Napoléon et le confinement

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le mardi 27 mars 1821,– « Napoléon dit au grand maréchal qu’il va plus mal. Que s’il finissait sa carrière à présent, ce serait un bonheur ; qu’il a désiré par moments mourir et qu’il ne le craint pas ; que ce serait pour lui un bonheur de mourir dans quinze jours. Qu’a-t-il à espérer ? Peut-être une fin plus malheureuse.
La seule chose à craindre, c’est que les Anglais ne veuillent garder son cadavre et le mettre à Westminster. Mais qu’on les force à le rendre à la France ; qu’on le signifie au prince régent, de telle manière qu’ils ne soient pas tentés de garder ses cendres ; qu’après l’avoir assassiné, c’est le moins qu’ils rendent ses cendres à la France, la seule patrie qu’il a aimée, et où il désire être enterré. S’il était en Amérique, sans doute, il pourrait encore végéter. Au reste, il ne veut pas mourir, il ne désire pas mourir, mais qu’il attache aujourd’hui peu de prix à la vie. Qu’il a des fautes à se reprocher, mais pas de crimes ; mieux vaudrait sûrement mourir que de végéter encore ici comme il le fait depuis six ans. »
[Extrait de « Le dernier témoin, Henri Gatien Bertrand », Éd. intégrale des Cahiers (1820‑1821), Texte établi, présenté et commenté par François Houdecek, Perrin, 2021]
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le jeudi 29 mars 1821, L’officier de surveillance a bien du mal à apercevoir son prisonnier… et pour cause : Napoléon est au plus mal.
Il se contente donc de rapporter des banalités : « Je n'ai pas eu l'occasion, ce soir, de parler au comte Montholon. J'ai rencontré la comtesse Bertrand, elle m'a dit que la fièvre était devenue plus forte sur le général Bonaparte ce jour-là qu'elle ne l'avait été auparavant et que maintenant, le moment est venu pour la fièvre de se dissiper, elle était presque aussi forte que ce matin, j'ai vu le comte Montholon en conversation profonde avec Vignali, de même que le comte Bertrand avec le docteur Antommarchi".
À Plantation House, lorsque Lowe lit ce rapport, il éclate de colère car il lui est intolérable que le capitaine Lutyens ne puisse pas constater la présence physique du prisonnier de l’Europe.

[VIDEO] Dans la peau de Luytens ce matin, essayant d'apercevoir Napoléon à travers sa fenêtre fermée.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le vendredi 30 mars 1821, Lowe qui ne veut toujours pas admettre la gravité de la maladie lance un ultimatum pour que Napoléon accepte soit de recevoir Arnott comme médecin/agent de communication, ou se rende visible. Les Français sont accablés par une telle inhumanité. Obéir à des ordres est une chose, les appliquer avec tact et compréhension en est une autre.
Ce manque total de discernement et d’humanité lui sera même reproché de son vivant par les plus conservateurs des historiens britanniques comme Walter Scott.
Bertrand note dans ses cahiers une discussion qu’il eut avec Lowe à ce sujet :
« L’Empereur est malade, ne peut sortir, on ne peut donc le voir. Est-ce que vous enfonceriez ses portes ?
— Oui, si cela était nécessaire, on enfoncera ses portes, on entrera par force.
— Mais cela serait le tuer.
— N’importe, je le ferai. »
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le samedi 31 mars 1821, arrivée du docteur Francis Burton à Sainte-Hélène.
Les secrétaires de Lowe recopient la lettre que le comte de Montholon écrivit à sa femme la veille. avant de l’expédier par le premier bateau en destination de l’Europe. Sir Hudson ne la censure pas. En voici le contenu :
« Depuis treize jours je n'ai pas quitté le lit de l'Empereur. Il a été pris le 7 par une fièvre assez forte, avec redoublement. Antommarchi la nomme fièvre gastrique rémittente. Il a d'abord purgé avec de l'huile de castor, puis, quatre jours de suite, administré l'émétique. Il en espérait un grand bien, son attente a été trompée, chaque jour la maladie a fait des progrès. Avant-hier, le onzième jour, la fièvre a été plus forte que jamais, et cette nuit, la treizième, elle s'est manifestée avec violence. Tous nos efforts sont réunis pour que le docteur Arnott soit appelé, et tu me connais trop bien pour ne pas savoir combien je suis inquiet. Au milieu de tant de tourments, ma santé est bonne, toutes mes pensées se rapportent à toi. Ma première lettre t'apprendra ce que Dieu a décidé de l'Empereur, car, selon tous les calculs du docteur, le cours de la maladie ne peut être long, et nous sommes au moment le plus critique. »
Et cependant, Lowe n’y croit toujours pas…
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Il y a 200 ans à Sainte-Hélène | Le 1er avril 1821, Archibald Arnott, chirurgien du 20e Regiment of Foot, est appelé en renfort auprès d'Antommarchi, médecin au service de Napoléon.
Arrivé à Sainte-Hélène en 1819, le docteur gagne la confiance de Bertrand et Montholon. Il est le premier à diagnostiquer une maladie de l'estomac et non du foie, mais en minimise la gravité dans ses rapports au gouverneur.

📷 ©️ Elodie Lefort / Fondation Napoléon : "Napoléon mourant à Sainte-Hélène" de Vincenzo VELA (Musée de Versailles), statue acquise par Napoléon III lors de l'Exposition universelle de 1867

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Le jeudi 5 avril 1821, par une lettre qui sera postée quatre jours plus tard, le comte de Montholon décrit Napoléon à sa femme : « Tu ne peux te faire une idée de son changement et de sa faiblesse : il est maigre comme en 1800, et je parais gros et gras près de lui. J'ai été assez heureux pour obtenir de lui d'appeler le docteur Arnott. Et, sans contredit, c'est à ses soins qu'il doit d'être hors d'affaire. Quelque répugnance qu'il ait à prendre les remèdes nécessaires, cependant il en a pris quelques-uns, et tous les jours sa confiance en le docteur Arnott augmente. La conduite d'Antommarchi est inexplicable ; il est impossible d'être moins soigneux, plus léger. Rien ne peut le corriger, et l'odeur de la jupe l'attire à tel point qu'il néglige tout. Il n'est pas arrivé, je crois, une seule fois, qu'on l'ait trouvé chez lui. Il me semble en tout digne de porter les pantalons rouges : c'est assez te dire à quelle idole il sacrifie. »
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Général Colbert
Col Lanciers Gde
Col Lanciers Gde
Messages : 1603
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24
Localisation : Picardie (Somme)

Re: Napoléon et le confinement

Message par Général Colbert »

Joker a écrit : 05 avr. 2021, 16:43 Il me semble en tout digne de porter les pantalons rouges : c'est assez te dire à quelle idole il sacrifie. »
Que signifie cette histoire de pantalons rouges ? :?: :?: :?: :?: :|
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Général Colbert a écrit : 05 avr. 2021, 19:52
Joker a écrit : 05 avr. 2021, 16:43 Il me semble en tout digne de porter les pantalons rouges : c'est assez te dire à quelle idole il sacrifie. »
Que signifie cette histoire de pantalons rouges ? :?: :?: :?: :?: :|
Je me demande s'il n'est pas fait allusion aux soldats britanniques, mais sans garantie aucune.
A moins qu'il ne s'agisse d'une expression populaire attribuée aux coureurs de jupons invétérés. :?:
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4150
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Napoléon et le confinement

Message par Cyril Drouet »

"Pantalons rouges", "idole"...
N'y aurait-il pas là une référence nébuleuse à la liaison supposée entre Antommarchi et Mme Bertrand (l'idole) à qui on prêtait des passades avec des officiers anglais (qui ne portaient pas de pantalons rouges, mais l'habit).
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon et le confinement

Message par Joker »

Cyril Drouet a écrit : 06 avr. 2021, 18:42 Mme Bertrand (l'idole) à qui on prêtait des passades avec des officiers anglais (qui ne portaient pas de pantalons rouges, mais l'habit).
Sans vouloir ergoter si l'uniforme britannique était rouge, le pantalon l'était aussi.
Et comme il semble être question de situations équivoques, de relations troubles et de propos "sous la ceinture", la mention du terme pantalon semble appropriée. :mrgreen:
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Conférence post-confinement
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    190 Vues
    Dernier message par Joker
  • La vie à Sainte-Hélène en période de confinement
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    167 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • Avril 1799 : Joséphine choisit son lieu de "confinement"...
    par Joker » » dans Monuments Napoléoniens
    1 Réponses
    320 Vues
    Dernier message par Saint Clair
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    2775 Vues
    Dernier message par Général Colbert