RUSSIE 1812 : "Napoléon en 1812.Souvenirs." Roman Soltyk)

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

GARCINION

RUSSIE 1812 : "El Niño" et la retraite de Russie!

Message par GARCINION »

Bonjour,

Je viens de voir une entrevue avec le Dr. César N. Caviedes, professeur de géographie à l'Université de Floride, qui a donné un très intéressant et inusuel pont de vue sur certaines causes climatologiques responsables du terrible hiver qui frappa la Russie en 1812, et fût la cause principale de la déroute de la Grande Armée...

Le Dr. Caviedes parle de l'éruption de quatre volcans, mais principalement des phénomènes météorologiques connus comme "El Niño", qui ont pour effet de rechauffer les eaux du Pacifique Est, et de sa contrepartie, "La Niña", qui produit l'effet inverse dans cette partie du globe, et autres qui se voient également affectées de différentes manières:

http://unisci.com/stories/20013/0904016.htm

Moustache

RUSSIE 1812 : La Bérézina racontée par ceux qui l'ont vécue

Message par Moustache »


:salut:

Nouveauté à paraître :

"La Bérézina racontée par ceux qui l'ont vécue" d'Alain FILLION aux Editions France-Empire.

Date de sortie : novembre 2005 - Prix indicatif prévu : 20 Euros.

:salut:

Sergent Lombart

RUSSIE 1812 : la retraite (suite de commentaires par participants et témoins)

Message par Sergent Lombart »

La retraite, extraits de l'Epopée Impériale :)

Baron Denié "Un immense cortège".

Le 19, l'armée défile en bon ordre par la porte de Kalouga, dans le but de rallier le roi de Naples; mais sa marche est ralentie par les innombrables bagages qu'elle traîne après elle : plus de quarante mille voitures de toute espèce encombre la route ; ceux qui sortent de Moscou, avertis par l'expérience, se sont prémunis contre la disette et se sont embarrassés d'énormes provisions, que bientôt ils devront abandonner. Les " réfugiés de Moscou" ( c'est ainsi que l'on désignait les familles qui étaient venues se placer sous notre protection ) composaient en partie cette gigantesque colonne ; ils cheminaient péniblement, exposés pour la première fois à toutes les misères de la guerre et aux souffrances plus redoutables encore d'un âpre et dur climat.

Général de Fezensac " Bagages"...

Nous traînions à notre suite tout ce qui avait échappé à l'incendie de la ville. Les voitures les plus élégantes et les plus magnifiques étaient pêle-mêle avec les fourgons, les drouskis et les charrettes qui portaient les vivres. ces voitures, marchant sur plusieurs rangs présentaient l'aspect d'une immence caravane. Parvenu au haut d'une colline, je contemplai longtemps ce spectacle qui rappelait les guerres des conquérants de l'Asie ; la plaine était couverte de ces immences bagages...

Baron Peyrusse "Trophées"...

Plusieurs caissons, remplis de trophées, où se trouvaient des drapeaux turcs et persans, le lustre d'argebt massif et surtout la fameuse croix de Saint-Yvan, marchaient à notre suite.

......

Ce livre est composé d'une suite de commentaires par les participants et témoins de l'action en cours.

Au plaisir de vous lire :salut: :salut: :salut:

Christophe

RUSSIE 1812 : "Napoléon en 1812.Souvenirs." (Roman Soltyk)

Message par Christophe »

Le témoignage rarissime de ce polonais au service de la France (et attaché à l’état-major de l’Empereur) parut en 1836. Du passage du Niémen au désastre la Bérézina, passe en revue tous les événements ayant jalonné cette campagne mémorable. On regrettera l’absence d’une préface et de notes dans cette réédition. Elles auraient permis de réactualiser la figure attachante de Roman Soltyk (qui repose à Saint-Germain en Laye...) mais aussi d'éclairer son récit.
(Général Roman SOLTYK : « Napoléon en 1812. Souvenirs », Le Livre chez Vous, 2006, 328 pages, 32.00 euros).:salut:

Dominique T.

RUSSIE 1812 : "Napoléon en 1812.Souvenirs." (Roman Soltyk)

Message par Dominique T. »

On regrettera l’absence d’une préface et de notes dans cette réédition
En effet, cher Christophe.
Pour moi, ce sont les notes qui donnent toutes leur valeur à la réédition de mémoires.

Sinon, il ne s'agit que de récits impossibles à rattacher à des événements historiques.

Les notes qui replacent ces témoignages dans la grande Histoire leur donnent toute leur force et leur intérêt.

D'ailleurs, pour moi, c'est un critère au moment de choisir ceux que j'achète... (du moins pour les éditions modernes).

Christophe

RUSSIE :"Napoléon à Moscou" d'Anka Muhlstein.

Message par Christophe »

La campagne de Russie a fait l’objet d’une multitude d’ouvrages, toutefois celui de l’historienne allemande Anka Muhlstein fait partie des livres acceptables sur le sujet.
Son style est clair, d’une lecture agréable. L’auteur a consulté de très nombreux témoignages et son récit est truffé d’extraits. On suit l’entrée de la Grande Armée en Russie et sa progression jusqu’à Moscou. Le pillage, l’incendie de la légendaire cité est parfaitement décrit.
Toutefois quelques petits détails m’ont surpris. Tout d’abord concernant les effectifs français sur le sol russe, l’auteur n’annonce pas les mêmes chiffres à deux endroits différents de son livre : page 144 : « Entrèrent 422 000 hommes en Russie » ; page 256 : « Ils [les français] étaient partis à 420 000 hommes ». Vous me direz que ce n’est qu’un « petit » écart de 2 000 hommes… Pour information le docteur Quennevat dans son merveilleux « Atlas de la Grande-Armée » (paru en 1966), parle de « 400 000 soldats en première ligne et 200 000 laissés en réserve… » (p.129). Bataille de chiffres que tout cela ? Sans doute…
Revenons à l’étude de Mme Muhlstein, j’ai dit plus haut que son style était des plus sympathiques, c’est juste, mais le lecteur sera interloqué de voir apparaître soudainement au détour d’une phrase les mots triviaux de « bouffe », « engueula » ou bien des termes familiers comme celui d’ « ultra-rapide ». C’est surprenant pour un historien…

A noter enfin, la bonne idée qu’a eu l’auteur de mettre à la fin de son livre une galerie de portraits (illustrée) des personnages cités dans son étude. Dommage que cette annexe contienne des erreurs : Un portrait représentant un prêtre ( !) pour la notice sur Bausset, le préfet impérial du palais et une bien curieuse illustration pour celle du général Mathieu Dumas ; on peut lire à la notice sur Napoléon qu’il a abdiqué une première fois le 4 avril 1814 (au lieu du 6) et que la bataille de Waterloo s’est déroulé le 15 juin 1815 (vite mes pilules !). Il y a aussi quelques fautes sur les noms des personnages dans cette annexe. Quant à la bibliographie, erreurs encore il y a dans celle-ci. Enfin l’illustration de couverture n’est pas des plus heureuses : elle est d’un esthétisme confus. Il est vrai que les éditeurs napoléoniens manquent trop souvent d’inspiration pour leurs couvertures. A l’heure où l’image est reine c’est assez dommage…

Globalement j’ai apprécié cette étude mais j’ai été légèrement déçu : le talent de l’auteur est un peu terni par les erreurs soulignées.

Anka MUHLSTEIN, « Napoléon à Moscou », Odile Jacob, 2007, 306 pages, 23.00 euros (Paru en septembre 2007).

:salut:
Modifié en dernier par Christophe le 04 déc. 2007, 21:55, modifié 1 fois.

Christophe

RUSSIE : Un GRAND récit sur la campagne de Russie...

Message par Christophe »

A paraître le 5 juillet prochain, aux Editions du Grenadier/ B. Giovanangeli, Editeur, une nouvelle édition des rarissimes mémoires d'un sous-lieutenant de carabiniers (du 2ème régiment), Adrien de MAILLY (fils du maréchal de Mailly). Jamais réédité depuis 1841, ce texte est d'un réalisme surprenant. Il formera un volume de 160 pages, broché et sera vendu 18,00 euros.

:salut:
-----------------------

J-B Laborde

Re: RUSSIE : Un GRAND récit sur la campagne de Russie...

Message par J-B Laborde »

Marie Joanna tu peux commander ici :
http://www.lelivrechezvous.fr/librairie ... mpire.html
Pour le livre plus haut il faut attendre le 5 juillet.
:fleur3:

Christophe

Re: RUSSIE : Un GRAND récit sur la campagne de Russie...

Message par Christophe »

Ce livre est paru ce jeudi 2 août 2012.

:salut:

J-B Laborde

Re: RUSSIE : Un GRAND récit sur la campagne de Russie...

Message par J-B Laborde »

Voilà je viens de terminer ce livre, que je ne peux que conseiller à tous, en ce bicentenaire de 1812.
Quelles souffrances et abominations ont vécus ces valeureux soldats de la Grande Armée engagés dans cette campagne de Russie, même si nous le savions déjà, les détails sont impressionnants.
Ce témoignage est saisissant, il vous prends les tripes, le lecteur est en immersion total...
Le lieutenant Adrien de Mailly , du 2ème régiment de carabiniers, se sauve de ce désastre, grâce à la fougue de sa jeunesse ( il n'a que 20 ans en 1812) grâce à la débrouille et à l'entraide, grâce à l'énergie qu'il puise au fond de lui, mais également grâce à son rang d'aristocrate duquel il tire sa détermination et sa foi.
Ce qui est époustouflant, c'est la mémoire des noms qu'Adrien de Mailly a retenu de toutes les personnes qu'il rencontra durant ces 8 mois !
Témoignage a avoir impérativement dans sa bibliothèque impériale...
:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • ★ DRUSSIE 1812 : Retour de Napoléon, du 5 au 10 décembre 1812, de Smorgoni à Paris...
    par Peyrusse » 04 déc. 2017, 13:50 » dans Salon Ier Empire
    81 Réponses
    1722 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    31 déc. 2017, 00:11
  • RUSSIE : Heckel, général du génie russe en 1812
    par Willelmus » 19 janv. 2016, 20:22 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    642 Vues
    Dernier message par Barclay
    20 janv. 2016, 06:28
  • 5 choses qui ont déconcerté Napoléon en 1812
    par L'âne » 25 févr. 2018, 06:59 » dans L'actualité napoléonienne
    7 Réponses
    156 Vues
    Dernier message par Bernard
    25 févr. 2018, 15:55
  • Un aspect méconnu de Napoléon durant la campagne de 1812...
    par Peyrusse » 20 nov. 2017, 23:41 » dans Salon Ier Empire
    15 Réponses
    1993 Vues
    Dernier message par Bernard
    03 sept. 2018, 07:43