17 mars 1830 : mort de Gouvion Saint-Cyr

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Brumaire

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par Brumaire »

:salut: Chère Gdeana, le nombre total de Maréchaux du Premier Empire s'est élevé à 26 :

-18 pour la promotion de 1804 (14 titulaires et 4 "honorifiques"), qui furent Berthier, Murat, Moncey, Jourdan, Masséna, Augereau, Bernadotte, Soult, Brune, Lannes, Mortier, Ney, Davout, Bessières, Kellermann, Lefebvre, Pérignon et Serurier.

-Puis par la suite vinrent se rajouter à cette "élite" Victor en 1807 ; en 1809 3 généraux, qui, bien que faisant partie de la même promotion, n'avaient pas pour autant le même "promoteur". Ainsi, Charles Parquin écrivit que le soldat fançais fit le classement suivant : "La France a nommé Macdonald ; l’armée a nommé Oudinot ; l’amitié a nommé Marmont..."

-Vinrent ensuite Suchet en 1811, Gouvion en 1812, Poniatowski en 1813 et enfin le dernier, Grouchy, en 1815...

Cordialement,
Brumaire
Brumaire

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par Brumaire »

Chère Gdeana, je n'ai malheureusement pas à ma disposition le célèbre Georges Six ou quelque autre ouvrage me permettant de vous donner avec certitude le nombre exact de généraux ayant servi sous le Premier Empire...

En cherchant bien , j'ai cependant trouvé une base de données recensant 2232 noms de généraux ayant servi la République, le Consulat et le 1er Empire...
Parmi ces 2232 généraux figurent faut-il le préciser les 26 maréchaux que je vous ai cités plus haut... (Le titre de Maréchal d'Empire n'est pas en effet un grade militaire mais un titre honorifique).

Il est précisé également que sur ces 2232 généraux, 178 officiers perdirent la vie entre 1792 et 1815...

Cordialement, :salut:
Brumaire
Gouvy

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par Gouvy »

Un peu plus sur Jean Baptiste Gouvion :

Fils d'un administrateur royal, il devient second lieutenant à l'ecole du génie à Mezières.
Il part en 1777 pour l'Amérique avec trois autres "ingénieurs" ( Portail, La Radière et de Laumoy) sur demande spécial du congrès américain.
Le 8 juillet, Gouvion rejoint l'armée continentale avec le rang de major.
Le 17 novembre, il promut Lieutenant-Colonel.
Gouvion travailla avec du Portail sur le dévelopement des fortifications de West Point en 1780. Il participa à la bataille de Yorktown.

Promu Colonel en 1781, il rentre ensuite en France...
Jean-Baptiste Muiron

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Bonjour Gouvy.

Saviez-vous que tous nos petits Gouvion, dont il est question sur ce sujet, appartenaient à la même famille, et avaient un ancêtre commun ?

François Gouvion (1628-1700, marchand boucher à Toul) eut deux fils :

- Nicolas Gouvion, qui fut le bisaieul du maréchal Gouvion Saint-Cyr
- François Gouvion, bisaieul du général Jean-Baptiste Gouvion, compagnon de La Fayette, mort à la Glisuelle le 11 juin 1792, son frére commandant de la Garde-Nationale Louis Gouvion mort à Nancy (tués de 5 balles par les mutins suisses de Chateauvieux) en 1790, et également bisaieul de leur cousin Louis-Jean-Baptiste Gouvion, comte d'Empire.

Lors de la mort de Jean-Baptiste Gouvion à Maubeuge-La Glisuelle (qui fut précédemment député à la Législative, et qui la quitta lorsque l'Assemblée voulu rendre hommage aux assassins de son frére Louis), une lettre de La Fayette à Dumouriez fut lue à l'Assemblée Nationale par ce dernier, alors ministre de la guerre :

"Je déplore amérement sa mort. Un coup de canon a terminé une vie aussi vertueuse. Il est pleuré par ses soldats, par toute l'armée, et par tous ceux qui sentent le prix d'un civisme pur, d'une loyauté inaltérable, et de la réunion du courage aux talents. Je ne parle pas de mes chagrins personnels, mes amis me plaindront".

On prétend que sa mort au combat de La Glisuelle fut un acte presque suicidaire, tant Jean-Baptiste Gouvion avait été atteint par la mort de son frére Louis, par l'hommage rendu aux assassins de ce dernier (il provoqua même en duel un autre député, Chaudieu, qui s'était ouvertement glorifié au sein de l'Assemblée de cet acte), mais aussi de la prise de conscience lors de son départ aux armées de la déliquescence des moeurs et de la perte de la pureté révolutionnaire de l'époque.

(Source Colonel Carnot "Rôle du 2ème bataillon de la Côte d'Or" 1913).

:salut:
Modifié en dernier par Jean-Baptiste Muiron le 06 déc. 2006, 20:47, modifié 1 fois.
Gouvy

Re: Les généraux Louis Jean-Baptiste Gouvion, Jean-Baptiste Gouvion et le maréchal Laurent Gouvion Saint-Cyr

Message par Gouvy »

On prétend que sa mort au combat de La Glisuelle fut un acte presque suicidaire, tant Jean-Baptiste Gouvion avait été atteint par la mort de son frére Louis, par l'hommage rendu aux assassins de ce dernier (il provoqua même en duel un autre député, Chaudieu, qui s'était ouvertement glorifié au sein de l'Assemblée de cet acte), mais aussi de la prise de conscience lors de son départ aux armées de la déliquescence des moeurs et de la perte de la pureté révolutionnaire de l'époque.
Même son de cloche dans les Souvenirs de Matthieu Dumas :

" En quittant la tribune [de l'assemblée], le général Gouvion sortit de la salle par le coté d'où le mot injurieux était parti [sur la mort de son frère] ; je me hâtais de l'accompagner. Dans le peu d'instants que nous restâmes ensemble sur la terrasse des Feuillants, Gouvion me dit : " Je ne remettrai jamais les pieds dans cette salle". Il rentra chez lui, et lorsque j'allai le retrouver après la séance, il avait déjà adressé sa demission au président."J'attendrai vingt quatre heures, me dit-il, celui que j'ai traité de lâche, et demain au soir je partirai pour l'armée. Là sans doute je trouverai une glorieuse fin à tout ceci".
Christophe

Les derniers jours du maréchal Gouvion Saint-Cyr...

Message par Christophe »

Au cours de mes recherches, je suis tombé dans un livre sur le passage qui suit :

« Le maréchal Gouvion Saint-Cyr mettait à cette époque la dernière main à ses mémoires [qui paraîtront en 1831].

Le jour de sa mort, il se promenait encore dans son salon ; il parlait de Napoléon, il citait un de ses entretiens familiers avec lui. « Ah ! L’Empereur ! disait-il avec émotion, L’Empereur !... L’Empereur !... »

A mesure qu’il répéta ce mot, sa prononciation s’embarrassa davantage. M. Fayel, son secrétaire, le regarda, déjà les traits du maréchal se décomposaient. Toutefois le maréchal conserva encore un moment sa présence d’esprit, mais ses forces s’épuisèrent sensiblement. Depuis cet instant fatal chaque fois qu’il n’eut pas à répondre aux questions de ceux qui l’entouraient, il sembla se recueillir, vouloir achever sa narration. Le nom de l’Empereur s’échappa encore de ses lèvres, mais la paralysie suspend ses facultés intellectuelles au moment où un doux souvenir occupait son esprit ; La dernière heure de cet homme illustre vient de sonner… Le nom de son général, de son ami, monte avec sa belle âme vers l’éternité… »

(Colonel Jules Marnier, « Souvenirs de guerre en temps de paix, 1793-1806-1823-1868 », Paris, Ch. Tanera, 1868, pp.274-275).

Pour compléter ce témoignage, je citerai un passage tiré du « Dictionnaire des maréchaux de Napoléon », de Jean-Claude Banc (Pygmalion, 2007, p. 118) :

« Au cours de l’hiver 1829, Gouvion Saint-Cyr se trouve à Hyères quand, le 12 mars 1830, il subit une attaque d’apoplexie. Cinq jours plus tard, il s’éteint âgé de soixante-six ans. Ses obsèques nationales sont célébrées en l'hôtel royal des Invalides le 6 avril [1830] ». :salut:
Gouvy

Maréchaux : GOUVION SAINT-CYR

Message par Gouvy »

Merci infiniment pour cet Étonnant témoignage sur ce bon maréchal mon cher Christophe, je ne le connaissais pas. :)

Étonnant de mettre ce témoignage en relation avec celui (certes orienté) de la Gazette des cultes du 8 avril 1830 :

"Le maréchal Gouvion Saint-Cyr a montré sur son lit de mort autant de courage d'esprit qu'il avait déployé de courage de coeur sur les champs de bataille. Les sentiments religieux qui ne l'avaient jamais abandonné pendant sa vie ont, pour ainsi dire, vivifié sa dernière heure. La pensée d'un Dieu rémunérateur des belles actions était comme empreinte dans ses yeux expirans."

La question, quand on compare les deux temoignages, est qui est le "Dieu rémunaréteur" ? :)


Cordialement
Dominique T.

Message par Dominique T. »

La référence à un dieu est d'autant plus sujette à caution que j'ai lu que le Maréchal Gouvion était agnostique et avait demandé qu'aucun symbole religieux ne figure sur sa tombe.

Et en effet, cela semble bien le cas.

http://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/Gouvion.htm
Gouvy

Message par Gouvy »

Le maréchal n'était pas croyant, pas de croix sur la tombe comme vous l'avez remarqué, pas de profession de foi à ses proches de son vivant.

Le reste du temoignage de la Gazette des cultes est significatif si on le lit entre les lignes :

"Conséquent dans sa conduite, il s'est abstenu à son moment suprême des cérémonies d'un culte dont il n'avait point usé de son vivant. II a pensé qu'aucun intermédiaire mortel ne devant se placer entre lui et son créateur, il lui a rendu son âme dans toute sa pureté native, et. il est allé recevoir la récompense réservée au citoyen qui pratiqua toutes les vertus sociales, à l'homme d'État qui n'ambitionna que l'honneur et la prospérité de son pays, et au guerrier qui fut sans peur et sans reproche. »

Cordialement
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • 22 mars 1853 : mort du général Jean Thomas Arrighi de Casanova
    par Joker » » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    214 Vues
    Dernier message par Joker
  • Décret du 17 mars 1808
    par C-J de Beauvau » » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    675 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
  • 25 mars 1802 : paix d'Amiens
    par Joker » » dans Monuments Napoléoniens
    10 Réponses
    635 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet