Napoléon avait fait courir la rumeur...

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Diamant
Soldat
Soldat
Messages : 71
Enregistré le : 10 mars 2018, 14:26
Localisation : Là où on ne s'y attend pas !?

Napoléon avait fait courir la rumeur...

Message par Diamant »

30 mars 1814, cinq heures du matin, les Parisiens sont réveillés par le bruit du canon.
Les « armées alliées » investissent la ville, qui, pour la première fois depuis les guerres de religion, va être occupée par des troupes étrangères. Vont-elles piller les caisses de l'Etat ?
À la vérité, le ministère des Finances n'est pas trop inquiet car ses caisses sont vides.
Napoléon avait fait courir la rumeur qu'il détenait dans les caves des Tuileries un trésor de guerre de 400 millions.
Mais c'était de l'intox.
Et quand l'impératrice Marie-Louise abandonne Paris le 29 mars, elle n'emporte, avec les joyaux de la couronne, que 2 millions.
Tout ce que le Trésor possédait en numéraire.


Le seul endroit non privé où il reste un peu d'or et d'argent, c'est dans l'encaisse métallique de la Banque de France.
Comment la soustraire à la convoitise de l'ennemi ? C'est la première fois que la Banque centrale, créée par Bonaparte en 1800,
est confrontée à une telle menace - ce ne sera pas la dernière.
Elle se concrétisera à quatre moments dramatiques : la guerre de 1870, les deux guerres mondiales et, dans une moindre ampleur,
la guerre de Corée.
Les événements de 1968 ne seront pas non plus sans conséquence pour les stocks.
L'encaisse de la Banque de France est devenue l'un des trésors les plus nomades du pays, en voici la preuve.


1814 : l'or confié aux particuliers...

Suite de la source de cet article : LesÉchos
Publié par Mr Georges Valance le 6 déc. 2019 à 7h00

:salut:
Impossible is not French~ Napoleon Bonaparte (1769-1821)
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1794
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon avait fait courir la rumeur...

Message par Bernard »

Diamant a écrit : 06 déc. 2019, 19:44 Et quand l'impératrice Marie-Louise abandonne Paris le 29 mars, elle n'emporte, avec les joyaux de la couronne, que 2 millions.
Tout ce que le Trésor possédait en numéraire.
Les mémoires du duc de Caulaincourt précisent à ce sujet :
"Le gouvernement provisoire avait élevé des difficultés de toute espèce sur le domaine extraordinaire, sur les diamants de la Couronne, même sur le domaine privé, qui se composait de deux cents millions environ, fruit des économies faites par l’Empereur sur la liste civile, fonds placés sur l’Etat. On allait jusqu’à exiger les fonds que l’Empereur pouvait avoir entre les mains ; l’exigence n’avait point de bornes, et, pendant qu’on négociait avec nous, le gouvernement provisoire faisait enlever à Orléans par M. Dudon, auditeur, le trésor particulier qui suivait la Régente. On y prit douze à quinze millions, dont on n’a jamais entendu parler. Le bruit a couru que les ministres étrangers en avaient eu leur part ; je répète cet on-dit, sans avoir une opinion sur cela. L’impératrice en a, je crois, sauvé cinq qui étaient chez elle. De ces cinq, deux ont été envoyés en détail à l’Empereur et c’est avec cela qu’il a payé sa maison jusqu’au départ, qu’il a fait son voyage et pourvu à tous les frais de son établissement, car l’argent du Trésor, qui était avec l’Empereur, avait, à très peu de choses près, été employé en avances pour le paiement de la solde de la Garde et y a même encore pourvu dans les derniers moments.
On remarquera que c’est pendant qu’on signait avec nous le traité que M. Dudon enlevait le Trésor. Ce fait peut faire juger des égards auxquels le gouvernement provisoire se croyait obligé et combien les alliés respectaient peu la parole donnée en souffrant qu’il se permît de violer, d’une manière aussi inique, l’état d’armistice où on était et que nos conventions nous garantissaient. Croyant ne pas avoir tout trouvé, on fit même piller en route les équipages de l’impératrice, qui se rendaient avec elle à Rambouillet."

Dans ses notes, Jean Hanoteau précise : "Le 11 avril, pendant que Dudon discutait avec la Bouillerie, Caffarelli et le duc de Cadore avaient retiré 6 millions des coffres et non 5 comme le dit Caulaincourt."
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4150
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Napoléon avait fait courir la rumeur...

Message par Cyril Drouet »

Les Echos a écrit : 06 déc. 2019, 19:44 Et quand l'impératrice Marie-Louise abandonne Paris le 29 mars, elle n'emporte, avec les joyaux de la couronne, que 2 millions.
Tout ce que le Trésor possédait en numéraire.[/size]
Il y a ici une confusion entre d'une part ce qui resta à l'Impératrice après les retraits opérés par Champagny-Caffarelli et par l'envoyé du gouvernement provisoire, et d'autre part ce qui fut emporté lors de la fuite de Paris. A ce moment, les fonds s'élevaient à 17 millions environ, sans compter l'argenterie et divers objets précieux.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Il a laissé la France plus petite qu'il ne l'avait trouvée...
    par Bruno Roy-Henry » » dans Salon Ier Empire
    62 Réponses
    1413 Vues
    Dernier message par L'âne
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    2775 Vues
    Dernier message par Général Colbert
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1628 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
  • Napoléon à table et Napoléon cuisinier
    par Joker » » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    379 Vues
    Dernier message par Turos M. J.