17 mars 1830 : mort de Gouvion Saint-Cyr

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Jean-Baptiste Muiron

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Jean-Baptiste Muiron »

J'ai lu quelque part que le futur maréchal avait, après avoir étudié la peinture dans l'atelier de Brenet, été comédien dans sa jeunesse (au cours des années 1790-1792), durant lesquelles il joua notamment au théatre du Marais une pièce de Beaumarchais. Info ou intox ?

:salut:
Gouvy

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Gouvy »

Pour Brenet, c'est un fait quasi avéré ( il faut mettre souvent des "quasi "ou des "probablement" avec St Cyr :lol: ), puisque Gouvion était peintre (certains de ces dessins nous sont parvenus), et Gay de Vernon, son premier biographe, évoque ce fait, repris par Chateaubriand.
Gay de Vernon reprend une anecdote, citée par le maréchal, où Brenet dechire une toile de Gérard, tout en convenant qu'elle était de bonne facture... Gouvion aurait rejoint l'atelier en 1785.

Pour le cÔté comédien, là aussi, Chateaubriand cite effectivement le fait d'avoir vu Gouvion dans la Mère coupable de Beaumarchais au Théâtre du Marais ainsi que dans Robert, Chef des brigands (où il joue le rôle de Robert) , mais Gouvion n'est présent nulle part sur le registre de théâtre et Gouvion n'évoquera pas, à ma connaissance, sa carrière de comédien au cours de sa vie. Chardigny, dans son dictionnaire l'évoque ainsi que Mademoiselle Mars (je ne suis plus sûr ) insiste sur les débuts calamiteux du comédien.

C'est donc beaucoup plus indécis en ce qui concerne les planches...

Cordialement
Jean-Baptiste Muiron

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Robert, Chef des brigands (où il joue le role de Robert)
J'ai une autre version, trouvée dans les Mémoires de Mlle Mars. Selon elle, Gouvion aurait joué, durant la Révolution, le rôle d'un des trois brigands (Mlle Mars précise même qu'en plus du rôle joué par Gouvion Saint-Cyr, les deux autres brigands étaient joués par le général Anselme et l'autre par le futur baron Capelle).

On peut d'ailleurs lire dans le "Dictionnaire des comédiens Français" de Henry Lyonnet, à l'entrée "Gouvion" la note suivante : "Une note de De Manne dans "Galerie historique des comédiens de la troupe de Talma" page 183) dit textuellement, à propos de 'Robert chef des brigands' pièce représentée sur le Théâtre du Marais le 6 mars 1792 : " sur la brochure du temps, on lit à l'article de la distribution des rôles : 1er brigand : Gouvion, 2ème brigand Capelle. Or, l'un des deux est devenu depuis lors Maréchal de France Gouvion Saint-Cyr ; l'autre le baron Capelle, a été préfet sous la Restauration et ministre de Charles X".


Se non è vero..... :)

:salut:
Gouvy

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Gouvy »

Oui, JBM, ca fait beaucoup de temoignages allant en ce sens :) ...
Matthieu Brevet

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Matthieu Brevet »

La dernière heure de cet homme illustre vient de sonner… Le nom de son général, de son ami, monte avec sa belle âme vers l’éternité…
C'est très beau certe, mais ... euh ... si ma mémoire est bonne: les deux se haïssaient franchement!

Matthieu
Gouvy

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Gouvy »

Bonjour Matthieu,

Oui, c'est pour ça que ce temoignage est étonnant et aussi sujet à caution : Gouvion et Napoléon ne se sont jamais appréciés, Gouvion étant trop républicain, trop proche de Moreau et ayant nettement marqué sa désapporbation lors de l'avénement de l'Empire pour ne pas être suspect. D'ailleurs, le même Gouvion montrera son rejet en restant à l'écart lors des cent jours.

Toutefois, les entretiens sur la stratégie de la campagne qu'il a en 1813 avec Napoléon l'ont profondemment marqué sur le caractère hors du commun de l'Empereur.
Cordialement
Gouvy

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Gouvy »

Bonjour,

En cherchant, je retrouve cet extrait du récit de Monsieur Alphonse Denis publié dans la vie Hyeroise (Nov et Dec 1929) et qui fréquenta le Maréchal à Hyères, là où ce dernier devait finir sa vie...

Là encore, le récit va dans le sens évoqué par JBM plus haut et laisse deviner le comédien sous le Maréchal :

"Naturellement grave, sérieux, circonspect, il s'amusait souvent à propose d'une question d'art ou de forme littéraire si elle était mise sur le tapis.
Je lui ai entendu dire une fois "Quel dommage que les vers de Corneille n'aient point été revus par Racine !" "Qu'y auraient-ils gagné M. le Maréchal, m'écriais-je?" "D'être plus faciles à retenir", me répondit-il. A quoi, je lui répliquai en lui citant tout d'un trait la scène : "Prends mon siège Cinna.."
Il prétendait que, dans le rôle d'Auguste, Talma qui avait quitté celui de Cinna, avait l'air trop bonhomme et qu'il ne se montrait pas assez renard."


Cordialement
fanacyr

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par fanacyr »

j'avais entendu une anecdote dont malheureusement je ne garde que des souvenirs imprécis, prière aux incollables de rectifier :

à propos de ce Gouvion qui aurait voulu rajouter "de saint Cyr" à son nom et en aurait fait part à son colonel après 1793 :

"je voudrais m'appeler Gouvion de Saint Cyr" /// "il n'y a plus de "de" !

"alors Gouvion Saint Cyr" /// "il n'y a plus de "saints" !

"alors Gouvion Cyr" /// "il n'y a plus de "sire"...
Gouvy

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par Gouvy »

C'est Anatole de Montesquiou qui dans ses souvenirs rapporte cette anecdote.

"Un Monsieur de Saint Cyr se trouva ne plus s'appeler du tout : le"de"était supprimé.
-Eh bien! Saint Cyr!
-Il n'y a plus de "Saints"
-Alors, Cyr.
-Il n'y a plus de Sire".

Cordialement
FRIEDERICHS

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par FRIEDERICHS »

Je prends ce message en route , excusez moi , et je reviens en quelques mots sur le combat de la Grisoelle ( ou de Grisoelle ) .
Il se trouve qu'ayant un ancêtre servant dans le 4° Bataillon de volontaires de la Meurthe , j'ai été amené à établir un historique de ce bataillon ( ainsi que des 6° ET 7° du même département ) .
Le 4° se trouva au combat de la Grisoelle . Un des capitaines se trouvait être le futur général Baron POUGET ( né à Haroué ), qui nous en a laissé une petite description dans ses mémoires .
J'en tire quelques phrases :
Ma position ne fut point attaquée , mais les autres compagnies du bataillon le furent . Le Colonel Grouchy , futur Maréchal de France , qui commandait un régiment de dragons , était cantonné dans le même village que moi ; il m'indiqua la manoeuvre à faire conjointement avec la cavalerie en cas d'attaque , pour nous procurer un mutuel secours .
(... ) Nous vîmes près des maisons le corps du général GOUVION , qui avait été atteint par un boulet .
(...) L'avant-garde perdit au cours de cette affaire sept à huit cents hommes ; un bataillon de volontaires de la Côte d'Or fut détruit en grande partie ; Ainsi que le 4° de la Meurthe , il voyait le feu pour la première fois .
Pour ceux qui s'intéressent à ce combat , je signale que le Président CARNOT , dans son historique du bataillon de Volontaires de la Côte d'Or en question ( :oops: j'ai oublié ne numéro , mais je pourrais retrouver dans ma doc si cela intéresse quelqu'un ) qui est hyper détaillée , donne une relation précise de ce combat . :salut: :salut:
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • 22 mars 1853 : mort du général Jean Thomas Arrighi de Casanova
    par Joker » » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    214 Vues
    Dernier message par Joker
  • Décret du 17 mars 1808
    par C-J de Beauvau » » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    675 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
  • 25 mars 1802 : paix d'Amiens
    par Joker » » dans Monuments Napoléoniens
    10 Réponses
    635 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet