Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1965
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par C-J de Beauvau »

"
Cyril Drouet" A l'époque (époque fort révolue...), Magitot ("Recherches ethnologiques sur les altérations du système dentaire" dans "Comptes-rendus des Séances et Mémoires de la Société de Biologie" (1867) ) expliquait ainsi ces disparités régionales :
"Les populations de la France se séparent, d'une manière générale, au point de vue de la carie dentaire en deux grandes familles:
1° La famille gauloise à individus petits, trapus, à cheveux et yeux noirs, brachycéphales, et à dentition robuste;
2° La famille kimrique à individus grands, blonds, ayant des yeux bleus, dolychocéphales, et dont l'organisation dentaire est défectueuse."
Lire dans Napoléon prisonnier : Brachycéphale ou dolichocéphale
http://www.napoleonprisonnier.com/postm ... sques.html
brachice.jpg
brachice.jpg (14.92 Kio) Vu 70 fois
dolicoce_brachicefalo.jpg
dolicoce_brachicefalo.jpg (11.2 Kio) Vu 70 fois
calcul.jpg
calcul.jpg (9.18 Kio) Vu 70 fois
Les phrénologues concluent:

- Crâne allongé(Dolichocéphale): caractère nerveux, excitable, impulsif

- Crâne court (Brachycéphale): aptitude à produire de l'énergie en quantité, esprit réalisateur, grande vitalité, caractère sensible au défit, apte à la lutte.

Le premier doute du "masque de Napoléon" a été avancé par les phrénologues, qui en voyant le masque d'Antommarchi, n'ont pas retrouvé "les bosses de l'intelligence" et autres dimensions qui auraient dû traduire le caractère de Napoléon.

"Les théories phrénologiques, répétons-le, étaient radicalement fausses. Cette croyance que chaque "faculté" dépendait du développement d'une petite partie du cerveau provoquant une "BOSSE" du crâne - ou une dépression en cas de déficience de la faculté - n'a pas été vérifiée par la physiologie contemporaine." (Jean des Vignes Rouges )

Napoléon détestait les phrénologues, mais à sa mort, Antommarchi étudie son crâne, selon les méthodes du Docteur Gall:
masquecouleuroy8.jpg
masquecouleuroy8.jpg (64.91 Kio) Vu 70 fois
:salut:

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2958
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par Demi-solde »

Et à l'autre bout de l'Épopée, les conscrits qui tombèrent à Waterloo eurent finalement, eux aussi, les dents arrachées pour rendre le sourire à quelques édentés...

Image

Image

Image

Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3849
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par Cyril Drouet »

Demi-solde a écrit :
01 mai 2020, 15:27
les dents arrachées pour rendre le sourire à quelques édentés...
Une pensée pour Joséphine... :lol:

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2958
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Les dents du bonheur

Message par Demi-solde »

Marc Morillon a écrit :
25 sept. 2019, 22:08
Les « dents du bonheur » des soldats napoléoniens
par Carine Bobbera - Direction : DICoD


Pour charger son arme sur le champ de bataille, le soldat était obligé d’utiliser ses dents. Contraint de tenir en permanence à deux mains son lourd fusil, il devait couper avec ses incisives l’emballage en papier des cartouches de poudre.
Image
Caporal de la compagnie d'élite du 12ème régiment de Dragons en tenue de campagne
par Pierre Benigni

Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3849
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par Cyril Drouet »

C'est la fameuse charge en 12 temps :

"3. Prenez — la cartouche.
Un temps et un mouvement.
Prendre la cartouche entre le pouce et les deux premiers doigts, et la porter tout de suite entre les dents, la main droite passant entre la crosse et le corps.

4. Déchirez—la cartouche.
Un temps et un mouvement.
Déchirer la cartouche jusqu'à la poudre, la tenant près de l'ouverture, entre le pouce et les deux premiers doigts; la descendre tout de suite , et la placer perpendiculairement contre le bassinet, la paume de la main droite tournée vers le corps , le coude droit appuyé sur la crosse."

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2136
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Les "Waterloo teeth"

Message par Joker »

Alors qu'au soir du 18 juin 1815, la plaine de Waterloo offrait un spectacle de désolation avec ses milliers de morts et d'agonisants, les détrousseurs de cadavres se préparaient déjà, dans l'ombre, pour récupérer tout ce qui était revendable ou utilisable.
Des milliers de corps gisaient au même endroit et suscitaient l'intérêt des pilleurs de tombes.
"Il y avait des tas de cadavres dans un endroit concentré. Les dents ont été arrachées par des soldats survivants, des locaux ou des charognards venant expressément de Grande-Bretagne".
Tout était recyclable au XIXe siècle, même les dépouilles des soldats qui terminaient parfois en engrais et dont on récupérait les dents pour garnir les dentiers des nantis.
« Comme les soldats décédés étaient jeunes, ces dents étaient généralement d'une qualité légèrement supérieure à celle des dents humaines du circuit habituel. ».
Les dents récupérées et revendues aux "dentistes" de l'époque étaient ensuite triées et taillées. Ceci avait été déjà réalisé sur les soldats de la Guerre d'Indépendance américaine (1775-1783). Ces dents ainsi récupérées ont restauré la bouche de nombreux Anglais sous la Régence et encore bien après.
"Au XIXe siècle, tout le monde s'improvisait dentiste. Du tailleur d'ivoire aux chimistes, en passant par les perruquiers ou même les forgerons",
Voilà pourquoi on a donné plus généralement le nom de "Waterloo Teeth" (dents de Waterloo) aux dents de morts récupérées tout au long du XIXe siècle sur les champs de bataille.
De plus, avec la consommation de sucre en pleine explosion, la demande de fausses dents était très importante.
Des espèces de dentiers rudimentaires étaient alors fabriqués grâce à des morceaux d'ivoire ou de dents récupérées sur des condamnés. Mais les dents humaines, plus résistantes, étaient peu nombreuses en regard de la demande massive !.
Ainsi, Claudius Ash (1792-1854), installé à Westminster, issu d'une famille largement impliquée dans l'art dentaire, puisque son père était déjà orfèvre travaillant l'or et l'argent à cette fin, appliqua son savoir-faire à la fabrication de telles prothèses dentaires jusqu’en 1820.
Mais ce n'est qu'à partir de la moitié du XIXe siècle que les dents en porcelaine ont fait leur apparition et que les dents humaines ont été abandonnées pour la confection de dentiers.

Sources : Agence Belga et Xavier Riaud, Docteur en chirurgie dentaire, docteur en épistémologie, Histoire des sciences et des techniques, lauréat et membre associé national de l'Académie nationale de chirurgie dentaire.


« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2958
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Les "Waterloo teeth"

Message par Demi-solde »

Joker a écrit :
01 mai 2020, 18:39
Des espèces de dentiers rudimentaires étaient alors fabriqués grâce à des morceaux d'ivoire ou de dents récupérées sur des condamnés.
Dentiers taillés dans de l'ivoire (éléphant, morse ou hippopotame) :

Image

Image

Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1965
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par C-J de Beauvau »

Des réparations dentaires bien plus anciennes
Momies égyptiennes
cdc302fe9a9f69488238d8c76b239976.jpg
cdc302fe9a9f69488238d8c76b239976.jpg (37.35 Kio) Vu 34 fois
0724b5131326955aadad16ac3880ada6.jpg
0724b5131326955aadad16ac3880ada6.jpg (45.82 Kio) Vu 34 fois
Découvert dans les ruines de Teotihuacan, au Mexique
0cd9e1bd8276415bbb6dd09905eb758b.jpg
0cd9e1bd8276415bbb6dd09905eb758b.jpg (37.19 Kio) Vu 34 fois
66025b0943b2b8bb2d074a91dbb17099.jpg
66025b0943b2b8bb2d074a91dbb17099.jpg (24.93 Kio) Vu 34 fois
Et voici un dentier dont les dents proviendraient de soldats morts à Waterloo
289F133D00000578-0-image-a-48_1431683033831.jpg
289F133D00000578-0-image-a-48_1431683033831.jpg (32.84 Kio) Vu 34 fois
https://www.dailymail.co.uk/femail/arti ... elics.html
Appareil dentaire 1860
8213d63669a7c0d4d6500200465101b9.jpg
8213d63669a7c0d4d6500200465101b9.jpg (21.69 Kio) Vu 34 fois
:salut:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3849
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par Cyril Drouet »

Tertrais a écrit :
01 mai 2020, 18:39
Mais ce n'est qu'à partir de la moitié du XIXe siècle que les dents en porcelaine ont fait leur apparition et que les dents humaines ont été abandonnées pour la confection de dentiers.
Ne pas oublier les recherches et travaux commencés et menés à bien, avant même la Révolution, par Duchateau et surtout Dubois de Chémant.

A ce sujet, on peut citer le "Traité des maladies de la bouche" du dentiste Gariot, paru en 1805 :
"Lorsque les dents sont cariées et détruites, ou qu'on a été obligé de les enlever, il ne reste pas d'autres moyens de remédier à cette perte que de les remplacer par des dents artificielles. Les personnes qui ont le malheur de perdre de bonne heure leurs dents, et surtout celles de devant, sentent tout l'avantage de cette ressource; elle est particulièrement précieuse pour les hommes que leur état oblige de paraître et de parler en public, et surtout pour les femmes qui sont tour jours jalouses de conserver, le plus longtemps possible, tous les attributs de la beauté, et chez qui une brèche aux dents de devant occasionne une difformité aussi visible qu'incommode.
Lorsque les dents artificielles sont parfaitement bien exécutées et assujetties d'une manière convenable et quand on s'est habitué à leur présence, non-seulement elles imitent très bien les dents naturelles à la vue, mais elles rendent les mêmes services qu'elles, pour mâcher, retenir la salive et exécuter une prononciation distincte et facile.
On s'est servi de beaucoup de substances pour les dents artificielles ; on a employé les dents humaines, on s'est servi des dents ou défenses de plusieurs grands animaux tant terrestres qu'amphibies : ainsi on a employé les dents d'hippopotame ou cheval marin, celles de l'éléphant (ivoire), celles du morse ou vache marine, celles du phoque ou veau marin; on s'est servi aussi des dents du bœuf, et même des os de ses jambes. Enfin on a composé une pâte minérale très précieuse pour cet usage. Aujourd'hui on n'emploie presque plus que les dents humaines, celles du cheval marin, et la pâte minérale, les autres substances ayant été reconnues inférieures à celles-là.
Les dents humaines conviennent fort bien quand il ne s'agit que de remplacer une incisive ou une canine; mais, quand il est nécessaire de faire une portion de râtelier ou un râtelier complet, les dentistes emploient de préférence la dent de l'hippopotame, qui est plus blanche, plus compacte, jaunit moins vite, et résiste beaucoup plus longtemps à l'action de la salive que celle des autres animaux. Cependant cette substance ne présente pas encore les avantages qu'offres sous tous ces rapports la pâte minérale de MM. (sic) Dubois Chement, l'un dentiste à Paris, et l'autre à Londres : ces artistes sont parvenus à perfectionner cette matière au point de la rendre très préférable pour les pièces artificielles à tout ce qui a été employé jusqu'alors à cet usage. Ainsi elle est très dure, nullement susceptible de se corrompre, puisque c'est une sorte de porcelaine : on peut facilement la travailler, la sculpter, et lui donner la forme précise des gencives sur lesquelles la pièce doit appuyer, en l'adaptant, encore molle, sur les modèles en plâtre qu'on a eu soin de lever. Enfin il est possible de donner aux pièces de cette composition, tant pour la partie des dents que pour celle des gencives, la nuance de couleur qui doit les rendre semblables aux parties naturelles, à côté desquelles elles doivent être placées. "

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3849
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Les dents du bonheur : légende ou réalité ?

Message par Cyril Drouet »

Cyril Drouet a écrit :
02 mai 2020, 11:07
Tertrais a écrit :
01 mai 2020, 18:39
Mais ce n'est qu'à partir de la moitié du XIXe siècle que les dents en porcelaine ont fait leur apparition et que les dents humaines ont été abandonnées pour la confection de dentiers.
Ne pas oublier les recherches et travaux commencés et menés à bien, avant même la Révolution, par Duchateau et surtout Dubois de Chémant.

Une caricature de Dubois de Chémant par Thomas Rowlandson (1811) :
N._Dubois_de_Chémant_demonstrating_his_own,_and_a_grotesque_Wellcome_V0012069.jpg

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Légende ou réalité ?
    par Joker » 02 oct. 2019, 20:10 » dans Napoléon à travers les Arts
    12 Réponses
    2414 Vues
    Dernier message par Bernard
    05 oct. 2019, 20:56
  • Sainte-Hélène : de la légende à la réalité.
    par Joker » 03 sept. 2019, 19:27 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    118 Vues
    Dernier message par Joker
    03 sept. 2019, 19:27
  • Au bonheur des philathélistes
    par Joker » 14 févr. 2020, 19:33 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    60 Vues
    Dernier message par Joker
    14 févr. 2020, 19:33
  • Vidocq, entre mythe et réalité.
    par Joker » 11 déc. 2018, 19:49 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    296 Vues
    Dernier message par Cyril
    12 déc. 2018, 16:38
  • Le retour des Cendres en réalité virtuelle
    par Joker » 04 août 2019, 18:52 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    409 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    07 août 2019, 19:33