Museumathome

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Turos M. J.
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
Messages : 563
Enregistré le : 21 juil. 2017, 17:10
Localisation : Varsovie Pologne

Re: Museumathome

Message par Turos M. J. »

...mot ludique
Ce lit a l'air très solide et certainement très confortable.
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Museumathome

Message par Joker »

Turos M. J. a écrit :
12 mai 2020, 15:09
...mot ludique
Ce lit a l'air très solide et certainement très confortable.
Sans nul doute, mais ce fut aussi et surtout un lit de douleur pour Gordon.
Je ne suis pas convaincu qu'il ait pu apprécier son confort à sa juste valeur.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Turos M. J.
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
Messages : 563
Enregistré le : 21 juil. 2017, 17:10
Localisation : Varsovie Pologne

Re: Museumathome

Message par Turos M. J. »

...bien sûr, mais le lit est très beau. J'aime les meubles dans ce style.
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Museumathome

Message par Joker »

Quel est le point commun entre Philippe le Bon (1396-1467), Grand-Duc d’Occident, Arthur Wellesley (1769-1852), Duc de Wellington et Napoléon Bonaparte ((1769-1821) Empereur des français ?

L’Ordre de la Toison d’Or !

Le premier en fut le créateur en 1430 à Bruges pour rassembler la fine fleur de la noblesse des Etats bourguignons de par-deçà (Benelux et nord de la France) et de par-delà (Bourgogne, Charolais,…) autour d’un ordre prestigieux inspiré par la mythologie grecque (Jason) et la Bible (Gédéon).

Plus tard, cet ordre fut récupéré par les Espagnols via Charles-Quint dont le roi décerne encore le collier de la Toison d’or.

Napoléon fut fait chevalier en 1805 par le roi d’Espagne Charles IV alors son allié, Wellington fut fait chevalier en 1812 par le roi d’Espagne Ferdinand VII.

La bataille de Waterloo est donc aussi le combat entre deux chevaliers de la Toison d’or.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1515
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Museumathome

Message par Général Colbert »

Et Napoléon avait eu la velléité de créer un ordre des trois toisons d'or, abandonné quand il s'est rapproché de l'Autriche puis a épousé une Habsbourg....
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

La Légion belge

Message par Joker »

Des Belges se sont battus contre l'armée impériale lors de la bataille de Waterloo en 1815. Nommé "légion belge", certains s'engagèrent contre Napoléon dès la fin de la période française de notre histoire en 1814. Cette année-là, les troupes alliées déferlent sur le territoire de l'actuelle Belgique et l'autorité française cesse de fait.

Le duc de Saxe-Weimar qui contrôle notre pays autorise Charles Louis Albert Alexandre Henri van der Burch (1779-1854) ancien page du roi de France Louis XVI, à former une unité de cavalerie légère, les "Chevau-légers van der Burch", le 13 févier 1814. 🏇

Cette unité sera transformée en "chevau-légers belges" le 01 septembre 1814 pour intégrer l'armée du royaume des Pays-Bas qui s’installe sur notre territoire.

Par la suite, l'unité deviendra le 5ème régiment de Dragons Légers ➡️ nous l'évoquerons lors d'une prochaine publication.

Le souvenir de cette unité éphémère est présent dans notre musée grâce à cette illustration d'un cavalier des "chevau-légers van der Burch" à l'allure très autrichienne (prédominance du blanc dans l'uniforme).

Waterloo, Musée Wellington, "Trompette du régiment des chevau-légers van der Burch" par Vehuys, 96/043/p.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Museumathome

Message par Joker »

Entre 1814 et 1815, nos régions sont "occupées" par des armées étrangères, obligeant nos ancêtres à cohabiter avec des soldats qui ne parlent pas notre langue !

Les armées se comportent différemment selon leur histoire nationale. Pour certains, les Belges étaient des victimes du système napoléonien. Pour d’autres, des partisans de Napoléon dont les fils combattent dans la Grande Armée.

Six semaines avant la bataille de Waterloo, un diplomate autrichien écrit ces lignes au Prince de Metternich, l'homme fort de la politique autrichienne :

"La conduite des troupes prussiennes les font détester dans le pays de Liège. Cette conduite contraste singulièrement avec celle des troupes anglaises et hanovriennes qui payent exactement ce qu'on leur fournit ; ces dernières commettent bien aussi quelques excès mais au moins elles ne battent et ne maltraitent pas les habitants comme le font les prussiens"

Waterloo, Musée Wellington, détail de « Blücher Bei Belle-Alliance », J.Hesse, circa 1815, 96/203/a

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Museumathome

Message par Joker »

Un coach de choix : Wellington !

Suite à sa brillante carrière contre Napoléon et ses maréchaux, le Duc de Wellington devint un conseiller recherché en matière militaire.
Ainsi, Arthur Wellesley conseilla le roi Léopold Ier qui avait combattu contre Napoléon comme général dans l'armée russe. Les conseils de Wellington servirent à éclairer le souverain lors de la formation de l'armée belge à partir de 1830. Wellesley insista notamment sur le fait que de bons officiers sont nécessaires à une bonne armée.
Le 02 octobre 1852, après la mort du duc, le roi écrit à son conseiller Jean-Edouard de Lannoy "Le duc de Wellington, bon juge en ces matières, m'a dit que l'excellence de l'infanterie anglaise avait été le résultat du grand nombre d'officiers et en vérité des officiers remplis d'honneurs; que les listes de morts et de blessés (à Waterloo) prouvaient quelle avait été l'action de ces officiers".
Le musée Wellington garde la mémoire des officiers morts et blessés sur le mur de la salle du bal de la Duchesse de Richmond.
Ce bal s'est déroulé au soir du 15 juin 1815. Les croix indiquent les officiers morts et les astérisques, les officiers blessés ainsi que la date de la mort ou de la blessure.

Détails du mur de la salle du bal de la Duchesse de Richmond, Waterloo, musée Wellington.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Museumathome

Message par Joker »

Installé sous la terre même du fameuse Bataille de #Waterloo, le Musée du Mémorial est un long parcours interactif mêlant objets historiques et dispositifs technologiques (en plusieurs langues) permettant les visiteurs de tous les âges de se plonger dans l’histoire.

Pour en savoir plus sur ces lieux : https://tinyurl.com/WaterlooSites







« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2377
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

"chevaux léger Van den Burch"

Message par Joker »

Evoquons aujourd'hui la suite de son histoire comme 5ème régiment de Dragons Légers de l'armée du royaume des Pays-Bas.

Lors de la campagne de 1815, ce régiment appartient à la 1ère brigade légère sous le commandement du baron van Merlen alors intégrée à l'armée du duc de Wellington comme le reste de l'armée des Pays-Bas.

Les Dragons chargeront lors de la bataille des Quatre-Bras du 16 juin 1815 où ils perdent 121 officiers et cavaliers. Le colonel (Lt-Colonel Edouard de Merckx de Corbais) est blessé et remplacé par le Major Comte Jean de Looz-Corswarem.

Le 18 juin à Waterloo, ils vont dégager les cavaliers britanniques de Ponsonby pris à partie par les lanciers français.

Intégrés dans l'armée des Pays-Bas, leur uniforme prend d'autres couleurs avec un habit vert, collet et marque distinctive jaune mais gardera en souvenir son origine par son cris de guerre: « Vaillant de le Burch »

Le 5ème régiment est donc l’ancêtre de notre régiment belge actuel, le 1er/3ème Lancier.

Waterloo, Musée Wellington, cadre offert par le 01er régiment de lancier, le 18 juin 1975.



« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées