Mort du général Valhubert

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Pierremig
Soldat
Soldat
Messages : 95
Enregistré le : 17 déc. 2017, 11:25

Mort du général Valhubert

Message par Pierremig »

On se rappelle la mort du général Valhubert à Austerlitz...
J'ai pu deviner - la lecture n'était pas aisée - qu'un tambour est mort en même temps que le général... son nom ressemblerait à Touvé ou Jouvé... ce fait vous dit quelque chose ?
Merci ! :salut:
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 727
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Mort du général Valhubert

Message par la remonte »

rien lu désolé .
avant de mourir il écrit ceci
: « J’aurais voulu faire plus pour vous ; je meurs dans une heure ; je ne regrette pas la vie, puisque j’ai participé à une victoire qui vous assure un règne heureux. Quand vous penserez aux braves qui vous étaient dévoués, pensez à ma mémoire. Il me suffit de vous dire que j’ai une famille, je n’ai pas besoin de vous la recommander. »

comme c'est bien rédigé
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2678
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Mort du général Valhubert

Message par L'âne »

Idem.
J'ai cherché en vain.
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 379
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Mort du général Valhubert

Message par Espagne »

Bonsoir.
J'ai lu une biographie de Valhubert, mais je ne l'ai pas sous la main. Pierre, je fais un nœud à mon mouchoir et je regarde cela cet été.
Salutations
ESPAGNE
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1535
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Mort du général Valhubert

Message par Bernard »

L'âne a écrit :
03 juin 2020, 01:42
J'ai cherché en vain.
Même chose. Voilà ce que dit le récit de son aide de camp qui semble exclure une autre victime et qui constitue la source pratiquement unique de tous les récits ultérieurs :

"Vers deux heures du matin, l'ordre du jour de l'Empereur arriva à l'avant-garde. Le général Valhubert le fit lire à deux reprises, et dit aux soldats: «Nos feux de joie ont, hier au soir, prouvé de nouveau à l'Empereur, le désir que nous avions de lui présenter un bouquet qui lui convînt. Aujourd'hui nous ferons de notre mieux : je vous donnerai l'exemple en suivant, en tous points, les ordres de notre illustre chef». Le brave Valhubert tint parole !

Il était presque au centre, en avant du 2e bataillon du 88e régiment, et occupait la gauche de la grande route de Brünn à Olmutz, position qu'il devait défendre à tout prix, d'après l'ordre précis de l'Empereur, transmis par l'aide de camp général Lemarrois : les Russes avaient dirigé des masses, afin de déborder notre gauche, et leur immense artillerie tirait sans cesse sur nos lignes, et particulièrement aux abords de la route. Son aide de camp, à quelques pas de lui sur la gauche, est renversé, avec son cheval, par un obus. Le naturel du soldat l'emporte, pour un instant, sur l'ordre du jour, et sur ceux du général : quelques hommes s'avancent pour le secourir ; le général les rappelle aux devoirs...

Sans doute que, pendant le peu de secondes qu'il fallut pour le passage rapide de cet événement, la mèche de l'obus eut le temps de brûler. Elle éclate ; et un morceau énorme blesse mortellement le brave Valhubert, en fracassant presque tous les os, depuis la hanche gauche jusqu'au pied du même côté.

Des soldats s'avancent alors pour le secourir ; il veut les renvoyer. Les officiers, le colonel Curial et le chef de bataillon lui assurent qu'il n'y aura que lui d'enlevé : il est inexorable, et veut mourir au champ d'honneur ! ... Souvenez-vous, s'écrie-t-il, souvenez-vous de l'ordre du jour !

Enfin désarmé, avec la plus grande difficulté, et placé sur des fusils, il supplie qu'on l'abandonne, et enjoint aux soldats qui le portent à l'ambulance de retourner à leurs rangs : il essaie même de les faire rougir de leur conduite... Leurs supplications sont vaines : il les prie de l'achever, s'ils ne s'empressent de regagner leurs drapeaux ! ... Arrivé à l'ambulance, il dit aux chirurgiens : «Si cette blessure était au moins au bras, je serais bientôt de retour à mon poste».

Ce fut alors, qu'avec son calme ordinaire, il dicta ses volontés à son aide de camp, en ces termes exacts : «Allez à l'Empereur ; dites-lui que, dans une heure, je serai mort. J'aurais voulu faire davantage... Je lui recommande ma famille...»

Des milliers de blessés paraissaient oublier leurs souffrances ; ils s'efforçaient de prendre exemple sur ce grand homme, et ne cessaient d'admirer sa force et son courage, qui leur semblaient au-dessus de tout éloge. Après un premier appareil, on le transporta sur un brancard. Les prisonniers russes venaient s'offrir en foule pour porter cet illustre blessé : nos soldats ne leur accordèrent cet honneur qu'avec le plus grand regret. Le cortège de deuil arriva à Brünn la nuit du 2 décembre. L'Empereur avait envoyé sur le champ de bataille des chirurgiens de sa Garde, ainsi que tous les moyens de secours et de transport dépendant de leur ambulance.

Valhubert fut installé dans un vaste hôtel, où le docteur en chef Percy, et tous ses estimables camarades, rivalisèrent de zèle et d'ardeur, afin de conserver à la Patrie l'un de ses plus fermes soutiens. Efforts inutiles! ... Trois jours de cruelles douleurs mirent un terme à l'existence du héros... Il expira, en conservant sa plus grande fermeté, et après avoir fait écrire à sa famille.
Avatar du membre
Pierremig
Soldat
Soldat
Messages : 95
Enregistré le : 17 déc. 2017, 11:25

Re: Mort du général Valhubert

Message par Pierremig »

Bonjour à tous et un grand merci pour ces éclairages... il me reste mon ami Espagne qui, de retour au pays, pourra peut être me faire une réponse qui répondrait à mon attente.
Encore merci pour ces témoignages émouvants.
Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 379
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Mort du général Valhubert

Message par Espagne »

Bonsoir.
Cher Pierre, si vous avez accès au livre "Austerlitz - Dictionnaire biographique des soldats de N au champ d'honneur", éditions Archives et culture en 2004, par Danielle et Bernard QUINTIN, vous pourriez y trouver l'info, peut-être … connaissant le travail sérieux de Mr et Mme QUINTIN.
Actuellement aussi, 60 euros chez Teissèdre, numéro 570, de la bibliothèque de deux amateurs avignonnais ...
Mais, je regarde aussi dans mes cartons cet été à Anglet.
Amicalement
ESPAGNE
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804
Avatar du membre
Pierremig
Soldat
Soldat
Messages : 95
Enregistré le : 17 déc. 2017, 11:25

Re: Mort du général Valhubert

Message par Pierremig »

Merci pour l'info, mais un peu cher pour une info.... Je vais attendre votre séjour basque !
Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 468
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Mort du général Valhubert

Message par Rigodon d'honneur »

Espagne a écrit :
09 juin 2020, 17:58
(...) "Austerlitz - Dictionnaire biographique des soldats de N au champ d'honneur", éditions Archives et culture en 2004, par Danielle et Bernard QUINTIN, vous pourriez y trouver l'info, peut-être … connaissant le travail sérieux de Mr et Mme QUINTIN.
Actuellement aussi, 60 euros chez Teissèdre, numéro 570, de la bibliothèque de deux amateurs avignonnais ...
acheté ;) et reçu ce jour... depuis le temps que j'avais envie de le trouver :D ... merci pour l'info Espagne :!:
Pierremig a écrit :
01 juin 2020, 15:12
On se rappelle la mort du général Valhubert à Austerlitz...
J'ai pu deviner - la lecture n'était pas aisée - qu'un tambour est mort en même temps que le général... son nom ressemblerait à Touvé ou Jouvé... ce fait vous dit quelque chose ?
selon Quintin, 11 tambours et cornets d'infanterie de ligne (9) et d'infanterie légère (2) sont morts à Austerlitz... sachant que la brigade Valhubert était composée des 64e et 88e de ligne, sans doute faut-il chercher dans ces deux unités :?: or 1 tambour du 88e de ligne a été tué et aucun au 64e... à noter que la brigade Valhubert faisait partie de la division Suchet, et qu'aucun autre régiment de cette division n'a perdu de tambour ce jour là.
je n'avais pas très envie de me taper les plus de 1500 noms figurant dans ce dico...... j'ai arbitrairement décidé de commencer par la lettre T, où je n'ai pas "t'ouvé" de Touvé :lol: ....... mais un certain Tisset, tambour de voltigeurs au 88e de ligne.

heureux d'avoir trouvé aussi vite le tambour du 88e après avoir examiné seulement une vingtaine de noms, j'avoue m'être contenté de ce coup de chance et ne pas être allé chercher plus loin pour retrouver les 10 autres tambours ou cornets tués à Austerlitz... surtout qu'il me paraît logique que si ce malheureux tambour est tombé en même temps que le général Valhubert, c'est qu'il appartenait à sa brigade...

voilà donc le "malheureux" élu (en admettant qu'il s'agisse effectivement de lui) :
Georges TISSET (1779-1805), né à Charville, entré au service au 24e de cavalerie (1799), passé au 8e de cavalerie (1802), enrôlé volontaire comme tambour à la 88e de ligne (1802), tambour de voltigeurs au 88e de ligne (1805).
2020-06-16_221128.jpg
SHD - extrait registre 21 YC 675
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1535
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Mort du général Valhubert

Message par Bernard »

Rigodon d'honneur a écrit :
16 juin 2020, 22:18
voilà donc le "malheureux" élu (en admettant qu'il s'agisse effectivement de lui) :
Georges TISSET (1779-1805), né à Charville, entré au service au 24e de cavalerie (1799), passé au 8e de cavalerie (1802), enrôlé volontaire comme tambour à la 88e de ligne (1802), tambour de voltigeurs au 88e de ligne (1805).
Au moins dans le camp français, Austerlitz n'est pas une bataille trop sanglante, guère plus de 1 500 morts (les sources divergent un peu). Si bien que Napoléon a accordé une pension à vie aux veuves de tous les soldats morts durant la bataille (200 francs par soldat, 800 pour les lieutenants et sous-lieutenant, 1 200 pour les capitaines, 2 400 pour les colonels et majors, 6 000 francs pour les généraux) et adopté tous les orphelins... C'est un exemple plutôt rare ! Dans la liste des ayants droit, on trouve par exemple François Adelaïde Daudin de Lossy, nièce du général "Walhubert"... Il est amusant de relever qu'en 1963, les fils aînés de 60 familles percevaient encore une dotation annuelle de 5 francs à ce titre (Journal officiel du 28 décembre 1963) !
Si Georges Tisset est effectivement décédé lors de la bataille, rien ne permet de présumer qu'il soit mort "en même temps" que le général. Si 11 tambours sont morts le même jour, il n'est que l'un d'eux et l'on ne sait pas si l'un de ceux-ci est décédé aux côtés du général. Si l'anecdote est vérifiée (mais, encore une fois, son aide de camp, pourtant témoin direct, n'en parle pas), il faut comprendre que le malheureux tambour serait décédé lors de l'explosion du même obus. Difficile à vérifier.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • La mort de l'Aigle - Général Bertrand
    par Lannes32 » 15 févr. 2016, 13:53 » dans Liens impériaux
    1 Réponses
    1234 Vues
    Dernier message par L'âne
    16 févr. 2016, 16:06
  • La mort et les funérailles du général Leclerc
    par Joker » 08 janv. 2020, 19:59 » dans Salon Ier Empire
    3 Réponses
    93 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    10 janv. 2020, 18:26
  • La mort de Napoléon
    par Jean-Baptiste » 28 juin 2018, 23:04 » dans Espace visiteurs
    259 Réponses
    17621 Vues
    Dernier message par William Staps
    11 août 2019, 11:22
  • Mort de joie
    par L'âne » 12 avr. 2019, 10:31 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    271 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    05 juin 2019, 10:00
  • Mort de Duroc
    par Joker » 23 mai 2020, 19:51 » dans Salon Ier Empire
    12 Réponses
    263 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    17 sept. 2020, 18:42