La colère de Lasalle

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2724
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

La colère de Lasalle

Message par Joker »

Le général Antoine Charles Louis de Lasalle (1775-1809) à la tête de sa brigade de cavalerie dite « l’Infernale »,composée des 5ème et 7ème Hussards, avait accumulé les victoires contre les Prussiens pendant la campagne de 1806. Il en fut récompensé par sa promotion comme général de division commandant la cavalerie légère de la réserve le 30 décembre 1806.

A la bataille d’Eylau, le 8 février 1807, il arriva trop tard pour participer à la formidable charge menée par le maréchal Joachim Murat (1767-1815), à son grand regret. Toutefois, son arrivée, conjuguée à celle du maréchal Michel Ney (1769-1815), força les russes à se replier : encore une fois il provoqua la victoire française.
Après la mort du général Nicolas Dahlmann (1769-1807) décédé le 10 février 1807 des suites de ses blessures lors de cette bataille, il aurait souhaité le remplacer à la tête de Chasseurs à Cheval de la Garde pour se rapprocher de l’Empereur …

En effet, les Chasseurs de la vieille Garde formaient l’un des corps les plus prestigieux du premier Empire, étant affectés à la protection de la personne de Napoléon Ier, lequel affectionnait d’en porter l’uniforme de colonel.
Lasalle, qui s’était illustré longtemps à la tête de régiments de Chasseurs, exprima son mécontentement de s’être vu préférer le futur général Claude-Etienne Guyot (1768-1837) dans un courrier qu’il adressa en ces termes au maréchal Louis-Alexandre Berthier (1753-1815) :
« Je viens d’être déçu de l’espérance que j’avais formée, et sur laquelle j’étais fondé à compter, S.M. ne m’ayant pas formellement refusé.
Enfin un colonel vient d’être donné aux chasseurs de la garde.
J’avais cru avoir des droits à ce poste soit par mes services dans cette arme, soit par les preuves de dévouement à S.M. que j’ai su lui donner.
J’ai le cœur serré de cette défaveur. Pourquoi ne m’avoir pas dit non ? J’en serais moins humilié !
Vous, Monseigneur, qui m’avez toujours témoigné amitié (et cela date de loin(1)), faites-en preuve pour moi, mettez sous les yeux de S.M. mes regrets de ne pouvoir, malgré tous mes efforts, être rapproché de son auguste personne, et priez-la de me donner un commandement qui me mette a même de mériter son estime. N’importe l’éloignement et les dangers, tout me conviendra pourvu que S.M. soit persuadée de mon entier dévouement. Ma division dispersée en Allemagne n’est plus par le fait sous mes ordres, et il me paraît impossible que mes services ne soient plus utiles... »
Lasalle ne fut pas exaucé, ce qui ne l’empêcha pas de continuer sa brillante carrière durant laquelle il acquit, en Espagne, avec le 26ème régiment de Dragons, son surnom de « el Picaro » !
Mais, la veille de la bataille de Wagram, ouvrant ses bagages et trouvant sa pipe cassée, un flacon de sa cave à liqueur et le verre recouvrant le portait de sa femme brisés, il avait dit à son aide de camp, le chef d’escadron Charles du Coëtlosquet (1794-1852) :
- « Je ne survivrai pas à cette journée. »

Effectivement, le lendemain 6 juillet 1809, ce grand sabreur mourut d’une balle en plein front en chargeant l’ennemi à la tête d’un détachement du 1er régiment de Cuirassiers …
Dans la dernière lettre qu’il adressa à son épouse, il écrivait : « Mon cœur est à toi, mon sang à l’Empereur, ma vie à l’honneur. »


(1) Le général Antoine de Lasalle avait épousé en 1803 Joséphine Daiguillon (1771-1850), divorcée en 1802 de Léopold Berthier (1770-1807), frère du maréchal Louis-Alexandre Berthier.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Montre de Lasalle
    par Soldat Inconnu » » dans Objets napoléoniens
    61 Réponses
    2417 Vues
    Dernier message par Fabrice Del Dongo
  • Une espièglerie de Lasalle
    par Joker » » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    180 Vues
    Dernier message par Joker
  • Le général Lasalle, 1775-1809 – L’héritage d’une légende
    par Eric LM » » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    24 Réponses
    2650 Vues
    Dernier message par Saint Clair