Une exposition pas ordinaire à Rome

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Saint Clair

Une exposition pas ordinaire à Rome

Message par Saint Clair » 07 févr. 2017, 18:00

Voici le lien :
http://culturebox.francetvinfo.fr/patri ... ome-252243

Maria Kel

Message par Maria Kel » 07 févr. 2017, 18:06

Notre Empereur avait un goût sûr en matière d'art :razz:

Bastet

Message par Bastet » 07 févr. 2017, 18:13

Merci mon cher Saint Clair :fleur3: de ce rappel pas très glorieux oui une razzia peu honorable :roll: . :salut:

Bastet

Message par Bastet » 07 févr. 2017, 18:23

Le sac et pillage du Palatinat sous Turenne est encore moins glorieux pour la mémoire louis-quatorziene :!:

Saint Clair

Message par Saint Clair » 07 févr. 2017, 19:40

En fait, ma chère Déesse, :aime: :aime: :aime: :aime: :aime: :aime: :aime: mon intention était d'essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête des conquérants, lorsque, pour différentes raisons, ils pillent le pays conquis.
Les œuvres d'art ne sont pas de simples butins. Certaines ont une valeur marchande, d'autres pas, ou pas encore.
On les pille par amour de l'art, de l'histoire. C'est ce qui s'est passé lors de l'expédition d'Egyote.

Goering, grand amateur d'art, n'a pas fait autrement en remplissant Karin Hall de son précieux butin, fruit de spoliations des juifs d'Europe.
Hitler n'a pas échappé non plus à cette règle qui remplissait des trains entiers d'oeuvres en provenance de tous pays, destinées à alimenter le plus grand musée du monde dans le nouveau Gross Berlin.
Les soviétiques ont tout récupéré et emporté chez eux l'essentiel de nos collections en 1945.
Alors, le pillage d'oeuvres d'art est-il, pour le nouveau conquérant, le moyen d'assoir sa puissance ? N'était-ce pas une forme primitive d'appropriation de la victoire sur son ennemi ? Le priver à jamais de son totem ? C'est, en tout cas, le sens de mon propos qui se veut plus interrogatif qu'affirmatif.

Maria Kel

Message par Maria Kel » 07 févr. 2017, 19:54

Ce qu'il avait en tête? Le musée du Louvre :lol:

Saint Clair

Message par Saint Clair » 07 févr. 2017, 20:03

Sans doute. De même qu'Hitler, pour corriger ce que je viens d'écrire, voulait eriger, non pas à Berlin, mais à Linz, non loin de sa ville natale, en Autriche, le Fuhrermuseum, bâtiment de style chancellerie du Reich, destiné à accueillir toutes les œuvres de l'art européen.
Le projet n'ira pas à son terme.

Bastet

Message par Bastet » 07 févr. 2017, 20:25

Cher Saint-Clair j'avais aussi pensé aux pillages des nazis sur le sol français....mais apparemment les troupes révolutionnaires ne furent pas en reste:
" Note sur les tableaux enlevés à la Belgique en 1794 et restitués (ou non) en 1815
Depuis une vingtaine d’années, on assiste en Belgique à un curieux renouveau d’intérêt pour une affaire que l’on pensait définitivement réglée depuis deux siècles : les réclamations d’œuvres d’art spoliées par les troupes françaises en 1794-1795. Régulièrement, des questions parlementaires sont posées à ce propos, en Belgique, aux différents gouvernements etc. " ( La tribune de l'Art)

mais aussi:

" Il est difficile de justifier ces actes, mais n’oublions pas que Napoléon agissait dans la logique révolutionnaire : depuis 1792, on a déclaré que la Révolution s’imposerait « par la guerre et par les arts. "
En Allemagne, en Italie et en Egypte, les armées républicaines ont reçu la mission formelle d’acheminer vers Paris, tableaux, sculptures, livres précieux, souvenirs historiques, trésors religieux, et monuments. Il s’agissait d’enrichir les musées français et surtout le Muséum, c’est-à-dire, le Louvre.

Ce n’est pas donc Napoléon qui a inventé les confiscations d’œuvres d’art, mais c’est lui qui les a rendues officielles afin que ces saisies ne soient pas « confondus avec un pillage désordonné ». Elles étaient donc réalisées par droit de conquête après la prise d’une ville ou d’un château.

C’est à Napoléon Bonaparte que le Louvre doit la richesse, le rayonnement et l’éclat qui ont fait de lui le musée unique dans son genre, qui est devenu avec le temps un modèle largement imité, même après la restitution de 1815. Aujourd’hui, le Louvre est bien autre chose que le musée voulu par Napoléon. Mais sa présence y est toujours sensible. En invitant la collection impériale dans le haut lieu de l’Histoire, le Musée historique d’État de Moscou innove et promet la surprise. Bonne visite !" ( Arts et Culture)

:salut: :fleur3: :fleur3:

En somme au nom du Beau " Il s’agissait d’enrichir les musées français et surtout le Muséum, c’est-à-dire, le Louvre" on s'octroie le droit de piller les autres nations, vous avez raison de mentionner l'Egypte :fleur3:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 07 févr. 2017, 20:56

Et que penser du British muséum qui garde toujours les frises du Parthénon :roll:

barthelemy

Message par barthelemy » 07 févr. 2017, 23:13

Maria Kel a écrit :Et que penser du British muséum qui garde toujours les frises du Parthénon :roll:
ah !! bien dit Maria !!

que les English commencent par nous rendre la pierre de Rosette !! :salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Exposition à Brienne
    par Joker » 28 juil. 2019, 19:46 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    286 Vues
    Dernier message par Joker
    28 juil. 2019, 19:46
  • Une exposition à venir...
    par Christophe » 28 janv. 2016, 19:35 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    679 Vues
    Dernier message par Bruno
    29 janv. 2016, 12:06
  • Exposition au chateau de Fontainebleau
    par marc de l'aulnoy » 03 avr. 2015, 10:51 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    564 Vues
    Dernier message par marc de l'aulnoy
    03 avr. 2015, 10:51
  • Exposition Napoléon à Arras
    par Joker » 30 sept. 2017, 18:04 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    271 Vues
    Dernier message par Cyril
    10 oct. 2017, 15:21