Film - L'Empereur de Paris

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Le Barde
Soldat
Soldat
Messages : 33
Enregistré le : 03 mars 2018, 03:39

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par Le Barde » 02 déc. 2018, 18:43

Tiens ce n'est pas la 1ére fois. Nous sommes le 2 et le post de "Bernard" est daté du 3 ,,,,,???? Vive LUI.

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Adjudant sous-officier
Adjudant sous-officier
Messages : 1404
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par C-J de Beauvau » 02 déc. 2018, 20:02

Bernard a écrit :
02 déc. 2018, 18:08
Demi-solde a écrit :
02 déc. 2018, 16:39
Pour rappel, c'est à la capture, le 18 février 1800 au large de Malte, du Généreux (74 canons de la classe Téméraire), l'un des quelques navires qui, comme le Guillaume Tell de Villeneuve, s'était échappés du désastre d'Aboukir que l'on doit la sauvegarde de l'un des plus anciens pavillons tricolores connus.
Il est utile de préciser que, d'après Ruth Battersby-Tooke, conservateur du musée du château de Norwich où est conservée cette émouvante prise de guerre, « l'état de conservation du pavillon est incroyable au vu de son âge et de sa fragilité. C'est l'un des drapeaux français les plus vieux présents au Royaume-Uni et son histoire est l'une des plus émouvantes et excitante ». Ce drapeau serait d'ailleurs l'un des premiers pavillons tricolores de l'histoire française. En effet, si le Généreux a été mis en service en 1785, l'étendard bleu-blanc-rouge n'a, quant à lui, été adopté que neuf ans plus tard, en 1794, par la Convention. A la barre du navire, Louis-Jean-Nicolas Le Joille aurait été l'un des premiers à arborer la gigantesque bannière à la poupe...
Selon cette article du point : l'amiral britannique Nelson s'empare de l'immense oriflamme de 16 mètres de long sur 8 de large et le rapporte dans son Norfolk natal, d'où il ne partira plus. 217 ans plus tard, la dizaine de conservateurs paraît bien petite face au géant « encore marqué par les débris de bois et la poudre à canon », détaille le musée. 40 000 livres sterling (47 000 euros) seront nécessaires pour restaurer l'objet. Ce n'est qu'en 1905 que le public a pu l'admirer pour la première fois, lors d'une exposition pour le centenaire de la bataille de Trafalgar, elle aussi remportée par l'armada de Lord Nelson face aux flottes française et espagnole

Le Généreux

Image

« L'état de conservation du pavillon est incroyable au vu de son âge et de sa fragilité. D'autant que ce drapeau serait l'un des premiers tricolores de l'Histoire française. À la barre du navire, Louis-Jean-Nicolas Le Joille aurait été l'un des premiers à arborer la gigantesque bannière à la poupe. D'aucuns prétendaient qu'elle lui avait porté chance lors de la bataille d'Aboukir...

Image

https://amp.lepoint.fr/2106169

:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1563
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par Demi-solde » 02 déc. 2018, 23:25

Bernard a écrit :
02 déc. 2018, 18:08
Ce drapeau serait d'ailleurs l'un des premiers pavillons tricolores de l'histoire française.
Point de "drapeau" français ici ! ;)

Les marins n'ont pas de drapeau. D'ailleurs, le drapeau français en 1800 n'existait pas encore, il faudra attendre 1804 pour voir une réelle uniformisation des drapeaux régimentaires, et la bannière n'avait pas alors la composition que nous lui connaissons aujourd'hui :

Image

Et c'est en 1812 qu'une ordonnance impériale adopta, pour les drapeaux des régiments, le modèle du pavillon national ; ce pavillon français datait lui, effectivement, du 27 pluviôse an II :
Le décret du 27 pluviôse an II a écrit :- Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en trois bandes égales, posées verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu, et le rouge flottant dans les airs.
- Le pavillon de beaupré et le pavillon ordinaire de poupe seront disposés de la même manière, en observant les proportions des grandeurs établies par l’usage.
- La flamme sera pareillement formée des trois couleurs, dont un cinquième bleu, un cinquième blanc, et les trois cinquièmes rouges.
Le pavillon français offre des dimensions précises (déjà admises dans la loi du 27 pluviôse an II et fixées précisément en 1836) 30 % de bleu, 33 % de blanc et 37 % de rouge, proportions censées contrer l’effet d’optique lié au battement au vent, en mer.

Image

La flamme de guerre arborée par les navires français présente elle-aussi des proportions inégales (mais là codifiées dès le décret du 27 Pluviôse an II), de 20% de bleu, 20% de blanc et 60% pour le rouge :

Image

Image

Le Vengeur-du-peuple, coulé lors de la bataille du 13 prairial an II, a priori l'un des tous premiers navires à arborer un pavillon tricolore.

Image


Cordialement

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1124
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par Bernard » 03 déc. 2018, 08:15

Demi-solde a écrit :
02 déc. 2018, 23:25
Point de "drapeau" français ici ! ;)
Nous l'avons déjà souligné sur ce forum, le terme "drapeau" est remplacé dans le vocabulaire marin par le terme "pavillon". Merci de le souligner. C'est un peu comme "bâbord" et "tribord" qui remplacent "gauche" et "droite" pour des raisons pratiques, ces mots indiquant de surcroît la référence que l'on prend pour distinguer un côté de l'autre. Pour pavillon, la distinction est plus technique, le pavillon étant "frappé" à un cordage et non fixé à une hampe. Dans les faits, même à terre, un drapeau est lui aussi souvent "frappé" à un cordage qui permet de le hisser. D'ailleurs, le mot "pavillon" est un terme dont l'usage n'est pas si ancien. Il n'est pas antérieur au XVIe siècle, voire XVIIe. A l'origine, le mot désigne une tente militaire puis le dais d'un autel... De son côté, le mot "drapeau" désigne d'abord un vulgaire morceau de tissu ou de chiffon et ce n'est qu'au XVIe siècle qu'il prend le sens de bannière. Avant cela, on parlait d'enseigne. Drapeau et pavillon sont tous deux des enseignes, leur origine commune...

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1124
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par Bernard » 03 déc. 2018, 08:46

Demi-solde a écrit :
02 déc. 2018, 23:25
Point de "drapeau" français ici ! ;)
Pour être complet, il faudrait rajouter qu'un pavillon, comme toute enseigne, est constitué de morceaux de tissus assemblés soit, dans le langage de l'époque, de morceaux de drap, familièrement de drapeaux. C'est la matière que désigne aujourd'hui le mot "drapeau", le "pavillon" se référant au contraire à l'usage que l'on en fait. Le sens des deux mots a évolué à partir d'une même base... Je n'ai donc pas de scrupule à dire que le "pavillon" est aussi, de cette façon-là, un drapeau :) !

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Adjudant sous-officier
Adjudant sous-officier
Messages : 1404
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par C-J de Beauvau » 03 déc. 2018, 09:06

Bernard a écrit :
03 déc. 2018, 08:15
Demi-solde a écrit :
02 déc. 2018, 23:25
Point de "drapeau" français ici ! ;)
Nous l'avons déjà souligné sur ce forum, le terme "drapeau" est remplacé dans le vocabulaire marin par le terme "pavillon". Merci de le souligner. C'est un peu comme "bâbord" et "tribord" qui remplacent "gauche" et "droite" pour des raisons pratiques, ces mots indiquant de surcroît la référence que l'on prend pour distinguer un côté de l'autre. Pour pavillon, la distinction est plus technique, le pavillon étant "frappé" à un cordage et non fixé à une hampe. Dans les faits, même à terre, un drapeau est lui aussi souvent "frappé" à un cordage qui permet de le hisser. D'ailleurs, le mot "pavillon" est un terme dont l'usage n'est pas si ancien. Il n'est pas antérieur au XVIe siècle, voire XVIIe. A l'origine, le mot désigne une tente militaire puis le dais d'un autel... De son côté, le mot "drapeau" désigne d'abord un vulgaire morceau de tissu ou de chiffon et ce n'est qu'au XVIe siècle qu'il prend le sens de bannière. Avant cela, on parlait d'enseigne. Drapeau et pavillon sont tous deux des enseignes, leur origine commune...
Voir topic
viewtopic.php?f=5&t=791&hilit=pavillon&start=10
:?
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1124
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par Bernard » 03 déc. 2018, 09:43

C-J de Beauvau a écrit :
03 déc. 2018, 09:06
Voir topic
Vous avez raison. J'ai complété le sujet mis en référence.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par L'âne » 04 déc. 2018, 01:42

Résumé de la critique du Figaro Histoire - Bimestriel Novembre/décembre - N°41 :
Rubrique "Cinéma" par Geoffroy CAILLET :
"Flic ou voyou
À travers la vie du légendaire Vidocq, le bagnard devenu policier, L’Empereur de Paris fait brillamment revivre un Premier Empire interlope et réaliste à souhait."
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 1563
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par Demi-solde » 04 déc. 2018, 05:30

Demi-solde a écrit :
10 nov. 2018, 15:03
Comme souvent lorsque le film fait l'objet d'une promotion conséquente, afin de ne pas lasser, les affiches seront variées sur les colonnes Morris et les culs de bus :

Image
Une autre affiche :

Image


Cordialement

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Film - L'Empereur de Paris

Message par L'âne » 04 déc. 2018, 11:18

Des affiches particulièrement réussies.

LEMPEREUR-DE-PARIS_980X380_homepage-cgr.jpg

Et des personnages plus vrais que nature...

L_Empereur_de_Paris.jpg
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Le dernier voyage de l'Empereur. Paris-Île d'Aix 1815
    par L'âne » 14 nov. 2017, 10:48 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    114 Vues
    Dernier message par L'âne
    14 nov. 2017, 10:48
  • Paris Napoléon(s) – Guide du Paris des Deux Empereurs
    par Eric LM » 29 oct. 2018, 14:12 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    428 Vues
    Dernier message par Eric LM
    29 oct. 2018, 14:12
  • Exposition à Paris Musée Carnavalet : Napoléon et Paris
    par fanacyr » 10 avr. 2015, 16:52 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    1313 Vues
    Dernier message par la remonte
    20 avr. 2015, 16:54
  • Film personnel
    par Maria Kel » 09 janv. 2017, 21:27 » dans Liens impériaux
    12 Réponses
    1521 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    10 janv. 2017, 23:49