Napoléon au sac des Tuileries le 10 Août 1792

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1491
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Napoléon au sac des Tuileries le 10 Août 1792

Message par Joker » 11 août 2019, 19:22

10 août 1792 : Napoléon est témoin de la prise des Tuileries.
Le Roi est suspendu et bientôt détenu au Temple.

👉 Retrouvez notre dossier sur la jeunesse de Napoléon Bonaparte : https://www.napoleon.org/…/1769-1793-la ... -dun-futur…/


« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 566
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: Napoléon au sac des Tuileries le 10 Août 1792

Message par Royal Scot's Guard » 11 août 2019, 20:26

Merci Cher Joker. Je crois avoir lu quelques part que le jeune Bonaparte de 23 ans à cette époque avait été profondément marqué par la colère sanguinaire du peuple lors de cette journée ! Et qu'il y pensera toute sa vie.
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2327
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Napoléon au sac des Tuileries le 10 Août 1792

Message par Demi-solde » 11 août 2019, 22:08

Image

Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2859
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon au sac des Tuileries le 10 Août 1792

Message par Cyril Drouet » 17 août 2019, 13:51

Royal Scot's Guard a écrit :
11 août 2019, 20:26
Merci Cher Joker. Je crois avoir lu quelques part que le jeune Bonaparte de 23 ans à cette époque avait été profondément marqué par la colère sanguinaire du peuple lors de cette journée ! Et qu'il y pensera toute sa vie.
:salut:

Vingt quatre ans après les faits, presque jour pour jour, le 3 août 1816, l’Empereur confiait à Las Cases (Mémorial de Sainte-Hélène ; passage que l’on peut lire presque mot pour mot dans le manuscrit original) :
« Au 10 Août, voyant enlever le château des Tuileries et se saisir du Roi, j'étais assurément bien loin de penser que je le remplacerais, et que ce palais serait ma demeure.
Et s'arrêtant sur cette journée du 10 Août, il a dit :
« Je me trouvais, à cette hideuse époque, à Paris, logé rue du Mail, place des Victoires. Au bruit du tocsin, et de la nouvelle qu'on donnait l'assaut aux Tuileries, je courus au Carrousel, chez Fauvelet, frère de Bourrienne, qui y tenait un magasin de meubles. Il avait été mon camarade à l'école militaire de Brienne. C'est de cette maison, que, par parenthèse, je n'ai jamais pu retrouver depuis, par les grands changements qui se sont opérés, que je pus voir à mon aise tous les détails de la journée. Avant d'arriver au Carrousel, j'avais été rencontré dans la rue des Petits-Champs, par un groupe d'hommes hideux, promenant une tête au bout d'une pique. Me voyant passablement vêtu, et me trouvant l'air d'un monsieur, ils étaient venus à moi pour me faire crier vive la Nation ! ce que je fis sans peine, comme on peut bien le croire.
Le château se trouvait attaqué par la plus vile canaille. Le Roi avait assurément pour sa défense au moins autant de troupes qu'en eut depuis la Convention au 13 vendémiaire, et les ennemis de celle-ci étaient bien autrement disciplinés et redoutables. La plus grande partie de la garde nationale se montra pour le Roi : on lui doit cette justice. »
Ici le grand-maréchal a observé qu'il était précisément d'un des bataillons qui se montrèrent les plus dévoués. Il avait failli être massacré plusieurs fois par le peuple, en regagnant isolément sa demeure. Nous observions, de notre côté, qu'en général la garde nationale à Paris avait constamment montré les vertus de son état : l'amour de l'ordre, le dévouement à l'autorité, la crainte du pillage et la haine de l'anarchie; et c'était aussi l'opinion de l'Empereur.
« Le palais forcé, et le Roi rendu dans le sein de l'Assemblée, a-t-il continué, je me hasardai à pénétrer dans le jardin. Jamais depuis, aucun de mes champs de bataille ne me donna l'idée d'autant de cadavres, que m'en présentèrent les masses des Suisses; soit que la petitesse du local en fît ressortir le nombre, soit que ce fût le résultat de la première impression que j'éprouvais en ce genre. J'ai vu des femmes bien mises se porter aux dernières indécences sur les cadavres des Suisses. Je parcourus tous les cafés du voisinage de l'Assemblée, partout l'irritation était extrême ; la rage était dans tous les cœurs, elle se montrait sur toutes les figures, bien que ce ne fussent pas du tout des gens de la classe du peuple ; et il fallait que tous ces lieux fussent journellement remplis des mêmes habitués ; car bien que je n'eusse rien de particulier dans ma toilette, ou peut-être était-ce encore parce que mon visage était plus calme, il m'était aisé de voir que j'excitais maints regards hostiles et défiants, comme quelqu'un d'inconnu ou de suspect. »


Toujours sur la journée sanglante du 10 août, Joseph donne ceci dans ses Mémoires :

« Napoléon se trouvait au 10 août à Paris; il avait été présent à l'action. Il m'écrivit une lettre très détaillée, que je lus à mes collègues du directoire du département ; voici les deux traits principaux : « Si Louis XVI se fût montré à cheval, la victoire lui fût restée : c'est ce qui m'a paru, à l'esprit qui animait les groupes le matin.
Après la victoire des Marseillais, j'en vis un sur le point de tuer un garde du corps ; je lui dis : « Homme du Midi, sauvons ce malheureux ! Es-tu du Midi ? –Oui. -Eh bien, sauvons-le ! »

Pour info, cette lettre n’apparaît dans la Correspondance.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2859
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon au sac des Tuileries le 10 Août 1792

Message par Cyril Drouet » 17 août 2019, 16:09

Demi-solde a écrit :
11 août 2019, 22:08
1179px-Bonaparte_aux_Tuileries_-_10_août_1792.jpg

Cordialement
Version Job :
Sans titre 4.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L’épopée des généraux de cavalerie de Napoléon, 1792-1815
    par Eric LM » 15 févr. 2019, 14:23 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    3 Réponses
    590 Vues
    Dernier message par Espagne
    27 févr. 2019, 17:56
  • Le sac de Lübeck
    par la remonte » 09 mars 2016, 15:30 » dans Salon Ier Empire
    14 Réponses
    2391 Vues
    Dernier message par la remonte
    14 mars 2016, 15:48
  • 15 août 1819 : Napoléon a 50 ans.
    par Joker » 13 août 2019, 19:47 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    1333 Vues
    Dernier message par Joker
    15 août 2019, 18:35
  • Palais des Tuileries.
    par Percier » 03 oct. 2015, 18:48 » dans Monuments Napoléoniens
    277 Réponses
    67803 Vues
    Dernier message par Bruno
    14 mars 2018, 15:02