...on aurait peut-être moins d'"incendies. :lol:

@+

Bernard Coppens

Message par Bernard Coppens » 25 juil. 2008, 12:27

En effet...
et si on coupait la main droite à tous les voleurs sur le lieu de leur larcin, on aurait moins de vols (en tout cas on n'aurait plus de multirécidivistes).

On peut peut-être le regretter, mais notre droit n'a pas encore régressé à ce point-là.
C'est pourquoi je persiste à trouver ce billet bizarre.

Cordialement

:salut:

Jean-Baptiste Muiron

Message par Jean-Baptiste Muiron » 25 juil. 2008, 13:47

Juste une question, Bernard Coppens : pourquoi cette instruction à Melchior d'Azémar vous parait-elle louche ? :?

Merci d'avance

:salut:

cavalierjacobin

Message par cavalierjacobin » 25 juil. 2008, 19:21

POur vérifier, il faudrait aller aux AD du Var à Draguignan et consulter les registres de correspondance du préfet (sous série 1K) et les archives de l'administration préfectorale, série M.

:salut:

Patrice

Message par Patrice » 25 juil. 2008, 23:15

:salut: Pour moi rien de surprenant déjà sous la révolution ont fusilier dés 1794 les incendiaires, cela sans jugement et sans certitude de la culpabilité du prévenant. Donc vers 1809 pourquoi pas ? ? Le pire de tout, étaient les criminels incendiaires. Je tiens cela d’un livre « chronique de la révolution »

Lazare

Message par Lazare » 25 juil. 2008, 23:44

Je ne comprends pas moi non plus pourquoi vous mettez en doute l'authenticité de cette lettre sur de telles bases.
Le phénomène des incendies dans le Var est toujours d'actualité et le gros problème est que les incendiaires continuent à bénéficier d'une impunité à peu près complète car rien n'est plus simple que de déclencher un incendie de forêt dans le Midi sans se faire remarquer.
Il est donc probable qu'à l'époque de Napoléon, les incendiaires bénéficiaient de la même impunité. Or les historiens de la justice ont mis en lumière que la sévérité des peines était proportionnelle de la justice à réprimer le crime. Pourquoi Napoléon aurait-il dérogé à cette règle ? Le Code criminel de 1810 n'a-t-il pas rétabli la peine de la main coupée à l'égard des parricides sans que cela ait vraiment réussi à diminuer le nombre de crimes contrairement à ce que vous semblez penser à propos de la main coupée des voleurs ?

Camille Desmoulins

Message par Camille Desmoulins » 26 juil. 2008, 11:51

Lazare,

Sauf erreur de ma part, la remarque de Bernard Coppens sur la main coupée était ironique et justement à ne pas prendre au 1er degré...

:police:

Bernard Coppens

Message par Bernard Coppens » 26 juil. 2008, 13:18

En effet, cher Camille D., et si Lazare avait lu la suite de mon post ("On peut peut-être le regretter, mais notre droit n'a pas encore régressé à ce point-là."), il l'aurait certainement compris.
:salut:

Pour en revenir à ce fameux billet, ce qui au départ n'était qu'une présomption de ma part s'est transformé en certitude, suite à quelques recherches (merci Google !).
Ce document est non seulement un faux, mais un faux grossier. Il pêche tant par la forme que par le fond. Nul besoin de courir à Draguignan pour s'en convaincre et, tant qu'à aller dans le Var, il y a mieux à faire que d'y chercher une lettre qui ne peut pas s'y trouver ; par exemple observer la ronde des Canadairs, ou assister à l'exécution publique des incendiaires... :)

Cordialement

Sievers

Message par Sievers » 26 juil. 2008, 14:25

Il pêche tant par la forme que par le fond.
Bon... Mais sérieusement, auriez-vous l'obligence d'expliquer pourquoi ?

:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Une curieuse collection à vendre...
    par Christophe » 20 mars 2015, 16:22 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    1463 Vues
    Dernier message par FRIEDERICHS
    25 mars 2015, 20:06
  • En décembre 1809
    par la remonte » 02 déc. 2019, 16:37 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    364 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    08 déc. 2019, 10:02
  • Lettre de Georges III
    par L'âne » 17 mai 2019, 10:27 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    276 Vues
    Dernier message par Cyril
    17 mai 2019, 11:08
  • La lettre de Wellington (Roman)
    par Eric LM » 17 mai 2018, 17:14 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    4 Réponses
    2002 Vues
    Dernier message par Joker
    03 juil. 2018, 20:01
  • Les Français à Vienne - 1809
    par Joker » 07 juin 2019, 20:17 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    265 Vues
    Dernier message par Joker
    07 juin 2019, 20:17