Melle Bourgoin

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2478
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Melle Bourgoin

Message par Joker »

Marie-Thérèse Bourgoin (1781-1833) commença très jeune comme danseuse de ballet au théâtre de la Gaité. Présentée à la comédienne Françoise-Rose Vestris (1743-1814) et à son frère l’acteur Jean-Henri Dugazon (1746-1809), futur professeur au Conservatoire, la jeune fille put recevoir des leçons de déclamation et débuta à la Comédie-Française en septembre 1799 par les rôles d’Iphigénie et d’Agnès.
Malgré l’accueil favorable du public, les sociétaires la jugèrent trop jeune et son admission ne se fit qu’après son second début, en 1802. Sa beauté lui fit entre temps gagner de puissants protecteurs, dont le ministre Jean-Antoine Chaptal (1756-1832) et, par son entremise, la tragédienne célèbre Marie-Françoise Dumesnil (1713-1803) et le grand François-Joseph Talma (1763-1826), le comédien préféré de Napoléon.
L’empereur paraît avoir été également sensible aux charmes de Mademoiselle Bourgoin, tout comme, plus tard, le duc de Berry (1778-1820).
Sur les planches du Théâtre Français, Mlle Bourgoin eut beaucoup de succès dans des rôles tragiques, mais son jeu léger, sa gaieté naturelle et son sens réel de la repartie la rendirent incomparable dans les comédies de Molière, de Beaumarchais ou de Favart. En 1808, la troupe joua devant Napoléon et Alexandre Ier lors du congrès d’Erfurt.
Séduit, le tsar invita la comédienne à Saint-Pétersbourg, où elle resta presque deux ans. À en croire le mémorialiste Philippe Vigel (1786-1856), le public pétersbourgeois adora Mlle Bourgoin, la préférant surtout dans les comédies.
L’un des esprits parisiens les plus aiguisés, elle fut autant célèbre pour ses rôles que pour ses plaisanteries et épigrammes que l’on répétait volontiers et dont certaines furent publiées.
C’est cette malice que parvint à rendre Henri-François Riesener (1767-1828) dans le portrait ci-dessous, là où les autres artistes qui avaient eu à peindre Mlle Bourgoin et notamment Louis-Marie Sicardi (1743-1825), n’avaient vu qu’une beauté ingénue d’une charmante comédienne. Datant, d’après le vêtement et la coiffure du modèle, de 1808-1810 environ, ce tableau représente non pas une actrice, mais une femme d’esprit, fixant le spectateur de son regard bleu gris et avec un léger sourire aux lèvres, auquel succombèrent les deux empereurs, Napoléon 1er et Alexandre 1er de Russie ...
Riesener juxtapose le vert intense du châle et le rouge profond de la robe toute simple dont la ceinture rappelle le cordon d’un rideau de théâtre…

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Melle Bourgoin

Message par Cyril Drouet »

Joker a écrit :
07 nov. 2020, 19:54
L’empereur paraît avoir été également sensible aux charmes de Mademoiselle Bourgoin
Quels sont les éléments étayant cette supposée liaison, s'il vous plait ?
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2478
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Melle Bourgoin

Message par Joker »

Cyril Drouet a écrit :
08 nov. 2020, 10:17
Joker a écrit :
07 nov. 2020, 19:54
L’empereur paraît avoir été également sensible aux charmes de Mademoiselle Bourgoin
Quels sont les éléments étayant cette supposée liaison, s'il vous plait ?
Vous savez à qui poser la question. :mrgreen:
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Melle Bourgoin

Message par Cyril Drouet »

Joker a écrit :
08 nov. 2020, 18:42
Cyril Drouet a écrit :
08 nov. 2020, 10:17
Joker a écrit :
07 nov. 2020, 19:54
L’empereur paraît avoir été également sensible aux charmes de Mademoiselle Bourgoin
Quels sont les éléments étayant cette supposée liaison, s'il vous plait ?
Vous savez à qui poser la question. :mrgreen:
Supposant que vous alliez encore une fois botter en touche concernant une question relative à un texte que vous avez décidé de copier-coller ici, ma question ne s'adressait pas spécialement à vous, mais à tous les lecteurs du forum.
:idea:
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2478
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Melle Bourgoin

Message par Joker »

Cyril Drouet a écrit :
08 nov. 2020, 18:54

Supposant que vous alliez encore une fois botter en touche concernant une question relative à un texte que vous avez décidé de copier-coller ici, ma question ne s'adressait pas spécialement à vous, mais à tous les lecteurs du forum.
J'agis comme bon me semble et vous n'avez certainement pas à me dicter ma conduite, ne vous en déplaise ! :334:
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1570
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Melle Bourgoin

Message par Bernard »

“Si nous nous reportons au commencement du siècle, nous voyons Mlle Bourgoin, de la Comédie Française, installée dans la même maison, avec un assez grand luxe, par le ministre Chaptal. Une lettre officielle de cet homme d'Etat, qui paraît le 28 décembre 1801 dans le Journal de Paris, adresse des remerciements publics et une gratification à Mlle Dumesnil, depuis longtemps retirée du théâtre, pour avoir bien voulu, sur sa recommandation, donner des conseils à Mlle Bourgoin. Que si la beauté de ses traits va merveilleusement à Iphigénie sur la scène, sa gaieté vive et ses réparties ne conviennent pas moins en ville à ses amis. Un jour Napoléon s'écrie : Quelle est donc cette femme qui tourne la tête même à des chimistes ? Qu'on me l'amène... L'Empereur de nouvelle promotion la voit, et il comprend, dit-on, bien moins encore l'engouement de Chaptal, qui le lendemain quitte son portefeuille. On attribue toutefois cette séparation brusque, datant de la fin de l'an XII, à ce que Chaptal aurait refusé de mettre, dans un rapport, le sucre de betterave au-dessus du sucre de canne.”
Jean Tulard, Dictionnaire Napoléon, Fayard 1989.
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1570
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Melle Bourgoin

Message par Bernard »

“Ici encore je dois relever une assertion non moins fausse de l'auteur de ces mémoires, sur la prétendue liaison qui eut lieu entre l'Empereur et mademoiselle Bourgoin. Je cite le passage : « Mademoiselle Bourgoin, l'une des déléguées de la cour de Thalie, pour être du voyage en Hollande, mademoiselle Bourgoin, étourdie, avait, disait-on, succombé à la tentation de faire quelques révélations indiscrètes, se flattant même tout haut d'attirer l'Empereur au théâtre où elle jouerait. Ces petites fanfaronnades, qui n'étaient point des fanfaronnades de vertu, allèrent jusqu'aux oreilles de l'Empereur, qui ne voulut point paraître au théâtre. Il chargea Talma, pour lequel il avait une grande bienveillance, d'engager la jolie actrice à se taire, et de lui annoncer qu'à la plus petite indiscrétion elle serait, sous bonne escorte, reconduite en France. » Cela s'accorde peu avec ce que Sa Majesté dit un jour à l'empereur Alexandre au sujet de cette actrice, lors du séjour à Erfurth. Ces paroles, dont l'auteur des Mémoires aurait dû sesouvenir, prouvent bien que l'Empereur n'avait aucune vue sur elle. Il y a quelque chose qui le prouve mieux encore, c'est la grande discrétion qu'il a toujours eue sur le chapitre des amours.”
Mémoires de Constant, tome 5, 1831.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Melle Bourgoin

Message par Cyril Drouet »

Joker a écrit :
08 nov. 2020, 19:43
Cyril Drouet a écrit :
08 nov. 2020, 18:54

Supposant que vous alliez encore une fois botter en touche concernant une question relative à un texte que vous avez décidé de copier-coller ici, ma question ne s'adressait pas spécialement à vous, mais à tous les lecteurs du forum.
J'agis comme bon me semble et vous n'avez certainement pas à me dicter ma conduite, ne vous en déplaise ! :334:
Je n'exige strictement rien de vous ! quelle drôle d'idée...
Si vous relisez ce que j'ai écrit plus haut, je ne faisais que préciser que ma légitime et bien anodine demande d'information (formulée d'une manière on ne peut plus classique) "ne s'adressait pas spécialement à vous, mais à tous les lecteurs du forum".
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Melle Bourgoin

Message par Cyril Drouet »

Merci Bernard. :salut: