Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Joker

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Joker »

L'Empereur gestionnaire avisé est sans doute beaucoup moins connu que le génie militaire qu'il fut.
Pourtant, on peut s'apercevoir des énormes capacités de sa mémoire à la lecture de nombreux témoignages d'époque. Il y a là de quoi en sidérer plus d'un.
C'est sans doute un argument à opposer à ceux qui ne veulent voir en lui qu'un despote et un tyran. :)
Joséphine

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Joséphine »

Effectivement, Joker, cette mémoire était prodigieuse. Et quelle mémoire d'homme aurait pu suffire dans une position comme la sienne ?

Il y avait pourvu par des méthodes qu'il avait soin de faire adopter autour de lui ; ainsi ses Ministres et ses principaux officiers abandonnaient leur système d'ordre et de travail personnels pour se façonner uniquement à ceux de l'Empereur.

Son bureau ressemblait à un clavier où semblaient aboutir" les cordes du gouvernement", et accompagné de l'un de ses secrétaires, l'Empereur faisait vibrer celles qu'il lui plaisait de toucher...

C'était une chose merveilleuse que sa promptitude à démêler dans les lignes serrées des livrets dont je parlais plus haut, ce qui était vraiment important.

Un jour, dans le cours du travail, son regard s'arrêta sur un article payé à Paris à un régiment.
Le faisant remarque au Ministre, en lui demandant si les pièces avaient été vérifiées, et sur la réponse positive du Ministre, l'Empereur s'écria ;

-"C'est trop fort ! Le détachement est à cent lieues d'ici ; voyez cela de près ; il y a là une grande fraude".

Après vérifications, il s'avéra qu'effectivement une fraude hardie avait été commise au moyen de formulaires imprimés, revêtus de signatures imitées.

Le tableau du revenu public lui en présentait les recouvrements mensuels ; et il était aussi en mesure de savoir comment les prévisions du budget se réalisaient, si quelques branches de recettes étaient en souffrance et si d'autres, au contraire, présentaient des compensations.



:salut:
Joker

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Joker »

L'oeil d'aigle qu'il avait sur les champs de batailles était au moins aussi exercé dans la lecture de ces fameux livrets.
Rien ne lui échappait et il relevait aussitôt la moindre erreur.
Un véritable ordinateur vivant bien avant l'heure... :roll:
Bergisel

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Bergisel »

Pour compléter cette toile d'un Napoléon, inventeur de ce que l'on nomme aujourd'hui tableaux de bord ou contrôle de gestion, en croyant que nous hommes du 20ème et du 21ème siècle nous en avons inauguré le concept ( quelle prétention !), il faut dire que Bonaparte, devenu Napoléon est un homme douée d'une qualité essentielle à mes yeux : c'est l'humilité. Certes peut-on parler de la prodigieuse mémoire du personnage, de sa fabuleuse capacité de travail, de sa remarquable résistance à la fatigue de l'effort. Avant tout il est humble, c'est sa qualité la mieux cachée et pour cause. C'est cette qualité originelle qui permet aux autres de se révéler .... elle lui donne la l'infinie capacité à entreprendre une oeuvre quasi universelle et par essence même dans des domaines aussi variés que l'art militaire (on comprend mieux le fil rouge suivi par Elie Faure), l'instruction, la diplomatie, les finances, le droit, l'organisation de l'Etat.

Napoléon était un scientifique (marin refoulé :) , puis au final artilleur), mais il savait aussi choisir ses collaborateurs. Bonaparte ne cache pas son ignorance des finances publiques. En parlant de Mollien, Napoléon inaugurait la pratique des "petits cahiers" : "Dans un seul petit cahier, j'avais constamment sous les yeux l'état complet de mes affaires : ma recette, ma dépense, mes arriérés, mes ressources." Et ce n'était pas inutile car Napoléon, ne cachait pas son ignorance en la matière. Il jouait avec les lignes comme avec les armées.... considérant facilement des engagements de dépenses comme étant toujours des recettes.... mais son humilité lui donnera la capacité à remèdier à cette ignorance et à faire de lui un champion de la LOLF avec deux siècles d'avance ... Il dit à Fouché qui savait si bien imposé la rigueur aux autres sauf à lui-même : "Il faut arranger vos bureaux pour qu'ils ne coûtent pas plus qu'ils ne sont portés au budget... ils sont susceptibles de réformes"... En matière financière et plus précisement monétaire ... Il met en place le franc germinal qui perdurera pendant plus d'un siècle (jusqu'à la première guerre mondiale) et l'imposera à d'autres pays en entrevoyant ce que peut être l'euro (à son frère Louis) : "Il est nécessaire que vous adoptiez le système monétaire français ; ce que fait l'Espagne, l'Allemagne, toute l'Italie, pourquoi ne le feriez-vous pas ? cela resserre les liens des nations d'avoir les mêmes lois civiles et les mêmes monnaies. Quand je dis les mêmes monnaies, j'entends bien que vos monnaiesporteront les armes de la Hollande et l'effigie du roi, mais le type, l'organisation doivent être les mêmes." Ca rappelle quelque chose quant on songe à l'euro...


:salut:
Bergisel

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Bergisel »

Pilayrou,


Quand on voit l'Empereur (Donnadieu dans le docu-fiction) patauger dans la boue et les marais, on se dit quand même que c'était un homme de terrain ! (petit jeu de mots). Je pense que le dernier vrai roi-soldat avant lui fut Louis XIV. Ceci dit, je reste objectif; comme disait Barras : "Les temps de guerre ne sont pas des temps de morale."
Parfaitement exact c'est ce qui rend le personnage de Napoléon si incontournable et magistral, il est homme de concepts mais avant tout d'action, donc de terrain. J'ai coutume de dire quand j'écris sur lui ou que je suis conduit modestement à faire des exposés sur le personnage. Napoléon n'a pas de philosophie politique, mais c'est le philosophe de l'action politique. Politique avec un grand P, ce qui peut recouvrir l'art militaire.

Le code Napoléon, c'est une oeuvre d'homme de terrain, pragmatique, l'Université, les finances idem. Il n'a pas de préjugés face à l'action qu'elle soit relative aux institutions ou aux opérations militaires. Le 18 brumaire est la marque même de l'homme de terrain, il sait jusqu'ou ne pas aller trop loin.

J'ai d'autres héros, plus centrés sur le 20ème siécle, mais je découvre en eux du "Napoléon", c'est ce qui les rend si attachants.

Je me garderai de dire ce qui nous manque aujourd'hui :)

Au fait il manque quelque chose ? Ou quelqu'un ? :lol: :lol: :lol: :lol:



:salut:
Drouet Cyril

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Drouet Cyril »

l'Empereur, du même coup d'oeil, apprenait où se trouvait la pénurie, où était la surabondance, et il voyait aussitôt ce qu'il y avait à faire pour aider au rétablissement de l'équilibre ...
Comme je l'ai dit plus haut, tout n'était pas si simple et on a vu comment les troubles de Caen furent réprimés dans le sang sur ordre de l'Empereur.
On peut se souvenir également de la crise frumentaire de 1811. Ainsi s'exprimait le préfet des Alpes Maritimes :

"La classe pauvre des communes rurales ne vivait plus au printemps dernier que d'herbes sauvages et de racines qu'on mangeait sans assaisonnement et sans sel ; dans quelques endroits, on a remplacé ce dernier par l'emploi de l'eau de mer. On a vu dans plusieurs communes des agriculteurs vendre leurs outils de campagne et leurs instruments aratoires pour acheter quelques livres de pain ; dans d'autres, les propriétaires couper les jeunes arbres d'olivier qui formaient leur fortune et leur espérance pour en utiliser le bois et quelques-uns aliéner le bois du toit de leur maison et les tuiles pour en tirer un moyen momentané de subsistance ; dans d'autres enfin, on a eu le spectacle affreux d'individus qui ont succombé à leur misère et sont morts de faim."

Le code Napoléon, c'est une oeuvre d'homme de terrain, pragmatique, l'Université, les finances idem.
Oui, et le rétablissement de l'esclavage idem. :?


Salutations respectueuses.
Joséphine

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Joséphine »

Nous nous éloignons du sujet, si nous repartons en campagne, mais puisque certains évoquent à nouveau le "génie militaire" du Grand Homme, j'ajouterai ceci ...

Lorsque Napoléon était en campagne, non seulement il partageait avec ses soldats tous les dangers et toutes les fatigues, mais lui-même portait la charge principale du combat. Dans une même main, il excellait dans l'art de réunir la direction stratégique et tactique de toutes les opérations.
C'est de son cerveau que naissaient l'idée des avances et des plans de batailles.
Il suivait la marche de l'action et prenait les décisions qu'exigeait l'instant présent.
De lui également, venaient en grande partie les projets relatifs à tous les détails d'exécution, de même qu'il allait personnellement faire la reconnaissance du terrain et le choix des positions.

Oui, sans nul doute possible, Napoléon connaissait la guerre autrement que par "ouïe-dire", et c'est la raison pour laquelle il put un jour, en exil, se nommer à bon droit "le plus ancien soldat d'Europe" ...

Dans un discours au Conseil d'Etat, il déclara un jour :

"Messieurs, la guerre n'est point un métier de roses. ( :) ) Vous ne la connaissez, ici, sur vos bancs, que d'après la lecture des bulletins ou le récit de nos triomphes ; vous ne connaissez pas nos bivouacs, nos marches forcées, nos privations de tout genre, nos souffrances de toute espèce ! Moi, je les connais, parce-que je les vois et que parfois, je les partage."

Enfin, un petit mot pour revenir au sujet initial ...

Un témoignage du major saxon Odeleben, qui servit à son quartier général en 1813, nous dit ceci :

"Napoléon travaillait avec une facilité et une lucidité incroyable. Ceux qui l'entouraient parlaient avec étonnement de la richesse de pensée et de la belle ordonnace de ces mémoires, de ces prescriptions, de ces exposés qu'il dictait à ses secrétaires et à ses aides de camp, et qui comportaient souvent de nombreuses pages. Ils devaient être au fait de toutes les questions et de toutes les réponses, dans les affaires politiques comme dans les militaires" .

Un Homme nous manque depuis bien longtemps, c'est une évidence. :)




:salut:
Drouet Cyril

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Drouet Cyril »

Dans un discours au Conseil d'Etat, il déclara un jour :

"Messieurs, la guerre n'est point un métier de roses.
C'est une expression que l'on retrouve dans la bouche de l'Empereur à Sainte-Hélène :

"Si on a de l'humanité, toujours de l'humanité, on ne faut pas faire la guerre. Je ne connais pas la guerre à l'eau de rose. Toute la population de Gênes ne valait pas les 16 000 hommes qui s'y trouvaient"

Toujours sur la guerre à l'eau de rose qu'il fustigeait :

"A la bonne heure, autrefois les vaincus étaient ou massacrés ou réduits en esclavage, les femmes violées. Si j'avais fait cela à Vienne, les Russes ne seraient pas arrivés aussi facilement à Paris."


Salutations respectueuses.
Joséphine

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Joséphine »

Pour compléter mon précédent message, ainsi que vous le soulignez très justement mon Cher Bergisel, la façon dont Napoléon conçut l'organisation de son labeur personnel à la mesure de ses moyens mentaux et corporels, demeure en exemple aux travailleurs de tous les temps.

Mais hélas, la capacité à suivre cet exemple fait gravement défaut ...




:salut:
Drouet Cyril

Re: Napoléon : Instuction, jeunesse, capacités intellectuelles, mathématiques et géométrie

Message par Drouet Cyril »

demeure en exemple aux travailleurs de tous les temps.
L'ébulition permanente :

"Moi, je travaille beaucoup, je médite beaucoup. Si je parais topujours prêt à répondre à tout, c'est qu'avant de rien entreprendre, j'ai longtemps médité, j'ai prévu ce qui pourrait arriver. Ce n'est pas un génie qui me révèle tout à coup, en secret, ce que j'ai à dire ou à faire dans une circonstance inattendue pour les autres ; c'est ma réflexion, c'est la méditation. Je travaille toujours, en dînant, au théâtre, la nuit. Je me réveille pour travailler"
(Roederer, Mémoires)

Salutations respectueuses.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • "Essai sur les idées de jeunesse de Bonaparte", par Thierry Lentz.
    par Joker » 21 juin 2019, 18:52 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    382 Vues
    Dernier message par Joker
    21 juin 2019, 18:52
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    2087 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1406 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Napoléon à table et Napoléon cuisinier
    par Joker » 02 sept. 2020, 20:09 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    127 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    03 sept. 2020, 14:52
  • Being Napoléon
    par Joker » 06 déc. 2019, 20:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    4 Réponses
    729 Vues
    Dernier message par Frédéric
    03 sept. 2020, 21:42