Mémoires de Constant

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Martin

Mémoires de Constant

Message par Martin »

j'ai commencé la lecture des mémoires de Constant, ce livre semble bien passionant. Quels sont vos avis à propos de cette oeuvre?

:salut:
d'hautpoul

Mémoires de Constant

Message par d'hautpoul »

Bonjour

voici ce qui est écrit sur le livre de 1971 Bibliographie critique des mémoires sur le Consulat et l'Empire
--(..)...Malgré leur célébrité,il convient de ne pas utiliser ces mémoires,même si Constant a fourni quelques renseignements à ses teinturiers/(..)

Amicalement
gdeana

Mémoires de Constant

Message par gdeana »

:salut: Re bonjour Martin,
Je possède aussi les Mémoires intimes de Constant, mais malheureusement, il paraît d'après des critiques dignes de foi, que ces mémoires sont pour l'essentiel l'oeuvre de "teinturiers " comme Villemarest qui en a écrit beaucoup d'autres, seulement à partir de quelques vagues témoignagnes recueillis longtemps après les faits. Donc c'est un peu brodés ; du reste on a dit également des Mémoires de la duchesse d'Abrantés que ceux-ci étaient " abracadabrantesques "...
Etrigan

Mémoires intimes de Napoélon par Constant

Message par Etrigan »

Constant Wairy fut le valet de chambre de Napoléon et continuellement au côté de l'Empereur, depuis qu'il fut revenu de l'Egypte jusqu'au jour de son départ pour l'île d'Elbe. En l'occurrence, ce premier tome couvre les années 1799 à 1808.

Disons le franchement, les Mémoires de Constant sont hautement dispensables, mais valent néanmoins pour les anecdotes fort amusantes qui y pullulent. Qu'il s'agisse de l'arrivée d'un ambassadeur Turc, d'un tour pendable joué par Joséphine et sa fille Hortense à un domestique orgueilleux ou des rencontres de Napoléon sur la route – femmes, suppliants, adversaires – il y a de quoi faire ! La vision que donne Constant de Napoléon est celle d'un Prince ô combien généreux, attentionné envers tous les gens de sa maisonnée. Amateur de femmes, mais attentif à sa Joséphine. Simple et amusant, léger et intelligent... Mais dieu merci, cette édition propose des notes historiques signées Maurice Dernelle de l'Académie d'Histoire qui sont tellement indispensables que l'on regrette qu'elles soient rangées en fin de tome. A tout ceux qui voudront lire ce livre, sachez que la lecture de ces notes s'avère indispensable ! Elles corrigent les erreurs de dates ou de faits contées par Constant, mais surtout, elles apportent, grâce au regroupement de plusieurs textes fondamentaux, le point de vue le plus probable sur les événements décrits. En effet, Constant a la mauvaise habitude de tout voir en rose, oubliant volontairement par moment certains éléments de récits guère favorables à l'Empereur ou bien encore donnant une vision trop idyllique de son maître et de Joséphine.

Néanmoins, il ne faudrait pas pour autant jeter le bébé avec l'eau du bain : car il y a peut-être chez Constant plus de vérités que d'exactitudes. Car après tout, cet homme a tout connu de l'intérieur. Mais son point de vue ne peut pas avoir la liberté, la pertinence et la globalité de personnages aux compétences intellectuelles plus étendues que lui et qui ont été en contact avec Napoléon dans des situations plus difficiles. Constant a sans doute vu de Napoléon le meilleur de lui-même, comme sa grandeur d'âme avec tous les miséreux et plaignants se pressant autour de lui, sa simplicité au contact des hommes l'entourant, son humour et ses pensées précises et cinglantes... Il n'a par contre rien vu, ou feint de rien voir, de l'homme politique, du stratège militaire, de l'Empereur, du despote, de l'autocrate ;.. Constant a été un valet qui fait son travail de valet et n'a que des anecdotes de valet à conter. Pour autant, elles ont leurs importances ces petites histoires, elles nous font voir l'envers du décors des fastes et des réunions entre puissants. Elle nous content l'Empereur dans son quotidien, resté un soldat presque comme les autres lorsqu'il est entouré de ces ministres ou serviteurs. On le voit aussi particulièrement généreux, attentif à la souffrance de tous.

Certainement, en ne lisant pas ce livre, même si vous aimez Napoléon, vous ne raterez rien. Néanmoins, celui prenant la peine d'en venir à bout (il s'agit d'un véritable pavé !) aura passé un excellent moment en la compagnie de Joséphine et de l'Empereur. Pendant plusieurs semaines, on se sera trouvé dans leur intimité, et le lecteur aura vécu comme un serviteur de Napoléon Ier, proche de lui, attentif à sa tenue et spectateur complice des joies, amours et peines du « personnage le plus connu après Jésus-Christ. »
Modifié en dernier par Etrigan le 20 janv. 2007, 10:18, modifié 1 fois.
Christophe

Maurice Dernelle...

Message par Christophe »

Cher "Gouvy", il s'agit d'un académicien qui a préfacé la première fois en 1967 les "Mémoires" de Constant. on lui doit aussi une préface sur les "Mémoires" de mademoiselle Avrillion. Ces deux titres sont parus au éditions du Mercure de France, collection "Le Temps Retrouvé".

Sur constant, lire aussi ci-contre (site de la ville de Péruweltz (en Belgique, où est né Louis Constant Wairy, dit "Constant"):

http://users.skynet.be/genehist/peruwelz.htm
Latour-Maubourg

Message par Latour-Maubourg »

Ces deux titres sont parus au éditions du Mercure de France, collection "Le Temps Retrouvé
"

Deux ouvrages que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire (et dont le prix est très abordable, ce qui ne nuit pas en ces temps de pénurie :) )
:salut:
Etrigan

Message par Etrigan »

Ils ont des livre superbes il est vrai ; le prix est tout de même important pour un poche, mais vu vu du nombre de pages et de l'appareillage en note, cela est larment compensé.

Voir le site http://www.gallimard.fr/ pour leur catalogue.
Etrigan

Et quant au tome II

Message par Etrigan »

Dans ce second tome des Mémoires intimes de Napoléon Ier, Constant Wairy entame la dernière ligne droite de la vie de l’Empereur avec son divorce, son remariage et la terrible campagne de Russie dont l’échec excitera la rébellion de l’Europe.

La première partie de l’ouvrage se révèle très agréable à lire car Constant était bien placé pour assister au changement d’impératrice. De même, ses quelques anecdotes militaires sont passionnantes. Mais ensuite, son récit se fait soporifique au possible et on ne comprend pas pourquoi l’auteur se perd en détails au lieu de parler de cette fameuse campagne de Russie. Et même lorsqu’il s’exécute, on se sent quelque peu déçus, car Constant se montre un peu avare de détails et de récits alors que, étant présent aux côtés de Napoléon, il aurait pu nous en dire beaucoup.

Mais le valet de chambre se rattrape lorsqu’il nous parle de la dernière bataille de Napoléon avant son exil sur l’île d’Elbe : on découvre alors un souverain inquiet, perplexe face au destin qui s’acharne, fragile et désespéré. Ces passages sont beaux et passionnants et rattrapent les lourdeurs précédentes. On voit aussi Constant se défendre d’une accusation de vol proférée contre lui – les notes de Maurice Dernelle éclairent grandement son texte sur ce sujet !

En conclusion, on pourra regretter que ces Mémoires intimes ne soient pas à la hauteur de ce que leur titre nous laissait espérer. De Napoléon on gardera en mémoire une image d’Epinal : à se demander si Constant l’a façonnée ou si elle est vraie. Encore une fois, Constant a été un valet et il a vu ce qu’un valet voit, lui-même confessant avoir été étranger durant toutes ces années passées au côté du général corse étranger à toute question politique et militaire.
Marlène

Message par Marlène »

De Napoléon on gardera en mémoire une image d’Epinal : à se demander si Constant l’a façonnée ou si elle est vraie.
Donc, on ne peut pas vraiment se fier à la véracité de ces Mémoires, d'après vous?
C'est quand même dommage, Constant ayant été pourtant très bien placé pour pouvoir "rapporter" beaucoup de choses intéressantes.

Malheureusement, on se pose souvent la question, pour de nombreuses Mémoires. Il est souvent difficile de différencier le "roman" de la "vérité", dans ces écrits.

:fleur3:
Etrigan

Message par Etrigan »

Constant est un témoin et comme tout témoin, il ne peut que, au mieux !, raconter ce que ses yeux ont vus. Mais, ses yeux ne restituent pas les scènes dans leurs entières complexitées. Pourquoi ? Parce que tout un chacun nous sommes limités par nos connaissances, notre culture, notre mémoire, nos convictions.

Et encore, je dis ça pour quelqu'un dont on peut espérer qu'il a parlé librement, sans chercher à tromper son monde. De fait, en histoire, il n'y a pas de vérités. Chacun croit la détenir, mais chacun ne possède qu'un fragment (voir à ce sujet le récit de l'empoisonnement de l'Empereur et la note qui complète le récit de Constant : entre ceux qui nient l'évenement et celui - je ne sais plus qui - qui le raconte mais d'une manière différente, on comprends bien la nature du problème).

Constant a sans doute écrit sincèrement ses Mémoires, mais la seule image qu'il donne de Napoléon est celle d'un homme simple, bon et aimant. Il n'aurait pas de défauts ? Allons bon ! Et puis, au bout d'un moment, à force de lire les récits de Napoléon donnant à ceux qui lui quémandent, on est en droit de se poser des questions : toujours le même genre de récits, toujours le même descriptif, avec un arrière plan religieux assimilant Napoléon au Christ. Cette répétition indique-t-elle la véracité des faits ou au contraire doit-elle nous faire douter ce qui est dit ?
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Mémoires intimes de Napoléon 1er par Constant, son valet de chambre - Tome 1
    par Eric LM » 18 nov. 2017, 16:04 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    1 Réponses
    412 Vues
    Dernier message par Joker
    18 nov. 2017, 17:53
  • Constant, au service d'Eugène de Beauharnais
    par Joker » 26 juil. 2020, 19:49 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    171 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    27 juil. 2020, 12:59
  • Mémoires de Napoléon
    par Patrick » 08 sept. 2018, 06:52 » dans Espace visiteurs
    5 Réponses
    783 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    04 déc. 2018, 16:38
  • Mémoires de Marchand
    par L'âne » 12 sept. 2017, 16:06 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    1179 Vues
    Dernier message par Joker
    01 août 2019, 19:52
  • [ Napoléonothèque ] Mémoires de Vidocq
    par L'âne » 19 oct. 2017, 12:54 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    355 Vues
    Dernier message par L'âne
    19 oct. 2017, 12:54