Que lisez vous en ce moment?

Donnez un avis critique sur les ouvrages napoléoniens, les articles.
Prière d'indiquer le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur dans l’intitulé du message.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Joker » 01 mai 2019, 19:18

En parallèle avec la lecture du Dictionnaire Fouché, je viens d'entamer celle de la biographie que Franck Favier a consacré à Marmont ("Marmont - Le maudit" aux éditions Perrin).
Souvent considéré comme le Judas de l'épopée napoléonienne, Marmont fut le dernier survivant des maréchaux du Premier Empire (mort en 1852).
Son titre de duc de Raguse donna naissance au verbe "raguser" qui signifiait trahir au XIXème siècle.
Il connut une ascension fulgurante et fut même un temps le protégé de Napoléon.
L'ouvrage apporte un éclairage intéressant sur son parcours et cela dans un style fluide et agréable.
L'homme y apparaît dans toute sa complexité et on découvre qu'au-delà du militaire talentueux, il fut aussi un administrateur respecté, notamment lorsqu'il administra les Provinces Illyriennes entre 1807 et 1811.
Il y laissa un souvenir vivace à tel point que de nombreuses rues et places portent encore son nom aujourd'hui en Croatie.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 853
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril » 15 mai 2019, 12:44

J'ai commencé hier: Dans les armées de Napoléon - Souvenirs du major Le Roy
Encore une vie hors norme qui s'annonce....
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 853
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril » 20 mai 2019, 19:32

il est mordant ce major le Roy:

sur les livres relatant la campagne de Russie:
...Ségur est à la tête et pour remplir son livre, il a fait comme le maitre cordonnier du 108e régiment qui tirait son cuir avec ses dents pour l'allonger.
...quoique remplis de faits inexacts...mais il ment hardiment et il sait si bien vous dorer la pilule...
et il y a une bonne page comme ça :lol:
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1339
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Bernard » 20 mai 2019, 19:48

C'est un très bon livre. Nous en avons déjà parlé ici : viewtopic.php?f=6&t=59719

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 316
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Espagne » 22 mai 2019, 20:52

Bonsoir.
Je viens de terminer "Caulaincourt - Diplomate de Napoléon" par Olivier Varlan (Editions Nouveau Monde - 2018).

Une biographie par toujours facile à lire, non que l'écriture soit lourde ou pompeuse, mais l'aspect diplomatique du sujet n'étant pas souvent très engageant.

Le livre commence par remettre Caulaincourt dans son contexte familial et aussi régional. puis sont évoqués ses débuts de militaire dans la cavalerie lourde, ses premiers contacts avec la diplomatie à Constantinople et en Russie. Puis viendra sa rencontre avec Bonaparte, dont il deviendra le huitième aide de camp, avant l'affaire du duc d'Enghien.
Après le sacre il sera fait grand écuyer de l'Empire, avant de devenir un officieux négociateur, que le maître sera employer au fil des batailles de 1806 et 1807, et cela avant qu'il ne rejoigne Saint-Pétersbourg, après Tilsit.
Débutera alors, une longue période de cinq années, jusqu'en 1812 et la campagne de Russie, où il sera ambassadeur auprès du Tsar Alexandre.
Les relations ne seront pas toujours très simple, surtout sur la fin, et pour cause, d'autant plus qu'une partie de la cour russe lui sera toujours hostile.
Viendra ensuite la période des négociations. Et là, le sujet devient très pénible. Quelles mascarades que ces congrès de Prague puis de Chatillon. On découvre la noirceur d'âme qu'il faut posséder pour être un grand diplomate à cette époque. Ce n'est que tromperie, cachoteries, aucune franchises ... enfin, même à lire cela devient énervant au possible !
Par contre, les transactions à la fin de la campagne de France, et aussi un peu après Waterloo sont les moments fort de cette biographie. Caulaincourt, tout comme Macdonald, œuvreront face aux alliés pour sauver ce qui pourra l'être en 1814. Caulaincourt affrontera personnellement souvent son mentor, le diable boiteux, tout comme il devra faire face à Fouché en 1815.

Une œuvre assez complète, car les dernières années sont un peu expédiées. Probablement le complément idéal des mémoires de celui que les Bourbons nous voudrons pas employer ... probablement à tort pour eux.

:salut:
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 316
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Espagne » 22 mai 2019, 20:54

Re ...

Je viens (aussi !) de terminer "Souvenirs de guerre du lieutenant Martin 1812-1815" du lieutenant Jacques-François Martin (Editions Tallandier - 2007).

Voici encore un passionnant récit.

Le lieutenant, qui sera pasteur et professeur à Genève, sa ville natale, après l'Empire, commence par séjourner à Saint-Cyr en 1812. Puis, il participe aux campagnes de 1813 et à celle de 1815, où il sera blessé à Waterloo.
Il sera atteint par le typhus, sera soigné un peu chez des habitants et aussi dans un "bon" hôpital, grâce à son grade et à son colonel. Cette maladie ne lui permettra pas de participer à la campagne de France. Il sera un bon soldat, courageux, toujours de bonne volonté face à l'ennemi.
Son récit n'est pas celui des batailles (il s'appuie beaucoup et en le disant, sur les écrits de Thiers), mais juste de ce qu'il a fait et vu, ressenti, enduré.
C'est très vivant et bien écrit. La bonté et l'honnêteté coulent dans les veines du lieutenant Martin. Les épisodes de ses chemins de retour, après Leipzig et Waterloo, sont très prenants et plein d'émotion, mais pas pleurnichard, juste très fort émotionnellement. La vie au bivouac est décrite sans complaisance, ni amertume : une vie d'hommes courageux.

A recommander dans les tous premiers récits à lire pour bien comprendre et ressentir les douleurs et les joies de tous ces hommes.

:salut:
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 853
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril » 02 juin 2019, 09:57

Je viens de finir la partie concernant le camp de Boulogne de Mr Thiers.
Je parcours en parallèle, différents ouvrages et revues concernant l'uniforme d'infanterie, vaste sujet que j'ai parcouru maintes et maintes fois.
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2643
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par L'âne » 04 juin 2019, 07:03

Frédéric ARAMAND "Les bourreaux en France"

"Les bourreaux sont condamnés à des peines de prison, voire démis de leurs fonctions, lorsqu’ils n’accomplissent pas correctement leur mission.[…]…en 1809, le bourreau de Dijon, Louis Antoine Stanislas Desmorest, est condamné à trois mois de prison pour avoir oublié de lier les pieds de sa patiente Henriette Wannestienvord avant de la basculer sur la guillotine."

"On trouve dans les Mémoires du valet de chambre de Napoléon Ier, dont l’authenticité peut être discutée, une anecdote qui se raconte dans l’entourage de l’Empereur : « La femme du bourreau de Gênes était accouchée d’une fille, qui ne put être baptisée parce que personne ne voulait lui servir de parrain. En vain le père priait, suppliait le peu de personnes qu’il connaissait, en vain même il offrit de l’argent, ce fut une chose impossible. La pauvre petite fille resta ainsi sans baptême quatre ou cinq mois ; sa santé heureusement ne donnait aucune inquiétude. Enfin on parla de cette singulière circonstance à l’archevêque [de Gênes, Giuseppe Spina]. Le bon prélat écouta l’histoire avec beaucoup d’intérêt, se plaignit de ne pas avoir été instruit plus tôt, et donna l’ordre à l’instant qu’on lui amenât la petite fille. Il la fit baptiser dans son palais, et fut lui-même son parrain. »
(Mémoires de Constant, premier valet de chambre de l’Empereur, sur la vie privée de Napoléon, sa famille et sa cour, t. 4, Paris, Ladvocat, 1830, p. 44-45)"

"D’après une tradition familiale de la famille Sanson, ce même Charles-Henri aurait rencontré Napoléon en 1806 sans que celui-ci connaisse son identité. L’Empereur lui aurait pris des mains le livre que lisait Sanson en lui demandant son nom et, à sa réponse, aurait jeté le livre à terre avec dégoût en affirmant : « J’ai touché les pestiférés à Jaffa et en ai éprouvé moins d’horreur qu’en tenant dans ma main ce volume touché par un bourreau. »
(Marquand, op. cit., p. 78-82)"

"Avec ces Mémoires, Balzac et L’Héritier réalisent une oeuvre littéraire de qualité, mais qui n’a pas grand-chose d’authentique. Ils rapportent une entrevue du bourreau avec l’empereur Napoléon, suspecte mais authentifiée par d’autres sources…"

"Contrairement à d’autres domaines de la société française, on ne peut porter au crédit de Napoléon Ier que peu de changements à la situation des exécuteurs. Certes, l’agrandissement du territoire national à 127 départements a eu pour effet d’augmenter le nombre des bourreaux, mais pour le reste la profession est plutôt sur le déclin. En 1811, l’Empereur décide qu’un budget de 36 000 francs sera employé chaque année au secours alimentaire des exécuteurs infirmes ou sans emploi, à leurs veuves et à leurs enfants orphelins jusqu’à l’âge de douze ans. Mais cette amélioration est compensée par une réduction d’environ 20 % du revenu des exécuteurs : Napoléon instaure un nouveau barème de gages qui s’étale de 2 000 à 8 000 francs annuels pour chaque bourreau, en fonction de l’importance démographique de la ville où celui-ci exerce."
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 853
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril » 18 juin 2019, 13:33

Terminé le 18ème livre clôturant le 4ème Tome de Mr Thiers.
C'est la partie sur le complot de Georges qui se termine l’exécution du duc d’Enghien.
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 853
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Que lisez vous en ce moment?

Message par Cyril » 19 juin 2019, 09:44

C'est le coté naval qui me reprend avec la lecture de:
Guerres maritimes sous la république et l'empire par le capitaine de corvette E. Jurien de la Gravière édition de 1847.
Parlant de la dysenterie du jeune Nelson en 1780
cette nouvelle épreuve acheva de ruiner à jamais sa santé; mais , doué d'une grande force nerveuse, il ne perdit rien de son activité, et, dans un corps chétif et souffrant, il conserva une âme indomptable.
Lecture qui va me permettre de me mettre dans le "bain" pour l'initiation au jeu d'histoire navale du weekend prochain 8-)
"Servir est mon devoir"

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Vous lisez des livres numériques ?
    par Napolitaine » 02 mars 2018, 21:19 » dans Livres - Revues - Magazines
    18 Réponses
    604 Vues
    Dernier message par Napolitaine
    09 mars 2018, 14:54
  • Notre-Dame au moment du Sacre.
    par Joker » 18 avr. 2019, 20:34 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    93 Vues
    Dernier message par Joker
    18 avr. 2019, 20:39