Mémoires de Constant

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Marlène

Message par Marlène »

Il est vrai que quand une personne nous est "racontée" uniquement sous des dehors avantageux et dépeinte parée de seules qualités, cela peut paraître douteux et peu crédible... :)

Merci encore de nous faire profiter de vos lectures et de vos impressions sur celles-ci, Etrigan.

:fleur3:
Joker

Message par Joker »

Sans doute faut-il aussi prendre en compte l'époque à laquelle Constant a rédigé ses Mémoires : en pleine période de renaissance du bonapartisme.
La légende prenait alors son plein essor et le défunt était divinisé par un peuple friand des pages de gloire qu'il avait écrites.
Etant donné que le valet de chambre avait eu un comportement fort peu honorable lors de la première abdication, on est en droit de se demander s'il n'a tout simplement pas voulu se racheter une conduite en publiant ses souvenirs sur un mode quelque peu panégyrique.
Je m'empresse cependant de préciser qu'il s'agit là d'une simple hypothèse de ma part... :)
Etrigan

Message par Etrigan »

Hypothèse qui vous honore Joker car elle est aussi celle de Maurice Grenelle ! Comme quoi, votre intuition est très juste ^__^
Joker

Message par Joker »

Je vous avoue que je l'ignorais totalement.
Mais je me sens conforté dans mon opinion et je suis rassuré sur le fait de ne pas avoir formulé une grosse bêtise... :lol:
Marlène

Message par Marlène »

Bravo, Joker! :)
Cette hypothèse donne un nouvel aspect à ces Mémoires, qu'il faut donc considérer avec précaution, à mon humble avis... :)

:fleur3:
La Bricole

Mémoires de Constant

Message par La Bricole »

:salut:

Les Mémoires de Constant sont téléchargeables sur :

http://books.google.com/books?id=hFijsY ... A9on&hl=fr
Carla

Message par Carla »

…En effet, Constant a la mauvaise habitude de tout voir en rose, oubliant volontairement par moment certains éléments de récits guères favorables à l'Empereur…
Tout ça est bien vrai et est Constant même :) ,
qui le dit dans l’introduction à les « Mémoires » :

« … Le lecteur, curieux de savoir d’avance dans quel esprit seront écrits mes mémoires, aimera peut être à trouver ici un passage d’une lettre
que j’écrivis à mon éditeur, le 19 janvier (1830 ?) dernier.
_ M. de Bourrienne a peut être raison de traiter avec sévérité l’homme politique ;
mais ce point de vue n’est pas le mien. Je ne puis parler que du héros en déshabillé ;
et alors il était presque constamment bon, patient, et rarement injuste.
Il s’attachait beaucoup, et recevait avec plaisir et bonhomie les soins
de ceux qu’il affectionnait. Il était homme d’habitude.
C’est comme serviteur attaché que je désire parler de l’empereur,
et nullement comme censeur. Ce n’est pas non plus une apothéose en plusieurs volumes
que je veux faire.
Je suis un peu à son égard comme ces pères qui reconnaissent des défauts
dans leurs enfants, les blâment fort, mais en même temps sont bien aises
de trouver des excuses à leurs torts
._ … »

:salut:
Amitié.
Carla
Joker

Message par Joker »

Il se trouve que je lis ces Mémoires en ce moment.
Je viens d'attaquer le second volume.
Il s'agit d'un témoignage précieux et très agréable à lire (les anecdotes foisonnent) mais à considérer cependant avec les réserves d'usage énumérées précédemment.
Joker

Message par Joker »

Le principal intérêt de ces Mémoires consiste à présenter des tranches de vie prises sur le vif.
Napoléon y est mis à nu, entendez dans son intimité quotidienne.
Et pour qui sait lire entre les lignes, au-delà des commentaires parfois panégyriques, perce l'homme sous le souverain. :)
Christophe

Constant

Message par Christophe »

Entré au service du général Bonaparte en 1800, Constant Wairy, dit "Constant" quitte l'Empereur Napoléon après sa première abdication, à Fontainebleau en 1814. Inquiétude d'un avenir devenu incertain ? Peur de se voir accusé d'avoir servi l'Usurpateur ? Il s'agit plutôt en fait d'une désertion et le "vilain drôle" comme le surnommait Napoléon, en profita pour emporter de l'argent et des bijoux; sa fuite est à rapprocher avec celle du mameluck Roustam, qui eut lieu exactement à la même période.
Constant sera supplanté par Louis Marchand; Roustam par Louis-Etienne Saint-Denis, plus connu sous le nom de "mameluck Ali" (personnage qui m'est, comme Pons de l'Hérault, et les frères Peyrusse, particulièrement familier).
Sous la Restauration, dans les années 1820, Constant se change en spéculateur et... fait faillite ! Il obtient pour sa femme le bureau de poste de la petite ville de Breteuil-sur-Iton (dans l'Eure). Roustam "héritera" lui aussi d'un bureau de poste, mais à Dourdan (Essonne). Constant aimait à raconter aux personnes rencontrées quelques souvenirs de ses années passées au service de l'Empereur. A Breteuil il croise plusieurs fois le général Thiébault, qui y passe plusieurs mois de l'année en villégiature. Celui-ci le convainc d'assister au Retour des Cendres de l'Empereur en 1840. Constant ne céda pas aux sirènes du culte napoléonien; il ne fréquenta pas non plus les anciens fidèles de l'Empereur. Il meurt à Breteuil le 27 juin 1845 -il était né en 1778 à Peruwels (Belgique).
Pour ce qui est de ses "Mémoires", ils (toujours à employer au masculin-pluriel ce mot, cher Mathieu ! :)), ils ont été concoctés par plusieurs "teinturiers" de l'époque d'après des notes qu'il leur communiqua. Constant essaye de justifier son attitude de 1814. Son témoignage, qui n'a donc pas été écrit par lui, est à consulter avec méfiance, même si, on s'en doute, Constant a vu et su beaucoup de choses. (Renseignements extraits de la notice rédigée par J. Jourquin, dans le "Dictionnaire Napoélon", Fayard, 1987, pp.493-494).
--
En termes de témoignages fiables, et sur Napoléon je te conseille de lire ceux de Louis Marchand, du mameluck Ali et du trésorier Peyrusse,; je peux y ajouter ceux d'André Pons de l'Hérault (spécifiquement pour la période de l'île d'Elbe). Je ne te conseille pas spécialement, même si tu n'évoques pas (encore) cet auteur, la lecture des "Mémoires" de Bourrienne, un autre proche de Napoléon, à consulter également avec méfiance.

Salutation amicales. :salut: [/color][/aligner]
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Mémoires intimes de Napoléon 1er par Constant, son valet de chambre - Tome 1
    par Eric LM » 18 nov. 2017, 16:04 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    1 Réponses
    416 Vues
    Dernier message par Joker
    18 nov. 2017, 17:53
  • Constant, au service d'Eugène de Beauharnais
    par Joker » 26 juil. 2020, 19:49 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    177 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    27 juil. 2020, 12:59
  • Mémoires de Napoléon
    par Patrick » 08 sept. 2018, 06:52 » dans Espace visiteurs
    5 Réponses
    793 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    04 déc. 2018, 16:38
  • Mémoires de Marchand
    par L'âne » 12 sept. 2017, 16:06 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    1188 Vues
    Dernier message par Joker
    01 août 2019, 19:52
  • [ Napoléonothèque ] Mémoires de Vidocq
    par L'âne » 19 oct. 2017, 12:54 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    356 Vues
    Dernier message par L'âne
    19 oct. 2017, 12:54