Bataille d'Aspern - Essling : 21-22 mai 1809

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Albert

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809

Message par Albert »

Vous avez raison Dominique et la définition de Ian Castle doit être la bonne. En fait, ce lion semble être couché sur l'un de nos étendarts dont on aperçoit l'Aigle retournée sur le dos. J'avoue qu'au moment de la prise de ces photos, je ne me suis pas suffisament intéressé aux symboles qu'il présente, pressé que j'étais par le temps. En regardant la première photo, le lion a la joue droite posée sur un boulet sur lequel je crois lire un N.

L'archiduc Charles me semble avoir été lésé dans cette affaire. Il est vrai que le souvenir de la victoire de Napoléon à Wagram le mois suivant rendit les Autrichiens bien modestes lors de l'édification de ce monument.

Dominique T.

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809

Message par Dominique T. »

En effet, alors que, à l'époque, Aspern-Essling a été représenté comme une victoire autrichienne - relançant le soulèvement tyrolien et donnant des espoirs à la 5ème coalistion, la fin de la campagne a mis une sourdine sur les prétentions autrichiennes.

Un échec pour Napoléon, sûrement; une défaite, sûrement pas. Mais avant tout une mauvaise surprise.

Je crois qu'il ne s'attendait surtout pas, après les victoires relativement aisées d'avril-mai, à tomber sur une armée autrichienne de si grande valeur, en comparaison avec celle de 1805.

C.Douville

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809

Message par C.Douville »

Il est incontestable que la bataille d'Essling-Aspern fut un échec, cependant celui-ci ne fut pas décisif puisque comme vous l'avez souligné, la victoire, que Napoléon remportât à Wagram, décidât, une fois de plus, le sort de la guerre en faveur de la France et ses alliés.

Si Essling-Aspern est un échec, c'est parce que Napoléon n'a pas réussi à réaliser une tête de pont sur la rive droite du Danube.

Cependant, même si Essling-Aspern fut un revers, cette bataille est tout de même à classer parmi les plus grande pages de gloire de l'infanterie Française.

Les troupes de Lannes et de Masséna, composées en grande partie de jeunes soldats Français ( les conscrits des classes 1808-1809-1810), résistèrent, pendant plusieurs heures, aux innombrables attaques des troupes Autrichienne du prince Charles. Cela, malgré la supériorité numérique évidente des Autrichiens par rapport aux Français. Le village d'Essling fut pris et repris jusqu'à cinq fois, celui d'Aspern trois fois..

A la fin de la bataille, les Français avaient tenu leurs positions. Cependant, les ponts Français installés sur le Danube ayant été détruits pour de bon, Napoléon se résignât à un repli stratégique sur l'autre rive du Danube. :salut:

Tibule

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809

Message par Tibule »

Nous devons aussi tirer un grand coup de chapeau aux alliés de l'Empereur puisque l'armée dont disposait Napoleon en Autriche en 1809 était composée à 75% environ de troupes de la Confédération du Rhin et autres provinces alliées de l'Empire :salut: .

C.Douville

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809

Message par C.Douville »

Nous devons aussi tirer un grand coup de chapeau aux alliés de l'Empereur puisque l'armée dont disposait Napoléon en Autriche en 1809 était composée à 75% environ de troupes de la Confédération du Rhin et autres provinces
Mon cher Tibule, votre chiffre des contingents alliés me parait quelque peu exagéré ... ;-)

L'armée d'Allemagne, que Napoléon commandait, se composait ainsi :

1. La nouvelle armée Française d'Allemagne, celle-ci se composait, environ, de 100 000 vieux et jeunes soldats Français. Cette armée comportait trois corps d'armée. Celui de Davout, tout d'abord, qui se composait entièrement de vieux soldats Français. Les deux autres étaient ceux de Masséna et de Lannes, ils étaient composés en grande partie de conscrits Français.

2. Les contingents alliés, pas moins de 80 000 hommes. L'armée Bavaroise qui se trouve sous les ordres du maréchal Lefebvre, l'armée Saxonne sous les ordres de Bernadotte, l'armée Wurtembergeoise sous les ordres du général Vandamme.

L'armée d'Italie, quand à elle, se composait ainsi :

1. Trois quart de contingents Français. A en lire les historiques de régiments de l’historien Britannique Broughton, on s'aperçoit qu'il y avait beaucoup de contingents de l'ancienne armée Française d'Italie de Marengo, celle donc de la campagne d'Italie de 1800. Pas moins de 30 000 hommes ( mis à part le 112eme de ligne, unité Belge, ce sont des vétérans de la révolution, Français actuel ).

2. Enfin, l'apparition des premières unités Italienne levées dans les départements Italiens ( ou dans le Royaume d'Italie). Pas moins de 4000 hommes. Elles furent donc très peu nombreuse, mais elles le seront plus en 1812 ( avec la création d'une division Italienne ).

Maintenant au niveau des engagements dans les batailles :

_ A Eckmülh, participent à la bataille : les Français de Davout, Lannes et Nansouty; les Bavarois et les Wurtembergeois de Vandamme.

_ A Essling-Aspern : les troupes Française de Lannes, de Masséna, la Jeune Garde etc.. ( très peu d'alliés)

_ A Wagram : les troupes Française de Davout, d'Oudinot ( qui remplace Lannes mort à Essling ), de Masséna, de Macdonald, les Saxons. Quand aux Bavarois et aux Wurtembergeois, ils sont en arrière et ne participent qu'à la poursuite, donc assez peu engagés.

:salut:

Dominique T.

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809

Message par Dominique T. »

N'oublions pas qu'au moment de Wagram, le deux tiers de l'Armée bavaroise étaient engagés ailleurs, pour la reconquête du Tyrol.

La division bavaroise de Wrede fut engagée à la fin de la bataille, avec la Jeune Garde, pour soutenir le carré de MacDonald, bien mal en point.[

gdeana

Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809 : Aspern/Essling (21 mai 1809)

Message par gdeana »

ESSLING

:salut: Le 21 mai, très tôt le matin, 45 000 français traversent le fleuve et fondent sur les avants-gardes ennemis. Mais l'Autriche met en place sa contre offensive. Cinq régiments, rangés en colonne, partent à l'assaut. Bientôt les armées françaises sont acculées à la défensive. Une des divisions de Masséna est retranché dans la ville d'Essling. Le maréchal Lannes s'est porté en renfort. Le soir, les deux armées organisent une pause. Le lendemain, Napoléon a obtenu des renforts supplémentaires. Il attaque alors le premier, avec le corps de Davout. Lannes sera le pilier : l'issue de la bataille résultera de son efficacité. Les autrichiens réussissent à scinder l'armée française, suivant la technique chère aux Alliés. A 11 heures, Napoléon se trouve dans une mauvaise passe. Celui-ci galvanise ses troupes : il sait maintenant que l'archiduc va tenter de les refouler vers le fleuve, ce qui, si il y parvient, sera une hécatombe pour les français. Il envoie tous ses généraux à l'attaque. Et soudain un des plus terribles malheurs de sa vie le frappe : le maréchal Lannes, son meilleur officier, son meilleur ami, est gravement blessé aux jambes. Il refuse d'abord de le croire. Puis il le perçoit, étendu, agonisant. Il ne peut contenir ses larmes. Corvisart, le médecin personnel de sa Majesté, est formel : le grand maréchal Lannes, duc de Montebello, va mourir, ce n'est qu'une question d'heures. Napoléon décide de le veiller jusqu'au bout. Devant l'impassibilité guerrière de leur chef, certes compréhensible, mais très dangereuse, les officiers de la Grande Armée hésitent entre repasser le fleuve pour éviter le désastre tant redouté, ou bien continuer à lutter. Ils choisissent la seconde option, d'autant que Davout vient d'arriver avec ces troupes. Oui mais voila, le pont s'écroule, coupant ainsi l'arrivée des renforts. Napoléon remis sur pied tant bien que mal n'a plus le choix, il doit résister jusqu'au rétablissement du pont, où le Génie dirigée par l'infatigable Bertrand se tut à la tâche constamment. De son côté, Davout envoie par petits bateaux des munitions et des vivres. L'affrontement continue, plus terrible que jamais. Napoléon, fatigué physiquement et moralement comme la plupart de ses troupes, décide d'ordonner le replis car le pont vient tout juste d'être réparé. On ramasse les blessés dans la nuit du 22 au 23, et l'armée française repart en direction de Vienne.

shadow

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809 : Aspern/Essling (21 mai 1809)

Message par shadow »

:salut:
La mort de Lannes... :(
Terrible epreuve pour Napoleon, mais le maréchal l avait prédit: "Ce bougre de Bonaparte nous y fera tous passer".


d'hautpoul

Re: Campagne d'Allemagne et d'Autriche 1809 : Aspern/Essling (21 mai 1809)

Message par d'hautpoul »

"Au fond de la Mailergasse,sur le côté gauche ,se trouvait une vieille maison transformée en ambulance en 1809,et où mourut le Maréchal Lannes. L'Empereur vint saluer la dépouille mortelle du Maréchal le 31 Mai .
PC:"c'est dans cette maison qu'est mort le 31 Mai 1809 ;le Maréchal Jean Lannes ,Duc de Montebello,gravement blessé à la bataille d'Aspern"
La maison a été démolie en 1990--Répertoire mondial-(en fait transformée ,on voit toujours la porte arrondie de l'entrée )
:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Waterloo l'ultime bataille sur ARTE 6 mai 2017
    par Lacharge » 30 avr. 2017, 10:27 » dans Napoléon à travers les Arts
    10 Réponses
    1092 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    22 mai 2017, 10:56
  • En décembre 1809
    par la remonte » 02 déc. 2019, 16:37 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    396 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    08 déc. 2019, 10:02
  • Les Français à Vienne - 1809
    par Joker » 07 juin 2019, 20:17 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    310 Vues
    Dernier message par Joker
    07 juin 2019, 20:17
  • Mort de Jean Boudet (1768-1809)
    par Sco Feu » 25 avr. 2020, 10:51 » dans Salon Ier Empire
    7 Réponses
    125 Vues
    Dernier message par Sco Feu
    03 mai 2020, 14:10
  • L'ESPAGNE : Talavera de la Reyna (juillet 1809)
    par Peyrusse » 09 oct. 2017, 22:26 » dans Salon Ier Empire
    289 Réponses
    12603 Vues
    Dernier message par Joker
    15 janv. 2020, 18:40