Femmes combattantes

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Fabrice Del Dongo

Re: Femmes combattantes

Message par Fabrice Del Dongo »

Dans un livre paru l'année dernière et intitulé "L'appel de la guerre : des adolescents au combat, 1914-1918", l'historienne Manon Pignot a étudié le cas des adolescents qui s'étaient engagés dans l'armée alors qu'ils n'avaient pas atteint l'âge requis. Parmi ces adolescents figuraient également quelques jeunes filles. Eleonore Prochaska, pour sa part, avait atteint l'âge de 18 ans au moment de son engagement. Néanmoins, même ayant atteint l'age pour s'engager, son sexe ne le lui permettait pas. Elle a dû, comme les adolescents étudiés par Manon Pignot, se faire passer pour ce qu'elle n'était pas afin de pouvoir s'engager.
Morte au combat, Eleonore n'a pas pu écrire de souvenirs où elle aurait expliqué les motivations de son engagement. Ceux qui en ont fait une héroïne ont retenu uniquement l'engagement patriotique. Pour Manon Pignot, cette explication est insuffisante, si pas trompeuse. Parmi les cas qu'elle a pu étudier, plusieurs de ces adolescents vivaient une situation familiale compliquée. Le passage d'Eleonore par un orphelinat pourrait être un élément qui expliquerait son engagement, ainsi que son statut de domestique qui n'était peut-être pas très satisfaisant.
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Femmes combattantes

Message par Demi-solde »

Général Colbert a écrit :
14 févr. 2020, 19:51
Le nom de "Göhrde" était par la suite inscrit ou plutôt moulé en creux sur les banderoles des casques à pointe des régiments qui avaient participé à cette bataille.
PENINSULA - WATERLOO - GOHRDE

Image

Image

Image

Casques du Feld Artillerie Regiment n°10

Cordialement
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2388
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Femmes combattantes

Message par Joker »

Le 9 juillet 1793, alors que Thérèse Figueur a à peine dix-neuf ans, son tuteur l’autorise à s’engager comme cantinière. Elle servira successivement dans les 15e et 9e régiments de Dragons, et fera dans cette arme toutes les campagnes de la République et de l’Empire. Elle y gagne son surnom de «Sans-Gêne», qu’elle doit à son caractère masculin et à sa carrière aventureuse.
Ses états de service mentionnent qu’elle participe à la plupart des campagnes de l’an II (1792). à l’an VIII (1798) aux armées du Rhin, d’Allemagne et d’Helvétie.
Elle est blessée au siège de Toulon en 1793 (où elle avait traité Bonaparte de « moricaud » !!!),
En 1794, elle se rendit à l’armée des Pyrénées-Orientales commandée par le général Jacques-François Dugommier (1738-1794). Elle pénétra parmi les premiers dans la forteresse de Figuières, tua un Espagnol d’un coup de sabre et conduisit deux prisonniers auprès du général Pierre Augereau (1757-1816).
Elle sauva le général Antoine Noguès (1777-1853) grièvement atteint d’une balle à la tête et abandonné comme blessé et retira de l’eau plusieurs soldats qui allaient se noyer dans une rivière.
Elle gagna ensuite l’Italie avec son régiment, puis fit la campagne d’Égypte.
De retour en Italie, elle ramèna sur son cheval un carabinier qui avait la cuisse fracassée et le conduit à l’hôpital. Au sortir de l’hôpital, elle est faite prisonnière par des hussards autrichiens. Elle s’échappe de sa prison.
A la bataille de Savigliano le 13 brumaire an VIII (4 novembre 1799) et reçut quatre coups de sabre dans le dos, eut deux chevaux tués sous elle et fut à nouveau faite prisonnière, puis bénéficia d’un échange de prisonniers. Fatiguée et presque mourante, elle sollicite et obtient une pension en 1800.et se réfugie à Châlons-sur-Saône.
Elle se refait une santé et reprend du service dans un régiment de dragons commandé par Horace Sébastiani de La Porta (1772-1851).
Présentée à Joséphine de Beauharnais, elle rencontre le Premier consul qui lui rappelle l’épisode du siège de Toulon et lui demande « si elle pense toujours qu’il ressemble à un moricaud » !!!
Bonaparte l’attache à sa femme comme femme de chambre, mais, au bout de dix jours, n’en pouvant plus de s’ennuyer, elle quitte sans crier gare Saint-Cloud et reprend du service dans son régiment.
On la retrouve à :
•Ulm (20 octobre 1805) : victoire des troupes napoléoniennes et du maréchal Michel Ney (1769-1815) sur le feld-maréchal autrichien, le prince Charles-Philippe de Schwarzenberg (1771-1820) ;
•Austerlitz (2 décembre 1805) ;
•Iéna (14 octobre 1806) : victoire éclatante de Napoléon 1er sur les Saxons et les Prussiens.
Sa santé déclinant, on l’envoie à Paris à l’hospice de la Charité. Elle y guérit et part pour l’Espagne. En juillet 1812, elle est faite prisonnière, conduite à Lisbonne, puis en Angleterre où elle est internée à Bolderwood.
En 1815, de retour de captivité en Angleterre, elle assiste à une revue en uniforme de chasseur devant l’empereur Napoléon, qui la remarque …. Elle ne peut, malgré ses efforts, être présente à Waterloo.Pour Thérèse Figueur, le 18 juin 1815 sonne le glas de la vie militaire.
Pendant la Restauration de 1815, elle tient un petit restaurant à Paris avec une dame Garnerin.
Le 2 juillet 1818, elle se marie avec un ami d’enfance, Clément Joseph Melchior Sutter (1773-1829), ancien dragon lui-même et rescapé de la campagne de Russie. Il la laisse veuve onze ans plus tard. C’est une pauvre petite vieille sans le sou qui achève sa vie à l’hospice des Petits-Ménages, où elle meurt le 4 janvier 1861, âgée de quatre-vingt cinq ans.
Elle n’eut même pas le réconfort de recevoir la Croix des mains de l’Empereur…
Pourtant, le, conseil d’administration de l’escadron complémentaire du 15erégiment de dragons certifiera « à tous qu’il appartiendra que la nommée Thérèse Figueur, dite Sans-Gêne, […] a donné des preuves de courage. Son dévouement, sa bravoure peu ordinaires, même parmi les hommes, la rendent recommandable et le conseil d’administration la recommande à toutes les autorités civiles et militaires auxquelles elle se présentera ».
Son souvenir s’est presque effacé des mémoires lorsque Victorien Sardou lui donne un regain de popularité en créant au théâtre du Vaudeville sa comédie Madame Sans-Gêne (1893) mais choisissant, pour des raisons dramaturgiques, d’attribuer ce surnom à la maréchale Lefebvre, Catherine Hubscher.
Les Mémoires de Marie-Thérèse Figueur sont publiés une première fois en 1842 sous le titre « Les Campagnes de mademoiselle Thérèse Figueur, aujourd’hui madame veuve Sutter, ex-dragon aux 15e et 9e régiments, de 1793 à 1815, écrites sous la dictée par Saint-Germain Leduc, chez Dauvin et Fontaine. »
Ils ont les honneurs d’une seconde édition en 1894 à la suite du succès de la pièce de Sardou.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Domiter
Soldat
Soldat
Messages : 14
Enregistré le : 20 mai 2020, 12:50
Localisation : Denée 49190

Re: Femmes combattantes

Message par Domiter »

Oui, J'ai publié ce post ce matin sur "REVOLUTIONS RESTAURATIONS ET EMPIRES" dont je suis administrateur. IL aurait été sympa de citer votre source ... Dominique Tertrais
Avatar du membre
Frédéric
Soldat
Soldat
Messages : 21
Enregistré le : 27 août 2020, 14:12
Localisation : Caen

Re: Femmes combattantes

Message par Frédéric »

Une petite chanson lui est également consacrée dans "La Révolution française"
Comédie musicale d'Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg, 1973, chanté par Élisabeth Vigna
Sire, tu veux de la gloire, eh bien, sois tranquille, demain on t'en foutra
Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 478
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Femmes combattantes

Message par Rigodon d'honneur »

Domiter a écrit :
16 sept. 2020, 20:48
Oui, J'ai publié ce post ce matin sur "REVOLUTIONS RESTAURATIONS ET EMPIRES" dont je suis administrateur. IL aurait été sympa de citer votre source ... Dominique Tertrais
puisque vous avez publié ce post et qu'il est question de source, je pense que, de votre côté, vous avez puisé certaines de vos informations dans de mauvaises sources ;) ...

en effet, Thérèse Figueur n'a jamais fait la campagne d'Egypte, puisqu'elle raconte elle-même que "Lorsque le 15° dragons reçut ordre de s'embarquer pour l'expédition d'Égypte, je fus de ceux qui restèrent au dépôt à Marseille."
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."
Avatar du membre
Barclay
Soldat
Soldat
Messages : 47
Enregistré le : 23 avr. 2020, 19:57

Re: Femmes combattantes

Message par Barclay »

Les memoires de Figueur ont ete traduits en russe. :)
Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 960
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Femmes combattantes

Message par Cyril »

Domiter a écrit :
16 sept. 2020, 20:48
Oui, J'ai publié ce post ce matin sur "REVOLUTIONS RESTAURATIONS ET EMPIRES" dont je suis administrateur. IL aurait été sympa de citer votre source ... Dominique Tertrais
Je me suis joint au groupe il y a peu de temps....et c'est un des rares qui me garde encore tant les groupes sur FB sont décevants, le votre est au dessus du niveau général, félicitations. :salut:

Par contre personne n'a relevé l’erreur sur la campagne d’Égypte sur le groupe FB(malgré qu'un auteur d'un livre consacré à cette dame ce soit exprimé), c'est un peu le souci de de FB, cela manque cruellement de profondeur, d'échanges et de ...(je ne sais pas comment exprimé ma pensée)...la durée, le temps.

(je ne me suis pas permis de faire la correction sur le groupe je vous laisse vous en charger)

Heureusement nous avons le forum pour cela.
"Servir est mon devoir"
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2388
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Femmes combattantes

Message par Joker »

Domiter a écrit :
16 sept. 2020, 20:48
Oui, J'ai publié ce post ce matin sur "REVOLUTIONS RESTAURATIONS ET EMPIRES" dont je suis administrateur. IL aurait été sympa de citer votre source ... Dominique Tertrais
Mea culpa ! :oops:
Il m'est arrivé de reprendre plusieurs de vos textes avec la mention de votre nom mais cette fois j'ai failli.
Veuillez m'en excuser et soyez assuré que cela ne se reproduira plus.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3745
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Femmes combattantes

Message par Cyril Drouet »

Rigodon d'honneur a écrit :
16 sept. 2020, 23:44

puisque vous avez publié ce post et qu'il est question de source, je pense que, de votre côté, vous avez puisé certaines de vos informations dans de mauvaises sources ;) ...

D'ailleurs quelles sont elles Dominique Tertrais s'il vous plaît ?
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Femmes de guerre prussiennes
    par Joker » 25 févr. 2020, 20:05 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    108 Vues
    Dernier message par Joker
    25 févr. 2020, 20:05
  • [ Napoléonothèque ] Les femmes de Napoléon
    par L'âne » 27 oct. 2017, 08:35 » dans Napoléonothèque
    1 Réponses
    237 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    31 oct. 2017, 23:54
  • Des femmes soldats dans la Grande Armée
    par Peyrusse » 15 oct. 2017, 13:08 » dans Salon Ier Empire
    53 Réponses
    4667 Vues
    Dernier message par le sabreur
    10 nov. 2016, 19:24
  • Fouquier-Tinville fait guillotiner des femmes enceintes
    par Joker » 16 févr. 2020, 18:48 » dans Salon Ier Empire
    6 Réponses
    246 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    24 sept. 2020, 17:24
  • Les petites phrases sur les femmes...
    par Peyrusse » 01 nov. 2017, 18:35 » dans Salon Ier Empire
    155 Réponses
    38336 Vues
    Dernier message par Joker
    08 mars 2019, 19:49