Napoléon mort du cancer

Doit-on exhumer Napoléon aux fins d'analyses scientifiques ? Se trouve-t-il bien aux Invalides ? A-t-il été empoisonné ? En pleine vague napoléonienne, ces questions ressurgissent.
Joker

Message par Joker » 19 mars 2007, 23:52

Voilà un lien qui ne va pas manquer de susciter des réactions de la part de ceux qui tiennent la thèse de l'empoisonnement pour fantaisiste.
Or, à la lecture de tout ceci, il est pour le moins troublant de constater que les partisans de la thèse du cancer ont une vision orientée des faits et qu'ils se livrent à ce qu'il convient en effet de nommer de la désinformation en faisant table rase des analyses qui réfutent leurs conclusions.
Le sujet n'a en tout cas pas fini de faire débat... :)

Patton

Message par Patton » 20 mars 2007, 10:43

Toute information est bonne à relayer quand il s'agit de se forger son opinion mon cher Garcinion.

GARCINION

Message par GARCINION » 20 mars 2007, 19:04

Bonjour,

Et quelle opinion voulez-vous que les gens se fassent en lisant l’article d’un reporter « spécialisé » qui ne connait pas (ou pire: qui prétend ne pas connaitre) les découvertes irrécusables réalisées depuis 2003 … bientôt quatre années riches en recherche et en découvertes capitales par deux des tout premiers et plus distingués scientifiques de la planète?

Les ignoriez-vous aussi peut-être ? Ou, comme dans le cas du journaliste en question, auriez-vous aussi une idée précise de l’opinion qu’il conviendrait que les gens se forgent?

Je regrette de le dire, mais je n’estime pas que « toute information soit bonne à relayer », et, encore moins, comme dans le cas qui nous occupe, la désinformation impudente, car la propager, c’est aussi y contribuer! :fou:

Patton

Message par Patton » 20 mars 2007, 19:30

Je pense au contraire que pour valablement se forger une idée sur quelque question que ce soit, il convient d'examiner tous les arguments qui se présentent. Et l'un des grands intérêts d'internet est de pouvoir aller pêcher tout ce que l'on veut pour ensuite se forger sa conviction (ou pas d'ailleurs, c'est mon cas en l'espèce).

Je n'ai pas dit que je cautionnais l'article du Figaro, seulement il existe, il évoque le sujet dont nous parlons ici, et je dirais même qu'il vous est absolument permis de le réfuter! Un article n'est jamais à prendre au premier degré, il convient de le nuancer, de le réfuter, d'y apporter des corrections ou d'éclairer différemment la problématique, ce à quoi sert un forum et lance le débat. Le fait de la relayer, et par surcroît de le relayer sans aucun commentaire était une démarche neutre qui ne voulait qu'ajouter une pierre au débat.

Maintenant, je crois plutôt que vous avez votre idée (ce qui est parfaitement votre droit, et ce qui vous honore) et que manifestement vous prenez assez mal que l'on ait l'outrecuidance de relayer des informations ou des analyses qui ne s'y conforment pas. Je ne comprends d'autant moins que cela vous ouvre la voie à exposer vos arguments, et je serai presque enclin à vous retourner cette question : auriez-vous une idée précise de l'opinion qu'il conviendrait que les gens se forgent?

GARCINION

Message par GARCINION » 21 mars 2007, 19:54

Bonjour,

J’ai, effectivement, une idée bien précise de l’opinion que les gens doivent se former : c’est celle fondée sur des documents sérieux, actualisés et objectifs, ainsi que sur une base d’information claire, transparente, et surtout honnête

… En deux mots, rien de similaire à l’article que vous avez, pourtant, jugé pertinent de diffuser.

Patton

Message par Patton » 22 mars 2007, 10:33

Bravo, parce qu'en ce qui me concerne, je n'ai strictement aucune idée de l'opinion que les gens doivent avoir en la matière.

C'est beau l'esprit du débat...

Legler

Message par Legler » 14 oct. 2014, 11:06

J`ai pu lire que le père de Napoléon serait décédé d`un cancer de l`estomac, et que Napoléon lui-même voulait qu`on l`autopsie pour pouvoir éventuellement, à l`avenir, protéger son fils de ce mal, dont il ignorait tout, craignant (à juste titre SI cela était bien un cancer de l`estomac) une possible hérédité dans l`apparition de cette maladie...

Orea

Message par Orea » 14 oct. 2014, 20:37

Legler a écrit :J`ai pu lire que le père de Napoléon serait décédé d`un cancer de l`estomac, et que Napoléon lui-même voulait qu`on l`autopsie pour pouvoir éventuellement, à l`avenir, protéger son fils de ce mal, dont il ignorait tout, craignant (à juste titre SI cela était bien un cancer de l`estomac) une possible hérédité dans l`apparition de cette maladie...

exact!

Par contre j'ignore si les conclusions de l'autopsie ont été transmises à son fils :salut: Mais j'imagine que c'est le cas!

Legler

Message par Legler » 15 oct. 2014, 13:22

Bonjour, je vous livre un copié-collé d`un article intéressant que j`ai trouvé sur le net. Je l`ai déjà posté sur le sujet ``Victoire à Waterloo !``, afin d`illustrer mon propos sur l`état de santé défaillant de l`Empereur au moment de cette bataille, mais cet article à aussi bien sa place ici. Bien sûr, vous allez me dire que ce n`est qu`une théorie de plus, mais elle recoupe assez bien divers articles que j`ai pu lire à propos des symptômes et de l`état de santé de Napoléon, déclinant durant les dernières années de son règne. Et puis, comme l`a souligné un autre intervenant, un cancer de l`estomac aurait plutôt eût tendance à le faire maigrir alors qu`il est vrai qu`il prenait plutôt de l`embonpoint en cette période ! ;

Napoléon empoisonné ? Mort d'un cancer ? Arne SOERENSEN, un médecin danois à la retraite, à l'allure d'un lord anglais, feuillette quelques unes de ses milliers de notes écrites pendant 50 ans sur l'ex-empereur, et son diagnostic est sans appel: mort de ses reins.

Assis dans sa bibliothèque contenant plus de cinq cent livres sur Napoléon 1er, ce spécialiste en néphrologie, un grand nom de la dialyse en Europe dans les années soixante, affirme avoir trouvé les causes du décès de l'ex-empereur et «corrigé» ainsi l'histoire.

Dans un livre paru en mai, NAPOLEONS NYRER (Les reins de Napoléon), il a écarté les mythes entourant sa mort, affirmant qu'il est décédé, à 51 ans, d'intoxications rénales, et non d'un empoisonnement à l'arsenic ou d'un cancer de l'estomac.

«Je ne suis pas un historien, mais un médecin, passionné d'histoire, et j'ai étudié l'état de santé de Napoléon depuis son enfance à sa mort», dit-il, en regardant les portraits sur faïence de l'ex-empereur et de l'ex-impératrice Joséphine qui ornent ses murs.

Médecin-chef pendant 28 ans à l'hôpital d'Aalborg (nord du Danemark), et père de cinq enfants, il nourrit une grande passion pour ce personnage illustre, «même si le Danemark a été amputé de son territoire, a connu la banqueroute en étant son allié».

Depuis la fin de ses études jusqu'à ces dernières années, il a «acheté et emprunté au total quelques 2000 ouvrages sur Napoléon», passant en moyenne «3 à 4 heures» par jour à les étudier.

Dans son «cottage» de charme d'Aalborg, il ressort «comme un trésor inestimable», des petits papiers griffonnés de sa main «à chaque fois» qu'il lisait un livre» dit-il, jetant un regard attendri à Birte son épouse, qui a «patiemment tapé pendant des années (ses) notes sur ordinateur».

À 82 ans, «il se rappelle de toutes les dates de toutes ses batailles, mais ne se souvient pas des anniversaires de ses enfants», confie-t-elle sur un ton amusé.

Arne «partageait» sa passion avec les médecins et infirmières de l'hôpital d'Aalborg, où «pendant les pause-café», il les «divertissait» avec Napoléon, leur expliquant «les conséquences importantes» de sa maladie sur ses décisions dans les champs de bataille.

En analysant à la loupe l'évolution de sa maladie et toutes ses batailles, Arne SOERENSEN a constaté un lien de cause à effet, d'autant que Napoléon «décidait tout» et ses maréchaux avaient «peur de lui, n'osant rien entreprendre».

«Dans ses soixante batailles, il avait les mêmes symptômes urinaires qui ont eu des répercussions sur ses facultés de jugement, comme ce fut le cas dans la bataille de Borodino le 7 septembre 1812 où il était apathique et absent».

Terriblement marqué par la maladie, il était aussi «engourdi et indécis», dans la bataille fatidique de Waterloo, le 18 juin 1815.

Napoléon avait «des ennuis de santé depuis «l'âge de 3 ans». Il était «agressif et difficile avec ses camarades» selon sa mère, relève Arne, persuadé qu'il avait «des troubles urinaires toute sa vie».

Il souffrait d'un rétrécissement autour du canal urinaire, d'infections chroniques d'une vessie atrophiée, une maladie rénale, une néphropathie obstructive, occasionnant un ulcère à l'estomac et des complications mortelles.

«C'était un homme en piteux état, mais qui cachait sa maladie, comme les grands hommes à l'instar de l'ancien président américain ROOSVELT, vraisemblablement mort d'une tumeur au cerveau», note-t-il.

«Le diagnostic final est enfin émis, mais le patient est mort, et c'est bien dommage» déplore-t-il, en prenant un nouveau livre à sa bibliothèque: la guerre civile aux États-Unis, qu'il est «en train de lire, jour par jour», une nouvelle passion...

Orea

Message par Orea » 15 oct. 2014, 23:28

Legler a écrit :
Arne «partageait» sa passion avec les médecins et infirmières de l'hôpital d'Aalborg, où «pendant les pause-café», il les «divertissait» avec Napoléon, leur expliquant «les conséquences importantes» de sa maladie sur ses décisions dans les champs de bataille.

.
Et bien, étant infirmière j'adorerais avoir un médecin comme ça :salut: :salut: :salut: :bravo2:
Les gardes de nuit seraient plus chouettes!!!

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • La mort de Napoléon
    par Jean-Baptiste » 28 juin 2018, 23:04 » dans Espace visiteurs
    259 Réponses
    11378 Vues
    Dernier message par William Staps
    11 août 2019, 11:22
  • Voyage du Bicentenaire de la mort de Napoléon
    par Joker » 26 mars 2019, 19:27 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    326 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    28 mars 2019, 12:47
  • 1921 : Le Centenaire de la mort de Napoléon à Sainte-Hélène
    par Joker » 15 août 2019, 19:20 » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    302 Vues
    Dernier message par Joker
    15 août 2019, 19:20
  • L’autre Sainte-Hélène – La captivité, la maladie, la mort, et les médecins autour de Napoléon
    par Eric LM » 02 oct. 2017, 10:52 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    5 Réponses
    320 Vues
    Dernier message par Joker
    02 oct. 2017, 18:21