"Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Albert

Maréchal MARPNT, duc de Raguse

Message par Albert » 21 oct. 2004, 21:16

[b]Maréchal Marmont, duc de Raguse. Avec Bonaparte (Mémoires)[/b]
Présenté et annoté par Philippe Bulinge.

Communiqué des Editions ARLEA:

"Le nom du maréchal Marmont est indissociable de la première abdication de Napoléon en 1814 : soit, pour ses nombreux détracteurs, par intérêt personnel, soit, pour ses quelques défenseurs, par amour pour la patrie, Marmont est le responsable du retour au pouvoir des Bourbons par la défection du VIe corps qu'il commande.

La carrière de ce brillant soldat ne saurait cependant se résumer à cette action discutable: général à vingt-quatre ans après la prise de Malte, maréchal à trente-cinq après Wagram, il est surtout le compagnon infatigable de Bonaparte, qu'il connaît avant même le siège de Toulon, partageant les honneurs, mais aussi les doutes et les misères du futur empereur.

Marmont est de toutes les campagnes ou presque: après le siège de Toulon, le voilà à celui de Mayence, puis en Italie, avant le départ pour l'expédition d'Égypte ; de retour en France, il contribue à la réussite du coup d'état du 18 brumaire et son action est décisive à la bataille de Marengo... La liste de ses hauts faits est longue, et il n'est pas raisonnable de ne se souvenir que de la défection d'Essonnes !

Ces différents épisodes (rassemblés ici, dans le recueil Avec Bonaparte ), Marmont a décidé de les raconter lui-même dans ses Mémoires, publiés en 1857, pour se défendre devant la postérité: il s'agit pour lui de montrer que sa carrière est le résultat de ses actions et l'effet de sa valeur, et qu'il ne doit pas tout à l'amitié de Napoléon. Dans le même mouvement, il lui faut aussi prouver que l'affaire d'Essonnes n'est pas une trahison, mais une décision cohérente et raisonnable dans l'intérêt du pays.

Brillant conteur et habile théoricien de la stratégie militaire, Marmont nous fait revivre l'épopée napoléonienne dans la proximité immédiate de Bonaparte, avec un esprit critique à la fois juste et fin qui n'épargne personne.

Philippe Bulinge, qui a établi, présenté et annoté ce texte, propose ici ce qui pourrait faire le premier tome de ces mémoires importants (l'ascension prodigieuse et simultanée de Napoléon et de Marmont de la Révolution à la victoire de Marengo ), qui pourrait être suivis, éventuellement, d'un deuxième volume jusqu'à la chute et à l'abdication)."

[b]Editions Arléa, broché, 460 p., index des noms, 24 €uros. En librairie à partir du 26 octobre. [/b][/b]

fourrier 96 demi-brigade

Message par fourrier 96 demi-brigade » 21 oct. 2004, 22:07

:salut: :salut:
Mémoires du maréchal Marmont :
Volume 1 :
http://gallica.bnf.fr/document?O=N028435
et clic sur télécharger....

0€.

Pour les autres volumes :

http://gallica.bnf.fr/ et rechercher -> Marmont.....

Et pour Davout, Grouchy, Constant, etc, etc......idem

Merci la bibliothèque nationale ;o))

:salut: :salut:

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 352
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

"Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par Espagne » 18 juil. 2017, 13:35

Bonjour.

M'étant cassé la rotule gauche début juin (convalescence 6 semaines avec attelle; viens de commencer rééduc chez kiné ... à priori en arrêt jusqu'au 5 août), j'ai eu le temps de rattraper mon retard de lecture, donc voici le premier compte rendu ...

... L'auteur tente dans son ouvrage de réhabiliter Marmont; Pas simple ! Il montre et explique que la défection d'Essonnes, qu'il tenta de réparer, n'a rien changé au cours de l'Histoire, et que, les affaires de Napoléon étant déjà au plus bas, la chute n'en fut que plus rapide. Pour l'auteur, comme pour d'autres, le vrai coupable est Souham.
Il nous décrit un Marmont habile organisateur en Illyrie, et dans ses affaires industrielles et agricoles, même si à partir de cette époque, tout ce qu'il entreprend semble voué à l'échec et au malheur, comme la répression de l'insurrection de Paris en 1830, affaire qu'il traita en militaire, car l'Homme essaya de faire en douceur, mais se heurta aux ministres ultra-royalistes.
Les entretiens de Marmont et du Roi de Rome sont présentes dans l'ouvrages.

Globalement, une œuvre plus historique que celle de Lucien Floriet, elle plus récente et donc plus complète, les deux formant, je le pense, un ensemble complet et juste sur ce personnage.
I'll be back !
Modifié en dernier par Espagne le 19 juil. 2017, 08:59, modifié 1 fois.
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
Mathieu Dampierre
Secrétaire du portefeuille
Secrétaire du portefeuille
Messages : 122
Enregistré le : 18 juil. 2017, 20:33
Localisation : planète Terre

Re: "Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par Mathieu Dampierre » 19 juil. 2017, 01:11

L'auteur tente dans son ouvrage de réhabiliter Marmont;
Entreprend-il la narration de sa biographie de manière objective ou part-il du postulat que Marmont doit être réhabilité?

;)
" L'impossible est le fantôme des timides et le refuge des poltrons. "
Napoléon Bonaparte.

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 352
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: "Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par Espagne » 19 juil. 2017, 09:11

Bonjour cher Mathieu Dampierre.
Je pense que son postulat de départ n'est pas de réhabiliter Marmont par principe, mais plutôt de dire que l'homme était un brin fragile pour ce qui lui tomba sur les épaules à Essonnes, comme plus tard sous Charles X, et que Talleyrand le retourna comme un crêpe, en le brossant dans le sens des poils.
L'auteur énonce les fautes et erreurs de Marmont, mais également celles des autres (Souham, Ney, ...) et la duplicité, pour ne pas dire la trahison, de Talleyrand, et remet tout cela dans la perspective familiale de Marmont, qui avait depuis un certain temps des problèmes avec son épouse, qui pesaient sur sa volonté, son moral et sur sa pensée. On le sait tous, Marmont fut fait maréchal par "tendresse" et "amitié", plus que pour ses capacités militaires, bien que ce fut un excellent organisateur, ce qu'il démontra en Illyrie. Donc, sans son "Maître" pour le diriger (manipuler ?), il était vulnérable ... ce qui n'excuse pas tout ;)
I'll be back !
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2759
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: "Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par L'âne » 19 juil. 2017, 11:02

Je vous rejoint sur cette analyse Cher Espagne.
Cependant, le propre des chefs (et surtout du "bon" chef) est de savoir s'entourer.
Si Marmont n'était pas à la hauteur, il ne fallait pas lui confier les responsabilités qui étaient les siennes.
Napoléon ne s’embarrassait pas avec ceux qu'il jugeait ne pas être à la hauteur. Il avait suffisamment de vision pour les cerner et de tact pour les écarter.
sans son "Maître" pour le diriger (manipuler ?)
"manipuler" est inapproprié si vous permettez. Je crois que Napoléon ne savait pas manipuler les gens et quand il s'y employait, il y réussissait...Mal !
il était vulnérable
Ce qui constituerait une circonstance aggravante pour l'Empereur...
Je ne crois pas que Marmont était si "vulnérable" que cela. Il était très certainement sous influence, à commencer par ses propres doutes.
Il fut l'un des principaux Maréchaux fatigués, émoussés, et peut-être même victimes de leurs turpitudes...
S'agissant de ses propres affaires, il ne perdit pas le nord si ma mémoire est bonne.
Il s'était arrangé avec Talleyrand pour gagner beaucoup d'argent en réalisant des opérations financières qui seraient considérées de nos jours (et peut-être de leur temps également) comme un délit d'initiés. Au moment même où les ennemis se préparaient à gagner la capitale...
Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 352
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: "Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par Espagne » 19 juil. 2017, 13:15

Cher l'âne,
un bon chef sait s'entourer ... à l'époque, car de nos jours, en entreprises comme au niveau des gouvernants (pas que chez nous), je me demande si "savoir s'entourer", n'est pas devenu synonyme "d'avoir des gens autour, qui ne risquent pas de prendre votre place" ? Mais, dans le cas de Marmont, je pense que l'amitié de jeunesse joua plus que l'assurance d'avoir un homme très capable, comme avec Duroc, mais là, se fut une franche réussite, et, heureusement à priori, pas comme avec Junot, "la tempête", car là, cela aurait été probablement catastrophique, non ? C'est pour cela que j'emploie le verbe "manipuler", car n'est-ce point manipulation que d'utiliser quelqu'un dont on connait les limites ?
Pour ce qui est des malversations financières, c'est le propre de l'homme, je le crains. Après, il y a ceux qui le peuvent, par leur position dans l'échiquier (pas tout le monde est un Drouot) , et ceux qui ... attendent de le pouvoir. Même Lannes, en son temps, pendant la Révolution et le Consulat, fut accuser d'user de sa notoriété pour acquérir des biens dans "son" pays gersois et de cogner dans la caisse de la Garde. Autre époque, autres mœurs ... j'écris une bêtise là peut-être :? Je suis parfois un bisounours :oops:
I'll be back !
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2759
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: "Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par L'âne » 19 juil. 2017, 17:17

n'est-ce point manipulation que d'utiliser quelqu'un dont on connait les limites ?
Si on lui fait faire quelque chose contre son gré, la réponse est : oui.
Là, en l'occurrence, il est sous les ordres. Il se doit de les exécuter.
Mais, c'est vrai, je vous concède que parfois, les supérieurs "utilisent", sinon manipulent, des subordonnés.
et de cogner dans la caisse de la Garde. Autre époque, autres mœurs ...
À quelque chose près, c'est la même chose de nos jours... Mais n'entrons pas dans la politique.
Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas

lannes-villars

Re: "Le Maréchal Marmont, duc de Raguse - 1774-1852" de Pierre Saint Marc (Editions Arthème Fayard - 1957)

Message par lannes-villars » 27 juil. 2017, 12:17

pourtant un âne en politique vous vous sentiriez comme chez vous! :mrgreen: :mrgreen:

Peyrusse

Une biographie de Marmont à paraître....

Message par Peyrusse » 08 mai 2018, 11:58

Ce sera le 7 juin prochain chez Perrin:
https://www.lisez.com/livre-grand-forma ... 2262068059

:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon aux éditions Glénat/Fayard
    par Maria Kel » 20 juin 2016, 19:32 » dans Livres - Revues - Magazines
    11 Réponses
    1453 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    05 juil. 2016, 18:09
  • 250e anniversaire du maréchal OUDINOT à BAR LE DUC
    par CHOFFAT » 14 sept. 2017, 19:51 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    120 Vues
    Dernier message par Espagne
    16 sept. 2017, 16:41
  • "Prince Joseph Poniatowski, maréchal de Napoléon" de Alain Pigeard (Editions Soteca - 2017)
    par Espagne » 07 mars 2018, 22:21 » dans Livres - Revues - Magazines
    4 Réponses
    296 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    08 mars 2018, 16:42