Napoléon, piètre stratège ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4263
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Cyril Drouet »

Bruno Roy-Henry a écrit : 10 avr. 2021, 10:28 Je n'ai pas voulu être trop précis pour respecter une discrétion qui m'était demandée. Rien de plus...

L'opinion de LCL_EMB sur la question est bien connue. Il l'expose publiquement de temps à autre depuis au mois quatre ans.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4263
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Cyril Drouet »

Bernard a écrit : 10 avr. 2021, 10:32
Bruno Roy-Henry a écrit : 09 avr. 2021, 11:27 Il s'agit d'un officier en activité qui -pour cette raison- ne souhaite pas s'exprimer publiquement. Mais, en fait, c'est un résumé.
Vu le texte, c'est plutôt quelqu'un qui serait resté dans une époque dépassée...
Tilsitt avec deux "t", c'est daté.
Idem pour le "czar", écriture erronée mais fréquente au XIXe siècle.
Si je ne m'abuse, le texte auquel vous faites référence n'est pas de LCL_EMB, mais est la réponse à ce dernier rédigée par Bruno Roy-Henry. ;)
Avatar du membre
Bruno Roy-Henry
  
  
Messages : 213
Enregistré le : 19 févr. 2021, 22:56

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Bruno Roy-Henry »

Oui, c'est moi qui suis resté dans une époque dépassée... Je l'étais déjà "de mon temps", alors aujourd'hui... :lol:
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1832
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Bernard »

Bruno Roy-Henry a écrit : 10 avr. 2021, 11:03 Oui, c'est moi qui suis resté dans une époque dépassée... Je l'étais déjà "de mon temps", alors aujourd'hui... :lol:
Il n'est jamais trop tard pour se rattraper :salut:
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2844
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par L'âne »

Dire que Napoléon savait faire la guerre c'est évident.
Mais il n'a pas su se renouveler à mon humble avis.
Le pouvait-il ? Je ne puis répondre...
Plus on avance dans l'épopée et plus les batailles sont difficiles, frontales pour certaines (Wagram, Borodino).
Les ennemis l'étudiaient et ont fini par comprendre comment il fonctionnait même si, comme il l'a dit lui même, il y a une part d'adaptation et donc de réactivité, de réponses qui ne peuvent être pensées, prévues, en amont.
Je crois humblement que Napoléon a profité du fait que les alliés n'avaient pas de commandement unifié à cause de leurs prétentions sur les territoires de l'Empire français notamment.
Napoléon était-il un grand stratège, très certainement.
Était-il un dieu de la guerre ? Il doit y avoir un défaut de vocabulaire... mais pourquoi pas ?!
Là, aussi, il faudrait démystifié cette Histoire et la replacer à dimension humaine.
L'Armée française était un outil en parfait état de marche, aguerrie, et bien structurée grâce à Carnot.
Les soldats étaient motivés (plus par la carrière, grâce aux grades créés, et aux profits fantasmés qu'ils imaginaient faire sur les pays conquis, que par les idéaux de la Révolution).
Le facteur moral, que l'on oublie bien souvent, a joué un très grand rôle et Napoléon en avait compris les mécanismes.
Il a réussi à complexer ses ennemis qui, pour la plupart d'entre eux, en sa présence, perdaient leurs moyens.
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4263
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Cyril Drouet »

L'âne a écrit : 10 avr. 2021, 11:58 Napoléon était-il un grand stratège, très certainement.
Si on s'en tient à la définition donnée plus haut par Bruno Roy-Henry : "la stratégie est de l'ordre des grandes décisions politiques, diplomatiques et militaires", et à l'aune de l'échec final, je m'interroge sur sa "grandeur" en la matière.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1832
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Bernard »

L'âne a écrit : 10 avr. 2021, 11:58 Plus on avance dans l'épopée et plus les batailles sont difficiles, frontales pour certaines (Wagram, Borodino).
C'est la rançon du système napoléonien. Quand on incorpore à ses armées celles des pays conquis, on leur donne aussi les règles du jeu. L'exemple le plus parlant est, à mon avis, celui de Carl Philipp von Wrede. Au début de la guerre, il pratiquait l'ordre mince à l'autrichienne. Il a appris sous les ordres éclairés de l'archiduc Charles. Après avoir formé l'armée bavaroise, il intègre l'armée impériale et montre son savoir-faire... Après la campagne de Russie (qu'il a faite, et plutôt brillamment) et à l'avènement de la 6e coalition, c'est un général aguerri qui ne craint pas d'affronter les Français. Même s'il est battu à Hanau, il va jusqu'au bout ! Un homme comme lui, et ils sont des centaines dans les échelons du commandement et des dizaines de milliers dans les rangs, savait tout des tactiques napoléoniennes. Il est normal que les manœuvres traditionnelles n'aient plus porté leurs fruits dans ce contexte.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1832
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Bernard »

Cyril Drouet a écrit : 10 avr. 2021, 13:51 "la stratégie est de l'ordre des grandes décisions politiques, diplomatiques et militaires", et à l'aune de l'échec final, je m'interroge sur sa "grandeur" en la matière.
Une phrase qui dit tout et ne dit rien... Pour ma part, je me demande si, comme toujours, les pires ennemis de l'Empereur ne sont pas ceux de l'intérieur...
Avatar du membre
Bruno Roy-Henry
  
  
Messages : 213
Enregistré le : 19 févr. 2021, 22:56

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Bruno Roy-Henry »

Bernard a écrit : 10 avr. 2021, 14:13
L'âne a écrit : 10 avr. 2021, 11:58 Plus on avance dans l'épopée et plus les batailles sont difficiles, frontales pour certaines (Wagram, Borodino).
C'est la rançon du système napoléonien. Quand on incorpore à ses armées celles des pays conquis, on leur donne aussi les règles du jeu. L'exemple le plus parlant est, à mon avis, celui de Carl Philipp von Wrede. Au début de la guerre, il pratiquait l'ordre mince à l'autrichienne. Il a appris sous les ordres éclairés de l'archiduc Charles. Après avoir formé l'armée bavaroise, il intègre l'armée impériale et montre son savoir-faire... Après la campagne de Russie (qu'il a faite, et plutôt brillamment) et à l'avènement de la 6e coalition, c'est un général aguerri qui ne craint pas d'affronter les Français. Même s'il est battu à Hanau, il va jusqu'au bout ! Un homme comme lui, et ils sont des centaines dans les échelons du commandement et des dizaines de milliers dans les rangs, savait tout des tactiques napoléoniennes. Il est normal que les manœuvres traditionnelles n'aient plus porté leurs fruits dans ce contexte.
Je ne partage pas complètement ce point de vue. Les défaites de Napoléon (Leipzig, La Rothière, Laon, Arcis-Sur-Aube, Waterloo) ne le sont que parce qu'elles sont livrées à un contre deux, au mieux. Il est difficile de vaincre dans ces conditions. La supériorité numérique de l'ennemi devient tellement forte qu'elle empêche l'espoir même d'une victoire...
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4263
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Napoléon, piètre stratège ?

Message par Cyril Drouet »

Bernard a écrit : 10 avr. 2021, 14:15
Cyril Drouet a écrit : 10 avr. 2021, 13:51 "la stratégie est de l'ordre des grandes décisions politiques, diplomatiques et militaires", et à l'aune de l'échec final, je m'interroge sur sa "grandeur" en la matière.
Une phrase qui dit tout et ne dit rien... Pour ma part, je me demande si, comme toujours, les pires ennemis de l'Empereur ne sont pas ceux de l'intérieur...
Pour y voir plus clair.
LCL_EMB base sa réflexion sur trois notions différentes : la stratégie, l'opératique et la tactique.
Je reprends ici les définitions données par Béraud dans "La révolution militaire napoléonienne" :
-La stratégie met en relation les résultats militaires et l'objectif politique qui est d'imposer des condition de paix à l'adversaire. L'étude de la stratégie napoléonienne revient à analyser l'ensemble des moyens militaires, économiques et diplomatiques mobilisés dans la lutte continentale engagée par Napoléon pour assurer son hégémonie européenne.
-Opératique : compartiment de l'art militaire qui traite de la combinaison des mouvements des grandes unités en vue d'un objectif militaire sur un théâtre d'opérations. On parle aussi, selon les époques, de stratégie opérationnelle ou de grande tactique.
-Tactique : compartiment de l'art de la guerre qui couvre le déploiement des troupes et l'utilisation des armes pour obtenir un avantage local sur l'ennemi pendant la bataille.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Exposition: Napoléon stratège
    par Le Briquet » » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    579 Vues
    Dernier message par Raoul Jacques
  • Exposition en ligne - Napoléon Stratège
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    197 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • Napoléon Bonaparte – Homme d’état, stratège militaire
    par Eric LM » » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    12 Réponses
    1237 Vues
    Dernier message par Eric LM
  • Expo en ligne : "Napoléon stratège"
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    537 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • Musée Armée "Napoléon stratège"
    par C-J de Beauvau » » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    903 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet