Les maréchaux de l'Empire

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

carnot

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par carnot »

vous montez en grade c'est bien!
VIVE MURAT

:salut:

Trompette Krettly

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par Trompette Krettly »

Eylau, le 8 février 1807

" le capitaine Krettly, envoyé du Maréchal Lannes, apporte une dépêche à l'Empereur. Celui-ci, satisfait du travail de l'officier, le renvoi au combat : Krettly participe avec bravoure à la charge "des 80 escadrons" du Maréchal Murat qui permet de rétablir la situation devenue critique avec l'effondrement du VIIe corps du Maréchal Augereau.
Témoin des jours suivants, Krettly dépeint la désolation de ce champ de bataille où l'Empereur exprimera une émotion visiblement non feinte."

Eh oui , j'y étais ..........; :lol: :)

D'Ambrosio

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par D'Ambrosio »

Cher Carnot, merci de votre soutien :lol:

C'est certain qu'Eylau a été un massacre, c'est le début des victoires chères en vies humaines et la perte des anciens de la Révolution.

Frédéric

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par Frédéric »

elax a écrit :Comme quoi vous voyez Frédéric,nos sources diffèrent quelque peu.C'est ce qui fait toute la richesse de ce Forum.Je vais donc m'atteler dès que le temps me le permettra,d'étudier vos dires que je trouve très riche d'informations.
Je dirais que la différence entre nos sources c'est que les miennes sont ce qu'on appelle des sources primaires. C'est à dire des documents historiques, des témoignages directs des protagonistes de l'époque. Vos sources sont des études historiques qui proviennent d'auteurs qui ne font pas toujours un travail de recherche approfondi et qui se contentent parfois de recopier ou d'adapter les travaux de leur prédécesseurs.

En recherchant la phrase que Ney aurait dite à Drouet d'Erlon, je suis retombé sur le témoignage du général de Salle qui commandait l'artillerie du Ier Corps en 1815 : "... La cavalerie française fit plusieurs belles charges. L'infanterie avait pris et repris la ferme de la Belle-Alliance (sic), rien ne se décidait encore.
Le maréchal Ney me dit : - Avez vous déjà vu une pareille bataille? quel acharnement!
Cependant il m'invitait à souper chez lui à Bruxelles, le soir même. Ah Destin!
Enfin le feu ennemi se ralentit, tout paraissait pencher en notre faveur; ..."


C'est un exemple de plus qui nous montre que Ney, même au cours des charges de cavalerie, semblait tout à fait confiant dans l'issue de la bataille.
De plus le témoignage de de Salle nous montre que Ney a presque réussi dans dans son projet puisque le feu ennemi commencait à se ralentir et que la victoire commençait à se dessiner.

Cordialement

Frédéric

elax

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par elax »

Si j'ai bien compris Frédéric,vos sources sont bonnes et les miennes sont mauvaises;vous avez raison et j'ai tort.Tulard n'est qu'un vulgaire recopieur,tout comme Castelot d'ailleurs.
A ce moment tous les historiens médiévistes,pour prendre un exemple plus ancien,c'est à dire les Chelini ou autres Fourquin qui se basent également sur des travaux antérieurs ne sont donc pas fiables non plus.
Parfait,dans ce cas je m'incline et m'en vais de ce pas jeter les trois-quart de ma bibliothèque à la poubelle.Je vais quand meme gardé quelques B.D,on ne sait jamais...

Frédéric

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par Frédéric »

Bonjour Elax,

Ne prenez pas la mouche, ce n'est absolument pas ce que j'ai voulu dire.
Surtout conservez bien votre bibliothèque, ce serait dommage.

Ce que je voulais dire, est que je privilégie toujours les sources historiques de première main par rapport à des études effectuées par d'autres.

Je ne connais pas la méthode de travail de Tulard ni celle de Castelot mais je ne pense pas que ni l'un ni l'autre n'ai effectué un travail approfondi sur la bataille de Waterloo. Vu le nombre d'ouvrages de qualité qu'ils ont tous deux publié, il me semble matériellement impossible qu'ils aient chacun entrepris un réel travail de fond sur Waterloo. Il est donc tout à fait normal qu'ils aient utilisé comme base de leurs ouvrages des études antérieures telle que celles de Thiers, Houssaye, Lachouque,...
Personnellement, ça fait plusieurs années que je me suis spécialisé sur Waterloo et je suis encore loin d'avoir eu accès à toutes les sources historiques en rapport avec la campagne de 1815.

Il est bien entendu toujours utile de lire le travail des prédécesseurs mais il est à mon avis impératif de toujorus bien vérifier le contenu exact de leurs sources.

Lorsque l'on prend le temps de lire les sources primaires se rapportant à la camapgne on découvre des choses qui figurent rarement dans les livres qui traîtent habituellement du sujet.
Un exemple : j'ai déjà pu vous donner deux exemples ou l'on montre un Maréchal Ney optimiste et confiaznt alors qu'on nous le montre généralement comme un gars perturbé, suicidaire et en proie à des angoisses.

Je ne l'ai pas sous la main mais je peux vous citer un cas évident et manifeste ou l'histoire a été déformée parce qu'un auteur a mal recopié ou inteprèté ce que Houssaye avait écrit.

Un autre exemple : on reproche aux Français de ne pas avoir encloué les pièces alliées lors des charges de cavalerie. Moi, je veux bien mais est on sur que c'était une pratique courante à l'époque? Existe t'il des témoignages nous parlant de cette pratique au cours d'autres batailles? Existe t'il un manuel à l'usage des cavaliers qui en parle? A ce jour personne n'a jamais pu me répondre.

Allez, cordialement et ... sans rancunes j'espère.

Frédéric

Pique51

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par Pique51 »

Hum...il me semble que De Bracke décrit la manière d´enclouer des pièces dans sont manuel sur les avant-postes de cavalerie légère. Vous pouvez télécharger ce manuel sur Gallica.

Tout à fait d´accord sinon quand aux sources et aux recopiages habituels (qui se font dans tous les domaines d´ailleurs). Cést pourquoi j´ai bien aimé la série des carnets de la campagne sur la bataille, car il a été fait un réel effort de retrouver des sources de l´époque.

Cordialement

Pierre-Yves

Frédéric

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par Frédéric »

Pique51 a écrit :Hum...il me semble que De Bracke décrit la manière d´enclouer des pièces dans sont manuel sur les avant-postes de cavalerie légère. Vous pouvez télécharger ce manuel sur Gallica.


Ha? Ca m'intéresse.
J'ai lu le manuel de De Brack et il ne me semble rien avoir vu à ce sujet. Mais j'ai peut être mal vu. Avez vous une idée du chapitre ou ça se trouve plus ou moins?
Quoi qu'il en soit, De Brack écrira son manuel de nombreuses années après la bataille de Waterloo. Le fait qu'il mentionne l'enclouement des canons dans son manuel ne prouve pas que ce soit un usage répandu à l'époque de la bataille mais montre peut être que De Brack a su tirer la leçon d'une expérience malheureuse.

A ce jour le seul témoignage que je connaisse d'un enclouement de pièces à cette époque est celui d'un officier allemand (Bavarois?) qui fera enclouer ses pièce lors de la retraite de Russie parce qu'il ne dispose plus de chevaux pour les enlever et qu'il ne veut pas qu'elles tombent intactes aux mains des Russes.
Ca parait logique, lorsque l'on capture des canons ennemis, tout l'intérêt réside dans le fait de pouvoir les réutiliser contre leurs anciens propriétaires.
Pour l'exemple, le corps de Davout à Auerstadt en 1806 était équipé de quelques pièces autrichienne qui avaient été capturée en 1805. En 1807, j'ai lu que le corps de Soult disposait de 42 pièces d'origine autrichienne sur ... 47.
L'éphémère artillerie régimentaire qui sera réinstaurée à la fin de l'empire sera en partie équipée de pièces autrichiennes capturées en 1809.

Un livre sur Austerlitz évoque le fait que les Russes reprocheront amèrement aux Autrichiens les dégâts effectués dans leur bataillons au cours de cette bataille par des boulets autrichiens qui avaient été prélevés dans l'arsenal de Vienne par les Français.

Cordialement

Frédéric

elax

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par elax »

Aucune rancune Frédéric,mais je vais cependant continuer sur le sujet.Vous parlez de contexte,mais ne craignez-vous pas que vos auteurs aient pu écrire en fonction du contexte politique de l'époque,et qu'il faille donc se méfier de leurs dires?
Si l'on reprend l'exemple médiéval,tous les historiens vous diront qu'il faut se méfier des écrits de Saint-Denis,moine proche des Rois de France.Parfois,vous en conviendrez,l'histoire ne s'analyse jamais aussi bien qu'avec du recul,non?

Jean-Baptiste Muiron

Re: Les maréchaux de l'Empire

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Las Cases, dans le Mémorial (tome. 1 page 530 de l'édition de 1823), nous parle du siège de Mantoue : "Sérurier brûla ses affûts et ses plates-formes, jeta ses poudres à l'eau, enterra ses projectiles, encloua ses pièces, et leva le siège".

Il s'agissait donc ici non de l'enclouage de pièces capturées, mais de celui de ses propres pièces abandonnées. Le principe en était le même.

:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Les maréchaux de l'empire.
    par lannes-villars » 27 juil. 2017, 12:07 » dans Livres - Revues - Magazines
    56 Réponses
    5390 Vues
    Dernier message par Joker
    12 juin 2016, 17:47
  • La nomination des maréchaux d'Empire
    par lannes-villars » 09 août 2015, 19:12 » dans L'actualité napoléonienne
    25 Réponses
    4731 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    20 août 2015, 08:53
  • Surnoms de maréchaux
    par Invité » 12 nov. 2018, 23:20 » dans Espace visiteurs
    2 Réponses
    317 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    13 nov. 2018, 12:57
  • Maréchaux : LANNES
    par Cyril Drouet » 25 sept. 2017, 20:49 » dans Salon Ier Empire
    49 Réponses
    2891 Vues
    Dernier message par Le Bonapartiste
    05 sept. 2012, 12:41
  • Maréchaux : DAVOUT (d'Avout)
    par Joker » 24 avr. 2019, 19:33 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    155 Vues
    Dernier message par Joker
    24 avr. 2019, 19:33