Musée Joseph Bonaparte aux États-Unis

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2844
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Musée Joseph Bonaparte aux États-Unis

Message par L'âne »

Le Point du 11 avril 2021
Joseph Bonaparte aura bientôt son musée aux États-Unis - Par Marc FOURNY

Le destin du frère aîné de Napoléon Ier va être honoré dans le New Jersey, où il vécut une retraite dorée après la défaite de Waterloo qui emporta l’empire.


Le souvenir des Bonaparte sera bientôt ravivé sur le sol américain… L'État du New Jersey, sur la côte est des États-Unis, a décidé de transformer en parc public et musée l'ancien domaine que Joseph Bonaparte avait acquis sur les rives du Delaware, à 65 kilomètres de Philadelphie, après les Cent Jours et la défaite de Waterloo. C'est là que le frère aîné de l'Empereur avait décidé de vivre son exil, aidé par sa fortune colossale qu'il parvint à conserver, en se faisant construire une immense demeure pour l'équivalent de plusieurs dizaines de millions de dollars d'aujourd'hui.
Joseph Bonaparte obtient à l'époque l'autorisation du gouvernement américain, à condition de rester discret. Celui qui fut roi de Naples et d'Espagne a toujours su faire fructifier ses affaires. Un talent d'entrepreneur qu'il poursuit sur le sol américain en achetant des terres et des fermes tout autour de son domaine de Point Breeze, qui finit par atteindre 720 hectares, aménageant un splendide parc, dessinant des routes, creusant un lac… Sa résidence était l'une des plus grandes des nouveaux États-Unis, et sans doute l'une des plus luxueuses, avec un corps de logis de plus de 50 mètres de long, une bibliothèque de 8 000 livres, des statues de Canova et Bartolini, plus de 150 tableaux comprenant des Titien, Rubens, Véronèse, Léonard de Vinci et David, apportés dans ses bagages…

Gentleman-farmer

C'est au milieu de ce palais américain que Joseph Bonaparte vécut sans doute les plus belles années de sa vie en gentleman-farmer, entouré de son or et de ses maîtresses, son épouse ayant préféré rester en Europe. Recevant avec faste, notamment La Fayette et le président John Q. Adams, apprécié de l'élite intellectuelle et financière, l'ex-souverain quitte finalement les lieux en 1839 pour aller s'éteindre à Florence.

Il ne reste plus rien sur place de ces merveilles : les biens ont été dispersés ou vendus, la demeure a été rasée dès le milieu du XIXe siècle par un nouveau propriétaire… Ne subsistent que le pavillon du gardien, construit pour y loger une partie du personnel, désormais classé, ainsi qu'une petite partie du domaine et quelques vestiges du parc. Le tout a été racheté pour 4,6 millions de dollars en grande partie par l'État du New Jersey pour mettre en valeur ce patrimoine historique, rapporte le New York Times. « C’est une vraie opportunité de célébrer l’histoire et de la rendre accessible aux promeneurs curieux d’en savoir plus sur ce domaine », explique Linda Mead, la présidente de D&R Greenway, la société foncière qui a participé au projet.

Collectionneur

Un parcours didactique verra prochainement le jour dans le parc, tandis qu'un musée consacré à l'histoire du domaine et au destin de Joseph Bonaparte sera aménagé dans le pavillon du gardien. Cette maison de deux étages en pierre accueillera notamment plusieurs objets et documents chinés depuis des années par Peter Tucci, un avocat de la région qui a déjà englouti 200 000 dollars pour collectionner des objets liés à Bonaparte, dont des lettres, livres, pièces de monnaie, souvenirs divers et de la vaisselle aux armoiries de la famille impériale.
Le musée de Point Breeze, dont l'ouverture est prévue cet automne, deviendra ainsi l'un des rares témoignages de la présence des Bonaparte sur le sol américain. Napoléon lui-même a bien failli choisir les États-Unis comme exil après sa chute, une corvette l'attendait même en secret à Royan pour l'exfiltrer… Il choisira finalement de se rendre à ses pires ennemis. Mais qui sait quel destin l'attendait au-delà de l'Atlantique ?
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Espagne
Général de brigade
Général de brigade
Messages : 481
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Musée Joseph Bonaparte aux États-Unis

Message par Espagne »

Bonsoir.
Voilà des gens qui ne cherchent pas à savoir si c'est bien OU mal que de parler de Napoléon et de son entourage. Ils font, en travaillant pour la postérité et pour l'Histoire, et sans faire d'histoires.
Bien sûr, "Pépé Botella", ce n'est pas l'Empereur, mais ...
:salut:
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Découverte d'un buste de l'Empereur aux Etats-Unis
    par Maria Kel » » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    597 Vues
    Dernier message par Maria Kel
  • Les Français et les États-Unis, 1789-1815 - Marchands, exilés, missionnaires et diplomates
    par Eric LM » » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    380 Vues
    Dernier message par Eric LM
  • Un musée va voir le jour dans l'ancien domaine américain de Joseph Bonaparte
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    72 Vues
    Dernier message par Joker
  • Joseph Bonaparte (Thierry Lentz)
    par Joker » » dans Livres - Revues - Magazines
    7 Réponses
    1575 Vues
    Dernier message par L'âne