Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2040
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Demi-solde » 10 mai 2018, 22:34

A noter dans le film "Master and Commander : The Far Side of the World", ce superbe pavillon français sur le navire L'Achéron :

Image

Car effectivement, bien que se déroulant en 1805, le pavillon français n'est pas identique au drapeau d'alors :

Image

Le décret du 27 pluviôse an II a écrit :- Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en trois bandes égales, posées verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu, et le rouge flottant dans les airs.
- Le pavillon de beaupré et le pavillon ordinaire de poupe seront disposés de la même manière, en observant les proportions des grandeurs établies par l’usage.
- La flamme sera pareillement formée des trois couleurs, dont un cinquième bleu, un cinquième blanc, et les trois cinquièmes rouges.

Image


Cordialement

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1152
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Général Colbert » 11 mai 2018, 00:16

Et en plus, un amiral (contre-amiral, vice-amiral, amiral d'escadre ou amiral) arbore "sa marque" sur un navire....Quelqu'un pourrait apporter des précisions à mon propos un peu "vague" :oops: ....?

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2040
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Demi-solde » 11 mai 2018, 01:07

L’Encyclopédie, 1re éd., 1751 (Tome 12, pp. 196-198) a écrit :Pavillon, s. m. (Marine.) c’est une bannière, ordinairement d’étamine, qu’on arbore à la pointe des mâts, ou sur le bâton de l’arrière, pour faire connoître la qualité des commandans dans des vaisseaux, & de quelle nation ils sont.

Par ordonnance de 1670 & 1689, il est réglé, que quand l’amiral en personne sera embarqué, il portera le pavillon quarré blanc au grand mât ; le vice amiral, le pavillon quarré blanc au mât d’avant ; le contre-amiral, ou premier lieutenant général, ou chef d’escadre qui en fera la fonction, le pavillon quarré blanc au mât d’artimon, chaque pavillon ayant un quart de battant plus que de guindant. Les chefs d’escadre portent une cornette blanche avec l’écusson particulier de leur département, au mât d’artimon, lorsqu’ils sont en corps d’armée ; mais ils le portent au grand mât quand ils sont séparés & qu’ils commandent en chef.

Les pavillons d’amiral, vice-amiral, & contre-amiral, & les cornettes ne doivent être portés que lorsqu’ils sont accompagnés ; savoir, l’amiral de vingt vaisseaux de guerre ; le vice-amiral & contre-amiral, de douze, dont le moindre doit porter trente-six pieces de canon, & les cornettes de cinq.

Tous les vaisseaux peuvent à l’occasion, mettre une enseigne ou pavillon de poupe, & un de beaupré ; mais il n’y a que l’amiral qui porte le pavillon au grand mât. Il porte encore une flamme au-dessous, si l’armée est divisée en plusieurs escadres, qui aient chacune leur amiral particulier. Le vice-amiral porte le pavillon au mât d’avant, & le contre-amiral au mât d’artimon.

Cordialement

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1152
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Général Colbert » 11 mai 2018, 13:33

Merci ! :salut:

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2040
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Demi-solde » 02 juin 2018, 00:38

Demi-solde a écrit :
13 déc. 2017, 18:39
D’ailleurs, petit détail méconnu... Si vous vous procurez un drapeau français, vous aurez une pièce d’étoffe un tiers bleu, un tiers blanc, un tiers rouge. Si au contraire vous vous procurez un pavillon français, vous aurez alors 30 % de bleu, 33 % de blanc et 37 % de rouge, petite nuance (déjà admise dans la loi du 27 pluviôse an II et fixée précisément à ces valeurs en 1836) censée contrer l’effet d’optique lié au battement au vent, en mer.
A noter que l'on trouve également de nos jours des couleurs inégales sur certains drapeaux français, avec un blanc curieusement rétréci...

Image

Image

Ces disproportions (qu'aucun texte n'autorise) ont, là aussi, pour but de contrer un effet optique, non pas celui du vent... mais celui du plan serré de la caméra de télévision :

Image


Le drapeau français est bien sûr parfaitement régulier, 1/3 bleu, 1/3 blanc, 1/3 rouge :

Image



Plus en lien avec les pavillons, la flamme de guerre arborée par les navires français présente elle-aussi des proportions inégales (mais là justifiées par le décret du 27 Pluviôse an II), de 20% de bleu, 20% de blanc et 60% pour le rouge :

Image

Image

Image


Cordialement

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1324
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Bernard » 03 déc. 2018, 09:42

Le terme "drapeau" est remplacé dans le vocabulaire marin par le terme "pavillon". C'est un peu comme "bâbord" et "tribord" qui remplacent "gauche" et "droite" pour des raisons pratiques, ces mots indiquant de surcroît la référence que l'on prend pour distinguer un côté de l'autre. Pour pavillon, la distinction est plus technique, le pavillon étant "frappé" à un cordage et non fixé à une hampe. Dans les faits, même à terre, un drapeau est lui aussi souvent "frappé" à un cordage qui permet de le hisser.
Le mot "pavillon" est un terme dont l'usage n'est pas si ancien. Il n'est pas antérieur au XVIe siècle, voire XVIIe. A l'origine, le mot désigne une tente militaire puis le dais d'un autel... De son côté, le mot "drapeau" désigne d'abord un vulgaire morceau de tissu ou de chiffon et ce n'est qu'au XVIe siècle qu'il prend le sens de bannière. Avant cela, on parlait d'enseigne. Drapeau et pavillon sont tous deux des enseignes, leur origine commune...
Pour être complet, il faudrait rajouter qu'un pavillon, comme toute enseigne, est constitué de morceaux de tissus assemblés soit, dans le langage de l'époque, de morceaux de drap, familièrement de drapeaux. C'est la matière que désigne aujourd'hui le mot "drapeau", le "pavillon" se référant au contraire à l'usage que l'on en fait. Le sens des deux mots a évolué différemment à partir d'une même base... Je n'ai donc pas de scrupule à dire que le "pavillon" est aussi, de cette façon-là, un drapeau :) !

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2040
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Demi-solde » 08 déc. 2018, 14:13

Bernard a écrit :
03 déc. 2018, 09:42
Pour être complet, il faudrait rajouter qu'un pavillon, comme toute enseigne, est constitué de morceaux de tissus assemblés soit, dans le langage de l'époque, de morceaux de drap, familièrement de drapeaux. C'est la matière que désigne aujourd'hui le mot "drapeau", le "pavillon" se référant au contraire à l'usage que l'on en fait. Le sens des deux mots a évolué différemment à partir d'une même base... Je n'ai donc pas de scrupule à dire que le "pavillon" est aussi, de cette façon-là, un drapeau :) !
Certes, un pavillon "est constitué de morceaux de tissus assemblés", mais pourtant on parle rarement de patchwork pour évoquer l'enseigne flottant sur les bateaux. Parle-t-on de marqueterie pour qualifier les navires du XVIIIe siècle ? Non, bien sûr que non. Et pourtant l'Orient ou le Bucentaure étaient des assemblages de morceaux de bois d'essences diverses pour un résultat fort esthétique.

Cette pièce de bois...

Image

... est un mât, pas un poteau. La différence de constitution est certes minime, mais l'usage, le lieu où il est dressé notamment ne sont pas les mêmes. On ne peut ignorer ni l'usage pratique, ni les usages linguistiques ; une enseigne sur un navire est un pavillon. Ou une flamme. Ou une marque, un triangle voire un guidon. Mais pas un drapeau.

Un vice-amiral est un officier général, un amiral est un officier général, et pourtant il ne viendrait l'idée à personne de dire que Decrès, Suffren ou Bruix étaient généraux.

Accessoirement, le pavillon français, comme indiqué plus haut, n'a pas les mêmes proportions que le drapeau français. Et dans nombre de pays, le pavillon national est visuellement très dissemblable du drapeau national.

Image

Image

Image

Et je ne vous parle pas du pavillon de beaupré qui peut être plus original encore...

Image

Image

Image


Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2040
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le pavillon du HMS Leviathan à vendre

Message par Demi-solde » 02 août 2019, 16:55

Demi-solde a écrit :
08 déc. 2018, 14:13
Et dans nombre de pays, le pavillon national est visuellement très dissemblable du drapeau national.

Image

Image

Image
Pavillon naval de l’Empereur Napoléon à l’Île d’Elbe, issu de la collection Raoul et Jean Brunon, déposée par le musée de l’Armée au château de l’Empéri :

Image
Christophe a écrit :
06 mai 2014, 13:24
Dans ses « Mémoires » Guillaume Peyrusse se trompe à propos du drapeau de l’île d’Elbe (les mots « fond bleu » figurent bien sur le manuscrit d’origine que nous avons consulté à Carcassonne). On sait que le drapeau de l’île d’Elbe comportait un fond blanc. Le reste de la description faite par Peyrusse est conforme. « C’est à bord de l’Undaunted, dans la journée du 3 mai 1814, que l’Empereur, en route sur [pour] l’île d’Elbe, discuta avec le général Dalesme, commandant supérieur de l’île, le sous-préfet, le commandant de la Garde Nationale et l’administrateur général des mines Pons de l’Hérault, et détermina quelles seraient la forme et les couleurs du nouveau drapeau de l’île d’Elbe ; Napoléon s’inspira d’armoiries de l’ancienne Toscane, datant de Cosme 1er et qui étaient d’argent à bande de gueules [rouge] ; il y ajouta trois abeilles d’or. Le nouvel emblème fut arboré sur Porto-Ferrajo [Portoferraio] le 4 mai [1814], jour de l’arrivée de l’Empereur, et le 9 dans toutes les communes de l’île.» (Jean Brunon, « Le Pavillon de l’Empereur à l’Ile d’Elbe… », Moulins, Crépin-Leblond, 1932, p.1).

Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le Pavillon chinois
    par Joker » 09 juin 2019, 20:11 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    44 Vues
    Dernier message par Joker
    09 juin 2019, 20:11
  • Une curieuse collection à vendre...
    par Christophe » 20 mars 2015, 16:22 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    1126 Vues
    Dernier message par FRIEDERICHS
    25 mars 2015, 20:06
  • Puzzle tout neuf à vendre
    par Guppie » 04 sept. 2018, 17:13 » dans Espace visiteurs
    2 Réponses
    234 Vues
    Dernier message par Guppie
    04 sept. 2018, 17:34
  • L'Auberge Napoléon (Grenoble) , à vendre...
    par Peyrusse » 23 avr. 2018, 22:22 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    232 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    23 avr. 2018, 22:22