Dernière lettre

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2806
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Dernière lettre

Message par L'âne »

Dans l'ouvrage "La dernière lettre - Anthologie des derniers mot des grands hommes", se trouve celle de Choderlos de LACLOS (1741 6 1803).
J'ai souhaité la partager avec vous.

« Voilà ce qui m’occupe dans ce moment où tout va finir pour moi. »
Choderlos de Laclos adresse sa lettre testamentaire au Premier consul Napoléon Bonaparte, dont il avait rejoint l’armée d’Italie. Trois jours plus tard, il meurt des conséquences de la dysenterie et du paludisme.

[au quartier général de Tarente],
15 fructidor an XI. [2 septembre 1803]

Général Premier Consul,
Je profite de quelques instants qui me restent encore à vivre, pour dicter les derniers vœux de mon cœur. Je désire, Général Premier Consul, qu’ils vous soient connus.
Le bonheur de ma patrie, le succès de vos armes, le sort de ma malheureuse famille, voilà ce qui m’occupe dans ce moment où tout va finir pour moi.
La triste position de mon épouse et de mes trois enfants, que je laisse absolument sans ressources, m’afflige ; mais l’espoir dans lequel je suis, que vous les secourrez, me fait mourir plus tranquille.
Cette consolante idée, qui me ranime un instant en ce moment, me donne encore la force de vous assurer de toute la sincérité du dévouement et de l’admiration que j’ai eus, et que je conserverai pour vous, jusqu’à mon dernier soupir.
J’ai l’honneur de vous saluer très respectueusement.

Laclos


-------------------------------------

Allan FORREST dans son ouvrage "Au service de l'Empereur" :

"L'arrivée à bon port du courrier des armées répondait donc à un double enjeu. Les troupes savaient bien que l'arrivée d'une lettre à destination était en grande partie une question de chance. Chaque arrivage provoquait jubilation et bonne humeur, même si, inévitablement, il faisait aussi beaucoup de déçus, et que d'autres essuyaient sans le savoir les récriminations de leurs proches pour n'avoir pas répondu à des lettres qu'ils n'avaient jamais reçues. Quoi qu'il en soit, c'était là un aspect de la vie dans l'armée qui plaçait tout le monde sur un pied d'égalité: le commandant était tout aussi exposé à un défaut de fonctionnement du réseau de communication que le plus humble soldat d'infanterie. Les sentiments, et notamment le fatalisme, que provoquait chez les soldats cette situation s'expriment de façon émouvante dans les lettres adressées à sa femme par Choderlos de Laclos, alors général de brigade dans l'Armée d'Italie. Il fut l'un des nombreux officiers français qui mirent un point d'honneur à écrire quotidiennement à leur femme, dans la mesure où les circonstances le leur permettaient. Un jour, de sérieux combats s'engagèrent et jetèrent son unité dans une marche interminable, si bien qu'il lui devint impossible d'espérer expédier ses missives quotidiennes. Comme il l'explique dans une lettre postée depuis le quartier général de Vérone en l'an IX, il avait alors dû se résoudre à des silences épistolaires de trois ou quatre jours : « Car il y a beaucoup de jours où les bureaux de la poste militaire n'ont pas le temps de s'établir et où, par conséquent, on ne peut faire partir aucune lettre, et parce que souvent, aussi, je suis trop loin du lieu où elle se trouve pour pouvoir y envoyer. » Par ailleurs, les mouvements militaires pouvaient perturber le service des postes et des lettres pouvaient tomber entre les mains de l'ennemi, c'est-à-dire être perdues à jamais ou bien parvenir à leur destinataire avec un retard considérable."

Laclos_by_Quentin_de_La_Tour.jpg
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2839
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Dernière lettre

Message par Joker »

Lettre très émouvante que celle-là !
Sait-on si le Premier Consul a donné suite à ces vœux ultimes d'un mourant ?
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 4148
Enregistré le : 30 janv. 2021, 10:36

Re: Dernière lettre

Message par Cyril Drouet »

Joker a écrit : 28 mars 2021, 19:03 Lettre très émouvante que celle-là !
Sait-on si le Premier Consul a donné suite à ces vœux ultimes d'un mourant ?
Le 27 octobre 1803, Bonaparte demandait un rapport sur la pension à accorder à la veuve. Elle reçut finalement 1000 francs de pension, et ses deux fils entrèrent à l'Ecole militaire et à la Flèche.
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2839
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Dernière lettre

Message par Joker »

Merci pour ces précisions ! :salut:
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Dernière salve...
    par Bruno Roy-Henry » » dans Bicentenaire 1821-2021
    4 Réponses
    432 Vues
    Dernier message par Bruno Roy-Henry
  • La dernière canne de Napoléon
    par L'âne » » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    564 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
  • La dernière conquête de Napoléon
    par Joker » » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    389 Vues
    Dernier message par Joker
  • Ligny : la dernière victoire de Napoléon
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    25 Réponses
    2928 Vues
    Dernier message par Joker
  • Histoire de la dernière demeure de Napoléon
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    39 Vues
    Dernier message par Joker