Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par L'âne » 18 juil. 2017, 19:38

Article internet de Sputnik France (acceuil : https://fr.sputniknews.com)
Un député du parlement polonais Droit et justice a soutenu une initiative visant à remplacer le nom de Napoléon Bonaparte dans le texte de l’hymne national polonais.
Jacek Żalek, député du parti polonais Droit et justice, s'est prononcé en faveur d'une modification de l'hymne national polonais (la mazurka de Dombrowski), en retirant du texte le nom de Napoléon Bonaparte, le premier empereur des Français.
«L'hymne national doit actuellement contribuer à la construction de la communauté polonaise. Si des voix s'élèvent pour dire que le texte n'est plus actuel, il faut envisager de le modifier», a-t-il confié à Super Express.
Il a également ajouté, que «la phrase sur les victoires de Bonaparte alors qu'il a finalement perdu la guerre n'est plus compréhensible actuellement».
Cette initiative a été lancée par Peter Zapart, chef du comité de la construction du monument à Jean III Sobieski, roi de l'Union de Pologne-Lituanie de 1674 à 1696 et grand-duc de Lituanie, à Vienne, en Autriche. Selon lui, c'est juste le nom de cet homme qui doit remplacer celui de Napoléon dans l'hymne national polonais, car il a le titre de héros national polonais, notamment en raison de sa victoire sur les Turcs devant les portes de Vienne en 1683.
La mention de Napoléon dans l'hymne polonais fait référence aux évènements de la fin du XVIII siècle, lorsque l'empereur des Français a laissé au général polonais Jean-Henri Dombrowski le soin de former les Légions polonaises, des militaires qui avaient quitté le pays après le troisième partage de la Pologne.
L'hymne de la Pologne «La mazurka de Dombrowski» (Mazurek Dąbrowskiego), basé sur le «Chant des légions polonaises en Italie», a été écrit en 1797 par le poète Józef Wybicki. Il contient la phrase suivante: «Bonaparte nous a donné l'exemple de comment nous devons vaincre».

Vive l'Épopée !
Modifié en dernier par L'âne le 18 juil. 2017, 22:13, modifié 1 fois.
Aurea mediocritas

Le Briquet

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Le Briquet » 18 juil. 2017, 19:46

Visiblement c'est une proposition, rien n'est fait. Un peu comme ceux qui chez ne veulent pas du sang impure dans La Marseillaise.

Avatar du membre
Mathieu Dampierre
Secrétaire du portefeuille
Secrétaire du portefeuille
Messages : 123
Enregistré le : 18 juil. 2017, 20:33
Localisation : planète Terre

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Mathieu Dampierre » 18 juil. 2017, 22:51

Oui une proposition, rien de fait.
On peut néanmoins comprendre que le nom de Sobieski " parle " plus à un polonais que celui de Bonaparte, dont l'attitude à l'égard de la Pologne fut plus qu'ambigue. N'oublions pas qu'à un moment donné - en 1813 me semble t-il - il envisagea de " rendre " la Pologne au tsar russe en échange d'un traité de paix.
Pour plus d'information à ce sujet, lire les extraits des mémoires de Chlapowski dans " Les Hommes de Napoléon 1805-1815 " édité et préfacé par Christophe Bourachot aux éditions Omnibus.

;)
" L'impossible est le fantôme des timides et le refuge des poltrons. "
Napoléon Bonaparte.

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 310
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Espagne » 19 juil. 2017, 08:48

Bonjour.
Oui, et moi je propose de remplacer toutes ces histoires de soldats et de guerres de notre Marseillaise, par un point hebdo (donc nouvelles paroles toutes les semaines) parlant de nos Marseillais à Rio, nos Chtis à Barcelone, ... cela serait plus joyeux, non :twisted: :?:
Pourquoi cette manie de tout vouloir changer ? Est-ce que moi je peux changer de vie et revenir en arrière, à mes 20 ans par exemple ? Comme ailleurs, les députés polonais n'ont rien d'autres à faire de plus urgent en ce moment pour "donner" du bonheur à leurs concitoyens ? Que des penseurs, philosophes, historiens, ... réfléchissent à ce genre de sujet, OK, mais un politicien. Enfin, c'est mon avis, et je ne suis pas loin de la partager avec moi-même ...
I'll be back !
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2379
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Cyril Drouet » 21 juil. 2017, 09:10

Damiette99 a écrit :
20 juil. 2017, 21:31
Napoléon, qui lui même si je ne me trompe, ne voulait pas de la Marseillaise.
La Marseillaise longtemps éclipsée revint sur le devant de la scène en 1814 (mais c'est vrai que l'on parle souvent de la Marseillaise durant la campagne de Russie ; mais sur ce point, je n'ai pas encore trouvé de sources dignes de foi) :
« Tous les moyens possibles étaient employés pour les faire sortir de leur apathie; on chercha même à ranimer l'énergie révolutionnaire de la populace, que Napoléon, pendant tout son règne, avait mis tant de soin à éteindre. En conséquence, l'air de la Marseillaise, si longtemps proscrit, fut joué sur tous les orgues de Barbarie, et on y adapta des paroles en l'honneur de l'empereur. »
(Journal d'un prisonnier de guerre anglais, témoin oculaire des événements arrivés à Paris pendant les quatre premiers mois de 1814)

et tout particulièrement en 1815, comme on peut le lire dans le Journal de l’Empire en date du 18 avril :
« Il y avait foule à tous les théâtres. A l’Opéra, aux Français et à Feydeau, le public a demandé l’air veillons au salut de l’Empire ! et la Marseillaise. Ils ont été joués au milieu des plus vifs applaudissements »

On retrouve de ceci chez Thibaudeau (Le Consulat et l’Empire) :
« Napoléon alla au Théâtre Français, c’était la première fois qu’il paraissait au spectacle depuis son retour. On jouait Andromaque; il fut reçu avec enthousiasme. La Marseillaise et d’autres airs nationaux furent exécutés au milieu des plus bruyantes acclamations et répétés en chœur par le public. »

chez Hobhouse (lettre du 24 avril 1815, Histoire des Cent Jours) :
« Quant à la manière dont Napoléon fut reçu au Théâtre-Français, il est impossible de donner une idée de la joie qui y a éclaté. La salle était tellement remplie, que l'on se foulait même dans l'orchestre. On jouait ce jour-là Hector. Avant le lever de la toile, les airs nationaux de la Victoire et de la Marseillaise furent demandés et exécutés au milieu des plus bruyantes acclamations: les spectateurs accompagnaient l'orchestre en chantant le refrain. Un acteur du théâtre Feydeau ( Gavaudan ) , qui se trouvait à un des balcons, chanta quelques vers ajoutés à la Marseillaise, et qui furent répétés avec enthousiasme par tous les spectateurs. Cet enthousiasme était réellement à son comble. »

et chez La Bretonnière (Souvenirs du Quartier latin) :
« Le public demandait chaque soir la Marseillaise à tous les théâtres ; chaque jour en passant dans la rue des Grès, j'entendais son immortel refrain se mêler au bruit des limes et des marteaux, dans le cloître transformé en atelier d'armes. »

Ce dernier ajoute ceci :
« Je ne me rappelle pas l'avoir entendu une seule fois exécuter par une musique de régiment. »

Elle fut cependant bien jouée par des musiques militaires :
« [Les soldats] défilèrent ensuite aux cris de vive l'Empereur ! et au son d'une musique guerrière , qui faisait entendre les airs favoris de la révolution, et cette marche des Marseillais si célèbre dans les fastes de nos crimes et de nos victoires. »
(Fleury de Chaboulon, Mémoires pour servir à l’histoire de la vie privée, du retour et du règne de Napoléon en 1815)

« La Garde marche au son de la Marseillaise

[…]
Tous les jours de forts détachements traversent Paris en chantant la Marseillaise et autres chansons patriotiques. »
(Hobhouse (lettre du 19 mai 1815, Histoire des Cent Jours) )

Dans ses dictées héléniennes, Napoléon nous dit également qu’à Elbe, la Garde défilait au son de la Marseillaise.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Le Briquet

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Le Briquet » 21 juil. 2017, 09:27

Cyril Drouet a écrit :
21 juil. 2017, 09:10
"En conséquence, l'air de la Marseillaise, si longtemps proscrit, fut joué sur tous les orgues de Barbarie, et on y adapta des paroles en l'honneur de l'empereur. »
(Journal d'un prisonnier de guerre anglais, témoin oculaire des événements arrivés à Paris pendant les quatre premiers mois de 1814)
Connait-on cette version napoléonienne de La Marseillaise ?

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2379
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Cyril Drouet » 21 juil. 2017, 09:47

Le Briquet a écrit :
21 juil. 2017, 09:27
Cyril Drouet a écrit :
21 juil. 2017, 09:10
"En conséquence, l'air de la Marseillaise, si longtemps proscrit, fut joué sur tous les orgues de Barbarie, et on y adapta des paroles en l'honneur de l'empereur. »
(Journal d'un prisonnier de guerre anglais, témoin oculaire des événements arrivés à Paris pendant les quatre premiers mois de 1814)
Connait-on cette version napoléonienne de La Marseillaise ?
Je l'ignore.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par L'âne » 21 juil. 2017, 14:44

J'ai lu que Rouget de l'Isle avait été amant de Joséphine et que ce fut la raison pour laquelle Napoléon préférais le Chant du départ à La Marseillaise.
S'agissant de son interprétation au soir d'Austerlitz, je n'ai jamais rien lu qui atteste la scène évoquée.
Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2372
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par L'âne » 22 juil. 2017, 00:56

La pauvre Joséphine ! si l'on allongeait tous ses amants vrais et supposés , il faudrait une sacrée superficie !
Pierre BRANDA, dans son livre intitulé "Joséphine. Le paradoxe du cygne" (Perrin 2016), revisite l'histoire et nous décrit une Joséphine beaucoup moins volage qu'on nous la présentait jusqu'à présent. Songez que BARRAS, lui-même, n'aurait pas été son amant...
Merci pour les informations relatives à La Marseillaise.
Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2379
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Il n’y a plus de place pour Napoléon dans l’hymne national polonais

Message par Cyril Drouet » 22 juil. 2017, 08:43

L'âne a écrit :
21 juil. 2017, 14:44
J'ai lu que Rouget de l'Isle avait été amant de Joséphine et que ce fut la raison pour laquelle Napoléon préférais le Chant du départ à La Marseillaise.
La liaison que vous évoquez ne repose que sur de simples rumeurs. Pour ce qui est du rejet de la Marseillaise, la politique est une raison bien plus évidente que la jalousie face à un supposé ex-amant.


Damiette99 a écrit :
21 juil. 2017, 13:01
Questions
Dans le film Austerlitz d'Abel Gance au soir de la victoire, P Mondy dans le role de l'Empereur accepte de faire jouer la Marseillaise , et j'ai lu il ya longtemps que le dernier carré de la garde à Waterloo avait chanté cette hymne avant de trépasser ! Y a t'il une vérité dans tout celà ?
C'est fou tout ce que l'on a pu dire ou chanter dans le dernier carré... ;)
Pour Austerlitz, Tulard considère que c'est une liberté prise par Gance.

En revanche, si l'on en croit Thiard (Souvenirs diplomatiques et militaires), un chant révolutionnaire fut bien entonné à Austerlitz sur l'ordre de l'Empereur :
"Comme [napoléon] passait devant [la Garde], la musique joua je ne sais quel air d'un opéra nouveau : "Maréchal, dit alors l'Empereur à Bessières, que jouent-ils donc ? Ont-ils oublié le Chant du Départ ?" Ce mot, prononcé à haute voix, fut entendu ; la musique entonna ce vieil air de triomphe et les cris de Vive l'Empereur ! éclatèrent de toutes parts."
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Prince Joseph Poniatowski - Maréchal polonais de Napoléon
    par Eric LM » 14 déc. 2017, 18:03 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    8 Réponses
    226 Vues
    Dernier message par Espagne
    20 déc. 2017, 22:06
  • Place de Clichy...
    par Christophe » 29 juil. 2016, 20:05 » dans Monuments Napoléoniens
    2 Réponses
    512 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    30 juil. 2016, 16:04
  • IL SIGNAIT A LA PLACE DE L EMPEREUR
    par gendarme Hubert » 25 mars 2016, 12:32 » dans Salon Ier Empire
    9 Réponses
    2537 Vues
    Dernier message par Gouvy
    25 avr. 2016, 09:54
  • "Histoire de la France - Le vrai roman national" Jean-Christian PETITFILS
    par L'âne » 24 févr. 2018, 13:46 » dans Livres - Revues - Magazines
    14 Réponses
    362 Vues
    Dernier message par Bernard
    25 févr. 2018, 13:27