Bérézina 2019

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 532
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Bérézina 2019

Message par la remonte »

Image

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 532
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Bérézina 2019

Message par la remonte »

et pendant que la Grande Armée continue son calvaire , en ce mois de décembre éclate ( enfin ) des émeutes ( à Penza ) car les paysans ont cru à l'abolition du servage ...
je n'avais jamais entendu parler de cette insurrection

https://books.google.com/books?id=oh-5AAmboMUC&pg=PA252

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 532
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Bérézina 2019

Message par la remonte »

le général Dubois ?

Image

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 532
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Bérézina 2019

Message par la remonte »

l'ensemble adjugé hier pour 46 000 euros ,

Image

pas très cher ... surtout si on compare à cette assiette partie à 157 000 euros !

Image

faisant partie du service egyptien commandé par Joséphine ( l'isle de Philoé ) , on voit bien que tout ce qui touche de près ou de loin à la personne de l'Empereur fait des prix ( voir les bottes qui lui sont attribuées ) par rapport à du pur militaire réglementaire même quand celui ci est chargé de légende .
c'est ce qu'a compris et fait la fortune du collectionneur blond exubérant depuis longtemps .
le même phénomène avec Marie Antoinette

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Bérézina 2019

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
17 déc. 2019, 12:03
et pendant que la Grande Armée continue son calvaire , en ce mois de décembre éclate ( enfin ) des émeutes ( à Penza ) car les paysans ont cru à l'abolition du servage ...
je n'avais jamais entendu parler de cette insurrection

https://books.google.com/books?id=oh-5AAmboMUC&pg=PA252

Paul Ier légiféra quelque peu sur le servage. Il interdit notamment la vente aux enchères des serfs domestiques et des paysans sans terres et la vente des serfs domestiques et des paysans en Petite Russie.
Alexandre, une fois au pouvoir, au sein du Comité secret, poursuivit l'oeuvre de son père. Une ébullition d'idées qui ne donna finalement pas grand chose. La frilosité l'emporta et la volonté de ne pas entamer une réforme brutale et de ménager les propriétaires sclérosa le projet.
Quelques textes furent tout de même élaborés : fin des distributions de terres et de serfs pour services rendus à l'Etat, interdiction de publier dans les gazettes des annonces concernant l'achat ou la vente de serfs, interdiction de vente aux enchères des serfs, avec séparation des membres de la même famille, fixation des conditions d'affranchissement des serfs par leur seigneur. Ce dernier oukase, étant donné que l’émancipation était sujette à l’accord préalable du propriétaire, concerna finalement peu de serfs. En somme une misérable goutte d'eau au regard du nombre total des êtres vivant sous le servage, et qui virent, pour certains, l'arrivée de la Grande Armée comme l'heure de la libération.
Ils se trompèrent lourdement…
Si, au début de la campagne, la volonté de ménager l'aristocratie lituanienne avait mis en effet en sourdine l'idée de l'émancipation, on l'évoqua à nouveau une fois à Moscou. Ainsi, Napoléon reçut Marie-Rose Aubert-Chalmais, couturière française vivant à Moscou, afin de connaître son avis sur la réaction possible des Russes suite à un décret d'émancipation des serfs. La réponse fut celle-ci :
"Un tiers de ces gens là apprécierait peut-être ce bienfait, mais les deux autres tiers n'y comprendrait rien [...] Le Russe est ombrageux, difficile à émouvoir. Les nobles ne manqueraient pas de profiter de ce moment d'hésitation. Ces idées nouvelles seraient représentées comme anti-religieuses et impies ; l'entrainement serait difficile, voire même impossible."
Le décret fut finalement oublié.

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 532
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Bérézina 2019

Message par la remonte »

l'avis d'une couturière ? c'est bien dommage :!: il est évident que son application aurait été pratiquement impossible , mais quel geste humaniste cela aurait été :idea: autrement plus évocateur aux yeux de l'Histoire que le décret régissant l'opéra de Paris .

3 mars 1861 : abolition du servage en Russie
12 avril 1861 : début de la guerre de Sécession :salut:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Bérézina 2019

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
19 déc. 2019, 09:21
mais quel geste humaniste cela aurait été
"Si on a de l'humanité, toujours de l'humanité, il ne faut pas faire la guerre."
(Gourgaud citant Napoléon, Journal de Sainte-Hélène)

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 532
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Bérézina 2019

Message par la remonte »

crime et châtiment , semble annoncer ce spectre aux soldats dans la cathédrale de l'Annonciation au Kremlin.
oeuvre d'Igor Gennadievich

Image

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1586
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Bérézina 2019

Message par Bernard »

la remonte a écrit :
17 déc. 2019, 12:03
et pendant que la Grande Armée continue son calvaire , en ce mois de décembre éclate ( enfin ) des émeutes ( à Penza ) car les paysans ont cru à l'abolition du servage ...
Penza est pourtant très éloigné des zones de combat. En réalité, ces braves paysans n'ont pas cru à l'abolition du servage mais espéré qu'Alexandre Ier l'accorderait après sa victoire sur les Français et leurs alliés. Pour la petite histoire, c'est en 1812 que naît Alexandre Ivanovitch Herze, le père du socialisme populiste russe, considéré comme celui qui est à la base du climat politique qui permettra l'abolition du servage en 1861. Il faut se rappeler que le servage à la russe n'est pas si ancien que cela. Dans sa forme rigide, il ne date que des XVI et XVIIe siècles.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Bérézina 2019

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
20 déc. 2019, 18:10
crime et châtiment , semble annoncer ce spectre aux soldats dans la cathédrale de l'Annonciation au Kremlin.
oeuvre d'Igor Gennadievich

Image
Cette œuvre n’est pas sans rappeler la légende qui existe sur Eugène lors de la campagne de Russie.

On peut à ce sujet citer le discours tenu au cours des cérémonies du centenaire de la bataille de la Moskowa par le diplomate Ternaux-Compans (au nom de la Sabretache), qui tenait cette histoire de Georges de Leuchtenberg, petit-fils d’Eugène (ce récit a été rapporté ensuite sous diverses versions) :
« L'incendie de Moscou avait obligé le prince Eugène de Beauharnais et ses soldats à se réfugier dans un couvent des environs [monastère Saint Savva Storojevski, près de Zvenigorod].
Pendant la nuit, le Prince eut une apparition. Il vit devant lui un vieillard à l'air noble et grave qui fit entendre ces paroles :
« Écoute et souviens-toi ! Protège ce couvent contre tes propres soldats, car un jour viendra où ton sang se mêlera à celui des Romanoff. Ce pays sera la patrie de tes petits-enfants. »
Le Prince se leva précipitamment. L'apparition s'était évanouie. Il cherche partout le vieillard et pénètre dans la chapelle du couvent. Devant lui, dans un cadre, il aperçoit le même visage, le même regard qui le contemple. C'était le portrait du saint vénéré [Savva Storojevski] auquel ce couvent était consacré. Ai-je besoin d'ajouter que les sentiments personnels du prince Eugène s'accordaient trop avec les recommandations qui lui avaient été faites pour que le couvent ne fût pas respecté ! »

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • La Bérézina
    par Joker » 20 nov. 2019, 20:26 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    351 Vues
    Dernier message par Joker
    20 nov. 2019, 20:26
  • LA BEREZINA
    par CHOFFAT » 11 sept. 2017, 09:21 » dans L'actualité napoléonienne
    10 Réponses
    412 Vues
    Dernier message par CHOFFAT
    11 sept. 2017, 22:08
  • [ Napoléonothèque ] Bérézina
    par L'âne » 01 déc. 2017, 15:10 » dans Napoléonothèque
    26 Réponses
    1979 Vues
    Dernier message par barthelemy
    09 févr. 2018, 00:00
  • Biennale 2019
    par Joker » 08 août 2019, 20:13 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    769 Vues
    Dernier message par Joker
    08 août 2019, 20:13