Egypte et Russie...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Peyrusse

Egypte et Russie...

Message par Peyrusse » 09 déc. 2017, 21:41

"Que de fois on a dit, en parlant des soldats de Napoléon, et par une naturelle antithèse, qu’ils avaient connu, bravé et le chaud et le froid, et les sables de l’Égypte et les neiges de la Russie ! Le rapprochement s’imposait déjà aux combattants de 1812, mais de toute autre façon. Ils comparaient les Cosaques aux Mamelouks. « Comme les Arabes dans le désert, écrit Napoléon dans le 29ème bulletin, les Cosaques enlevaient les trains et les voitures qui s’écartaient », et dans le 28ème bulletin, il avait dit que les Cosaques, « comme les Arabes, rôdent sur les flancs de l’armée et voltigent pour l’inquiéter ». Aussi proposait-on de leur résister de la même manière. De Viazma, le 2 novembre 1812, Berthier mande à Ney qu’il faut « se conduire avec cette canaille de Cosaques comme on le faisait en Égypte avec les Arabes », et, le même jour, il envoie aux maréchaux cette instruction : « Il faut marcher comme nous marchions en Égypte, les bagages au milieu, marchant sur autant de files que la route le permet: un demi-bataillon en tête, un demi-bataillon en queue. Des bataillons sur les flancs en file, de manière qu’en faisant front, il y ait feu partout. On ne doit pas souffrir un homme isolé, ni un homme sans fusil. »

Autre ressemblance. En partant de Moscou, Napoléon ordonne que toutes les voitures, les siennes comprises, reçoivent les blessés et les malades des hôpitaux ; il adresse à Mortier cette recommandation de la plus vive et instante façon, et il ajoute qu’autant le duc de Trévise [Mortier] sauvera de soldats, autant le duc de Trévise méritera de couronnes civiques ; il faut même monter ces pauvres gens sur les chevaux ; c’est ainsi, remarque Napoléon, que lui-même avait fait à Saint-Jean d’Acre.
Et, en effet, en Syrie, il prescrit que tous les chevaux portent les blessés, et il marche à pied dans les sables du désert pour céder à un blessé son propre cheval.

Arthur CHUQUET.
----------------
Le nom de Saint-Jean d’Acre avait été prononcé devant Smolensk. Lorsque les batteries de brèche produisaient peu d’effet sur les fortifications de la ville russe, certains officiers disaient à mi-voix que ces épaisses murailles leur rappelaient celles de Saint-Jean d’Acre."

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Egypte et Russie...

Message par Cyril Drouet » 10 déc. 2017, 18:06

Image


"Je ne me décourageais pas et disais à mes camarades : "Ici nous avons du cheval à manger et je me suis souvent trouvé sans rien. ce climat est froid, mais j'ai encore plus souffert sur les sables brûlants d'Afrique... Patience et courage !"
(François, Journal)


"Les Russes n'avaient qu'à marcher de l'avant, sans manoeuvre, sans feu même, sans feu même ; leur masse suffisait ; ils eussent écrasé Napoléon et sa faible troupe ; mais n'osèrent l'aborder ! L'aspect du conquérant de l'Egypte et de l'Europe leur en imposa !
[…]
Quels hommes ! quel chef ! quelle destinée ! Ce sont eux qui, treize ans plus tôt dans le midi, sont venus tenter l'Orient par l'Égypte, et se briser contre ses portes. Depuis, ils ont conquis l'Europe, et les voilà qui reviennent, par le nord, se présenter de nouveau devant cette Asie, pour s'y briser encore ! Qui donc les a poussés dans cette vie errante et aventureuse ? Ce n'étaient point des barbares cherchant de meilleurs climats, des habitations plus commodes, des spectacles plus enivrants, de plus grandes richesses : au contraire, ils possédaient tous ces biens, ils jouissaient de tant de délices, et ils les ont abandonnés pour vivre sans abri, sans pain, pour tomber chaque jour et successivement, ou morts, ou mutilés. Quelle nécessité les a poussés ? Eh quoi donc ? si ce n'est la confiance dans un chef jusque là infaillible ! l'ambition d'achever un grand ouvrage glorieusement commencé ! l'enivrement de la victoire, et surtout cette insatiable passion de la gloire, cet instinct puissant, qui pousse l'homme à la mort, pour chercher l'immortalité. "
(Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée pendant l'année 1812)


"Puis, avec un éclat soudain de regard, qui glaça de surprise son interlocuteur : Après tout, mon cher, dit-il, comme dans l'exaltation d'un rêve, cette longue route est la route de l'Inde. Alexandre était parti d'aussi loin que Moscou, pour atteindre le Gange. Je me le suis dit, depuis Saint-Jean-d'Acre. Sans le corsaire anglais et l'émigré français qui dirigèrent le feu des Turcs, et qui, joints à la peste, me firent abandonner le siége, j'aurais achevé de conquérir une moitié de l'Asie, et j'aurais pris l'Europe à revers, pour revenir chercher les trônes de France et d'Italie. Aujourd'hui, c'est d'une extrémité de l'Europe qu'il me faut reprendre à revers l'Asie, pour y atteindre l'Angleterre. Vous savez la mission du Général Gardanne et celle de Jaubert en Perse; rien de considérable n'en est apparu ; mais j'ai la carte et l'état des populations à traverser, pour aller d'Érivan et de Tiflis jusqu'aux Possessions anglaises dans l'Inde. C'est une Campagne peut-être moins rude que celle qui nous attend sous trois mois. Moscou est à trois mille kilomètres de Paris ; et il y a bien quelques batailles, en travers de la route. Supposez Moscou pris, la Russie abattue, le Czar réconcilié, ou mort de quelque complot de palais, peut-être un trône nouveau et dépendant ; et dites-moi, si pour une grande armée de Français, et d'auxiliaires partis de Tiflis, il n'y a pas accès possible jusqu'au Gange, qu'il suffit de toucher d'une épée française, pour faire tomber dans toute l'Inde cet échafaudage de grandeur mercantile. Ce serait l'expédition gigantesque, j'en conviens, mais exécutable du dix-neuvième siècle. Par là, du même coup, la France aurait conquis l'indépendance de l'Occident, et la liberté des mers."
(Narbonne, Souvenirs)



Et concernant les Cosaques et les Arabes :
« Il n'y a rien de si lâche et de si misérable que les Cosaques; c'est la honte de la nature humaine. »
(44e Bulletin, 21 décembre 1806)

« Nous avons été continuellement harcelés par des nuées d’Arabes, qui sont les plus grands voleurs et les plus grands scélérats de la terre»
(Bonaparte au Directoire exécutif, 24 juillet 1798)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Peyrusse

Références...

Message par Peyrusse » 10 déc. 2017, 19:08

"(Narbonne, Souvenirs)"
------
J'ignorai que le comte de Narbonne-Lara -si c'est bien lui- avait laissé un témoignage. Avez-vous une référence d'ouvrage à m'indiquer ? Merci.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Egypte et Russie...

Message par Cyril Drouet » 10 déc. 2017, 19:16

Coquille : il s'agit des Souvenirs de Villemain où est rapportée cette conversation entre l'Empereur et Narbonne.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Egypte et Russie...

Message par Cyril Drouet » 11 déc. 2017, 17:42

"A cette époque la chaleur fut si forte que Napoléon se vit obligé, malgré l’impatience qu’il avait d’atteindre l’ennemi, d’accorder du repos à l’armée : Toutes les personnes qui avaient fait la campagne d’Egypte assuraient que le soleil de cette contrée n’était pas plus brûlant que ne l’était alors celui de Russie."
(Labaume, Relation complète de la campagne de Russie en 1812)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • lettres de Russie : Après la campagne de Russie. Lettre du général Drouot.
    par Peyrusse » 17 nov. 2017, 19:48 » dans Salon Ier Empire
    8 Réponses
    1112 Vues
    Dernier message par Christophe
    18 avr. 2011, 22:58
  • Le retour d'Egypte
    par Cyril Drouet » 23 avr. 2019, 17:50 » dans Salon Ier Empire
    15 Réponses
    409 Vues
    Dernier message par Bernard
    25 avr. 2019, 19:50
  • Institut d'Egypte
    par Joker » 22 août 2019, 20:07 » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    347 Vues
    Dernier message par Joker
    22 août 2019, 20:07
  • Desaix en Egypte.
    par Joker » 19 juil. 2019, 20:09 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    165 Vues
    Dernier message par Joker
    19 juil. 2019, 20:09
  • Reliques de la campagne d'Egypte
    par Demi-solde » 07 oct. 2018, 09:54 » dans Objets napoléoniens
    2 Réponses
    557 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    07 oct. 2018, 11:59