Les derniers fidèles

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 852
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Les derniers fidèles

Message par la remonte »

Drouet a raison de rappeler qu'il faut vérifier avant de lancer de nouveaux sujets que ceux ci très souvent ont fait l'objet de longues études sur ce forum , ainsi que de vérifier les sources . sinon ça repart en boucle comme à chaque arrivée de petits nouveaux :salut:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les derniers fidèles

Message par Cyril Drouet »

En effet, c'est pénible (doux euphémisme). Et ces insultes me font penser aux pires heures du "forum" d'Albert.
Comment peut-on s'attendre en effet à voir un modérateur vous faire un doigt d'honneur pour cette simple constatation et cette bien anodine demande :

"le post d'origine (qui n'est pas de votre cru Joker comme pouvait le laisser supposer votre premier post ; merci de veiller à donner les références de vos copier-coller :D )"




Cela n'a aucun sens et c'est bien dommage...

De grâce, il y a encore beaucoup à dire sur le sujet de ce fil.

Merci La remonte pour cette réflexion pleine de bon sens. :salut:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les derniers fidèles

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
18 nov. 2020, 14:20

La seule vraie aventure politique aurait été de prendre la tête des colonies espagnoles et portugaise en vue d'une unification , allant de la Californie à la Terre de Feu :idea:

A ce sujet on peut citer ce passage de Récits de la Captivité de l'Empereur Napoléon à Sainte-Hélène, de Montholon :
"Quelques mois plus tard [après le 30 janvier 1817], cette couronne [celle du Mexique] que refusa le prince Joseph fut offerte à l'Empereur, et lui aussi la refusa. Les chefs américains espagnols, dont le message parvint à Longwood, avaient prévu tous les obstacles résultant de la captivité de l'Empereur; ils n'avaient rien oublié pour assurer le succès de leur démarche; mais la grande âme qui deux fois avait déposé la couronne de France, plutôt que de la conserver en livrant le pays aux horreurs de la guerre civile, n'aurait pu accepter le sceptre que lui offraient des populations en guerre entre elles et avec la mère-patrie, quand bien même le soin de sa propre dignité n'eût pas motivé son refus."

Régal pour les amateurs de "What-if ?", mais pour ma part, j'aimerais bien savoir si l'on possède d'autres sources que celle de Montholon concernant ces supposées démarches.


En tous cas, l'affaire Joseph alarma suffisamment Hyde de Neuville pour que celui-ci porte ses regards du côté de Sainte-Hélène :
« Le 27 de ce mois [août 1817], par un de ces incidents qui tiennent du prodige et qui prouvent que la Providence, désarmée par tant d'infortunes accumulées sur les nations et les souverains légitimes, veut enfin déjouer dans les deux continents les trames criminelles d'une famille bien funeste au monde, j'ai acquis des preuves irrécusables et telles que judiciairement elles ne pourraient être contestées, d'un plan ourdi par quelques réfugiés français.
L'écriture et la signature sont du conventionnel Lakanal ; cet homme, établi depuis sept à huit mois dans le pays qu'on s'occupe d'insurger, paraît être le commissaire de Joseph auprès de la Confédération. Le plan est à peu près celui du colonel Berr; c'est l'insurrection de l'Ouest, ayant pour but caché de faire de Joseph un roi du Mexique.
[…]
Je finis, Monsieur le Duc, par demander, par conjurer que mes dernières dépêches soient toutes prises en considération; je chercherai à déconcerter toutes les ligues napoléoniennes du nouveau monde, mais celle relative à Sainte-Hélène, mais d'autres projets possibles médités ne peuvent être combattus qu'en Europe.
Qu'on y fasse attention, les dernières nouvelles de Sainte-Hélène disent que Bonaparte se porte bien, mais qu'il ne veut voir personne. Chercherait-il à se ménager le moyen de fuir, sans qu'on pût s'en apercevoir de suite ? Que cela puisse être et qu'un bateau pêcheur soit mis secrètement à sa disposition, s'il a un bon officier de marine, rien n'empêche qu'il ne soit rencontré dans une latitude convenue et presque à jour fixe par des bâtiments fins voiliers sortis des ports de l'Amérique.
Je ne suis pas homme de mer, mais j'ai consulté de très bons officiers de marine, et si la surveillance de Sainte-Hélène n'est pas pour ainsi dire inouïe, je le dis, je le répète, il y a tout à craindre.
Où en serait-on, si cet homme prodigieux arrivait au Mexique déjà conquis? »
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les derniers fidèles

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
19 nov. 2020, 17:31
tout à fait c'est loufoque .
Je ne vous cache pas que je partage à priori le même avis sur ce projet brésilien. Et encore faut-il que derrière ce que l'on peut raconter là-dessus, il y ait quelque chose de vraiment concret et de construit. Force est de constater que sur ces points, les éléments (solides j'entends) manquent (pour l'instant ?) cruellement.

A noter qu'aux côtés du Brésilien Antonio Carlos de Andrade et du Belge Colins, on peut ajouter un certain Napoléon Bonaparte. Tout du moins, si l'on en croit (je suis loin pour ma part de franchir ce pas) James Tyder (Bonaparte à Sainte-Hélène, ou relation de M. J. Tyder, chirurgien de la marine anglaise ; 1816) :
" Je suis mécanicien, et la physique ne m'est pas étrangère : on peut construire secrètement un vaste aérostat, y suspendre une gondole, s'embarquer une belle nuit, par un vent favorable, avec tous ses amis, et faire, en vingt-quatre heures, le court trajet de 340 lieues qui nous sépare du continent d'Afrique.
Je me rappelle que le globe lancé aux fêtes de mon couronnement, se dirigea vers le midi, passa les Alpes et descendit aux environs de Rome, le lendemain de son départ...
Cette partie de la côte d'Afrique, où se trouvent le cap Palmas, le cap Négro, est peuplée de bordes sauvages. Mon nom, mon étoile et mon or, les soumettront sans peine : je ferai ensuite comme Séthos, je les civiliserai ; puis, en moins d'un année, je fonderai un autre empire, où j'appellerai mon épouse, mon fils, et ces Français émigrés, déportés sur les bords de la Dellavare, dans ces États-Unis, qui furent, comme l'a dit un de mes poètes, "retranchés par le fer d'un empire odieux".
Ce grand projet paraissait l'amuser; mais il me donnait une scène que je prenais, non pour un rêve, mais pour un acte de folie."
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2488
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Les derniers fidèles

Message par Joker »

Cyril Drouet a écrit :
20 nov. 2020, 10:13
En effet, c'est pénible (doux euphémisme). Et ces insultes me font penser aux pires heures du "forum" d'Albert.
Comment peut-on s'attendre en effet à voir un modérateur vous faire un doigt d'honneur pour cette simple constatation et cette bien anodine demande :

"le post d'origine (qui n'est pas de votre cru Joker comme pouvait le laisser supposer votre premier post ; merci de veiller à donner les références de vos copier-coller :D )"
Cela ne vous sied guère de donner des leçons de morale à autrui alors que vous avez fait l'objet de plusieurs mises à l'écart du forum en raison de votre propre comportement.
J'en ai plus qu'assez de me faire rabrouer par vous quasiment chaque fois que je partage une publication.
Vos perpétuelles remontrances ont le don de m'exaspérer au plus haut point !
A force, cela entraîne des réactions épidermiques que j'assume pleinement.
Dès lors, que vous vous complaisiez à jouer au Calimero de service me laisse de marbre !
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les derniers fidèles

Message par Cyril Drouet »

:shock: :shock: :shock:
Hors de question pour moi de répondre en détail à des propos aussi malveillants et mensongers.

À présent, il serait grand temps que fil continue à vivre !
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2488
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Les derniers fidèles

Message par Joker »

:331:
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les derniers fidèles

Message par Cyril Drouet »

Je poursuis malgré tout.


Plus haut nous avons évoqué rapidement Fulton. A ce sujet et au chapitre des élucubrations hélèniennes, on peut ajouter ce passage des « Souvenirs intimes du temps de l’Empire » de Marco de Saint-Hilaire :

"L'Empereur fut tiré de sa rêverie par un objet qu'il aperçut au loin sur la mer: c'était comme une colonne noire glissant sur les eaux et laissant après elle une longue trace de fumée épaisse qui s'échappait comme d'une cheminée.
« Qu'est-ce que cela ? dit l'Empereur en braquant sa lorgnette; on dirait le tuyau d'une de nos pompes à feu. »
Tout l'état-major du Northumberland monta sur le pont.
« C'est un bateau à vapeur, dit un lieutenant de la marine anglaise.
— Un bateau à vapeur ! répéta Napoléon visiblement ému, en remarquant le sillon écumeux que ce bâtiment traçait devant lui. Je n'en avais jamais vu. Quelle rapidité! il semble glisser sur la mer comme sur des roulettes.
— Par ma foi ! c'est le Fulton! s'écria l'officier, qui s'était armé d'une longue-vue ; je vois distinctement ce nom écrit sur la proue.
— Le Fulton, dites-vous? reprit l'Empereur, qui avait tressailli à ce nom.
— Oui, Sire, le Fulton, du nom de son inventeur.
— Ah! mon Dieu! » dit Napoléon en se frappant le front ; puis il détourna la tête au moment où le bateau vint à passer, et il alla s'asseoir sur un banc placé à l'autre bout du pont, et laissant tomber sa tête dans ses mains, il resta quelque temps immobile dans cette posture. «Ainsi le sort des États dépend d'une idée nouvelle! dit-il à voix basse ; ainsi la nature recélait dans son sein une force inconnue qui pouvait changer les destinées du monde! J'ai tenu ce secret dans mes mains, moi ! et je l'ai laissé échapper, parce que je m'en suis rapporté à d'autres qu'à moi! Croyez donc aux savants! » ajouta-t-il en se levant brusquement et en se promenant à pas précipités. »"



On se situe ici en pleine affabulation. Au 17 octobre 1805, il existait bien un navire à vapeur dénommé Fulton. Ce dernier avait été lancé l’année précédente aux Etats-Unis sous le nom de Demelogos, puis rebaptisé du nom de son concepteur mort le 24 février 1815.
A l’heure, où le Northumberland approchait de Sainte-Hélène, le Fulton n’avait pas encore été remis à la marine américaine. Par la suite, il servit à la défense du port de New-York et ne fit jamais de longues croisières océaniques.
Ce 17 octobre 1815, le Northumberland ne croisa aucun bateau à vapeur. Pas un seul ne vint d’ailleurs à Sainte-Hélène durant toute la période de captivité.
Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1538
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Les derniers fidèles

Message par Général Colbert »

:twisted: Cette histoire de navire à vapeur est donc fumeuse ! :twisted: :roll:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3842
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les derniers fidèles

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
19 nov. 2020, 17:31
dommage que Fulton soit mort en 1815 , cela aurait été une formidable pub pour son engin .
Revenons donc à Fulton.
Comme je l'ai indiqué plus haut des bruits ont bien couru à l'époque à propos de projets d'évasion utilisant le sous-marin ; voir à ce propos les projets brésiliens évoqués par Montholon (Récits de la captivité de l'empereur Napoléon à Sainte-Hélène), ou anglais, rapportés par Scott dans sa "Vie de Napoléon Buonaparte".

Au sujet de la nébuleuse affaire du capitaine Thomas Johnstone, voici un intéressant article :
https://www.cairn.info/revue-napoleonic ... age-11.htm
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Jugements derniers
    par William Turner » 03 mars 2018, 17:00 » dans Napoléonothèque
    4 Réponses
    1486 Vues
    Dernier message par Raphaël
    06 mars 2018, 02:54
  • Les derniers témoins
    par la remonte » 24 juil. 2017, 09:10 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    701 Vues
    Dernier message par Bruno
    26 juil. 2017, 14:13
  • [ Napoléonothèque ] Les derniers jours de Murat
    par L'âne » 28 nov. 2017, 10:07 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    385 Vues
    Dernier message par L'âne
    28 nov. 2017, 10:07
  • ★ Les derniers jours du maréchal LANNES...
    par Jean-Louis » 19 nov. 2017, 17:27 » dans Salon Ier Empire
    165 Réponses
    13358 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    15 juil. 2019, 16:20