Revue gloire et Empire

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

lannes-villars

Revue gloire et Empire

Message par lannes-villars » 18 sept. 2017, 20:08

Bonjour à tous,
je cherche un max d'infos sur deux personnages: le général Paul Grenier et le prince Eugène de Beauharnais.

N'ayant pas tous les numeros (seulement une dizaine) je voudrais savoir pour ceux qui auraient toute la collection, si ces deux chefs de guerre ont été traités et si oui quels sont les numeros.

Merci beaucoup,

Avatar du membre
Cyril
Caporal Fourrier
Caporal Fourrier
Messages : 706
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Revue gloire et Empire

Message par Cyril » 21 sept. 2017, 06:54

je les possède quasiment tous (sauf les 3 ou 4 derniers) et ce qui manque le plus dans ce genre de revue c'est justement une table des matières générale de tout les numéros et il est donc fastidieux de rechercher cette information.
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Revue gloire et Empire

Message par Bernard » 22 sept. 2017, 14:43

Les sujets de tous les numéros disponibles sont présentés ici : https://www.lelivrechezvous.fr/nos-revu ... mpire.html

Avatar du membre
Eric LM
Soldat
Soldat
Messages : 135
Enregistré le : 09 sept. 2017, 17:17
Localisation : Essonne - France

Re: Revue gloire et Empire

Message par Eric LM » 09 oct. 2017, 18:04

Je confirme, excellente revue digne héritière des anciens hors série de Tradition Magazine pour la plupart déjà consacrés au Premier Empire.
Suivez toute l'actualité du livre napoléonien sur le site Bibliothèque Empire !

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Revue Gloire & Empire, novembre 2017

Message par Bernard » 14 oct. 2017, 14:11

Le dernier Gloire & Empire, celui de novembre 2017 en librairie à partir du 20 octobre, présente de l'inédit :
Image
En voici la présentation :
Le 24 juin 1812, alors que la Grande Armée commence à traverser le Niémen, Napoléon fait appeler le duc de Vicence, son grand écuyer qui avait été son ambassadeur à Saint-Pétersbourg jusqu'en mai de l'année précédente, et lui pose "plusieurs questions sur la Russie, sur la manière de vivre des habitants, sur les ressources qu'offrent les villes et villages, sur l'état des routes. Il me demanda si le paysan avait de l'énergie, s'ils étaient gens à s'armer comme les Espagnols et à former des bandes, enfin si je croyais que l'armée se fût retirée et lui livrât Vilna sans donner une bataille. Il parut la désirer beaucoup."
Les réponses à ces questions viennent très vite, au fur et à mesure de l'avancée de l'armée française. Début août, "dix jours après l'arrivée à Vitebsk, il fallait déjà envoyer chercher la subsistance des chevaux jusqu'à dix et douze lieues. Partout, les habitants qui n'avaient pas fui étaient en armes ; on ne trouvait, par conséquent, aucun moyen de transport. On exténuait, pour aller chercher des vivres, des chevaux qui avaient besoin de repos et on les exposait, ainsi que les hommes, à être pris par les cosaques ou massacrés par les paysans, ce qui arrivait souvent."
Au grand dépit de l'Empereur qui a conçu la plus puissante des armées qu'il avait jamais commandées pour remporter des batailles régulières, l'ennemi se dérobe et ne se montre que rarement. A la place de l'armée russe qui continue de se replier, la Grande Armée est harcelée par des patrouilles isolées, souples et mobiles, qui ne s'en prennent qu'à des convois ou des détachements séparés du gros des forces, compliquent ses communications et son ravitaillement, espionnent et renseignent l'état-major russe. Puis, progressivement, ce que craignait Napoléon devient une réalité : les paysans eux-mêmes, encouragés par les partisans qui les encadrent, prennent les armes contre l'envahisseur qui avance désormais sur une terre où tout lui est hostile.
Bien vite, pour les Français et leurs alliés, cet ennemi multiforme et furtif devient le "cosaque" que dénoncent tous les récits de la campagne. Mais, si les mémoires des combattants donnent beaucoup de détails sur les faits d'armes et les combats, on sait fort peu de choses sur cet aspect déterminant de l'expédition de Russie. C'est ce que nous avons voulu présenter dans ce numéro de Gloire & Empire qui est consacré non pas aux batailles de 1812 mais à la "petite guerre" menée avec efficacité par les partisans, les milices et, plus globalement, les paysans russes. Cette guerre populaire a largement contribué à l'émergence de la nation russe qui, pour cette raison, continue encore aujourd'hui à commémorer cette guerre patriotique.

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Revue Gloire & Empire, recherche

Message par Bernard » 14 oct. 2017, 14:15

cyril a écrit :
21 sept. 2017, 06:54
je les possède quasiment tous (sauf les 3 ou 4 derniers) et ce qui manque le plus dans ce genre de revue c'est justement une table des matières générale de tout les numéros et il est donc fastidieux de rechercher cette information.
Tous les numéros disponibles sont présentés ici et la recherche dans le texte (de la présentation, pas du dossier) fonctionne :
https://www.lelivrechezvous.fr/nos-revu ... mpire.html

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Revue gloire et Empire

Message par Bernard » 14 oct. 2017, 14:18

lannes-villars a écrit :
18 sept. 2017, 20:08
Bonjour à tous,
je cherche un max d'infos sur deux personnages: le général Paul Grenier et le prince Eugène de Beauharnais.
N'ayant pas tous les numeros (seulement une dizaine) je voudrais savoir pour ceux qui auraient toute la collection, si ces deux chefs de guerre ont été traités et si oui quels sont les numeros.
Le général Grenier est évoqué dans le Gloire & Empire n° 24 sur la campagne de 1809.

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Revue Gloire et Empire n° 76

Message par Bernard » 30 nov. 2017, 19:12

Le dossier du n° 76 de la revue Gloire & Empire (en kiosque le 22 décembre 2017) est consacré à l'offensive de Wellington en 1812 en Espagne.

Image

En voici la présentation :
Pour l’Empire napoléonien, l’année 1812 marque un terrible tournant. Jusqu’alors maître du jeu dans toute l’Europe, Napoléon se lance tête baissée dans une aventure perdue d’avance. N’écoutant pas les mises en garde de son ambassadeur à Saint-Pétersbourg, ne tirant pas les leçons de l’expédition de Charles XII de Suède qui, un siècle auparavant, s’enferra dans les rigueurs de l’hiver, les attaques russes incessantes et, déjà, la politique de la terre brûlée, il s’entête dans son projet. Sans doute mise-t-il sur son aura, ses talents militaires et la force prodigieuse de l’armée européenne qu’il constitue peu à peu ainsi que sur une préparation soignée avec un luxe extraordinaire de détails. Mais, ce faisant, il détourne son attention de la péninsule Ibérique où la situation s’enlise après la levée du blocus de Ciudad Rodrigo. Pire même, il y prélève des forces dont il a besoin dans le nord de l’Europe…
De son côté, lord Wellington s’enhardit. Il sait qu’il doit forcer le passage vers l’Espagne et, pour cela, faire tomber les places fortes de Ciudad Rodrigo et de Badajoz. Mais, après les combats d’El Bodon et d’Aldeia da Ponte, les 25 et 27 septembre 1811, il n’a pas eu d’autre choix que de lever le blocus de Ciudad Rodrigo. Depuis, ses troupes anglo-portugaises sont bloquées à quelques kilomètres à peine de la forteresse. Profitant du repos forcé et de l’inaction, il prépare ses troupes aux combats qui les attendent, soigne la logistique et l’équipement et, surtout, fait convoyer de l’artillerie lourde sur les chemins escarpés de montagne.
C’est avec toute la prudence du défenseur qu’il est naturellement, et fort de ses expériences précédentes, que, début janvier 1812, après quelques jours d’atermoiement liés aux conditions atmosphériques et aux délais d’acheminement, il lance enfin ses troupes à l’assaut de la forteresse. Quand les Français les aperçoivent le 8 janvier, ils ne sont guère inquiets. Pourtant, méthodiquement, les travaux de siège sont menés comme à l’exercice, si bien que Ciudad Rodrigo tombe prématurément, au prix de lourdes pertes pour l’attaquant, dans la nuit du 19 janvier. Lorsque l’information lui parvient, le maréchal Marmont n’en revient pas et rend compte au maréchal Berthier en ces termes : “Il y a dans cet événement quelque chose de si incompréhensible que je ne me permets aucune observation”. Il est vrai que la victoire anglaise est aussi brillante qu’inattendue.
Ce succès renforce les convictions de lord Wellington qui se retourne, comme prévu, vers la forteresse de Badajoz qu’il n’avait pas réussi à soumettre l’année précédente en dépit de deux longs mois de siège. Toujours aussi méticuleuses, les troupes anglo-portugaises se présentent le 16 mars devant la place forte qui capitule le 7 avril, après seulement trois semaines d’un siège intense et coûteux en vies humaines. Grâce à ces deux succès, lord Wellington peut enfin poursuivre son offensive qui ne s’achèvera qu’avec la première abdication de Napoléon, le 6 avril 1814. C’est cette histoire déterminante et fascinante que Gloire & Empire vous propose de partager dans ce nouveau numéro.

Pour plus d'informations : https://www.lelivrechezvous.fr/nos-revu ... -n-76.html

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1101
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Revue Gloire & Empire n° 77

Message par Bernard » 09 févr. 2018, 17:07

Le dossier du n° 77 de Gloire & Empire (en kiosque le 23 février 2018) est consacré à la prise de la Grande redoute lors de la bataille de la Moskova.

Image

Voici la présentation de ce numéro :
Dans la première partie de la campagne de Russie, celle qui mène Napoléon jusqu’à Moscou, une bataille a particulièrement retenu l’attention des historiens. Pour la première fois depuis le passage du Niémen, la Grande Armée parvient en effet à affronter l’armée russe qui s’était jusqu’alors systématiquement dérobée, entraînant les Français et leurs alliés toujours plus loin de leurs bases. C’est le 7 septembre, à proximité du village de Borodino et à deux pas de la rivière Moskova, que Napoléon retiendra pour le désigner, qu’a lieu cet affrontement qui a toutes les raisons d’être décisif.
Comme on pouvait s’y attendre, la bataille est spectaculaire, mettant en jeu des forces considérables, appuyées par une extraordinaire artillerie. Face à des Russes protégés par des fortifications sommairement bâties sur un terrain vallonné soigneusement choisi, les Français et leurs alliés, en nette supériorité numérique, obtiennent rapidement leurs premiers succès. Mais la défense russe est particulièrement acharnée et les attaquants mettent beaucoup de temps à faire la différence. Dans les deux camps, les victimes sont très nombreuses et il faut des actes de courage insensés pour qu’enfin tombent les dernières défenses. Au final, la victoire est incontestablement française mais elle est bien trop chèrement acquise et l’armée russe, qui déserte le champ de bataille et fait route vers Moscou à la fin de cette terrible journée, est loin d’être complètement anéantie. En dépit de pertes énormes, elle est encore largement capable d’inquiéter l’Empereur et le prouvera quelques semaines plus tard. Il n’empêche, pour les Français et leurs alliés, la route de Moscou est désormais largement ouverte… et ils font leur entrée dans l’ancienne capitale une semaine plus tard.
L’un des moments forts de cette lutte sans merci est évidemment la charge des cuirassiers menés par le général Auguste de Caulaincourt contre la fameuse Grande redoute, pièce centrale de la défense russe. La mort du jeune frère du duc de Vicence, grand écuyer de l’Empereur, a largement marqué les esprits et nombreuses sont les représentations et les évocations de cette mort héroïque. Mais que savons-nous en réalité sur les âpres combats qui se sont déroulés autour de cette redoute que les Russes désignent souvent sous le nom de "batterie Raïevski" ? Comme fréquemment dès qu’il s’agit de témoignages humains, les récits des participants sont tellement contradictoires qu’il est difficile de s’y retrouver, chacun d’entre eux ne connaissant logiquement qu’une vue fragmentaire de l’action. Même s’il ne sera jamais possible d’éliminer toutes les zones d’ombre, les historiens russes ont confronté à notre demande toutes les sources disponibles dans les deux camps, étudié le terrain où se déroulèrent les combats et ses transformations dans le temps, pour tenter de rétablir l’enchaînement des combats menés durant cette journée autour de la Grande redoute. Le résultat est fascinant par le luxe de détails qu’il fournit : il donne la formidable impression de pénétrer au cœur des combats.


Pour en savoir plus : https://www.lelivrechezvous.fr/nos-revu ... -n-77.html

Le Briquet

Re: Revue gloire et Empire

Message par Le Briquet » 09 févr. 2018, 17:16

Un sujet restreint mais qui promet d'être passionnant !

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Reconstitution Napoleon 1er et revue Gloire et Empire
    par Jcp78 » 02 janv. 2019, 15:05 » dans Espace visiteurs
    6 Réponses
    730 Vues
    Dernier message par Bernard
    05 janv. 2019, 14:30
  • À la gloire de la Grande Armée
    par Bernard » 04 mars 2018, 19:52 » dans Salon Ier Empire
    8 Réponses
    294 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    06 mars 2018, 22:46
  • La Gloire des Aigles - BD
    par le sabreur » 23 avr. 2015, 08:53 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    439 Vues
    Dernier message par le sabreur
    23 avr. 2015, 08:53
  • La Goguette des Enfants de la Gloire de 1818
    par C-J de Beauvau » 07 mai 2018, 15:44 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    87 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    07 mai 2018, 15:59
  • [ Napoléonothèque ] Le général RIVAUD, un royaliste à la gloire de Napoléon
    par L'âne » 03 mars 2018, 03:27 » dans Napoléonothèque
    2 Réponses
    536 Vues
    Dernier message par L'âne
    27 août 2018, 13:31