Cession de la Louisiane par la France

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

LOUISIANE

Message par Cyril Drouet »

Cyril Drouet a écrit :
17 déc. 2017, 17:50
Force est de constater que les options étaient maigres pour la conserver.
Au moment de la vente, la France est pourtant en paix avec l'Angleterre. Pourquoi dès lors les perspectives de conserver la Louisiane auraient-elles été si faibles ? :shock:
Vous n'êtes pas sans savoir que la guerre menaçait par le refus des Anglais de respecter le traité d'Amiens.
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2478
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

LOUISIANE

Message par Joker »

Par le traité secret de San Ildefonso du 1er octobre 1800, conclu entre la France et l’Espagne, la Louisiane était rendue à la République en échange de territoires italiens et une administration française avec un préfet colonial se mit aussitôt en place.
Mais la rupture de la paix d’Amiens empêcha le départ des troupes qui devaient en constituer la garnison.
Bonaparte dut donc renoncer à son grand dessein d’empire américain.
Conscient du caractère indéfendable du pays, il écouta favorablement les propositions du président Jefferson, transmises par James Monroë.
Le 30 avril 1803, le traité de cession de la Louisiane aux États-Unis était signé, prévoyant une indemnité de 80 millions.

Voici un lien assez complet sur ce sujet : http://www.talleyrand.org/politique/ven ... ianne.html
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Maria Kel

LOUISIANE

Message par Maria Kel »

En fait, les Anglais ne voulaient pas respecter le Traité d'Amiens. Pour exemple, ils n'ont jamais évacué Malte et Alexandrie, alors que le Traité le stipulait clairement. Ils ont également saisi 1.200 de nos navires marchands alors que le Traité "marchait" encore.
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2687
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

LOUISIANE

Message par L'âne »

Alfred SCHALCK de la FAVERIE dans son ouvrage « Napoléon et l’Amérique » écrit :
"On l'a déjà dit : la nécessité, pour le Premier Consul, de faire face à l'Angleterre et de renoncer, par conséquent, à la Louisiane pour concentrer toutes ses forces sur le continent. L'inquiétude et la menace croissaient de l'autre côté du détroit.
À Londres, écrivains et orateurs tenaient le peuple en haleine. Un membre du Parlement anglais avait dit ces paroles : « La France nous oblige de nous ressouvenir de l'injure qu'elle nous a faite, il y a vingt-cinq ans, en s'alliant à nos colonies révoltées. Jalouse de notre commerce, de notre navigation, de notre opulence, elle veut les anéantir. Les entreprises du Premier Consul à la suite d'une paix trop facilement faite nous forcent de nouveau d'en appeler aux armes. L'ennemi s'approprie, par un trait de plume, des territoires plus étendus que toutes les conquêtes de la France pendant plusieurs siècles. Il hâte ses préparatifs. N'attendons pas qu'il nous attaque; attaquons les premiers.» Dans une conférence qui eut lieu aux Tuileries, le Premier Consul répondit sur le même ton aux conseillers qui penchaient encore vers la conciliation que, si immédiatement, on ne prenait pas des mesures décisives contre la puissance anglaise, cette nation assujettirait tout l'Univers à sa domination. Et il ajouta : « Pour affranchir les peuples de la tyrannie commerciale de l'Angleterre, il faut la contrepoiser par une puissance maritime qui devienne un jour sa rivale : ce sont les États-Unis. Les Anglais aspirent à disposer de toutes les richesses du monde. Je serai utile à l'Univers entier, si je puis les empêcher de dominer l'Amérique comme ils dominent l'Asie !» Sa pensée se précisait. Dans la guerre qui allait éclater, la Louisiane pouvant lui échapper au profit de l'Angleterre, il fallait prendre les devants et céder cette belle province aux États-Unis."

Pierre BRANDA "Napoléon et l'argent" :
"La vente de cette colonie si peu française pouvait éviter au régime consulaire de recourir à l'impôt pour commencer le conflit avec l'Angleterre. Le ministre du Trésor avait d'ailleurs multiplié les démarches auprès du chef de l'État pour le convaincre de « réaliser » cette propriété d'outre-Atlantique. Il n'eut pas grand-peine à fixer la décision du pragmatique et réaliste premier consul : « Bonaparte savait très bien que, sans une présence suffisante de nos forces dans les Caraïbes, sans débouchés économiques vraiment solides, et sans nulle garantie dans l'Atlantique (tant pour ce qui concernait l'Angleterre que l'Espagne), la Louisiane française ne pouvait devenir l'instrument d'une grande politique sans y sacrifier des moyens dont la France ne pouvait pas se priver pour elle-même*»
*Raphaël Lahlou, « Le rêve américain de Napoléon », Revue du Souvenir napoléonien, n° 440, avril-mai 2002, p.8.

Georges LEFEBVRE "Napoléon" :
"Les Américains, qui rêvaient déjà de prendre la Floride à l'Espagne, ne voulaient pas entendre parler de Français à la Nouvelle Orléans. Jefferson, qui venait de s'installer avec ses secrétaires Madison et Gallatin, essayait d'appliquer le programme républicain : paix, désarmement, économies; il était bien disposé pour la France et avait signé avec plaisir le traité de Mortefontaine; mais il ne put résister à l'opinion et ne cacha pas que, si la France restait en Louisiane, les États-Unis se joindraient à l'Angleterre dans la guerre qui s'annonçait. Monroe, son ambassadeur, apporta, le 12 avril 1803, une proposition d'achat que Bonaparte avait déjà décidé d'agréer. Le traité du 3 mai lui valut 80 millions dont il resta 55, après déduction des indemnités dues aux États-Unis et de la commission des banquiers, Hope et Baring, chargés du transfert."
Aurea mediocritas
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1570
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

LOUISIANE

Message par Bernard »

Les "remerciements" viendront plus tard, à la fin de la campagne du Mexique en 1865-1867 quand les Américains, libérés de la guerre civile, s'opposeront aux Français en soutenant les insurgés mexicains au nom de la doctrine Monroe qui, en résumé, posait que l'Amérique n'était plus ouverte à la colonisation et que toute intervention européenne serait perçue comme une menace pour la sécurité et la paix.
Maria Kel

LOUISIANE

Message par Maria Kel »

Vous avez raison cher artiste pour les dates et cela vous démontre que la vente de la Louisiane était une manœuvre d'urgence destiné à répondre à un acte de guerre. Le prix "dérisoire" de la vente démontre très clairement que le Premier Consul était dans l'urgence. Je rajouterais que ce qu'il venait de se passer à Saint-Domingue avec les troupes de Leclerc, notamment les difficultés de les ravitailler et d'envoyer des renforts (à cause de l'éloignement de la Métropole et, qui sait, de la marine anglaise), l'ont dissuadé de retenter pareille aventure en Louisiane, d'autant qu'il avait besoin de tout le monde en Europe, il se doutait bien que l'Angleterre, une fois en guerre, fomenterait une nouvelle coalition européenne. Vous savez très bien qu'il est dangereux de faire la guerre sur deux fronts! En 1815, les Anglais s'empresseront de faire la paix aux Etats-Unis car Napoléon revenait :!:

Quand à Olivier Minne, il n'avait pas à le dire! Il faut du respect pour nos grands personnages!
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1570
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: La vente de la louisiane

Message par Bernard »

Maria Kel a écrit :
18 déc. 2017, 10:26
Vous avez raison cher artiste pour les dates et cela vous démontre que la vente de la Louisiane était une manœuvre d'urgence destiné à répondre à un acte de guerre. Le prix "dérisoire" de la vente démontre très clairement que le Premier Consul était dans l'urgence...
Ce prix n'est pas si dérisoire ! 60 millions de francs (11,25 M$) + 20 autres millions (3,75 M$) pour dédommager les Américains victimes des corsaires français, cela faisait une somme considérable pour la jeune nation. Pour l'essentiel, cet argent lui a été prêté par les banques Hope à Amsterdam et Baring à Londres (11 millions de dollars à 6 % d'intérêt annuel). Pour information, les revenus du budget américain s'élèvent à 10,6 millions de dollars en 1802 dont 7 millions sont affectés au service de la dette qui pèse 80 millions ! Du côté français, 60 millions dans des caisses quasiment vides, ce n'est pas rien !
Maria Kel

Re: La vente de la louisiane

Message par Maria Kel »

Effectivement, je n'ai fait que donner l'avis de certains historiens. Il faut dire que la Louisiane française rapportait quelques richesses, surtout de la fourrure, non négligeables en ces périodes d'ère glacière. Les Français était d'ailleurs les meilleurs trappeurs. Les peaux étaient apportés à la Nouvelle Orléans d'où elles embarquaient pour l'Europe.

Je ne suis pas du tout Pierre Branda. La Louisiane était bien française. Il suffit de regarder les noms des villes pour s'en convaincre: Nouvelle-Orléans, Louisville, Desplaines...
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3835
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: La vente de la louisiane

Message par Cyril Drouet »

William Turner a écrit :
17 déc. 2017, 22:56
Je ne connais pas grand-chose de l'année 1803.
Ce n'est pas bien grave : nous sommes tous ici pour apprendre.

William Turner a écrit :
17 déc. 2017, 23:24
Pourquoi personne ne répond-t-il simplement que la vente de la Louisiane (novembre 1803) est postérieure à la rupture de la paix (mai 1803) ?
Le traité de Paris fut conclu le 30 avril et signé le 8 mai, ratifié le 22 mai. La guerre reprit le 16 mai.
Maria Kel

Re: La vente de la louisiane

Message par Maria Kel »

Elle a duré moins d'un an, certes, mais c'est l'une des trèves les plus longues qu'a connu Napoléon
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Banque de France
    par Joker » 18 janv. 2020, 20:03 » dans Monuments Napoléoniens
    0 Réponses
    455 Vues
    Dernier message par Joker
    18 janv. 2020, 20:03
  • Banque de France
    par Joker » 13 févr. 2020, 20:17 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    73 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    13 févr. 2020, 21:30
  • La rencontre de la cour de France
    par Cyril Drouet » 19 sept. 2018, 08:28 » dans Salon Ier Empire
    5 Réponses
    544 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    22 sept. 2018, 17:22
  • [ Napoléonothèque ] Napoléon et la France
    par L'âne » 14 nov. 2017, 10:53 » dans Napoléonothèque
    1 Réponses
    507 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    14 nov. 2017, 17:25