Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 952
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Naissance de notre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par Cyril »

Alors pour ma part c'est un livre de fin d'année scolaire en primaire : Ordre de l'empereur d'Ernest A. GRAY. un roman historique....je l'ai encore, puis vue que cela m'avait intéressé, j'avais lu les carnets de Coignet que mon père avait dans sa bibliothèque.

Je n'ai pas été très assidu pendant de nombreuses années....j'ai plus lu sur la 2eme guerre mondiale et peint des petits guerriers en 28 mm (nain gobelin etc...) mais l'empereur n'étais jamais très loin

Puis un jours je suis tombé sur une figurine d'un officier d'infanterie en 54 mm de chez métal modèle et là RE déclique....je pouvais combiné 2 passions pour peindre faut se documenter...pour se documenter faut lire des livres...et depuis je suis dedans.
"Servir est mon devoir"
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Naissance de notre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par Demi-solde »

Bonjour à tous.

Je l’ai déjà évoqué brièvement lors de ma présentation, j’ai longtemps délaissé l’Empire. Et Napoléon. Je ne saurais dire exactement pourquoi. Trop connu ? Trop caricaturé ? Mal abordé ? Le XIXème siècle m’a longtemps désintéressé. Et puis, les vieux papiers, et la curiosité, m’ont conduit à enquêter sur mes ancêtres, proches puis un peu plus lointains. De la généalogie, mais sans objectif chiffré, surtout pas pour accumuler des noms inconnus, ni remonter jusqu’à Mathusalem. Non, plus prosaïquement pour essayer de mieux connaître quelques-uns de ces ancêtres, voire pour vérifier différentes légendes familiales.

Et certaines de ces recherches me menèrent au cœur du Premier Empire, qu’il me fallut donc (re-)découvrir. Bien sûr, j’en avais les bases, mais c’est si peu pour une période si riche. Toujours est-il que je suis vraiment entré en Napoléonie par les détails ; les lieux, les dates, les uniformes, les petits, les obscurs, les sans-grades, etc. Mes premières lectures étaient on ne peut plus pragmatiques, à la recherche de tel régiment, de tel ordre de bataille, de tel trajet, de tel journal. Il n’y a certainement pas de bonne ni de mauvaise manière de tomber dans l’Épopée, mais j’ai toutefois le sentiment diffus d’avoir fait les choses à l’envers. Là où mes premiers mots de vocabulaire auraient peut-être dû être « Napoléon, Austerlitz, Waterloo, 18 brumaire, Égypte, Joséphine, Eylau, Trafalgar, Ney, Sainte-Hélène, Toulon, etc. », ce furent plutôt, dans le désordre, « Badajoz, Junot, Bonaparte, 5ème régiment provisoire, Wellesley, Buçaco, Mermet, Toulon, etc. »

Si ma curiosité pour Junot me rattachait évidemment à Bonaparte, mes premières recherches, mes premiers intérêts étaient majoritairement éloignés de Napoléon ; lorsque l’on suit Masséna, Ney, et Junot au Portugal en 1810, la présence de l’Empereur est somme toute assez lointaine. Du coup, mon rapport à Napoléon est moins affiné que la plus part d’entre vous. De nombreuses interrogations me restent, et ne trouveront certainement jamais de réponse…


Cordialement
Avatar du membre
Napolitaine
Princesse de Bourgogne
Princesse de Bourgogne
Messages : 511
Enregistré le : 30 juil. 2017, 22:04

Naissance de notre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par Napolitaine »

Eh bien c'était il y a... 4 ans ! J'avais donc 19 ans.

C'était lors d'un stage; il y avait un animateur qui faisait une activité au micro et projecteur sur l'Empereur. Au départ, quand j'avais vu que je devais participer (enfin du moins regarder en accompagnant les personnes) à cette animation je me suis dis : "Boarf..qu'est ce qu'on nous fait pas faire quand on est stagiaire !"

Sur le début, j'y ai donc montrée peu de bonne volonté. A regarder à gauche, à droite, à soupirer un peu... J'avais tellement de préjugés quant au cours d'histoires enseigné à l'école...tellement de souvenirs d'ennuis, de dates sorties à la va vite, de lassitude qu'on en finissait par tout oublier à force de trop vouloir nous faire "savoir jusqu'au moindre détail" les leçons, du peu d'entrain de mes professeurs en la matière...que je me suis persuadée avant même que l'animation commence que ça allait être nulle.

Mais j'ai finis par accrocher réellement lorsque j'ai constaté que l'animateur y mettait beaucoup d'entrain, de dynamisme, vacillant entre dates et anecdotes...

Ayant une certaine fierté, (à cette époque) à la fin de l'animation, je n'ai aucunement admis que je m'y étais intéressée et n'aimant pas faire de compliments dans le domaine professionnel (surtout en période de stage ! :lol: ) j'ai juste dis "Ça va, c'était bien". Mais dans le fond... j'avais adoré ! J'ai donc, commencée à lire des livres sur Napoléon.

Par la suite, j'ai même fait une animation sur l'Empereur devant de nombreuses personnes, au micro également. J'ai achetée des livres..., fait part de mon intérêt pour le Premier Empire à ma famille et amis qui furent surpris au premier abord. Et qui, se sont dit "Comme tout ce que tu entreprends, tu finiras par t'en lasser". A force de constater que j'ai continuée à y montrer de l'intérêt ils ont finit par comprendre que c'était là une sorte de "passion". (je n'aime pas trop ce terme. Tout comme le mot "fan", je trouve ça trop...fort.)

Bref, alors, parfois... quand j'ai des amis qui veulent des renseignements, ils me demandent, parfois. Par contre, si je suis ici, c'est parce-que je n'ai jamais connu quelqu'un aimant réellement cette période et Napoléon...Du coup je peux pas débattre vraiment...

Véridique : Je me souviens que l'Histoire a vraiment pris une place importante, le jour ou j'ai fais connaissance avec une personne qui n'y connaissait rien en Histoire et que ça m'a suffit pour couper les ponts avec. Surtout après m'avoir dit ... : "Napoléon ? Mais ça date d'au moins 500 ans."

Je n'ai jamais raconté à ce collègue que c'était grâce à lui que j'ai aimée cette période historique et que je m'y suis intéressée.
Il est fou de constater que certaines personnes peuvent dire des insanités sans paraître vulgaire, alors que d'autres le sont juste en vous disant bonjour.
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2680
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Peut-on ne pas admirer Napoléon ? Écrire qu'on ne l'aime pas trop ?

Message par L'âne »

Voilà la question qui avait été posée sur le forum et ailleurs.
Le sujet avait été supprimé parce nous étions en train de "déraper" avec un ex membre.
Je répondrais qu'on peut bien évidemment écrire (et dire) qu'on n'admire pas trop Napoléon et même qu'on ne l'aime pas du tout.
Certaines personnes de ma famille émettent les plus grandes réserves à son sujet.
En ce qui me concerne, le verbe "admirer" constitue un défaut de vocabulaire si l'on considère le synonyme "vénérer".
Je n'admire pas Napoléon, je le trouve remarquable en tant qu'homme et comprends le général, le Consul et le souverain, placés dans leur contexte historique et à l'aune de ce que je crois être les principes moraux et sociaux des hommes de son temps.
J'affirme qu'il est indispensable de lire suffisamment pour tenir des propos de bonne foi et mesurés à son égard. Bref, pour être le plus objectif possible...
Voilà, voilà.
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1535
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Peut on écrire qu'on n'admire pas trop Napoléon ?

Message par Bernard »

Bien vu, L'âne, admirer n'est pas le mot adapté car il induit un jugement de valeur qui dépasse nos propos.
L'homme est remarquable, étonnant, détonant, hors du commun... C'est déjà beaucoup. Pourquoi faudrait-il, en plus, l'admirer ?
Cela voudrait dire taire ses défauts, oublier ses échecs et ses fautes pour ne retenir que les points positifs. Pourquoi réduire ainsi un personnage historique, pourquoi n'en faire qu'une caricature ? Napoléon est ce qu'il est par l'ensemble de son œuvre, bonne ou mauvaise. Et c'est ainsi qu'il nous interpelle.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1535
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Peut-on ne pas admirer Napoléon ? Écrire qu'on ne l'aime pas trop ?

Message par Bernard »

Certes, les mots comportent tous une part de jugement...
Mais, je ne me retrouve pas, s'agissant de Napoléon, dans la définition que donne le CNRTL pour le mot admirer :
Considérer quelqu'un ou quelque chose avec un sentiment d'étonnement mêlé de plaisir exalté et d'approbation, le plus souvent motivé par la supériorité qu'on lui reconnaît dans divers domaines de la vie intellectuelle, esthétique, morale, etc.
J'ai bien l'étonnement, peut-être le plaisir mais pas au point d'en être exalté, sûrement pas l'approbation, ou alors de manière très sélective...
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2680
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Peut-on ne pas admirer Napoléon ? Écrire qu'on ne l'aime pas trop ?

Message par L'âne »

Le TLF est mon compagnon depuis le lycée à la Classe préparatoire (Corniche) au Lycée Militaire d'Aix en Provence. Il était conseillé par mes "modestes" professeurs. Je crois pouvoir affirmer qu'il est un excellent outil de substitution. Comme ce forum...
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2316
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Peut-on ne pas admirer Napoléon ? Écrire qu'on ne l'aime pas trop ?

Message par Joker »

Napoléon étant un être solaire et exceptionnel car hors du commun, de même que son parcours, il me semble particulièrement difficile d'être strictement neutre et objectif lorsqu'on les évoque.
Dès lors, les termes adulation, vénération, fascination ou admiration finissent souvent par se confondre chez ses partisans alors que ses adversaires ont eux aussi un vaste choix lexical pour le dépeindre.
C'est le propre de ces êtres extraordinaires au sens propre du terme de susciter ainsi des passions contradictoires parfois aussi violentes qu'irraisonnées.
Mais une chose est évidente et elle rassemblera tout le monde, admirateurs ou détracteurs, c'est qu'il ne laisse personne indifférent et que deux siècles après sa mort il reste un des personnages sur lesquels on écrit le plus et à propos duquel on échange le plus.
Cette victoire, qui est celle de la mémoire, est incontestablement son plus beau trophée !
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Napolitaine
Princesse de Bourgogne
Princesse de Bourgogne
Messages : 511
Enregistré le : 30 juil. 2017, 22:04

Re: Peut-on ne pas admirer Napoléon ? Écrire qu'on ne l'aime pas trop ?

Message par Napolitaine »

On peut se permettre, à travers un avis purement personnel, d'exprimer la raison du pourquoi on ne l'admire pas spécialement. Sans pour autant influencer l'autre. Après, c'est comme parler Politique. Celui qui admire Napoléon sera rarement influencé par celui qui ne l'admire pas.

Par contre, j'ai horreur quand je lis des livres sur Napoléon où l'auteur essaie de persuader ou d'influencer le lecteur, à travers ses écrits, son avis négatif sur Napoléon.
Il est fou de constater que certaines personnes peuvent dire des insanités sans paraître vulgaire, alors que d'autres le sont juste en vous disant bonjour.
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 730
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par la remonte »

Souvent je me suis demandé pourquoi je m'intéresse à cette période précisément alors que mes 3 frères non et mon père encore moins voire pire ;)
hier , il y avait une soirée dédicaces , et j'ai demandé à Thierry Lentz quelle était l'origine de sa passion ; il m'a répondu 1969 et après la collection des pièces commémoratives ( son père étant garagiste , il les avait toutes ) .
Pour David Chanteranne ce fut la vision du film d'Abel Gance ...
Pour un copain ce fut le tableau de Géricault
Moi , ce fut le carnet du panorama de Waterloo offert par mon grand père , du haut de mes 7 ans , je pensais que c'était de vieilles photos
Image


et vous ? :salut:
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Une histoire sans beaucoup de passion
    par Mychkine » 17 déc. 2018, 21:29 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    475 Vues
    Dernier message par Mychkine
    17 déc. 2018, 21:29
  • Notre-Dame au moment du Sacre.
    par Joker » 18 avr. 2019, 20:34 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    838 Vues
    Dernier message par Joker
    18 avr. 2019, 20:39