MARINE : Horatio Nelson...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Karl

MARINE : Horatio Nelson...

Message par Karl » 30 janv. 2004, 09:02

Qui pourrait me dire si l'amiral Nelson est mort invaincu ou si il lui était arriver de conaitre la défaite ?

En vous remerciant

Karl

Jean Sabouret

Re: MARINE : Horatio Nelson...

Message par Jean Sabouret » 30 janv. 2004, 12:11

Je crois que l'amiral Latouche (Latouche-tréville), est un des rares à l'avoir battu.

Drouet Cyril

Re: MARINE : Horatio Nelson...

Message par Drouet Cyril » 30 janv. 2004, 19:30

Bonsoir,

Ténériffe, archipel des Canaries (juillet 1797).
Nelson y subit un cuisant échec et y laissa son bras droit.


Dans la nuit du 22 juillet 1797, le contre-amiral, à la tête de quatre vaisseaux de ligne, trois frégates et un cutter, tenta un débarquement sur l’île en question. Malmenés, les Anglais furent contraints de battre en retraite et de regagner leurs canots.

Cette première tentative infructueuse, fut suivie d’une seconde, toujours nocturne, deux jours plus tard.
Cette fois-ci l’objectif était la ville de Santa-Cruz.
Une partie de la flottille atteignit le port tandis que l’autre, emportée par de violents courants, dériva vers la côte, où nombre d’embarcations se brisèrent et de marins se noyèrent.

Dans la ville, la situation n’était pas meilleure. Affaiblis par une pluie de mitraille lors de l’approche et du débarquement (c’est à ce moment que Nelson fut blessé), les troupes anglaises étaient bloquées dès les premières rues par des pièces ennemies savamment placées.

Nelson, du vaisseau où il recevait les premiers soins, voyant les deux axes d’assaut en échec, entra en négociation avec le gouverneur espagnol.
Les combats cessèrent, les prisonniers furent échangés et les Anglais purent rembarquer.

Au sein des forces espagnoles était une poignée de Français, principalement issus de l’équipage de la corvette La Mutine, parmi lesquels combattait l’ex-conventionnel Drouet.

Nelson n’eut point à souffrir de cet échec ; mieux, il reçut une pension de mille livres sterling.

Salutations respectueuses.

Albertuk

Re: MARINE : Horatio Nelson...

Message par Albertuk » 01 févr. 2004, 01:58

Bonsoir

Bien entendu que Nelson a subi des échecs, comme tout homme de guerre... Son plus grand fait d'arme, je crois, fut la bataille d'Aboukir. Trafalgar fut un échec pour l'Angleterre car elle perdait son plus grand marin. Cette bataille fut gagnée contre une marine franco-espagnole qui n'était plus devenue stratégique pour Napoléon: il avait déjà renoncé à son projet d'invasion. La perte de Nelson ne valait presque pas cette bataille.

Nelson a manqué beaucoup de chance aussi, à l'instar de la qualité première que Napoléon recherchait dans ses généraux... Chance qui lui manqua par exemple lors de ses courses poursuites en Méditérranée pour intercepter la flotte française en voile vers l'Egypte, puis de manquer Bonaparte à son retour. Idem avec la course aux Antilles en 1805, plan qui réussit à Napoléon mais échoue à cause de... la bataille des Quinze-Vingt du 22 juillet 1805...

Drouet Cyril

Re: MARINE : Horatio Nelson...

Message par Drouet Cyril » 01 févr. 2004, 08:57

Bonjour,

Si Nelson joua parfois de malchance, la fortune lui sourit, en certaines occasions, de belle manière.
Notamment en 1795, où à bord de L’Agamemnon (que l’on retrouvera d’ailleurs à la bataille des « Quinze-Vingt »), il passa à moins de deux cent mètres de l’escadre de Ganteaume (un vaisseau, quatre frégates, une corvette et un brick). Les vents favorables permirent à Nelson d’échapper à une capture certaine et de rejoindre, contre toute attente, les forces du vice-amiral Man.

Ganteaume commenta par la suite l’affaire :
« A quoi tiennent quelquefois les destinées d’un homme ! »

Salutations respectueuses.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1742
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Funérailles de Nelson

Message par Joker » 09 janv. 2020, 19:29

Le 08 janvier, la dépouille de Nelson est emmenée le long de la Tamise de Greenwich à Whitehall, passant la nuit précédant les funérailles à l'Amirauté. C'est un cortège de 60 bateaux...
Le 09 janvier, le convoi sur la Tamise n’a été qu’une répétition du même, à terre, avec les voitures, les rues interdites à la circulation pour ceux qui n’ont pas de billet d’admission, celles réservées à ceux qui ont un billet d’admission… et ça commence dès 9h du matin avec les milliers de personnes invitées et attendues.
Le cortège commence à s'ébranler vers 11h du matin et met trois heures à arriver à la cathédrale.
Ensuite c'est parti pour cinq heures de cérémonie. En présence de sept altesses royales, seize comtes, une trentaine d’amiraux, une centaine de capitaine de vaisseaux, quasi tous les survivants du Victory. Et en l'absence de la veuve, et surtout de la maîtresse.



« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Objets de marine
    par Maria Kel » 13 août 2016, 00:27 » dans Objets napoléoniens
    0 Réponses
    589 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    13 août 2016, 00:27
  • [ARTILLERIE DE MARINE]
    par mrphilou » 30 janv. 2015, 12:16 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    8 Réponses
    2164 Vues
    Dernier message par mrphilou
    20 févr. 2019, 10:25
  • Napoléon officier de marine
    par Michel » 04 mai 2019, 11:11 » dans Espace visiteurs
    9 Réponses
    625 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    04 mai 2019, 16:02
  • MARINE : NAVIRES ET HISTOIRE
    par Pierremig » 05 juin 2017, 18:26 » dans Livres - Revues - Magazines
    61 Réponses
    12561 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    15 sept. 2019, 23:11
  • Musée de la Marine (Paris).
    par Christophe » 23 mars 2017, 08:29 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    910 Vues
    Dernier message par Bruno
    29 mars 2017, 14:51