Napoléon et le confinement

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Ce 9 juillet 1805, Arthur Wellesley, le 1er duc de Wellington quitta Sainte-Hélène pour son voyage de retour des Indes.
Le duc passa 3 semaines sur l'île et fut logé selon la tradition locale au Pavillon des Briars (plus probablement à l’auberge Porteus à Jamestown), la même résidence où Napoléon résiderait à peine 9 ans plus tard, après sa défaite à la bataille de Waterloo.
Les deux hommes ne se seraient jamais rencontrés ni correspondus, et la seule bataille qu'ils ont menée directement l'un contre l'autre a entraîné le détrônement de l'empereur français et son exil ultérieur à Sainte-Hélène.
Napoléon a fait référence à son ennemi juré en tant que représentant de «l'oligarchie anglaise», le blâmant de son exil à Sainte-Hélène, même si on pense que Wellesley n'a eu aucune influence sur le choix du lieu.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le mercredi 12 juillet 1820. – Avec tous les livres que Napoléon a reçus le dimanche 8 juillet précédent, la vie à Longwood reprend à s'y méprendre ses apparences des années 1816 à 1818 lorsque Napoléon travaillait à la rédaction de ses mémoires.
La salle du billard redevient la salle de lecture où Napoléon déambule de long en large jetant ses livres à même le sol et dépliant ses cartes là où il le pouvait…
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le vendredi 14 juillet 1820, après avoir eu une crise de vomissements pendant la nuit, Napoléon passe sa journée à lire.
Après que O’Meara ait publié en anglais et en français le « Livre IX » des mémoires de Napoléon sur Waterloo, la discussion tourne autour des volumes VII, VIII et X pas encore parus [et qui ne paraitront jamais] mais que M. O'Meara aurait promis de livrer au monde.
Et Lowe de poursuivre : " Le comte Montholon fit remarquer que ni ces livres, ni aucun des soi-disant Mémoires de Napoléon, n'avaient été envoyés à M. O'Meara lui-même, mais que ces ouvrages avaient été envoyés en Europe et qu'ils étaient écrits de la main de Saint Denis, avec la signature du comte Montholon ; que M. O'Meara n'oserait jamais publier le 10e Livre des Mémoires même s'il les lui avait réellement confiés ; et en outre, que si M. O'Meara apprenait qu'une autre personne tente de publier le 10e Livre, “Il ferait l’impossible pour l’empêcher – car il y aurait de quoi dedans pour lui faire trancher la tête d’emblée”.
Ce Livre devait rendre compte de tout ce qui s'était passé depuis le moment où Bonaparte embarqua à bord du Bellerophon, jusqu'à longtemps après son arrivée sur cette île.
Il mentionne les noms de plusieurs Individus, et mentionne tous les projets et les plans qui ont été formés, et qu'il n'osera donc jamais publier ce Livre, sauf de façon très mutilée."
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le mardi 18 juillet 1820, Dr Antommarchi écrit : « L'empereur dont je croyais l'affection sinon dissipée, du moins fort affaiblie, retomba tout-à-coup dans la situation où il était d'abord.
Je recourus aux bains, aux adoucissants, à toutes les prescriptions qu'il ne repoussait pas : mais le coup était porté. Je ne suspendais un instant le mal que pour le voir se reproduire avec plus de force. Cette cruelle alternative m'effrayait ; je crus devoir en donner avis à sa famille, je lui demandai la permission d'écrire à Rome. Il y consentit. »

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Comme nous le rappelle Michel Dancoisne-Martineau, Il y a 200 ans, à Sainte-Hélène, la maladie commençait son funeste ouvrage.

Le mercredi 19 juillet 1820, Napoléon tombe gravement malade en fin d’après-midi.
Le docteur Antommarchi fait un rapport alarmant : « 8 h. P. M. — L'empereur éprouve des frissons ; fièvre, toux sèche et fréquente, douleurs de tête, nausées, vomissement de matières bilieuses extrêmement amères ; la douleur au foie se fait sentir avec violence et s'étend jusqu'à l'épaule. La respiration est difficile, douloureuse ; la partie inférieure de la jambe, le pied droit, offrent une tuméfaction accompagnée d'une assez forte douleur vers l'articulation, et une inflammation érysipélateuse, surtout au-dessus de la malléole externe. Ces symptômes, qui se sont manifestés depuis le 7, sont au dernier point d'intensité. - Repos, boissons rafraîchissantes, fomentations locales, liniments savonneux et lavements. »

De ce jour, la lente et inéluctable agonie débutait...
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 778
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Napoléon et le confinement

Message par la remonte »

ce sont des crises ce qui ne l'empêche pas de monter à cheval le matin et de se promener en calèche l'après midi malgré le mauvais temps , il n'a que 51 ans .
il n'est donc pas si obèse qu'on le dépeint et suffisamment souple pour cavaler
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le jeudi 20 juillet 1820
À Longwood, rapport du docteur qui le visite à 10h00 du matin — « L'empereur a dormi environ trois heures. Au point du jour une légère sueur s'est manifestée - à diverses reprises : le pouls devient apyrétique. Les symptômes morbifiques perdent de leur intensité ; la douleur dans l'articulation se fait cependant toujours sentir ; le malade se refuse aux purgatifs. Je continue l'emploi des fomentations locales, des liniments, des lavements, etc. »
Ce jour-là fut celui du départ de la flotte de l’amiral Robert Plampin.

À Sainte-Hélène, Plampin – qui habitait aux Briars, chez les Balcombe – fut présenté à Napoléon le 3 juillet 1817, par son prédécesseur, l’amiral Malcolm (Lowe ayant écrit qu'il ne le présenterait pas lui-même, que ce serait ainsi plus agréable). Napoléon reçoit d'abord Malcolm seul puis Plampin est introduit, ainsi que son secrétaire John Elliott et son capitaine de pavillon, le capitaine de vaisseau John Davie. L'impression ne fut favorable ni d'un côté ni de l'autre et Napoléon fut surpris par l'aspect de cet Anglais court, gros et rougeaud.
- « Il ressemble à un de ces grossiers matelots hollandais, qui sont presque toujours ivres et que j'ai vus dans leur pays, assis à une table, la pipe à la bouche » déclara Napoléon.
- « C'est un petit homme d'une soixantaine d'années, d'un extérieur peu agréable », constata Plampin.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le dimanche 23 juillet 1820, à Longwood, Napoléon souffre de nouvelles douleurs au niveau du foie.
Et cependant, à Plantation House Lowe rapporte : « Le général Bonaparte est sorti dans le bois près de sa maison, et a ensuite pris le petit déjeuner dans son jardin.
Ce matin, il est de nouveau parti, accompagné de son serviteur, sur une route reliant sa nouvelle maison [Longwood New House] à une carrière de pierre, dans les limites de Longwood.
Ces promenades, bien qu'elles se situent dans la partie de ses limites autorisées, où il peut être considéré comme tout à fait naturel pour lui de faire de l'exercice, se font toujours dans cette direction, où il est le plus probable qu'il cherche le moyen d'approcher la côte, et de déterminer par observation personnelle, la nature des difficultés, qui pourraient l’en empêcher. Pour l’occasion, la soudaineté avec laquelle il a repris l'exercice du cheval, et ses repas pris en plein air, nous paraissent inhabituels, en tout cas, en contradiction avec les bulletins de santé que rédige le professeur Antommarchi".
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le lundi 24 juillet 1820, se déroule une des anecdotes les plus célèbres de l’exil : la scène dans laquelle l’abbé Vignali se déguise en Napoléon pour détourner l’attention des Britanniques.
L’officier d’ordonnance en fait le récit en ces termes : « Un peu avant sept heures ce matin, j'ai vu Archambault s'approcher de la croisée du prêtre Vignali.
Bientôt après l'abbé est sorti, vêtu d'une jaquette de nankin, ressemblant assez à celle que porte le général Bonaparte, de culottes noires, de bottes à revers bruns et d'un chapeau de paille qui ne ressemble pas du tout au chapeau du Général, car il est bordé de vert et a été récemment acheté chez M. Ritchie. J'ai vu l'abbé monter le cheval du major Obin qu'on lui tenait prêt dans le bois ; Archambault montait lui-même le cheval bai-brun de miss Somerset.
Ils ont alors fait le tour des champs de la ferme jusqu'à la carrière, et ils revenaient en laissant à gauche le cottage du colonel South, lorsque, apercevant un grand nombre d'officiers et de soldats aux aguets, ils ont immédiatement tourné bride et remonté au galop le champ des courses.
Revenus ensuite par la route de la carrière à Longwood, ils sont entrés dans le bois où ils ont mis pied à terre. Je me suis alors montré à quelque distance, et je suis rentré dans ma chambre avant que l'abbé eût pu gagner la sienne. Il est venu jusqu'à l'allée du jardin qui fait face au corps-de-garde, et il a envoyé le jeune Bertrand pour regarder s'il me voyait.
Quand l'abbé a doublé le coin du mur de gazon, derrière lequel il avait attendu un instant, j'ai quitté ma chambre afin qu'il pût voir que je le reconnaissais bien. Il semblait fort embarrassé de lui-même. »
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2381
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le lundi 31 juillet 1820 se déroula une des scènes les plus émouvantes de l’exil.
C’est au sujet de Clémence, la fille du domestique Saint-Denis et de son épouse Mary Hall, gouvernante d’Hortense Bertrand. qui naquit durant la nuit du 30 au 31 juillet 1820.

Des années plus tard le père se souvint : « dans le jardin de Noverraz, il y avait un petit chêne [qui existe encore – à gauche sur la photo sous lequel se trouve aujourd’hui un banc] sous lequel l’Empereur se plaisait assez souvent à manger son déjeuner. Un jour, le 31 Juillet 1820, qu’il déjeunait sous cet arbre avec M de Montholon et que je le servais, il me dit à la fin du repas : « Va chercher ta fille ». Et ajouta : « Dis à Marchand de venir. »
Ma fille Clémence était née la veille. J’exécutai promptement ses ordres et, en moins de rien, je fus de retour et lui présentai mon enfant. Pendant ma courte absence, Marchand était venu et reparti, et il revenait en me suivant, remettant à l’Empereur une chaîne du Brésil, laquelle chaîne l’Empereur avait portée longtemps à sa montre. Après avoir examiné ma fille quelques instants, il mit la chaîne en double et la lui allongea sur le corps en disant : « Voilà le premier présent que je te fais.» Une inclinaison respectueuse et quelques paroles de remerciement furent ma réponse à tant de bienveillance et de bonté de sa part.
Je ne pense jamais à cette scène sans que je ne sente mes yeux se mouiller de larmes et que je ne me rappelle le petit chêne que l’Empereur nommait son beau chêne. »

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Avril 1799 : Joséphine choisit son lieu de "confinement"...
    par Joker » 27 avr. 2020, 20:17 » dans Monuments Napoléoniens
    1 Réponses
    151 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    27 avr. 2020, 22:39
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    2087 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1407 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Napoléon à table et Napoléon cuisinier
    par Joker » 02 sept. 2020, 20:09 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    128 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    03 sept. 2020, 14:52