Museumathome

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2488
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Célébration de la bataille de Trafalgar

Message par Joker »

21 Octobre 1805

Nous célébrons le 215e anniversaire de la victoire des britanniques sur les français lors de la bataille navale de Trafalgar.

Celle-ci opposa la flotte franco-espagnole sous les ordres du vice-amiral Villeneuve, à la flotte britannique commandée par le vice-amiral Nelson.

Si Nelson y trouve la mort, la victoire des Britanniques est totale, malgré leur infériorité numérique. Les deux tiers des navires franco-espagnols sont détruits et Napoléon, faute d'une flotte suffisamment importante, devra désormais renoncer à tout espoir de conquête du Royaume-Uni.

Cette victoire conforte également la suprématie britannique sur les mers, qui devient incontestée durant plus d'un siècle.

Ce dimanche 18 octobre, dans le cadre de l’événement COMEBACK au musée, nous avons mis à l’honneur la force de cette flotte navale britannique au travers de deux visites contées, replongeant nos visiteurs dans cette époque entre terre et mer, pour le plus grand plaisir des petits et des grands...

Comeback au musée Wellington 18/10/2020 ©musée Wellington


« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2488
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Assiette en argent du service Deccan

Message par Joker »

Si Arthur Wellesley est connu comme le duc de Wellington qui a vaincu Napoléon en 1815, sa carrière commença bien plus tôt dans nos régions en 1794 avant de se poursuivre en Inde.

A la fin du XVIIIème siècle, les britanniques via la compagnie anglaise des Indes orientales font grandir leur influence en Inde par un processus de guerres, de traités commerciaux et d’alliances politiques.

L’une de ces guerres qui conduiront à de nombreuses victoires des armées de Sa Majesté fut la deuxième guerre anglo-marathe opposant des forces commandées par Arthur Wellesley aux forces de la confédération marathe. Les Marathes sont à l’époque une caste de seigneurs et de guerriers très importante en Inde avec laquelle la compagnie entre en compétition.

C’est dans ce contexte que le 28 novembre 1803, se déroula la bataille d’Argaum ou les 11000 hommes de Wellesley parviendront à triompher de 40000 Marathes. Les soldats européens sont minoritaires dans l’armée anglaise, ce sont les survivants de la bataille d’Assaye du 23 septembre avec le renfort d’une brigade écossaise.

Cependant, l'entraînement, l’armement individuel et la discipline occidentale donnent un avantage considérable à l’armée de Wellesley. Sentant l’ennemi s’épuiser, les troupes britanniques attaquent frontalement les Marathes qui se retirent en abandonnant 38 canons. La retraite marathe tourne à la déroute quand la cavalerie de Wellesley intervient pour achever le succès. Ce jour-là, l'armée de Wellesley perd 360 soldats.

Le musée Wellington présente via un prêt de “English Heritage” le service Deccan qui doit son nom à la vaste région méridionale de l’Inde et qui commémore cette campagne victorieuse.

Assiette en argent du service Deccan avec, dans le collier de bain le sceau de Wellesley et l’inscription “Assaye, September 23rd 1803”, Waterloo, musée Wellington, 01/001/P

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées