MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

Demi-solde a écrit :
10 févr. 2019, 19:40
Image
Autre relique de tissu, le petit hunier du HMS Victory lors de la bataille de Trafalgar :

Image

Le petit hunier est la voile (n°5 sur l'illustration ci-dessous) qui se trouve au-dessus de la hune du mât de misaine (le mât avant du vaisseau). Le petit hunier est la deuxième plus grande voile du navire, après le grand hunier (le hunier du grand-mât, n°10) mais devant la grand voile (la voile basse du grand mât, n°11). Le petit hunier du HMS Victory mesure 80 pieds (24,4 mètres) à sa base, 54 pieds (16,5 mètres) à sa tête pour 54 pieds (16,5 mètres) de hauteur, soit une surface de voile de 337 mètres carré.


Image

Les voiles du HMS Victory particulièrement endommagées à la suite de la bataille furent changées lors du retour du vaisseau en 1806 à Portmouth pour réparations. Le petit hunier seulement fut conservé, exposé...

Image

... notamment sur le HMS Victory lors du centenaire de la bataille, manipulé ensuite avec plus ou moins de précaution...

Image

... puis on le perdit de vue jusqu’en 1960 où il fut redécouvert caché sous un tapis de gymnastique dans un grenier de l’une des bases navales de Portsmouth :

Image

La voile fut ensuite exposée à bord du HMS Victory, dans son pont inférieur, de 1962 jusqu’en 1993, sans précaution particulière. Mais l'exposition verticale, parfois en pleine lumière, n'est évidemment pas recommandée pour un tissu ancien et fragile d'une masse de 370 kg environ. D'autant plus pour une pièce ayant subi de plein fouet les feux ennemis, du fait de sa position à l'avant du navire de tête de la colonne au vent britannique. Les experts du National Museum of the Royal Navy de Portsmouth ont recensé environ 90 impacts, du boulet de canon jusqu'au tir de mousqueterie :

Image

En 1993, on constata que l'état du petit hunier se détériorait rapidement et nécessitait des travaux de conservation urgents.

Image

Restaurée, elle ne fut par la suite exposée qu’en de rares occasions...

Image

... à plat et sous une lumière faible dans un soucis de conservation.

Image

Aux assauts de la bataille, du temps et de la mauvaise conservation initiale, s'ajoutent également quelques trous provoqués par des "chasseurs de souvenirs" au XIXe siècle.

Image

Image

Cordialement
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2021
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par C-J de Beauvau »

Pour se faire une idée d'une bataille navale au 17eme siècle voir le film "THE ADMIRAL" Une bataille entre la Marine hollandaise et la Navy anglaise




Budget : 8 millions EUR
Box-office : 5,7 millions EUR
Les films historiques font rarement recette :(
:salut:
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

A propos de films sur les navires de l'époque et indirectement sur l'Empire, avec des batailles, j'ai déjà il me semble évoqué mon penchant pour "Master and Commander" ; une vraie réussite.



Image

Image

Image

Cordialement
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

La Belle Poule, lancée en 1834, désarmée en 1861, démolie en 1888 :

Image
La Belle Poule dans le port de Toulon
par Frédéric Montenard

https://www.photo.rmn.fr/archive/11-538 ... I8J68.html

Cordialement
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

Demi-solde a écrit :
23 févr. 2019, 21:17
Le HMS Temeraire, lui, fut déconstruit en 1838.

Image
Ce tableau, "The Fighting Temeraire", et l'autoportrait de son auteur, William Turner, sont les illustrations des nouveaux billets de 20 livres sterling, entrés en circulation au mois de février dernier :

Image

Image

Image

Cordialement
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

Demi-solde a écrit :
01 avr. 2020, 23:59
Et pour avoir une idée de la différence entre une galère et un vaisseau :

Image
L'encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Diderot et d'Alembert, tome 7

https://www.photo.rmn.fr/archive/16-529 ... YX6DM.html


Cette illustration permet de constater les différences de proportions des deux types de navires, mais elle ne permet pas de comparer leurs tailles ; les échelles ne sont en effet pas les mêmes. Pour comparer les dimensions, il faut se livrer à une légère retouche :

Galère - 03.jpg
Vue de poupe :

Image
L'encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Diderot et d'Alembert, tome 7

https://www.photo.rmn.fr/archive/16-529 ... YX2ME.html

Cordialement
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3748
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Cyril Drouet »

La Réale est également dessinée en planche II.
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

Cyril Drouet a écrit :
12 avr. 2020, 16:26
La Réale est également dessinée en planche II.
Exact !

Image
L'encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Diderot et d'Alembert, tome 7

https://www.photo.rmn.fr/archive/16-529 ... YXZPC.html

Cordialement
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par Demi-solde »

Demi-solde a écrit :
11 avr. 2020, 12:14
Je ne suis pas sûr que les pontons de Cadix soient les navires français capturés de l'escadre du contre-amiral Rosily ; il me semble que le Neptune (80 canons de classe Tonnant, mis à l'eau en 1803), les 74 canons de classe Téméraire Algesiras (1804), Héros (1801), Pluton (1805) et la frégate Cornélie (40 canons de classe Virginie, mise à l'eau en 1797), d'excellents navires de construction récente et maintenus en bon état, ont été incorporés à la marine espagnole qui, après Trafalgar, en avait elle aussi bien besoin.

A priori, le seul navire de l'escadre de Rosily à avoir servi de ponton est l'Argonaute (ex-Vencedor, 68 canons de construction espagnole, lancé en 1755, échangé en 1806), redevenu le Vencedor en 1808.


Les navires de l'escadre de Rosily ne furent pas les seules captures espagnoles en 1808 ; un autre vaisseau français fut pris, non pas à Cadix, mais à Vigo. L'Atlas (74 canons de construction espagnole, lancé à Cadix en 1754 sous le nom de baptême Atlante, cédé à la France en 1801 et renommé en 1803) avait en effet été endommagé lors de la bataille des Quinze-Vingt ; il échappa à Trafalgar puisqu'il fut dès lors laissé à Vigo, servant notamment de navire hôpital. Le 9 juin 1808 finalement, il fut pris par les Espagnols, par surprise et par négligence. Ce qui rend cette capture particulière, ce n'est pas tant la perte d'un navire ; une bien mauvaise habitude française dans ces années-là... Non, la perte de l'Atlas est unique car elle se conjugua avec la seule prise d'une Aigle de vaisseau :

Image
L'Aigle de l'Atlas, aujourd'hui conservée au Museo Naval de Madrid

Trente-sept vaisseaux reçurent une Aigle (peut-être un trente-huitième navire reçut-il ultérieurement une Aigle, la maison Picot en ayant facturé trente-huit...), et malgré les revers multiples et variés de la marine française, l'Atlas fut le seul navire à voir son Aigle tomber entre les mains de l'adversaire. A Trafalgar par exemple, sur les dix-huit vaisseaux français présents, dix (peut-être onze en fonction de l'attribution de la trente-huitième Aigle facturée) avaient reçu une Aigle ; pas une ne finit entre des mains ennemies, pas même celle du Swiftsure, seul navire français capturé et ramené au port par les Anglais. L'Aigle du Bucentaure (comme certainement celles des quatre autres navires temporairement capturés par les Britanniques) fut brisée et jetée à la mer ; on l'aperçoit encore dressée au pied du grand mât, sur la peinture d'Auguste Mayer :

Image
https://troisponts.net/2012/09/13/lhist ... le-erreur/

Image
Le Bucentaure lors de la bataille de Trafalgar
par Auguste Mayer, en 1836

Le 4 novembre, au cap Ortegal, le Scipion et le Mont-Blanc jetèrent vraisemblablement, eux aussi, leurs Aigles à la mer quand le Formidable réussit à dissimuler Aigle et pavillon... De même à Cadix, l'Aigle du Neptune repose a priori au fond de la rade. Sur les trente-sept Aigles de vaisseau de 1804, une fut prise (celle de l'Atlas donc), une fut cachée et sauvée (celle du Formidable) et seize ont disparu en mer (jetées par-dessus bord avant reddition ou perdue dans des naufrages et/ou incendies).

Si les Aigles remises aux navires étaient identiques à celles de l'armée, elles portaient un étendard différent ; en effet, et les reliques de l'Atlas en témoigne, les Aigles des navires arboraient un pavillon tricolore carré de 105 cm de côté, aux trois bandes verticales bleue, blanche et rouge (disposition des couleurs conforme au décret du 27 pluviôse an II) là où les Aigles de l'armée portaient le drapeau carré de 85 cm de côté, à losange blanc classique. Si les tissus ont bien souffert, restent, sur l'étendard de l'Atlas, les coutures des trois bandes :

Image

A également été pris et conservé, le pavillon de l'Atlas, lui aussi bleu, blanc, rouge et conforme au décret du 27 pluviôse an II :

Image

Cordialement
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 785
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: MARINE : La reconstitution...de vieux grééments

Message par la remonte »

:salut:
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Vieux de la vieille
    par la remonte » 18 mars 2016, 08:49 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    1048 Vues
    Dernier message par la remonte
    18 mars 2016, 10:07
  • Reconstitution cavalerie
    par jp. montbazet » 11 sept. 2018, 18:00 » dans Espace visiteurs
    11 Réponses
    2716 Vues
    Dernier message par la remonte
    22 mai 2020, 09:30
  • Information pour de la reconstitution
    par Arcalas » 25 févr. 2020, 18:47 » dans Espace visiteurs
    18 Réponses
    998 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    20 mai 2020, 16:04
  • Histoire vivante - Reconstitution
    par L'âne » 29 mai 2020, 05:01 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    393 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    29 mai 2020, 18:36
  • Annuaire de la reconstitution historique.
    par J-B Laborde » 18 févr. 2016, 09:34 » dans Blogs et sites personnels
    2 Réponses
    2593 Vues
    Dernier message par LeBarde
    18 févr. 2016, 10:53