Quand Marbot faisait le chat...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1742
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Quand Marbot faisait le chat...

Message par Joker » 12 janv. 2020, 19:19

Une anecdote certes, mais sourcée puisqu'elle est extraite directement des Mémoires de l'intéressé.

Marcellin Marbot (1782-1854) s'est engagé chez au 1er hussards en 1799. Il monte en grade, participe aux grandes batailles de l'empire: Austerlitz, Wagram, etc. et fait partie de l'entourage de certains maréchaux (Augereau, Lannes, Masséna) de Napoléon. Il côtoie également l'Empereur qui le fera baron d’Empire en 1813.
Nommé général de brigade à la veille de Waterloo, il y commanda le 7ème hussards.
Il fit partie de la « liste des bannis » de 1815.
Napoléon, du fin fond de son exil à Saint-Hélène, écrit dans son testament : " J'engage le colonel Marbot à continuer d'écrire pour la défense de la gloire des armées françaises et à en confondre les calomniateurs et les apostats. "
Plus tard, il fut l'aide de camp de Louis-Philippe d’Orléans (1838-1894), comte de Paris, fils du roi Louis-Philippe 1er.
Il fit la campagne d’Algérie où il fut nommé général de division en 1838, puis pair de France en 1845. Il prit enfin sa retraite en 1848 après … 70 ans de service !!!


Des « mémoires » exceptionnels …


Il en a tant vu, qu'il décida d'écrire ses « mémoires ». Ils sont très célèbres et ont connu un succès considérable à l'époque de leur parution en 1891. Ils sont absolument délicieux à lire. Marbot nous prend par la main, nous emmène avec lui sur son cheval à travers la France, l'Espagne, la Prusse, etc. Et on se laisse emporter par sa verve. Mêlant anecdotes militaires, politiques ou personnelles, on a l'impression d'y être.
Dans le premier chapitre des mémoires, Marbot nous conte son enfance…
C’est là qu’on y trouve une anecdote qui, lorsqu'on imagine l'homme qu'il est devenu par la suite, fait franchement sourire, et même rire :


" Je n'avais que trois ans lorsqu'elle advint; mais elle fut si grave, que le souvenir en est resté gravé dans ma mémoire.
Comme j'avais le nez un peu retroussé et la figure ronde, mon père m'avait surnommé le petit chat. Il n'en fallut pas davantage pour donner à un si jeune enfant le désir d'imiter le chat; aussi mon plus grand bonheur était-il de marcher à quatre pattes en miaulant, et j'avais pris ainsi l'habitude et monter tous les jours au second étage du château, pour aller joindre mon père dans une bibliothèque, où il passait les heures de la plus forte chaleur.
Dès qu'il entendait les miaulements de son petit chat, il venait ouvrir la porte et me donnait un volume des oeuvres de Buffon dont je regardais les gravures pendant que mon père continuait sa lecture. Ces séances me plaisaient infiniment; mais un jour ma visite ne fut pas aussi bien reçue qu'à l'ordinaire.
Mon père, probablement occupé de choses sérieuses, n'ouvrit pas à son petit chat. En vain, je redoublai mes miaulements sur les tons les plus doux que je pus trouver, la porte restait close. J'avisai alors, au niveau du parquet, un trou nommé chatière, qui existe dans les châteaux du Midi au bas de toutes les portes afin de donner aux chats un libre accès dans les appartements. Ce chemin me paraissait être tout naturellement le mien ; je m'y glisse tout doucement. La tête passe d'abord, mais le corps ne peut suivre; alors je veux reculer, mais ma tête était prise, et je ne puis ni avancer ni reculer. J'étranglais.
Cependant, je m'étais tellement identifié avec mon rôle de chat, qu'au lieu de parler pour faire connaître à mon père la fâcheuse situation dans laquelle je me trouvais, je miaulais de toutes mes forces, non pas doucereusement, mais en chat fâché, en chat qu'on étrangle !!!
Il paraît que je le faisais d'un ton si naturel que mon père, persuadé que je plaisantais, fut pris d'un fou rire inextinguible. Mais, tout à coup les miaulements s'affaiblirent, ma figure devint bleue, je m'évanouis. Jugez de l'embarras de mon père, qui comprit alors la vérité. Il enlève, non sans peine, la porte de ses gonds, me dégage et m'emporte sans connaissance dans les bras de ma mère qui, me croyant mort, eut elle-même une crise terrible.
Lorsque je revins à moi, un chirurgien était en train de me saigner. La vue de mon sang, et l'empressement de tous les habitants du château groupés autour de ma mère et de moi, firent une si vive impression sur ma jeune imagination, que cet événement est resté fortement gravé dans ma mémoire. "

Mémoires du général baron de Marbot, aux éditions Mercure de France.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 657
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par Royal Scot's Guard » 13 janv. 2020, 10:13

Sacré bonhomme !
Merci Mon Cher Joker !
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3195
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par Cyril Drouet » 13 janv. 2020, 10:32

Autres histoires de chats :
viewtopic.php?p=829053

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 240
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par la remonte » 13 janv. 2020, 11:18

merci pour ces plaisantes lectures :salut:

des mémoires publiées en 1891 , je ne savais pas en fait qu'il les avait écrites très tôt car Napoléon lui même a pu les lire : " Voilà, dit-il, le meilleur ouvrage que j'aie lu depuis quatre ans, celui qui m'a fait le plus de plaisir. " :idea:

sur son ; " on nous a fait tourner comme des citrouilles " à Waterloo , Napoléon ne dit rien alors qu'il aurait pu critiquer Marbot en charge de l'extrème aile droite ? peut être le souci de ne pas se mettre à dos un aussi bon écrivain et témoin .

ce sont les bottes du chat botté qu'il aurait fallu pour Grouchy ! 7 lieues , même pas , la distance entre Wahlain et Plancenoît ...

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3195
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par Cyril Drouet » 13 janv. 2020, 12:12

la remonte a écrit :
13 janv. 2020, 11:18
ce sont les bottes du chat botté qu'il aurait fallu pour Grouchy ! 7 lieues , même pas , la distance entre Wahlain et Plancenoît ...
Avec des bottes magiques, pourquoi pas ? Mais avec des bottes réglementaires, c'était peine perdue...

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3195
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par Cyril Drouet » 13 janv. 2020, 12:20

la remonte a écrit :
13 janv. 2020, 11:18
des mémoires publiées en 1891 , je ne savais pas en fait qu'il les avait écrites très tôt car Napoléon lui même a pu les lire : " Voilà, dit-il, le meilleur ouvrage que j'aie lu depuis quatre ans, celui qui m'a fait le plus de plaisir. "
Napoléon ne parlait pas ici des Mémoires de Marbot, mais de son ouvrage "Remarques critiques sur l'ouvrage de M. le lieutenant-général Rogniat".

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 240
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par la remonte » 13 janv. 2020, 12:26

je comprends mieux . a t-on une idée de l'époque où Marbot écrit ses mémoires ?
Bourgogne rédige les siennes en captivité en 1813 par exemple ce qui les rend crédibles , j'aurais du mal à faire une chronologie exacte de mon service militaire 30 ans après .

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3195
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par Cyril Drouet » 13 janv. 2020, 13:08

la remonte a écrit :
13 janv. 2020, 12:26
je comprends mieux . a t-on une idée de l'époque où Marbot écrit ses mémoires ?
Bourgogne rédige les siennes en captivité en 1813 par exemple ce qui les rend crédibles , j'aurais du mal à faire une chronologie exacte de mon service militaire 30 ans après .

Voici ce qu'en dit Tulard dans "Nouvelle bibliographie critique des mémoires sur l’époque napoléonienne" :
" Ecrits après 1847, ces Mémoires font en effet de grands emprunts à Thiébault, Fain et Thiers. La verve de Marbot le conduit souvent à bien des exagérations. Dans l’édition de R. Lacour-Gayet figurent plusieurs pages restées jusqu’alors inédites. L’édition de Mercure est la plus complète parue à de jour. Elle montre que le témoignage de Marbot est beaucoup moins fantaisiste que ce que toute une tradition historique avait conduit à penser. En particulier, sa présence physique à Marengo et Austerlitz semble indiscutable."

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 240
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par la remonte » 13 janv. 2020, 14:14

c'est dommage , est ce que Napoléon a eu vent des explications des uns et des autres ?

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 657
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: Quand Marbot faisait le chat...

Message par Royal Scot's Guard » 13 janv. 2020, 14:18

j'aurais du mal à faire une chronologie exacte de mon service militaire 30 ans apres
Hé bien moi, 43 ans après (18 mois dans la Marine Nationale) je m'en souviens exactement !
Ce fut une des plus belle époque de ma vie...
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le chat Napoléon
    par Maria Kel » 25 nov. 2016, 23:43 » dans Objets napoléoniens
    5 Réponses
    959 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    27 nov. 2016, 16:34
  • Marbot. Suite
    par Christophe » 15 juil. 2017, 14:14 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    397 Vues
    Dernier message par Christophe
    15 juil. 2017, 14:14
  • Exposition temporaire L'Ombre de l'Empereur. L'Épopée de Napoléon au Cabaret du Chat Noir
    par Musée Châtellerault » 21 mars 2018, 13:36 » dans Espace visiteurs
    4 Réponses
    472 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    14 déc. 2018, 22:32
  • Le capitaine Marbot sauve l'Aigle du 14ème de ligne
    par fanacyr » 27 mars 2015, 16:15 » dans Napoléon à travers les Arts
    15 Réponses
    6050 Vues
    Dernier message par L'ARCHEONAUTE
    15 juil. 2017, 12:54
  • "Marbot et le 14ème de ligne à Eylau"
    par L'âne » 18 oct. 2018, 02:03 » dans Espace visiteurs
    6 Réponses
    1520 Vues
    Dernier message par Damien
    18 juin 2019, 23:25