15 février 1804 : arrestation du général Moreau

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Demi-solde
Colonel
Colonel
Messages : 3091
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le Général Moreau

Message par Demi-solde »

“Ce jour quatorzième feuvrier mil sept cens soixante trois, jay soussigné recteur ondoié dans l'église de cette paroisse un enfant mâle né le jour d'hier, fils légitime de noble maître Gabriel Louis Moreau de Lizoreux, conseiller du roy, lieutenant de Morlaix et Lanmeur, et de dame Catherine Chapperon, son épouse en vertu de permission donnée à Tréguier le vingt-quatre novembre dernier signé [?] M. Legendre de [Villorbaine ?!...] vic[aire] gén[éral] portant cinq mois pour suppléer les cérémonies du baptême.

Enfin, c'est ce que je décrypte... :|

Curieuse en effet l'absence de prénoms...


Cordialement
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1670
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le Général Moreau

Message par Bernard »

Demi-solde a écrit : 16 févr. 2020, 15:24 son épouse en vertu de permission donnée à Tréguier le vingt-quatre novembre dernier signé [?] M. Legendre de [Villorbaine ?!...] vic[aire] gén[éral] portant cinq mois pour suppléer les cérémonies du baptême.”[/i]
Merci pour le déchiffrage. Cette mention est également inhabituelle sur un acte de naissance.
Il est possible qu'il s'agisse effectivement d'Eléonore Marie Legendre de Villorbaine, vicaire général du diocèse de Tréguier, décédé en 1762.
Fabrice Del Dongo

Re: Le Général Moreau

Message par Fabrice Del Dongo »

Il est assez étrange de ne pas indiquer le prénom de l'enfant dans un acte de baptême. Cela arrive quand l'enfant ne survit pas. Dans ce cas-ci, cette explication ne peut pas être retenue puisqu'il s'agit du général Moreau. Mais en même temps, il ne s'agit pas d'un acte de baptême, l'enfant ayant simplement été ondoyé dans l'attente d'un baptême qui doit se faire dans un délai maximum de cinq mois. C'est sans doute là qu'il faut chercher l'explication à cette absence.
Avatar du membre
Demi-solde
Colonel
Colonel
Messages : 3091
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Le Général Moreau

Message par Demi-solde »

C'est bien ça, pendant plus de six mois, le futur général MOREAU ne fut pas officiellement prénommé :

Moreau - 02.JPG
@ Archives du Finistère
Archives du Finistère a écrit :Ce jour vingt-huitième aoust mil sept cent soixante trois les cérémonies du baptême d'Anonime, fils légitime de noble maître Gabriel Louis Moreau de Lisoreux, conseiller du roy, lieutenant de Morlaix et Lanmeur, et de dame Catherine Chapperon son épouse, ondoyé le quatorze feuvrier dernier par le recteur de cette paroisse, ont été supplées dans l'église paroissiale de St Mathieu par le sousignant curé ; on y a donné au dit Anonime le nom de Jean Victor Marie. Parain et maraine ont été noble discret Missire Jean Bernard prêtre de la congrégation de la mission, et dame Victoire Marzin sousignants. La permission de nommer accordée au dit Missire Bernard prêtre est dattée du vingt deux de ce mois, signée L.M. Bizien du Lezard vic[aire] gén[éral].

Cordialement
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1670
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Le Général Moreau

Message par Bernard »

Merci pour ces recherches très intéressantes. L'anonyme Moreau, baptisé avec retard pour des raisons inconnues, a quand même eu droit à ses prénoms... Il ne faut pas oublier que les registres paroissiaux avaient valeur d'état-civil à une époque où l'Eglise était seule à se soucier de cette question.
Fabrice Del Dongo

Re: Le Général Moreau

Message par Fabrice Del Dongo »

Dans la mesure où une demande avait été introduite pour ondoyer l'enfant dans l'attente du baptême avec un délai de 5 mois, on peut conclure que ce report n'est pas dû à une circonstance imprévue. Une raison qui pourrait expliquer ce délai inhabituel pourrait être qu'une personne qui voulait absolument assister au baptême n'était pas présente au moment de la naissance par suite d'un voyage. Cela pourrait être le père de Jean Victor ou un autre membre important de la famille.
J'ai essayé de retrouver l'octroi de la dispense dans les archives numérisée de l'évêché de Tréguier, mais sans succès. :oops:
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2701
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

15 février 1804 : arrestation du général Moreau

Message par Joker »

Dès 1803, se trame une conjuration pour assassiner Bonaparte. Il est prévu de le capturer puis de l’assassiner sur la route qui mêne de Saint-Cloud à Paris. Pour cela, Cadoudal, muni de la somme considérable d’un million de Livres Sterling, fournies par les Anglais, débarque le 23 août sur la côte normande et arrive à Paris le 30, tandis que le général Pichegru et Jules de Polignac arrivent clandestinement en France le 16 janvier 1804.
Le 28 janvier 1804, Cadoudal et Pichegru rencontrent le général Moreau, qui est partagé entre des sentiments républicains et royalistes, mais qui est surtout sous l’emprise pernicieuse de son épouse, Eugénie Hulot d'Osery, une riche créole, et de sa belle-mère, très jalouses et hostiles à l'égard de Joséphine de Beauharnais.
Bonaparte, à la Malmaison, apprend le 13 février de la bouche de Pierre-François Réal qu’un prisonnier royaliste, Bouvet de Lozier, est passé aux aveux. Il révèle la présence de Cadoudal et de Pichegru à Paris, et affirme que Moreau fait partie du complot. Le Premier consul rentre aussitôt aux Tuileries et convoque pour le 14 un conseil privé. Il y ordonne d’arrêter Moreau et l’abbé Pichegru, frère du général.
Au matin du 15 février 1804, Bonaparte lance à Joséphine : “Sais-tu ce que je viens de faire ? Je viens de donner m’ordre d’arrêter Moreau”. De fait, Moreau se retrouve le jour même incarcéré à la prison du Temple. Rapidement, la quasi-totalité des chouans localisés à Paris sont pris. Mais Cadoudal et Polignac passent à travers les mailles du filet.
Le 27 février, une loi assimile à un crime capital le fait de les cacher ou de leur apporter de l'aide. Polignac est capturé le 29 février. Le 9 mars, Cadoudal, localisé, arrive à échapper aux policiers, mais tue l’un d’entre eux. Il est finalement maîtrisé, et emprisonné au Temple.
Là, Cadoudal avoue facilement le projet d'enlèvement et d’assassinat du Premier consul. Mais il disculpe totalement Moreau, et l’accuse même de mener son propre jeu en vue de se substituer à Bonaparte, sans réellement vouloir mettre Louis XVIII sur le trône.
Pichegru est retrouvé étranglé dans sa cellule le 16 avril, Cadoudal est guillotiné le 25 juin 1804. Quant à Moreau, il est jugé et tout d'abord déclaré innocent, puis condamné à deux ans de prison après une seconde délibération, exigée par Bonaparte, peine qui mécontente tout le monde, y compris Bonaparte qui, quand il prend connaissance, laisse sans retenue éclater sa colère et s’écrie: “Ils me l'ont condamné comme un voleur de mouchoir!”.
Bonaparte commue sa peine en bannissement, et Moreau s’embarque pour l’Amérique. Là , il prendra contact avec les Alliés, et, Bernadotte servant d’entremetteur, se mettra en 1813 au service de la Russie pour aider de ses conseils les armées européennes coalisées contre son pays. Il trouvera la mort, frappé par un boulet français, à la bataille de Dresde, le 27 août 1813.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • 1er février 1768 : naissance du Général Lauriston
    par Joker » » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    330 Vues
    Dernier message par Espagne
  • Pyramide d'Austerlitz -10 septembre 1804
    par Joker » » dans Monuments Napoléoniens
    0 Réponses
    495 Vues
    Dernier message par Joker
  • Le Premier Empire, 1804-1815
    par Eric LM » » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    2 Réponses
    804 Vues
    Dernier message par Espagne
  • [ Napoléonothèque ] Officiers Haut-Marnais de Napoléon (1804 – 1815)
    par Administrateur » » dans Napoléonothèque
    5 Réponses
    1458 Vues
    Dernier message par Piré chouan fidèle
  • "Les armes de récompense et d’honneur (1790-1804)", -
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    611 Vues
    Dernier message par Joker