Le Code civil inspiré par la Charia ?

Faites part de l'actualité napoléonienne dont vous avez connaissance.
Prière d’indiquer les références dans l’intitulé du message.

Modérateur : Joker

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1427
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le Code civil inspiré par la Charia ?

Message par Bernard » 08 nov. 2019, 15:09

Cyril Drouet a écrit :
08 nov. 2019, 13:19
Lettre de Dugua à Bonaparte (21 juin 1799) :
"Les femmes publiques infestent les quartiers; pour les en éloigner, il faut faire noyer celles qui seront prises dans les casernes."
Réponse de Bonaparte : "En charger l'aga."
Pour le nombre de noyées, je crois me souvenir l'avoir lu dans le Bonaparte de Waresquiel (à vérifier).
Si votre citation est exacte (je ne l'ai pas retrouvée dans la correspondance), Bonaparte n'a donc pas donné cet ordre mais répondu au général Charles Dugua qui proposait cette solution en renvoyant sur l'Aga concerné.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3053
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Le Code civil inspiré par la Charia ?

Message par Cyril Drouet » 09 nov. 2019, 15:51

Bernard a écrit :
08 nov. 2019, 15:09
Si votre citation est exacte (je ne l'ai pas retrouvée dans la correspondance)
Elle est donnée par La Jonquière.
Cyril Drouet a écrit :
08 nov. 2019, 13:19
Pour le nombre de noyées, je crois me souvenir l'avoir lu dans le Bonaparte de Waresquiel (à vérifier).
Lapsus de ma part : il s'agissait bien évidemment du Bonaparte de Gueniffey, qui donne effectivement ce nombre de victimes.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3053
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Le Code civil inspiré par la Charia ?

Message par Cyril Drouet » 11 nov. 2019, 10:16

Trois jours avant sa lettre du 23 juin, Dugua avait déjà averti Bonaparte des problèmes liées aux prostituées de Boulak. A cette occasion, il entrevoyait des solutions bien moins expéditives que ses propositions ultérieures validées par Bonaparte :
« Je verrai avec l'aga de la salubrité les moyens d'en diminuer le nombre, sans employer l'expédient turc. »

Notes de Dugua sur la question :
« L’aga de la salubrité (el Oualy) tenait un registre sur lequel étaient inscrites toutes les femmes publiques du Caire. Cette inscription avait lieu la première fois qu’une femme était surprise avec un homme. Elle payait dès lors à l’aga une contribution de 5 à 7 livres par mois. Quand ces femmes faisaient des coquineries elles étaient punies, ou par la bastonnade, ou par le bannissement. En cas de récidive, ou de fautes très graves, elles étaient noyées »

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Les 5 grands principes du Code Civil
    par Joker » 04 nov. 2017, 18:40 » dans Salon Ier Empire
    102 Réponses
    12532 Vues
    Dernier message par Joker
    04 sept. 2019, 20:13
  • Un photographe espagnol plutôt inspiré
    par Saint Clair » 01 févr. 2016, 22:20 » dans Napoléon à travers les Arts
    8 Réponses
    1771 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    24 mai 2016, 22:34
  • LES CIVIL(E)S
    par Général Colbert » 13 sept. 2017, 20:53 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    28 Réponses
    4935 Vues
    Dernier message par philibert
    30 janv. 2012, 21:31