Napoléon battu aux échecs par un automate.

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1841
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Napoléon battu aux échecs par un automate.

Message par Joker »

Napoléon Bonaparte a perdu aux échecs face au “Turc”, un joueur automate entièrement mécanisé et 100% canular.
En 1770, Johann Wolfgang von Kempelen (1734-1804) présente à la cour d’Autriche son incroyable invention.
On découvre alors un drôle d’épouvantail affublé d’un turban et de fines moustaches, campé devant un échiquier.
Sous son pupitre et par un effet de trompe-l’œil, les spectateurs admirent le mécanisme qui permet à l’automate de rivaliser avec les plus grands maîtres aux échecs… mais personne ne voit, bien sûr, le vrai joueur dissimulé à l’intérieur.
La machine fait le tour de l’Europe.
A Paris, le Turc joue contre Benjamin Franklin (1706-1790) et le bat facilement.
En 1809, Napoléon 1er se mesure à lui pendant sa campagne de Wagram à Schönbrunn. L’Empereur en ressort humilié : en 24 coups, il est vaincu par une marionnette.
Il faudra attendre plus d’un demi-siècle pour que la supercherie soit dévoilée.
Parmi toutes les parutions (essais, articles) qui ont tenté de percer les secrets du grand Turc, retenons « Le joueur d’échecs de Maelzel », étude qu’Edgar Alan Poe (1809-1849) lui a brillamment consacrée.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3330
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon battu aux échecs par un automate.

Message par Cyril Drouet »

« Le Château de Schoenbrünn était le rendez-vous de tous les savants illustres d’Allemagne. Il ne paraissait point un ouvrage nouveau, point une invention curieuse qu’aussitôt l’empereur ne donnât l’ordre de lui en présenter les auteurs. Ce fut ainsi que M. Maezel, le fameux mécanicien, inventeur du métronome, fut admis à l’honneur d’offrir à Sa Majesté plusieurs pièces de son invention. […]
Maezel [l'invention datait en fait de 1770 et était l'oeuvre du baron von Kempelen] avait aussi fabriqué un automate connu dans toute l’Europe sous le nom du joueur d’échecs. Il l’avait apporté au château de Schönbrunn pour le faire voir à Sa Majesté et l’avait monté dans l’appartement du duc de Neuchâtel. L’empereur alla chez le prince : je le suivis avec quelques personnes. L’Automate était assis devant une table sur laquelle le jeu d’échecs était disposé. Sa majesté prend une chaise et s’asseyant en face de l’automate dit en riant : « allons ! camarade ; à nous deux ! » L’automate salue et fait signe de la main à l’empereur comme pour lui dire de commencer. La partie engagée, l’empereur fait deux ou trois coups et pose exprès une pièce à faux. L’automate salue, reprend la pièce et la remet à sa place. Sa majesté triche une seconde fois ; l’automate salue encore, mais confisque la pièce. C’est juste, dit sa majesté, et pour la troisième fois, elle triche. Alors l’automate secoue la tête, et passant la main sur l’échiquier, il reverse tout le jeu.
L’empereur fit de grands compliments au mécanicien. »
(Constant, Mémoires)

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2502
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Napoléon battu aux échecs par un automate.

Message par Demi-solde »

Joker a écrit :
20 janv. 2020, 20:04
En 1809, Napoléon 1er se mesure à lui pendant sa campagne de Wagram à Schönbrunn. L’Empereur en ressort humilié : en 24 coups, il est vaincu par une marionnette.
Chacun des 24 coups de cette partie sont connus :

1. e4 e5
2. Df3 Cc6
3. Fc4 Cf6
4. Ce2 Fc5
5. a3 d6
6. 0-0 Fg4
7. Dd3 Ch5
8. h3 Fxe2
9. Dxe2 Cf4
10. De1 Cd4
11. Fb3 Cxh3+
12. Rh2 Dh4
13. g3 Cf3+
14. Rg2 Cxe1+
15. Txe1 Dg4
16. d3 Fxf2
17. Th1 Dxg3+
18. Rf1 Fd4
19. Re2 Dg2+
20. Rd1 Dxh1+
21. Rd2 Dg2+
22. Re1 Cg1
23. Cc3 Fxc3+
24. bxc3 De2 échec et mat

Toutefois, comme souvent avec Napoléon Bonaparte, cette notation semble sortie de nulle part et n'offre absolument aucune garantie d'authenticité. Pourquoi l'évoquer alors ? Car il reste de cette vraie-fausse partie d'échecs face au Turc mécanique, au château de Schönbrunn en 1809, le nom d'une ouverture, dite l' "ouverture Napoléon" :

1. e4 e5
2. Df3

Image

Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Partie d’échecs en uniformes de l'empire
    par L'âne » 08 août 2017, 08:29 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    457 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    22 août 2017, 17:57
  • Napoléon aux cent visages
    par Joker » 24 mai 2019, 20:22 » dans Livres - Revues - Magazines
    2 Réponses
    418 Vues
    Dernier message par Joker
    25 mai 2019, 18:20
  • Napoléon aux Tuileries : conférence
    par Joker » 30 oct. 2019, 20:11 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    132 Vues
    Dernier message par Maldonne
    30 oct. 2019, 20:58
  • Une mèche de Napoléon aux enchères
    par L'âne » 20 sept. 2017, 12:46 » dans L'actualité napoléonienne
    12 Réponses
    724 Vues
    Dernier message par William Turner
    23 sept. 2017, 11:46