Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2811
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Message par L'âne »

"Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie", c'est le premier livre de Marie-Paule RAFFAELLI-PASQUINI.
Cette docteure en lettres offre une vision inédite de Napoléon, celle de l'Empereur messianique.


Publié le 05/03/2021 à 18h33 • Mis à jour le 05/03/2021 à 20h58 - Corse Viastella https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 84747.html

Sans titre 1.jpg
Marie-Paule Raffaelli-Pasquini, à Bastia

Le premier livre de Marie-Paule Raffaelli-Pasquini, préfacé par l'académicien Jean-Marie Rouart, spécialiste de Napoléon, est désormais disponible en librairie. Le livre a également remporté le prestigieux Prix de la Fondation Napoléon.

C'est grâce aux écrits de Napoléon à Sainte Hélène que Marie-Paule Raffaelli-Pasquini a eu l'idée, d'une thèse d'abord, puis de ce livre : "On peut penser que sur la fin, il y aurait eu cette fulgurance religieuse chez lui", mais l'auteur rappelle que Sainte Hélène, c'est surtout une oeuvre propagandiste : "Napoléon avait laissé avec l'empire une impression ambiguë, partagée et il voulait atteindre la postérité en devenant un martyr".

Le paradoxe de Napoléon

La pensée de l'auteur s'articule autour du paradoxe de Napoléon : "Napoléon en bon machiavélien qu'il était, avait conscience que gouverner c'est faire croire. Les hommes de manière immémoriale ont besoin de l'image incarnée de la grandeur, de quelque chose qui les dépasse. Lui-même avait une foi très tiède."

Napoléon en bon machiavélien qu'il était avait conscience que gouverner c'est faire croire

C'est dans une France républicaine, à une époque post-révolutionnaire que Napoléon a créé le code civil. Pour les intellectuels de l'époque, la religion est une puissance aliénante, dangereuse. Mais la population reste très croyante, notamment dans les campagnes et éprouve un besoin de protection transcendantale. C'est ce qu'avait compris Napoléon.

Car c'est à cette époque de désenchantement du monde qu'a émergé le culte napoléonien : "Un messie en quelque sorte, puisque Napoléon a utilisé les mythèmes christiques, de la naissance dans l'humble étable à la flamboyante résurrection, il y a vu des scenarii exploitables dans sa propre vie" nous dit l'auteur.

Sans titre 2.jpg
Livre Napoléon &Jésus • © Sarah Defranchi / FTV

En outre, pour cette spécialiste, la grande littérature a contribué à la grandeur de Napoléon : Chateaubriand, Balzac, Stendhal, sans oublier Victor Hugo qui le considérait comme le nouveau Christ.

C'est avec une vision hégémonique de l'Europe que Napoléon voulait répandre les idées des Lumières pour la paix et la grandeur des peuples. Un aspect messianique dont il avait conscience.

Napoléon ira jusqu’à dire : "Si le Christ n’était pas mort sur la croix, il ne serait pas Dieu". Pour l'auteur : "Il savait que ce côté sacrificiel lui permettrait d'atteindre ce niveau de rédempteur".

Si c'est bien la postérité qui semblait l'obséder, on peut dire que celui-ci y est parvenu.
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1797
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Message par Bernard »

L'âne a écrit : 06 mars 2021, 00:00 La pensée de l'auteur s'articule autour du paradoxe de Napoléon : "Napoléon en bon machiavélien qu'il était, avait conscience que gouverner c'est faire croire. Les hommes de manière immémoriale ont besoin de l'image incarnée de la grandeur, de quelque chose qui les dépasse. Lui-même avait une foi très tiède."
Evidemment, je n'ai pas lu le livre mais ce type de présentation me semble ouvrir la porte à des critiques...
Gouverner, c'est faire croire ? Est-ce réellement une citation de Nicolas Machiavel ? Dans tous les cas, pas sous cette forme. Machiavel est plus subtil lorsqu'il indique, par exemple, dans Le Prince (chapitre 25), que “c’est pour cela encore que ce qui est bien ne l’est pas toujours. Ainsi, par exemple, un prince gouverne-t-il avec circonspection et patience : si la nature et les circonstances des temps sont telles que cette manière de gouverner soit bonne, il prospérera ; mais il décherra, au contraire, si, la nature et les circonstances des temps changeant, il ne change pas lui-même de système.” Ou encore au chapitre 6, “C’est pour cela qu’on a vu réussir tous les prophètes armés, et finir malheureusement ceux qui étaient désarmés. Sur quoi l’on doit ajouter que les peuples sont naturellement inconstants, et que, s’il est aisé de leur persuader quelque chose, il est difficile de les affermir dans cette persuasion : il faut donc que les choses soient disposées de manière que, lorsqu’ils ne croient plus, on puisse les faire croire par force. Certainement Moïse, Cyrus, Thésée et Romulus n’auraient pu faire longtemps garder leurs institutions, s’ils avaient été désarmés ; et ils auraient eu le sort qu’a éprouvé de nos jours le frère Jérôme Savonarola, dont toutes les institutions périrent aussitôt que le grand nombre eut commencé de ne plus croire en lui, attendu qu’il n’avait pas le moyen d’affermir dans leur croyance ceux qui croyaient encore, ni de forcer les mécréants à croire.”
Dans L'Art de la guerre, même chose. Mais on trouve d'autres notions : “mon métier à moi est de gouverner mes sujets et de les défendre ; pour cela, je dois aimer la paix et savoir faire la guerre ; les récompenses et l'estime de mon roi ne sont pas tant le prix de mes talents militaires, que des conseils qu'il bien recevoir de moi pendant la paix. Tout roi sage et qui veut gouverner avec prudence, ne doit vouloir auprès de lui que des hommes de cette espèce. Il est aussi dangereux pour lui que des hommes qui l'environnent soient trop amis de la paix, que trop amis de la guerre.”
Je n'ai pas parcouru tous ses écrits mais je doute que les choses soient aussi simples...
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2811
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Message par L'âne »

Bernard a écrit : 06 mars 2021, 11:57 Gouverner, c'est faire croire ?
Cela ne me choque pas de "l'insaissisable" Machiavel.
Il confiait d’ailleurs à Francesco Guicciardini dans une lettre du 17 mai 1521 : « Il y a déjà un bon moment que je ne dis jamais ce que je pense, ni ne crois jamais ce que je dis, et si pourtant il m’arrive de dire le vrai, je le dissimule entre tant de mensonges, qu’il est difficile de le retrouver. »
N'est-ce pas là une façon de "faire croire" ?
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1797
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Message par Bernard »

L'âne a écrit : 06 mars 2021, 12:42 Il confiait d’ailleurs à Francesco Guicciardini dans une lettre du 17 mai 1521 : « Il y a déjà un bon moment que je ne dis jamais ce que je pense, ni ne crois jamais ce que je dis, et si pourtant il m’arrive de dire le vrai, je le dissimule entre tant de mensonges, qu’il est difficile de le retrouver. »
N'est-ce pas là une façon de "faire croire" ?
Cette citation est amusante..; Mais, sur le fond, je doute qu'il ait jamais pensé que gouverner c'est faire croire. S'il l'a dit, c'est dans un contexte bien particulier ou dans un dialogue dont il faut connaître les tenants et les aboutissants. Car gouverner, ce n'est pas "faire croire" mais "faire" ! On peut "faire croire" qu'on le fait bien mais, pour le reste, la croyance n'a rien à voir avec l'art de gouverner.
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2811
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Message par L'âne »

Bernard a écrit : 06 mars 2021, 12:46 Mais, sur le fond, je doute qu'il ait jamais pensé que gouverner c'est faire croire.
Je l'affirme, pour avoir pas mal étudié Machiavel et m'être replongé il n'y a pas si longtemps dans mes notes.
À moins que "piper le monde" n'ait pas de lien avec "faire croire"...
Aurea mediocritas
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2811
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon & Jésus : l'avènement d'un messie

Message par L'âne »

Une vidéo très intéressante mise en ligne ce jour : https://www.youtube.com/watch?v=VODkuJIPjIQ
Aurea mediocritas
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L'avènement héroïque
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    188 Vues
    Dernier message par Joker
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    2803 Vues
    Dernier message par Général Colbert
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1636 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
  • Napoléon à table et Napoléon cuisinier
    par Joker » » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    387 Vues
    Dernier message par Turos M. J.