Roustam

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Jean Lannes

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par Jean Lannes »

Roustan a été au service de Napoléon jusqu'à son départ à l'île d'Elbe, mais qu'est il devenu ensuite ?
Je n'ai trouvé aucune information à ce sujet.

gdeana

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par gdeana »

:salut: Après avoir abandonné son maître en 1814, Roustam se marie catholiquement à Alexandrine Douville, fille du premier valet de chambre de Joséphine. Il est persécuté par la police au début de la Restauration et obtient une petite situation à la poste de Dourdan grâce à Louis-Philippe.
D'après Tulard, Roustam ne fut qu'un personnage pittoresque, sot et vaniteux, et ne joua pas le moindre rôle historique.

Jean Lannes

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par Jean Lannes »

Le nom est Roustan ou Roustam ? Vous avez écrit Roustam et j'ai trouvé dans le dictionnaire Roustan. Je pense que c'est plutôt Roustam.
Qui pourrait confirmer ou infirmer ?

Christophe

"Roustan" ou "Roustam": même combat !

Message par Christophe »

Il s'agit bien du même. Il était géorgien si j'ai bonne mémoire (de Tiflis).
Il est enterré dans le cimetière de Dourdan (91) aux côtés de sa femme.
Personnage totalement différent de cet autre mameluk que fut Ali (de son vrai nom Louis-Etienne Saint-Denis, né à Versailles), il a laissé des "Mémoires" dont 2 versions différentes furent publiés vers 1910. Son témoignage est d'un intérêt proche de zéro et très mal écrit...

Jean Lannes

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par Jean Lannes »

Ce que je voulais savoir, c'est la façon dont s'écrit le nom. Avec un n ou un m :?:
:salut:

gdeana

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par gdeana »

:salut: Il me semble bien que les deux orthographes sont acceptées.
Tulard l'écrit avec un " m ".
Pour plus de précisions, je vous signale que son prénom était : Raza. Il était né à Tiflis, en Géorgie, en 1782 et décédé à Dourdan le 7 décembre 1845.

Jean Lannes

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par Jean Lannes »

Comment s'est il retrouvé esclave au Caire ?

gdeana

Roustam Raza, le mamelouk de Napoléon

Message par gdeana »

:salut: Roustam a été enlevé par des marchands, un jour qu'il se promenait avec ses parents...

Joséphine

Message par Joséphine »

Napoléon aimait beaucoup Roustan, et sa défection l'a profondément peiné.
Lorsqu'il demande à reprendre du service auprès de lui, en 1815, Napoléon déclare à Marchand :
"C'est un lâche, je ne veux plus qu'on m'en parle."...
Napoléon venant de recevoir la supplique de Roustan, sans l'avoir lue, dit à son valet de chambre :
"Jette-la au feu, et ne m'en parle jamais."
Il est certain que, dans ce palais de Fontainebleau où se sont écroulées tant de fidélités, et où il a tenté de s'empoisonner, la fuite de celui qu'il considérait comme son serviteur dont l'attachement paraissait le plus grand, a été pour Lui une peine réelle....

Ensuite, légèrement inquiété par la police de la Restauration, il mènera une vie de rentier.

Vers la fin de sa vie, retiré à Dourdan, il se fait immortaliser avec ses grandes moustaches devenues grises, dans un portrait où ne manquent ni la Légion d'honneur, ni le "N" couronné figurant sur le baudrier

Et là, s'y trouve apposée une dédicace qui prouve qu'il n'a pas mesuré l'ignominie de son comportement :

"Au guerrier vaillant et généreux, Roustan Raza du corps glorieux des Mameluks et garde de la personne sacrée de notre Empereur."

Il meurt à Dourdan en 1845.

:salut:

Fait prisonnier à Mayence, Mameluk se rend à l'île d'Elbe dès qu'il est libéré, et prend la place de Roustan qui a déserté lors des mauvais jours de Fontainebleau ; l'Empereur, d'ailleurs, ne pardonnera jamais à Roustan sa désertion, au même titre que celle de Constant...
C'est pour lui la trahison de gens qu'il croyait les plus fidèles.
Les deux compagnons, dont Constant, pourtant richement payé et doté, s'enfuient, en empochant argent et bijoux...

Jean Lannes

Message par Jean Lannes »

Comme beaucoup de personnes, Roustan a quitté l'Empereur quand il a vu que le vent tournait.