"Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3869
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Cyril Drouet »

Merci. :salut:
Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1539
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Général Colbert »

de rien, c'est normal que vous soyez informé.
Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 502
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Rigodon d'honneur »

Général Colbert a écrit :
08 avr. 2020, 13:04
(...) même après six manipulations et deux crises de nerfs. (...) mais le forum a chopé un bug temporaire....(mais bien trop long à mon goût).
diagnostic imparable : la crise de nerfs est un symptôme d'alerte face aux bugs informatiques :!: :D :lol: ...
merci des infos.
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."
Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1539
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Général Colbert »

:twisted: :salut:
Avatar du membre
O.Godeille
Soldat
Soldat
Messages : 14
Enregistré le : 02 avr. 2020, 15:08

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par O.Godeille »

On peut aussi rappeler qu'à Aboukir, la peau du front de Nelson est arrachée et lui masque la vue, avant d'être recousue. Dumas en fait une description saisissante dans son Roman "La San Felice".

Autre blessé célèbre, Murat eu les deux joues traversées par une balle tirée par Mustapha pacha à la bataille d'Aboukir, sans perdre de dent ni d'os. Vu les calibres de l'époque, la cicatrice devait être impressionnante. On ne sait pas ce que Caroline en pensa.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3869
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Cyril Drouet »

O.Godeille a écrit :
10 avr. 2020, 00:37
Autre blessé célèbre, Murat eu les deux joues traversées par une balle tirée par Mustapha pacha à la bataille d'Aboukir, sans perdre de dent ni d'os. Vu les calibres de l'époque, la cicatrice devait être impressionnante.
La lettre que Murat écrivit à son père trois jours après la bataille est sur ce point plutôt optimiste :

"Vous apprendrez sans doute, mon cher père, par le rapport du général en chef Bonaparte au Directoire exécutif, nos brillants succès sur l'armée hotomane; vous apprendrez en même temps que j'ai été cruellement blessé à la sanglante bataille d'Aboukir.
Que cette seconde nouvelle n' empoisonne pas la joie qu'aura dû vous procurer la première, je suis absolument hors de danger. Si en Europe quelque belle pouvait, après un an d'absence, avoir conservé encore son cœur sensible pour moi, la nature de ma blessure doit porter une terrible atteinte à sa constance. N'allez pas vous alarmer, ne portez pas de faux jugements, je conserve encore tous mes membres : vous saurez qu'un Turq, et les Turqs ne sont pas ordinairement très galants, m'a fait la gentillesse de me traverser la mâchoire d'un coup de pistolet. C'est vraiment un coup unique et extrêmement heureux, car la balle qui est entrée par un côté, à côté de l'oreille, et sortie directement à côté de l'autre, n'a offensé ni mâchoire ni langue, ni cassé aucune dent. On m'assure que je ne serai nullement défiguré.
Ainsi dites donc à ces belles, s'il en existe, que Murat, pour ne plus être aussi beau, n'en sera pas moins brave en amour."
(Lumbroso, Correspondance de Joachim Murat)
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1580
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Bernard »

O.Godeille a écrit :
10 avr. 2020, 00:37
Vu les calibres de l'époque, la cicatrice devait être impressionnante. On ne sait pas ce que Caroline en pensa.
Voici ce qu'en dit Dominique Jean Larrey dans son ouvrage Clinique chirurgicale exercée principalement dans les campas et les hôpitaux militaires depuis 1972 jusqu'en 1829 (tome 2, novembre 1829) :

"Le général Murat (devenu roi de Naples) reçut à la bataille d'aboutir (année 1799) un coup de balle qui traversa de part en part le grand diamètre du cou, d'un angle de la mâchoire à l'autre. Pendant son trajet, qui eut lieu au moment même où le général donnait les derniers ordres à son corps de cavalerie, pour achever la défaite des ennemis, ce projectile échancra une grande portion de la base de la langue et coupa la moitié flottante de l'épiglotte, qui se trouvait alors relevée et appuyée sur cette partie. Ayant été blessé très près de moi, je fus à portée de lui administrer mes secours immédiatement après l'accident. Un des premiers phénomènes que j'observai fut l'expectoration de cette portion du cartilage épiglottique, qui se fit après quelques efforts et quelques menaces de suffocation ; une assez grande quantité de sang écumeux sortit également. Pendant quelques jours ensuite, le général, d'ailleurs tourmenté par une toux opiniâtre et douloureuse, fut privé de la voix, de toute espèce de prononciation, et ne pouvait se faire comprendre que par signes ou par écrit.
"Après avoir débridé l'entrée et la sortie de la balle, avec les précautions convenables pour ne point léser d'organes essentiels, avoir rapproché et fixé en contact les bords des plaies, au moyen de linges fenêtrés, enduits de substances gommeuses, je m'empressai de passer une sonde de gomme élastique d'un gros calibre dans l'œsophage, pour lui faire avaler les aliments liquides et des boissons rafraîchissantes dont il avait un pressant besoin. Néanmoins, pendant tout le temps que la glotte fut privée de sa soupape, cet officier général n'exécuta pas moins toutes les fonctions de la locomotion avec autant de facilité qu'auparavant, et il n'éprouvait d'autre gêne que de ne pouvoir articuler les sons, et avaler qu'avec le secours de la sonde oesophagienne.
"Les escarres de la langue se détachèrent, et la cicatrisation des plaies, que leur chute laissa à découvert, se fit alors assez promptement. Dès ce moment, l'épiglotte, qui, dans sa forme, avait probablement éprouvé quelques modifications, de concert sans doute avec le développement des cartilages arythénoïdes, referma de nouveau l'ouverture du larynx, et permit au malade, passé le dix-neuvième jour de sa blessure, de pouvoir avaler avec assez de facilité les aliments solides, en ayant la précaution de composer préalablement de ces aliments ramollis, des espèces de bols. Pendant quelques semaines encore, il fut obligé de se nourrir de cette manière. La voix et la parole se rétablirent aussi graduellement, mais sans avoir toutefois jamais repris leur force primitive. Enfin ce général était en voie de guérison lors de son embarquement à Alexandrie pour retourner en France avec le général en chef, où il arriva en parfaite santé."
Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 865
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par la remonte »

( plus haut ) Murat reçoit en Egypte une balle qui lui traverse le visage !!! devait être un peu moins beau ? ses gros favoris cachent les cicatrices ?
c'est à peine croyable .
à Borodino , le boulet par deux fois laboure et Montbrun et Caulaincourt sans les tuer immédiatement , quelle agonie !
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3869
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Cyril Drouet »

la remonte a écrit :
27 avr. 2020, 13:04
à Borodino , le boulet par deux fois laboure et Montbrun et Caulaincourt sans les tuer immédiatement , quelle agonie !
Et que dire de celle de Dupetit-Thouars, à Aboukir, sur le Tonnant comme nous la content Lecomte et Girard, en 1836, dans "Chroniques de la marine française 1789 a 1830" :
"Du Petit-Thouars reçoit sur le Tonnant une mort sublime : criblé de blessures, ce brave continue de son poste à diriger le combat; au milieu de l'ouragan de fer qui foudroie tout autour de lui, il reste calme et inébranlable : tout son corps est mutilé, ses deux bras sont coupés par les boulets, ses cuisses sont elles-mêmes emportées, que ce citoyen sublime semble survivre à lui-même pour veiller sur l'honneur de son vaisseau. Placé dans un baril de son, il parvient ainsi, en arrêtant la fuite de son sang, à prolonger de quelques instants sa vie. C'est de cette couche héroïque que sa voix mourante, ferme encore, fait promettre à son état-major de ne point rendre son vaisseau ; « et si l'ennemi, ajoute-t-il, tente enfin de l'enlever à l'abordage, jurez-moi, citoyens, de jeter à la mer notre pavillon et mon cadavre, afin que ni lui, ni votre chef ne soient souillés par la main des Anglais. » Ceux-ci jurent, et il expire."


En vérité, Dupetit-Thouars n'eut qu'un pied (ainsi qu'une jambe fracassée) emporté par un boulet (les versions les plus communes parlent de deux jambes et d'un bras ; mais on trouve aussi deux bras et une jambe). Amputé, il revint sur le pont, le membre mutilé enfoncé dans un sac de son où il se vida de son sang.
22516958425.jpg
22516958425.jpg (53.46 Kio) Vu 189 fois
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3869
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: "Gueules cassées" et blessés de la face de l'Empire

Message par Cyril Drouet »

Monument élevé à Saint-Martin-de-la-Place à la mémoire d’Aristide-Aubert du Petit-Thouars et de sa famille.
Œuvre du sculpteur angevin Alfred Benon (1931). Béton ; Hauteur : 3 m ; Longueur : 6 m ; Largeur : 0,5 m.
Image

On y voit Aristide-Aubert du Petit-Thouars agonisant sur le pont démâté du vaisseau le Tonnant donnant ses derniers ordres lors de la bataille navale d’Aboukir (1er août 1798).

Autres vues
Image

Image

Image

Image

Image

Image
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Les face à face de Blücher et Napoléon
    par Joker » 23 oct. 2019, 19:14 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    390 Vues
    Dernier message par Joker
    23 oct. 2019, 19:14
  • Guerre d'Espagne. Officiers tués ou blessés.
    par agathosmus » 16 févr. 2020, 20:29 » dans Espace visiteurs
    17 Réponses
    1616 Vues
    Dernier message par Rigodon d'honneur
    20 juil. 2020, 23:40
  • Officiers de Napoléon tués ou blessés en Espagne (1808-1814)
    par Rigodon d'honneur » 04 mars 2018, 12:00 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    868 Vues
    Dernier message par Rigodon d'honneur
    04 mars 2018, 12:00
  • Napoléon face à l'Angleterre
    par Joker » 28 févr. 2020, 19:41 » dans Napoléon à travers les Arts
    7 Réponses
    207 Vues
    Dernier message par Fabrice Del Dongo
    29 févr. 2020, 11:29
  • Pie VII face à Napoléon
    par Joker » 15 juil. 2020, 19:52 » dans Napoléon à travers les Arts
    1 Réponses
    150 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    16 juil. 2020, 15:07