1er Janvier 1816 à Longwood.

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1855
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

1er Janvier 1816 à Longwood.

Message par Joker »

Longwood, l'Empereur, le 1er janvier 1816, premier jour de l'An à Sainte-Hélène.

Las Cases et Gourgaud racontent...

• Las Cases :

Le premier jour de l’an, nous sommes tous réunis vers les dix heures du matin pour présenter nos hommages à l'Empereur au sujet de la nouvelle année. Il nous a reçus quelques instants après. Nous avions bien plutôt à lui offrir des vœux que des félicitations. L'empereur a voulu que nous déjeunassions tous ensemble ; il observait que nous ne composions plus qu'une poignée au bout du monde et que notre consolation devait être au moins de nous y aimer. Nous l’avons tous accompagné dans le jardin où il a été se promener pendant qu'on préparait le déjeuner.
Fusils de chasse rendus
En cet instant on lui a apporté ses fusils de chasse, qui avaient été jusque-là retenus par l'amiral. Cet envoi n’était, du reste, de la part de l’amiral, qu’un procédé qui témoignait ses dispositions nouvelles. Ils ne pouvaient être d’aucun autre agrément pour l'Empereur. La nature du terrain et le défaut du gibier ne pouvaient lui permettre aucune illusion sur le divertissement de la chasse. Il ne se trouvait parmi nos arbres à gomme que des tourterelles, que quelques coups de fusil de la part du général Gourgaud et de mon fils eurent bientôt détruites ou forcées à l’émigration...

extrait du Mémorial de Sainte-Hélène, édition Perrin, Fondation Napoléon

• Gourgaud :

Poppleton me remet les fusils de S.M. A dix heures nous allons tous saluer SM pour le nouvel an ; SM nous reçoit au salon et nous y déclare : « il y a un an, j'ai été à l’île d’Elbe.» Cette réflexion attriste S.M. qui sort avec nous dans le jardin. Elle nous dit que nous devons tous vivre en famille, qu’au bout du monde comme nous le sommes, il est pénible d'être en brouillerie ; S.M. se plaint du dîner de la veille : il était dit-Elle mal servi, gronde sur la cuisine M. de Montholon, etc. ; demande ses fusils, les remet à Aly. Nous déjeunons tous ensemble, ensuite promenade dans le parc en calèche. Le major Fehrzen vient m’annoncer que la limite est portée plus loin. S.M. fait ensuite à cheval le tour de la vallée, manque de tomber dans le ruisseau, voit Melle Robinson et la trouve fort jolie. Diner de famille. Reversi. Les Bertrand partent à 11 heures. Il y a bal chez les Balcombe. S.M. voudrait que Las Cases y fût pour avoir des nouvelles, mais Poppleton est absent. Pas de mot de passe. Las Cases reste.

extrait du Journal Intégral du Général Gourgaud, texte établi, présenté et commenté par Jacques Macé, édition Perrin.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Mon 1816 de troupe le dernier a silex
    par Napoléon 1 » 22 août 2019, 12:43 » dans Objets napoléoniens
    5 Réponses
    653 Vues
    Dernier message par Bernard
    22 août 2019, 15:06
  • Maintenant je cherche un pistolet 1816/22 comme cette photo
    par Napoléon 1 » 24 août 2019, 12:02 » dans Objets napoléoniens
    1 Réponses
    598 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    24 août 2019, 21:08
  • De Longwood à Vitteaux
    par Joker » 06 sept. 2019, 19:59 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    314 Vues
    Dernier message par Joker
    06 sept. 2019, 19:59
  • La volière de Longwood
    par Joker » 07 avr. 2019, 19:57 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    147 Vues
    Dernier message par Joker
    07 avr. 2019, 19:57
  • Longwood House
    par Joker » 03 oct. 2018, 19:41 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    451 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    04 oct. 2018, 17:00