Que lisez vous en ce moment?

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2529
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril Drouet » 03 mars 2019, 15:41

Maldonne a écrit :
03 mars 2019, 12:43
Quand Murat essaie de faire supprimer l'article sur le divorce pour son "code Napoléon", le courrier de l'Empereur qui arrive en trombe. :mrgreen: :lol:
"J'ai lu avec attention le mémoire remis, par votre ministre secrétaire d'État de la justice, sur le code Napoléon.La considération la plus importante dans ce code est celle du divorce ; elle en est le fondement. Vous ne devez y toucher d'aucune manière, c'est la loi de l'État. Je préférerais que Naples fût à l'ancien roi de Sicile plutôt que de laisser ainsi châtrer le code Napoléon. Le divorce n'est point contraire à la religion, les dispositions en sont d'ailleurs extrêmement modifiées. Ceux qui, au reste, en ont la conscience blessée, ne le mettront point en usage. Je ne puis consentir, en ma qualité de garant de la Constitution, à des modifications au code Napoléon. Il est adopté dans tout le royaume d'Italie, Florence l'a, Rome l'aura bientôt, et il faut bien que les prêtres cessent de caresser les préjugés et se mêlent de leurs affaires.
Tenez-vous dans un juste milieu. Ce n'est point en cajolant les prêtres que vous en ferez quelque chose ; s'ils croient que vous avez très grand besoin d'eux, ils vous manqueront."
(Napoléon à Murat, 27 novembre 1808)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 54
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Maldonne » 03 mars 2019, 17:26

Les courriers qu'il reçoit de l'Empereur fin 1808 sont comme des coups d'aiguilles a sa fierté.

Toujours au mois de novembre, l'Empereur lui dit "qu"il doit avoir perdu la tête" (12 novembre), "j'ai appris avec peine que vous aviez fait des singeries pour Saint-Janvier", lui reproche d'ouvrir des établissement d'éducation au lieu de payer la solde du corps français (17 novembre), toujours dans la lettre du 27 novembre le fait d'avoir distribué à tout va l'ordre des Deux-Siciles c'est "n'avoir pas idée de gouvernement".

Je parle pas de la longue lettre du 15 décembre 1808, où là c'est un feu d'artifice. "Ce n'est pas avec des niaiseries et des phrases ridicules qu'on change la face des empires".

Faut avoir un moral d'acier pour supporter sans cesse les reproches de l'Empereur. Alors quand en plus tu manques confiance en toi..

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2529
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril Drouet » 03 mars 2019, 18:01

Maldonne a écrit :
03 mars 2019, 17:26
Faut avoir un morale d'acier pour supporter sans cesse les reproches de l'Empereur.
Quelques avis impériaux sur les incapacités du Centaure :

O’Meara (Napoléon dans l'exil) : « Je l’élevai là où il était. […] Sans moi il n’était rien. […]
Laissé à lui-même, c’était un imbécile sans jugement. Je ne peux concevoir comment un homme si brave put être si lâche. […]
Au cabinet c’était un homme sans jugement ni décision. […]
Il était comme un homme qui regarde avec étonnement les décors changeants de l’opéra, sans jamais penser aux machines par derrière, qui actionnent tout. […]
Cet imbécile de Murat me perdit environ douze ou treize cents hommes par le sot débarquement qu’il fit en Sicile. […]
[Caroline était] douée de beaucoup plus de fermeté et de talent que son mari pour le cabinet. »

-Gourgaud (Journal de Sainte-Hélène) : « [Murat] n’a commis que des bêtises. […] »
Murat s’entendait mieux que Ney à conduire une campagne, et encore, c’était un bien pauvre général. Il faisait toujours la guerre sans carte. […]
Combien de fautes Murat n’a-t-il pas commises pour pouvoir établir son quartier général dans un château où il eût des femmes ! »

-Las Cases (Mémorial de Sainte-Hélène) : « On n’avait pas moins de tête que [Ney et Murat], [Murat] surtout. […]
Oudinot, Murat, Ney n’avaient que de la bravoure personnelle. […]
Murat, mon ouvrage, le mari de ma sœur, celui qui me doit tout, qui n’eût été rien, qui n’existe, qui n’est connu que par moi. […]
Murat avait fort peu d’esprit. […] Murat n’était demeuré que brave. […]
Au combat c’était un “césar”, mais, hors de là, presqu’une femme »

-Bertrand (Cahiers de Sainte-Hélène) : « Murat était sans esprit, quoiqu’il eût quelque instruction. […]
Murat étant grand amiral voulait influer sur la marine. Il ne comprenait pas que je ne voulais pas faire de cela qu’un titre. »
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Napolitaine
Princesse de Bourgogne
Princesse de Bourgogne
Messages : 647
Enregistré le : 30 juil. 2017, 22:04

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Napolitaine » 04 mars 2019, 11:40

Napoléon était le stéréotype même du "Fais ce que je dis mais pas ce que je fais" , il était sarcastique et je dois avouer que ça devait être une sacrée épreuve que de le supporter et qu'il ne fallait pas être Hypersensible ! Je le décris souvent comme étant "Attachiant", un peu comme les femmes :lol: . :salut:
Il est fou de constater que certaines personnes peuvent dire des insanités sans paraître vulgaire, alors que d'autres le sont juste en vous disant bonjour.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2529
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril Drouet » 04 mars 2019, 12:40

Napolitaine a écrit :
04 mars 2019, 11:40
ça devait être une sacrée épreuve que de le supporter
Pour ce qui est de l'objet des derniers posts, il s'agissait ici d'obéir.
On peut à ce sujet se rappeler de la lettre écrite par l'Empereur à Champagny, le 2 avril 1811 :
"Le Roi se trompe s'il croit régner à Naples autrement que par ma volonté et pour le bien général de l'Empire. Dites-lui positivement que, s'il ne change pas de système, je m'emparerai du royaume et le ferai gouverner par un vice-roi comme l'Italie. [...]
Dites au ministre de Naples que le Roi marche mal ; que, lorsqu'on s'est éloigné du système continental, je n'ai pas même épargné mes propres frères et que je l'épargnerai encore moins."

Naples appartenait à l'Empire ; Murat n'était qu'un pion.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1188
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Joker » 05 mars 2019, 19:20

Bien qu'un peu hors sujet par rapport au cadre de ce forum, je me suis attelé à la lecture d'Alexandre Maral "Les Derniers jours de Versailles".
L'auteur, conservateur général au château de Versailles où il est chargé des collections de sculptures et directeur du Centre de recherche, brosse la dernière année de ce lieu de pouvoir qui voit les rituels de la cour être bousculés par les événements révolutionnaires.
C'est l'enchaînement serré de ceux-ci à la lumière de la perception qu'en ont eue les habitants du lieu qui nous est proposée en prenant appui sur des archives, des périodiques, des témoignages personnels et des dépositions en tant que sources inédites.
Bref une somme d'informations qui examinent en détails le processus contenant en germe la proclamation de la République et la condamnation à mort du souverain.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 54
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Maldonne » 10 mars 2019, 16:33

J'ai finis le Murat de Haegele, j'ai beaucoup aimé, on tombe pas dans l'hagiographie, loin de là. Haegele ne tente pas d'excuser Murat pour son "départ" en Janvier 1813, ni son deuxième "départ" pour Naples de la même année.

Mais en tout cas, Haegele tente de montrer l'apport personnel de Murat dans la gestion du royaume de Naples. Sa tentative qui se heurte très vite aux limites du système Napoléonien, en contradiction avec les intérêts de son "propre royaume". En 1814, il aperçoit un échappatoire mais rate totalement la chance du siècle. Pour réussir, il aurait fallu avoir des compétences qui étaient hors de sa portée.

Donc pour le Pizzo, Murat est dans un état de "transe"quasi suicidaire.

J'ai trouvé que l'auteur allait un peu vite pour une période assez mouvementé dans la vie de Murat (1814-15).

......


Du coup, rien a voir, j'ai commencé la lecture de Bernadotte de Hojer.

j'en suis au moment de Campo-Formio, et pour Hojer, Bernadotte a que des qualités. Par contre, sur la jeunesse de Bernadotte (comprendre jusqu'a 29-30 ans, 1792-93), on sait presque rien de lui.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2493
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par L'âne » 10 avr. 2019, 09:16

Paul GAFFAREL « Bonaparte et les Républiques italiennes » :
[Dans les Pouilles] « Les Anglais eux-mêmes donnaient l'exemple de la férocité. Un lieutenant de Nelson, Towbridge, terrorisait l'île de Procida. On a conservé de lui une lettre dans laquelle il demande à l'amiral « un honnête juge pour faire pendre sept ou huit des rebelles ses prisonniers ». L'amiral lui promet le juge en question et ajoute : « Écrivez-moi bientôt qu'on a coupé quelques têtes, il ne faut rien moins que cela pour me réconforter un peu. » Or le juge sur lequel on comptait éprouva des scrupules. Il voulait assurer aux condamnés les secours de la religion : il prétendait qu'avant d'exécuter les prêtres, il fallait les dégrader. « Je lui ai répondu, écrivait Towbridge à l'amiral, qu'il fallait commencer par les pendre, et que, s'il ne les croyait pas suffisamment dégradés par cette opération, je me chargerais de le faire. » Pendant que ces officiers anglais échangeaient ces sinistres plaisanteries, un autre Sanfédiste, moins scrupuleux que le juge de Procida, un certain Vitella, procédait à des exécutions sommaires et, comme gage de bonne amitié, envoyait à Towbridge un singulier cadeau. « Notre ami Towdbrige, écrit Nelson à Lord Saint-Vincent, a reçu l'autre jour avec un panier de raisins frais pour son déjeuner, la tête d'un jacobin proprement arrangée dans une boîte. Towbridge s'excuse de ne pas me l'avoir fait passer sur ce que le temps était trop chaud pour un semblable message.» Il est vrai qu'il avait donné à l'assassin un certificat de bonne conduite, et que, dans son rapport à Nelson, il le qualifiait de brave garçon : « A jolly fellow ! »

Quelle époque !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 784
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril » 11 avr. 2019, 17:52

Me voilà de retour et que lis-je?
vous dérivez mes amis....vous dérivez :D
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2493
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par L'âne » 21 avr. 2019, 13:07

Charles ZORGBIBE "Metternich, le séducteur diplomate" :
"Le nouvel ambassadeur d'Autriche a belle allure dans son habit rouge à revers noirs de chevalier de Malte ; et son côté Casanova s'exalte dans ce Paris « si grandiose et si brillant », Il multiplie donc les conquêtes. Caroline Murat, née Bonaparte, à laquelle son frère, l'empereur, aurait lancé « Amusez ce niais ! », s'est peut-être comportée en agent de renseignement avant de céder à Metternich : à leur première rencontre, elle le qualifie de « tête de carême » et il lui trouve une « figure agréable, sans plus » - mais Stendhal assurera, plus tard, l'avoir croisé avec un bracelet de cheveux de Caroline à son poignet. Avec Laure Junot, la liaison est plus passionnée - des apartés dans le salon de la rue Boissy-d’Anglas au rendez-vous nocturne dans la grotte du jardin d'été de Neuilly. Mais Laure recense lucidement ses rivales parmi les épouses des dignitaires du régime, telle cette autre Laure, Regnault de Saint¬ Jean d’Angély, « modèle le plus pur de beauté grecque, taille divine qui n'avait jamais connu de corset ». Sans oublier les princesses de la scène, ainsi de Mlle George, dont certaines des faveurs vont à Napoléon, mais qui finira par fuir vers Saint-Pétersbourg avec un autre de ses amants."

À noter le "Metternich" de Luigi MASCILI MIGLIORINI paru l'année dernière, qui doit être intéressant compte tenu de l'auteur.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Vous lisez des livres numériques ?
    par Napolitaine » 02 mars 2018, 21:19 » dans Livres - Revues - Magazines
    18 Réponses
    500 Vues
    Dernier message par Napolitaine
    09 mars 2018, 14:54
  • Notre-Dame au moment du Sacre.
    par Joker » 18 avr. 2019, 20:34 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    50 Vues
    Dernier message par Joker
    18 avr. 2019, 20:39